Livres
374 779
Comms
1 301 587
Membres
255 798

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Psychologie des foules

1 notes | 4 commentaires | 1 extrait


Description ajoutée par Skjold 2013-10-04T22:09:50+02:00

Résumé

« Faut-il regretter que ce ne soit jamais la raison qui guide les foules ? Nous n’oserions le dire. La raison humaine n’eût pas réussi sans doute à entraîner l’humanité dans les voies de la civilisation avec l’ardeur et la hardiesse dont l’ont soulevée ses chimères. Filles de l’inconscient qui nous mène, ces chimères étaient sans doute nécessaires. Chaque race porte dans sa constitution mentale les lois de ses destinées, et c’est peut-être à ces lois qu’elle obéit par un inéluctable instinct, même dans ses impulsions en apparence les plus irraisonnées. Il semble parfois que les peuples soient soumis à des forces secrètes analogues à celles qui obligent le gland à se transformer en chêne ou la comète à suivre son orbite.

Le peu que nous pouvons pressentir de ces forces doit être cherché dans la marche générale de l’évolution d’un peuple et non dans les faits isolés d’où cette évolution semble parfois surgir. Si l’on ne considérait que ces faits isolés, l’histoire semblerait régie par d’invraisemblables hasards. Il était invraisemblable qu’un ignorant charpentier de Galilée pût devenir pendant deux mille ans un dieu tout-puissant, au nom duquel fussent fondées les plus importantes civilisations ; invraisemblable aussi que quelques bandes d’Arabes sortis de leurs déserts pussent conquérir la plus grande partie du vieux monde gréco-romain, et fonder un empire plus grand que celui d’Alexandre ; invraisemblable encore que, dans une Europe très vieille et très hiérarchisée, un obscur lieutenant d’artillerie pût réussir à régner sur une foule de peuples et de rois.

Laissons donc la raison aux philosophes, mais ne lui demandons pas trop d’intervenir dans le gouvernement des hommes. Ce n’est pas avec la raison et c’est le plus souvent malgré elle, que se sont créés des sentiments tels que l’honneur, l’abnégation, la foi religieuse, l’amour de la gloire et de la patrie, qui ont été jusqu’ici les grands ressorts de toutes les civilisations. »

Afficher en entier

Classement en biblio - 20 lecteurs

Or
6 lecteurs
PAL
3 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par marine811 2017-06-07T08:32:50+02:00

Les grands bouleversements qui précèdent les changements de civilisations, tels que la chute de l'Empire romain et la fondation de l'Empire arabe par exemple semblent, au premier abord, déterminés surtout par des transformations politiques considérables : invasions de peuples ou renversements de dynasties. Mais une étude plus attentive de ces événements montre que, derrière leurs causes apparentes, se trouve le plus souvent, comme cause réelle, une modification profonde dans les idées des peuples. Les véritables bouleversements historiques ne sont pas ceux qui nous étonnent par leur grandeur et leur violence. Les seuls changements importants, ceux d'où le renouvellement des civilisations découle, s'opèrent dans les idées, les conceptions et les croyances. Les événements mémorables de l'histoire sont les effets visibles des invisibles changements de la pensée des hommes.

Afficher en entier

Commentaires récents

Ajouter votre commentaire

Commentaire ajouté par Jdlagarde 2016-11-11T15:30:57+01:00
Or

Très instructif. Écrit en 1895, il est d'une actualité étonnante à l'heure d'internet, pour peu qu'on adapte un peu le vocabulaire de l'époque (par exemple en acceptant de remplacer race par culture)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Edith972 2016-04-26T17:50:39+02:00
Lu aussi

livre lu dans le cadre de mes études et ui reste dans mon souvenir un livre très spécialisé aux étudiants et aux professionnels de la psychologie.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par PlumeVive 2016-04-17T16:19:42+02:00
Bronze

Certains de ses propros ne m'ont pas plu.

Cependant j'ai appris de nombreuses choses concernant sa thèse qui parle de "psychologie de foule" et dont j'avais quelque peu entendu parler.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Bbey 2010-09-07T13:58:48+02:00

La thèse principale de l’auteur cherche à expliquer pourquoi et comment l’avènement des foules est le moteur des changements politiques, sociaux, culturels qui bouleversent l’histoire et qui permettent l’évolution des civilisations. Le bon attribue l’essor des « foules » au développement de la démocratie et des associations, corporations et syndicats qui y sont liés. Selon l’auteur, nous pourrions vivre actuellement dans « l’ère des foules » puisque celles-ci ont un tel pouvoir de décision, de persuasion et d’autorité qu’elles en arrivent à contredire et à tenir tête aux pouvoirs publics et aux autorités suprêmes en général. L’auteur pense que les foules acquièrent cette prépondérance par la « loi psychologique de l’unité mentale ». Cette loi créée une « âme collective » qui sert de base au prestige de la foule. Cette âme est dotée d’une « unité mentale » qui est qualitativement la simple somme spirituelle des individus qui la composent. Alors pour comprendre les comportements des foules et leurs effets sur les changements de civilisations, il faut étudier l’élément qui la compose : l’individu. Pour Le bon, l’individu peut être qu’un simple élément agrégatif à la foule ou le meneur de celle-ci. Par l’étude des deux cas envisagés, voyons comment Le bon se contredit dans ses propos et combien ces derniers sont poussés à l’extrême.

Afficher en entier

Date de sortie

  • France : 2003-12-20 - Poche (Français)

Activité récente

kyerz le place en liste or
2016-09-08T18:25:18+02:00

Les chiffres

Lecteurs 20
Commentaires 4
Extraits 1
Evaluations 1
Note globale 8 / 10

Évaluations