Livres
482 747
Membres
469 813

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Protocole gouvernante



Description ajoutée par RoseFlight04 2019-08-09T12:25:37+02:00

Résumé

Une jeune femme sonne à la porte d'une maison dans une banlieue pavillonnaire coquette et tranquille. Le couple aisé qui l'accueille lui donne quelques recommandations concernant leur fille Elena, dont elle aura la charge. La gouvernante sourit, pose les mains bien à plat sur ses genoux, module sa voix, les met à l'aise... En suivant à la lettre le protocole imaginé par l'étrange Lewis, elle saura se rendre indispensable. Elle deviendra la confidente et l'objet de tous les désirs enfouis par cette famille en apparence idéale.

Mais cette gouvernante n'est pas seule. Ils sont nombreux comme elle à s'être infiltrés à divers endroits de la société. Les motos vont rugir. Une action d'envergure se prépare et, dans l'ombre, tous y concourent.

Alors que le vernis craque et que l'emprise de la jeune femme grandit, la tension se fait de plus en plus palpable. Jusqu'au grand jour.

Guillaume Lavenant est auteur dramatique et metteur en scène. Protocole gouvernante est son premier roman.

Afficher en entier

Classement en biblio - 16 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par dadotiste 2019-09-21T23:07:06+02:00

Rivages, p. 49

« Chaque jour, apprenez-en plus, mais ne forcez pas la marche, n'allez pas trop vite, ne cherchez pas à connaître tout de suite la fin, qui n'en est pas vraiment une, vous le savez, agissez et lisez lentement, c'est un réglage à trouver. Le rythme est tout, affirmait Lewis avec tout le sérieux du monde. Suivez son conseil. »

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Bronze

Quel livre étrange que ce Protocole gouvernante ! Une jeune fille se fait engagée comme gouvernante pour s’occuper d’Elena, petite-fille de 4 ans. Jusque-là, tout est normal… Sauf que la normalité, ne fait pas partie de l’équation…

On ne sait pas grand-chose de la période pendant laquelle se déroule l’intrigue, et c’est ce qui lui confère un air dystopique. Pour autant, je ne suis pas certaine que ce genre puisse s’appliquer à ce livre. Par contre c’est sans conteste un thriller, assez étrange, qui conduit à une certaine fascination.

Une fascination, non pas par l’intrigue en elle-même, mais par la plume de l’auteur et la narration qu’il a mise en place. Le trait de génie, tient à peu de choses mais va donner toute son ampleur à cette intrigue. L’auteur fait le choix d’un lecteur spectateur de ce qui se déroule entre les lignes. En effet, il ne s’adresse pas à nous, mais bien à cette gouvernante, dont on ne sait pas grand-chose. D’une voix lancinante, qui confine à la berceuse, aux litanies, débitées par une voix qui s’immisce en nous… Une voix qui devient notre pensée… Cette voix est la ligne directrice de cette gouvernante. Cette voix, se matérialise sous forme de protocole qu’elle lit, comme un guide, comme un phare dans la tempête qui pourrait se réveiller, si elle déviait de sa route.

Il règne une sensation désagréable d’un drame imminent, une sensation qui colle à la peau, sans que l’auteur n’use de subterfuge. Tout ce fait d’une manière lente, latente, et on attend que l’explosion arrive. On attend le drame. La trame narrative a un effet hypnotique sur nous, alors même que rien de précis ne se passe.

Le rôle de la gouvernante n’est ni facile, ni clairement défini, on le découvre au fil du protocole, la réussite de sa mission réside dans la scrupuleuse application du livret, qu’elle ne quitte jamais même lors d’éventuels déplacements.

Jour après jour, l’étau se resserre sur chacun des membres de cette famille. Tout est calculé, prévu et millimétré. Le protocole, doit réussir, puisque la voix-off, propose même des solutions alternatives en anticipant chaque geste, chaque réflexion…

L’auteur ne fournit aucune explication, restant dans le vague, volontairement, pour laisser le lecteur trouver la direction qu’il souhaite prendre. Beaucoup de questions, restent néanmoins en suspens, notamment aucune indication sur le cerveau de ce protocole, mais surtout, sur ce complot qui touche de nombreux autres foyers.

Les genres se confondent allègrement, puisque le thriller côtoie la dystopie, mais on pourrait aussi y déceler une certaine étude sur nos comportements, métro, boulot, dodo… Chaque geste est calculé, chaque pas est pondéré… On est donc facilement manipulable. Une allégorie très intéressante, si on ose la voir sur nos vies et la manipulation dont on fait l’objet, sans jamais chercher à regarder de plus près si les fondations ne sont pas en train de s’écrouler… A l’image du sol qui se gondole et qui prend l’eau, car notre gouvernante, verse de l’eau tous les soirs, dans un simple petit interstice. Une faille et tout dérape, pourtant on reste aveugle…

Je ne sais pas ce que ce livre me laissera comme souvenir, mais je sais en tout cas qu’il ne m’a pas laissé indifférente et qu’une certaine réflexion pointe le bout de son nez dans cet univers où tout semble aseptisé mais qui va basculer…

https://julitlesmots.com/2019/10/15/protocole-gouvernante-de-guillaume-lavenant/

Afficher en entier
Commentaire ajouté par dadotiste 2019-09-25T21:46:08+02:00
Argent

Si l'on vous remet entre les mains le « protocole gouvernante », vous saurez ce que vous devez faire. Le pourquoi, le pour qui, importe peu, normalement, vous savez, vous avez été formés pour cela dès votre enfance, dans l'ombre, parce que vous êtes différents, parce que vous réfléchissez. Si vous ne comprenez finalement toujours pas le but de cet ouvrage, ouvrez vos esprits. En effet, toutes les clés ne vous seront pas donnés, à vous de les déduire. Pour ce qui est du reste, tout est écrit, vous n'avez qu'à respecter le protocole et tout se passera bien. Vous n'êtes pas seul ! Partout dans le pays, d'autres le découvrent en même temps que vous. L'union et la lecture feront votre force !

Je ne peux guère vous en dire sans risquer de trop vous dévoiler l'intrigue de cet ouvrage. Partez du principe que le narrateur, en utilisant la seconde personne du singulier, s'adresse à vous, particulièrement. Sinon, vous passerez à côté de ce remarquable roman pré-dystopique.

Si d'habitude je n'apprécie pas du tout ce type de narration, ici, je m'en suis délecté ! L'auteur le maîtrise à la perfection !

Si vous avez aimé « La servante écarlate », foncez. Si vous n'êtes pas habitué à ce type de littérature, où tout n'est pas explicite, par contre, vous risquez d'avoir un peu plus de mal.

J'ai lu dans plusieurs critiques qu'il n'y avait pas vraiment de fin, ni de but mais je ne suis pas d'accord. Pour moi, toutes les clés sont là, il suffit de rassembler les nombreux indices. Je n'en dirai pas plus mais je vous invite à en parler en message privé pour ceux qui l'ont lu ;)

Spoiler(cliquez pour révéler)Pour moi, les détenteurs du protocole font partie d'une secte qui cherche à abolir le système existant. Partout dans le pays, en même temps, ils vont faire les mêmes gestes, les mêmes actes. L'eau dans le parquet afin de fragiliser les habitations pour mieux les détruire ensuite, afin que leurs habitants n'aient plus rien. La confiance de la famille, afin de mieux s'intégrer et surtout, de conquérir l'enfant. Enfant qui apprendra une nouvelle façon de penser grâce au livre et l'expérimentera lors de l'abandon. Au final, si ces derniers sont retrouvés par leurs parents après la Forêt, ils ne sont plus les mêmes et sont fin près pour devenir, plus tard, les nouveaux adhérents de la secte, une fois que la graine plantée dans leurs esprits aura germée. Pour moi, c'est surtout à cela que sert le protocole : à faire changer la mentalité des enfants, afin de pouvoir, plus tard, créer une nouvelle société

Afficher en entier
Commentaire ajouté par carroue 2019-09-23T15:35:44+02:00
Lu aussi

Pas facile de s'exprimer sur ce roman. J'avoue qu'à la première lecture de la quatrième de couverture, l'histoire d'une gouvernante, d'une famille... Cela résonnait comme un air de déjà lu, un certain prix Goncourt. Mais non, il s'agit là d'une autre histoire. Une histoire bien particulière, puisque nous lisons là, un protocole. un texte écrit au futur ! Un texte plein de mystères, angoissant...

Qui sont ils ?

Afficher en entier
Commentaire ajouté par HubrisLibris 2019-08-23T12:09:40+02:00
Or

Un récit à la seconde personne du pluriel. Un vouvoiement perpétuel. Singularité que je n’avais encore jamais eu le plaisir de croiser lors d’une lecture. C’est déroutant au début, mais on s’y fait. On suit les instructions, on se place à travers la rétine de cette gouvernante recevant ordres d’une entité qui peu à peu prend l’allure d’une personne. Des instructions au début légitimes pour son rôle, et qui peu à peu s’enlisent dans de curieuses demandes.

De l’histoire, il est difficile d’en parler sans révéler la trame principale. Je me contenterais de ceci ; le récit parvient à nous entraîner dans une frénésie de lecture, à vouloir découvrir la nouvelle instruction. Il est difficile de s’arrêter, d’oser poser le livre. Par ailleurs, les descriptions, les recommandations offrent l’impression de lire un script. Il y a tout un aspect cinématographique, également dans les descriptions. Un quelque chose de très visuel. Sorte d’apocalypse esthétique.

Lieu, et temporalité sont absents de ce roman. Un fait déroutant pour certains, mais une absence qui ne m’a pas encombrée à la lecture. J’avoue n’en avoir fait la réflexion qu’à la fin.

Un premier roman étonnant, qui surprendra, ne pourra susciter de demi-mesure émotionnelle. L’un de mes premiers coups de coeur de cette rentrée littéraire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Saturna 2019-08-21T19:49:43+02:00
Argent

La rentrée littéraire bat désormais son plein. Sur la table des romans dans la librairie où je bosse, les nouveautés s’accumulent. Parmi tous les titres parus récemment, "Protocole gouvernante" est celui qui m’a le plus sauté aux yeux. La couverture, le résumé, tout m’intriguait.

Et intriguant, on peut dire qu’il l’est. Étrange même. Difficile de parler de cet ouvrage sans vraiment spoiler alors je n’évoquerais que très peu l’histoire (positivement bizarre) pour me concentrer sur mon ressenti de lecture. Dès les premières lignes, je me suis demandée où l’auteur voulait m’emmener. J’étais extrêmement perplexe. En outre la manière dont s’est écrit (à la deuxième personne du pluriel) me posait problème. Je me suis dis "ça ne va pas me plaire". Et pourtant j’étais incapable d’abandonner. Je voulais savoir, je voulais comprendre. Car bien sûr, le lecteur sait immédiatement que l’héroïne cache un truc. Je me suis mise peu à peu à élaborer des théories dans ma petite tête, de la plus crédible à la plus saugrenue. Puis l’intrigue s’est accélérée tout à coup et mes battements de cœur aussi. Lorsque le roman s’est achevé, je me suis retrouvée bête. Car nous n’avons pas vraiment d’explication ou si peu. Chacun peut se faire sa propre interprétation de ce que voulait vraiment la gouvernante, de ses motivations, du groupe auquel elle appartient. Spoiler(cliquez pour révéler)Pour ma part, ces gens sont comme les membres d’une secte voulant abolir le système.

Bref, "Protocole gouvernante" a été une lecture intéressante et très déstabilisante. On se laisse happer malgré nous dans cette histoire.

Pour ma part ce n’est pas un coup de cœur. Je pense que le roman ne me marquera pas. Mais pendant la lecture, j’avais vraiment le cerveau en ébullition.

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie récente

"Protocole gouvernante" est sorti 2019-08-21T01:01:47+02:00
background Layer 1 21 Août

Date de sortie

Protocole gouvernante

  • France : 2019-08-21 (Français)

Activité récente

ambre96 l'ajoute dans sa biblio or
2019-09-02T11:04:38+02:00

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Les chiffres

Lecteurs 16
Commentaires 5
Extraits 2
Evaluations 7
Note globale 7.57 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode