Livres
638 999
Membres
756 746

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Prospérine Virgule-Point et la Phrase sans fin



Description ajoutée par SouffleMoiUneHistoire65 2021-02-01T08:53:00+01:00

Résumé

Demi-Mot aurait pu être un village ordinaire, s'il n'était pas bâti à la limite du Texte. Jour après jour, les habitants polissent et astiquent les lettres; ils entretiennent ces milliers de caractères qui, sans leur concours, se seraient déjà effondrés. Chez les Virgule-Point, l'aînée de la fratrie a choisi une voie bien différente : fleuriste ! Elle préfère bichonner des Trompettes à pétales plutôt que de faire prospérer l'empire des points et des virgules. Mais un évènement inexplicable ne tarde pas à l'entraîner dans une spirale qui la dépasse.

Et si l'avenir du village était en jeu ? Et si tout était lié à la Phrase sans fin, cette mystérieuse phrase laissée en suspens par l'auteur ?

Afficher en entier

Classement en biblio - 164 lecteurs

extrait

Je crois aussi et surtout qu'aucun Texte ne mérite d'être détruit. Et ce, même s'il n'est pas publié, même s'il est plein de fautes, et même si son Auteur n'est qu'un enfant qui peine à tenir son stylo. C'est peut-être cela le plus beau dans l'écriture, la possibilité de faire des erreurs, de raturer et de recommencer encore et encore.

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Diamant

Au début de ma lecture, je me suis laissée porter par ma lecture, sans forcément chercher l'originalité ou le petit détail de ce roman. Bon sang mais dès les premières pages on est entourloupé ! Les personnages, leurs prénoms, leurs manient, leurs lubies, leurs façon de parler TOUS tourne autour de la littérature, des livres et l'univers de l'édition ! Ce livre est parfaitement magique, intriguant, décalé et original, fascinant et prenant. J'ai prit 6 vitesses de lecture à partir du 10ème chapitre, je n'ai rien compris à ma soudaine addiction à dévorer les pages si ce n'est que, cette histoire est sublime.

La beauté de ce livre va au-delà de "l'histoire", je n'ai pas pu m'empêcher de féliciter et de m'émerveiller en lisant le travail d'écriture de Laure Dargelos. Les éditions Rovka on su mettre ce merveilleux texte avec une touche graphique géniale, et la couverture est magnifique.

Un coup de cœur éditorial, d'écriture et d'histoire !!!!

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Or

Un ovni littéraire de qualité!

Déjà, l'objet-livre en soi en tout simplement ma-gni-fique! Je peux affirmer que je n'ai jamais lu un livre avec une telle mise en page (sauf du côté très jeunesse, parfois), et ça fait du bien. Ce n'est pas parce que l'on atteint un certain âge ou que l'histoire en soi est plus « sérieuse » que les illustrations et les mises en page différentes deviennent superflues. Au contraire, elles ajoutent ici un gros plus à la lecture.

Pour ce qui est du récit en soi, l'autrice a su me subjuguer dans les premières pages avec tous ses « jeux de mots » associés à la littérature qui composent ici l'univers des personnages. Je ne peux que m'incliner devant le génie de Laure Dargelos; j'ai été charmée par chaque pépite livresque qu'elle a incorporé à son vocabulaire. L'histoire à proprement parler était intéressante, et on se demande qui est le coupable jusqu'à la fin! Je pensais avoir deviner quelque chose, mais finalement j'ai été bluffée par un autre revirement de situation. Bien que j'aie beaucoup apprécié Prospérine et son côté décalé, mon petit coup de cœur va à Ernest. <3 (...et Héloïse, soyons francs!)

Il est difficile de décrire ce livre, qui est un mélange entre le cozy mystery et le fantastique, mais tout ce que je peux vous dire c'est : foncez! Ce roman me faisait peut avant de le commencer, j'avais peur de me perdre avec tout ce que j'en avais entendu, mais l'histoire reste « simple » et facile à comprendre, et l'univers est tout simplement... chef's kiss!

Afficher en entier
Or

J'ai adoré ce livre et c'est principalement l'univers et l'imagination de l'autrice qui m'ont plu. En effet, elle a su créer tout un univers autours du texte avec des idées plus folles les unes que les autres et tout est traduit sur la syntaxe dans le livre. Par exemple j'ai adoré que les gens de la ville parle avec des majuscules à chaque mot, comme pour traduire un accent.

Côté personnages, j'ai surtout aimé le personnage de Prospérine qui est assez attachante.

Pour l'histoire dans sa globalité, j'ai bien aimé suivre l'intrigue et la petite romance, mais ce n'est pas ce qui m'a le plus transportée. Malgré tout, l'enquête reste bien ficelée. A la fin de l'histoire tout se recoupait parfaitement. C'est un peu un genre de cosy mystery dans un univers créé de toute pièce.

Afficher en entier
Or

J'ai adoré ce roman farfelu, un peu fou et complètement original. Déjà, j'adore les couvertures des 3 éditions, je trouve qu'elles ont chacune son petit côté sympathique qui représente le roman. Personnellement, j'ai la bleue à gauche.

Le roman est drôle et tellement étrange au début, j'ai tout de suite adoré l'univers de l'auteure. La plume, les jeux de mots, la façon dont les pages sont présentées et les nombreux dessins font le tout du roman. C'est un super objet. Concernant l'histoire, j'ai beaucoup apprécié suivre les personnages dans leurs aventures pour sauver le petit village de Prospérine (avec accent !). J'ai trouvé original le fait de créer un monde dans les livres, manuscrits ou des villes se construisent et des gens y vivent (bizarrement d'ailleurs). L'ensemble est fantastique, mais on oublie vite ce côté et on s'imprègne de l'enquête et de la vie des personnages très rapidement. Je ne veux rien dévoiler, mais l'enquête est très bien mené, j'ai eu des doutes sur beaucoup de choses, mais le vrai ennemi m'a beaucoup étonné. On revient sur des points de l'enquête qu'on a totalement oubliés, qui était important et qui m'a fait pousser un Ben Oui C'Est Vrai ! (en italique ou entre guillemets Haha).

Les personnages sont très sympathiques. J'ai aimé Prospérine et sa fleur qui m'ont fait beaucoup sourire. Honoré est intrigant, pas sympa au début puis il devient agréable et va aider Prospérine dans son enquête. Il va se révéler être le plus intelligent du lot ! J'ai adoré Ernest et son intrigue personnelle dans les livres.

Ce roman a été une super découverte. J'adore la plume de l'auteure et son originalité. J'avais adoré La voleuse des toits qui a été un coup de coeur et je vais bientôt lire Les Oubliés d'Astrelune.

Afficher en entier
Diamant

Un véritable coup de coeur. Passionnée d'orthographe et de grammaire, il m'est impossible de ne pas apprécier cette histoire. La plume de l'auteur est superbe, l'histoire est passionnante, et ce retournement de situation à la fin ne la rend que meilleure ! Voilà une belle découverte que je ne peux que conseiller aux amoureux de la lecture.

Afficher en entier
Diamant

Imaginatif à souhait, l’autrice semblant avoir une imagination sans frontière ni barrière, voici un cosy mystery comme je n’en avais jamais lu ! D’une plume pleine de panache et d’humour, Laure Dargelos a su créer et développer un monde qui tourne tout autour des mots, du langage, de la syntaxe, des livres et de la littérature. Un monde mis en valeur par les éditions Rivka qui ont fait un travail incroyable avec de belles illustrations et des jeux sur la typographie, rendant la forme indissociable du fond. C’est beau, vivant et diablement captivant !

Imaginez qu’à chaque fois qu’un auteur couche des mots sur le papier ou tape des phrases sur son clavier, un village se construit afin d’entretenir ce texte qu’il soit pur chef-d’œuvre, texte inachevé ou histoire sans prétention. C’est exactement l’idée que développe avec brio l’autrice dans ce roman, nous plongeant, entre autres, dans le village de Demi-Mot. Un village sans histoire qui entretient jour après jour Peines perdues, roman inachevé sur la fameuse phrase sans fin qui tient en haleine les habitants depuis des années… Que voulait dire Pauline à Hector, cet amant qu’elle ne cesse d’éconduire avant de lui proclamer son amour ? Les paris sont ouverts !

Mais plus que cette question, ce qui taraude Prospérine, fleuriste excentrique, c’est la mort de Tom W dont elle a découvert le corps dans sa boutique. Un décès inattendu traité de manière bien sommaire par les deux policiers en charge du dossier. Peu convaincue par leur conclusion, la jeune femme décide alors de mener sa propre enquête, d’autant qu’il se passe autre chose d’étrange à Demi-mot, comme l’effondrement de la lettre Z. Un effondrement qui sème la discorde et qui laisse craindre le pire pour l’avenir du village… Dans ses investigations, Prospérine pourra compter sur sa fidèle Trompette à pétales, son frère Ernest reconnu pour ses talents de « plongeur », et sur Honoré, un citadin rencontré depuis peu. Une fine équipe qui s’engage sur une voie dangereuse, bien plus dangereuse que les apparences ne le laissent présager.

Faux-semblants, mensonges, manipulation, inventions secrètes terriblement dangereuses, menace d’une arme de destruction massive, meurtres à coup de délettreur, complot de grande envergure… Le roman ne cesse de surprendre, de faire sourire par ses jeux de mots et ses dialogues qui font mouche, de captiver par toutes les possibilités qu’il nous fait miroiter, et de nous balloter sur une piste puis une autre, faisant naître en nous de multiples interrogations. De fil en aiguille, l’enquête se complexifie, devient de plus en plus dangereuse, et plonge nos protagonistes dans un océan de perplexité. Cela ne fera d’ailleurs que renforcer leur envie de découvrir la vérité, même si les doutes ne seront jamais loin, la situation prenant une tournure quelque peu dramatique. Les motivations varient d’un personnage à l’autre, mais même Honoré, embarqué dans l’aventure bien malgré lui, se prend au jeu.

Quoique jeu n’est pas vraiment le bon mot quand l’on considère les dessous d’une enquête qui a commencé à Demi-Mot, mais qui va prendre son envol à la Capitale où nos protagonistes affronteront bien des dangers. La vérité a un prix et ils ne vont pas avoir d’autre choix que de le payer ! À cet égard, si on reste dans un cosy mystery avec cette ambiance propre au genre, j’ai été surprise par la manière dont l’autrice n’hésite pas à multiplier les cadavres, M. A-N-O-N-Y-M-E., tueur à gages, ne faisant pas dans la dentelle et encore moins dans le sentimentalisme. Mais comme dans Prospérine Virgule-Point et la Phrase sans fin tout est inattendu, ses outils de travail changent de ceux du tueur à gage lambda !

C’est d’ailleurs la réelle force de ce roman, son côté ovni littéraire, Laure Dargelos proposant quelque chose d’absolument unique, qui ravira tous les lecteurs ayant parfois l’impression de lire souvent la même chose. Ici, tout est imaginatif, un brin loufoque, quelque peu excentrique et 100% original ! Cela explique à quel point j’ai aimé découvrir cet univers où des villages sont bâtis sur des livres, et dans lequel les plantes sont animées et ont, pour certaines, un sacré caractère en plus d’être gloutonnes. Même le nom de certains personnages se révèle savoureux à souhait ! Je pense notamment aux membres d’un trio qui s’oppose au pouvoir en place avec courage et détermination, apportant un vent de révolte plus que salutaire. Le charme du roman réside également dans toute cette aura de mystère qui l’entoure, et ces choses que l’on sait impossibles dans notre réalité, mais qui nous font pourtant rêver.

À titre d’exemple, j’adorerais pouvoir, comme le frère de Prospérine, plonger littéralement au coeur des livres, les vivre de l’intérieur, et en découvrir les secrets. Bien que ce ne soit pas mon personnage préféré, sa sœur occupant cette place dans mon coeur, Ernest possède ce quelque chose qui le rend attachant et particulier. De son talent de plongeur à sa manière de parler comme le dictionnaire qu’il a avalé plus jeune, tout en lui donne envie d’apprendre à mieux le connaître malgré son côté solitaire, qui le pousse souvent à agir en parallèle de Prospérine et d’Honoré. Un duo qui, contre toute attente, fonctionne d’ailleurs à merveille, et nous offre des échanges pétillants emplis d’humour et de mordant.

Prospérine est une excentrique, une originale qui voit le monde en couleurs et en fleurs ; une personnalité avenante et libre d’esprit que j’ai tout simplement adorée ! Elle refuse tout conformisme, tout en étant viscéralement attachée à son village, à Peines perdues et à sa famille. Elle semble également posséder un réel sens de la justice, au grand dam d’Honoré qui va en subir les conséquences. D’abord hautain et imbus de lui-même, notre personnage incarnant l’image du Parisien dans toute sa splendeur, ce dernier évoluera au contact de Prospérine, qui va insuffler à sa vie cet élan d’excentricité et d’imprévu qui lui manquait.

Intelligent, perspicace, et bien moins égoïste que ce qu’il veut faire croire, Honoré nous prouvera qu’il sait aussi bien jouer le rôle de suiveur récalcitrant et prudent, que celui de meneur prêt à se sacrifier. Il prendra ainsi des risques pour Prospérine, son frère, et Demi-Mot, ce village qu’il prétend pourtant détester de tout son coeur. Plus complexe qu’au premier abord, Honoré est un personnage que j’ai appris à apprécier, d’autant qu’il nouera avec Prospérine une belle complicité. L’autrice a su trouver un parfait équilibre entre ces deux personnages complémentaires qui semblaient faits pour se rencontrer, et avancer ensemble sur la piste de la vérité, aussi terrible soit-elle…

Un monde à l’intérieur des livres, une enquête auréolée de mystère, des rebondissements, des dangers bien réels aux contours parfois flous, un complot, un personnage capable de plonger littéralement au coeur des textes, des lettres qui tombent, prennent vie ou disparaissent… L’autrice a réussi le tour de force de proposer un cosy mystery qui joue à merveille sur les codes du genre, tout en s’en détachant grâce à un imaginaire riche, original et complètement loufoque qui offre un sentiment de liberté incroyable aux lecteurs. En se plongeant dans Prospérine Virgule-Point et la Phrase sans fin, on a le sentiment que tout est possible et bien plus encore ! Un roman parfait pour les amoureux des mots, des lettres, et de la littérature sous toutes ses formes, mais aussi pour ceux souhaitant une enquête complexe dans un univers unique, inoubliable et inimitable.

https://lightandsmell.wordpress.com/2022/08/29/prosperine-virgule-point-et-la-phrase-sans-fin-laure-dargelos-plib2022/

Afficher en entier
Argent

Nous nous retrouvons pour parler d’un autre finaliste du PLIB2022 et il s’agit cette fois de Prospérine Virgule-point et la Phrase sans fin.

Dans le petit village de Demi-mot, tous les habitants servent le texte et passent leurs journées à astiquer et entretenir les lettres. Propérine, elle ne veut pas s’occuper des points et des virgules alors elle s’est choisi une autre voie : fleuriste. Elle passe son temps à bichonner des Trompettes à pétales jusqu’au moment où un événement inexplicable se produit …

Je pense que c’est le roman de la sélection qui me faisait un peu moins envie … Je partais avec l’a priori que ce serait beaucoup trop jeunesse et pas vraiment ma tasse de thé. MAIS je dois dire que j’ai été agréablement surprise lors de ma lecture. Je me suis complètement laissé emporter par cette histoire. Donc je peux remercier le PLIB de m’avoir donné l’occasion de découvrir ce roman.

J’ai été impressionné par l’univers créé par l’auteurice qui nous offre quelque chose de complètement original et inattendu. Le genre d’univers pour les amoureux de lectures comme moi. La langue française à une place importante et j’ai beaucoup aimé la manière dont elle est utilisée dans ce roman (je vous laisse découvrir ça par vous-même).

Je savais que le livre était illustré, mais je ne m’attendais pas à ce que les illustrations jouent comme cela avec le texte, c’est très original et bien pensé en lien avec l’histoire (encore une fois, je vous laisse observer ça par vous-même parce que c’est mieux que de vous le décrire).

Une intrigue rondement menée qui nous fait découvrir un monde où les auteurs ont une place plus qu’importante pour les gens de ce monde. LE tout raconté avec une plume agréable, fluide et avec une pointe d’humour.

On retrouve des personnages bien travaillé, vivant que j’ai aimé suivre et découvrir. J’adore le côté loufoque et décalé de Prospérine (J’ai toujours envie de l’appelée Proserpine … Je ne sais pas pourquoi …). J’ai vraiment adoré le personnage d’Ernest !

En bref, une très belle découverte que je n’aurai jamais pu faire sans le PLIB !

Afficher en entier
Or

Ce n'est pas un coup de coeur, mais quelle histoire originale ! J'ai beaucoup aimé suivre dans cette folle aventure Prospérine, Honoré et Ernest et j'ai adoré les illustrations.

Afficher en entier
Argent

Cet univers là sort vraiment énormément de l’ordinaire, puisque je n’ai jamais lu un roman pareil. Et c’est tant mieux ! Parce que j’aime particulièrement être immergée dans un univers littéraire, et là j’en ai deux pour le prix d’un ! En effet, l’histoire se déroule dans un village, qui se trouve en plein milieu d’un livre et j’ai vraiment adoré l’idée. Cette idée est également développée au travers de descriptions qui illustrent parfaitement la vie, plutôt banale que peuvent suivre les différents personnages.

L’histoire est liée à l’univers, reste tout de massez classique à première vue. Mais lorsque l’on avance dans la lecture, rend bien compte de notre erreur : rien n’est ce qui paraît, et tout est plus complexe que l’on pourrait croire… Et c’est en avançant dans ce roman qui croyez moi deviennent de plus en plus prenant que l’on découvre le pot aux roses, très bien amené. Pour ce faire, les actions qui sont proposées par l’autrice sont très bien amenées apportant un réel dynamisme au récit qui transparaît parmi les descriptions.

Les personnages tirent également leur épingle du jeu. C’est particulièrement le duo qui va se charger de résoudre le mystère qui est le plus présent et qui va nous donner le ton. Car il est vrai qu’entre l’excentrique Prospérine et le BCBG Honoré, on n’a pas le temps de s’ennuyer d’un iota et c’est tant mieux. Même s’ils sont tous deux très attachants, ma préférerence est allée au frère de l’héroïne à qui j’ai pu parfaitement m’identifier. Ce duo renforce si l’on peut dire porte véritablement le roman entier, et rencontre des aléas qui leur permettre d’en sortir d’autant plus soudés.

Et la plume dans ce roman imbriqué, qu’en est il ? Et bien là aussi j’ai été agréablement surprise ! La totalité du roman est cohérent, et ce même avec le Roman dont prend soin le village. Le tout est très bien travaillé, si bien que les allers retours semblent naturels. La pointe de romance est dosée à sa juste valeur, puisqu’elle ne l’emporte pas sur tout le reste mais est présente pour le bonheur de certains.

Un roman très immersif, parfait pour n’importe quel Bookworm.

Afficher en entier
Lu aussi

Nous faisons la connaissance de Prosperine Virgule-Point. Pourquoi Virgule-Point ? Tout simplement, par le mariage de ses parents : monsieur Virgule et madame Point. La jeune fille est excentrique à souhait : elle est toujours habillée de toutes les couleurs, alors que les habitants de son village, Demi-Mot, sont ternes. Un jour, Prospérine va découvrir le corps de Tom W dans l’arrière-jardin de sa boutique. Les inspecteurs de Demi-Mot classent l’affaire sans suite, mais notre héroïne ne va pas vouloir laisser tomber si facilement. Elle va retrousser ses manches et va essayer de résoudre l’enquête, à l’aide d’un jeune homme, Honoré Point-Virgule, revenu au village pour voir sa famille. Que vont-ils découvrir ?

Ce fut une lecture sympathique, mais j’ai trouvé le roman un peu léger. Les personnages n’étaient pas assez approfondis, trop simplistes. Il n’y avait pas cette petite touche de surprise. Je n’ai pas réussi à m’attacher aux personnages.

Mélange entre fantastique et cosy mystery, l’intrigue est vraiment bien ficelée. Il y avait des énigmes, un peu comme un casse-tête.

L’auteure, Laure Dargelos, a effectué un travail de dingue pour mettre cet univers en place. En effet, ce monde imaginaire est basé sur les textes : on parle de syntaxe, de ponctuation, d’orthographe, de typographie, de langage, d’écriture, de bibliothèque. Au premier abord, c’est assez perturbant, mais on s’y habitue rapidement.

J’ai eu la chance de rencontrer l’auteure aux Imaginales et de me procurer ce magnifique objet-livre. Les illustrations sont absolument splendides et ajoutent un réel plus à l’histoire.

Ce livre vaut vraiment la peine d’être lu pour son originalité et son intrigue ! Je vous recommande vraiment ce voyage en compagnie de Prosperine Virgule-Point.

Livre lu dans le cadre du PLIB2022

Afficher en entier
Diamant

Un vrai coup de coeur, j'ai pensé à ce livre encore longtemps après l'avoir lu, je le recommande pour l'écriture, les illustrations magnifiques, l'histoire. Vraiment il faut le lire !!

Afficher en entier

Date de sortie

Prospérine Virgule-Point et la Phrase sans fin

  • France : 2021-04-30 (Français)

Activité récente

Évaluations

Editeurs

Les chiffres

lecteurs 164
Commentaires 51
extraits 10
Evaluations 84
Note globale 8.51 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode