Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de pucedu38 : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Marshals, Tome 3 : Destins liés Marshals, Tome 3 : Destins liés
Mary Calmes   
Un tome explosif comme un feu d'artifice tellement il s'y passe toutes sortes de choses, un tome aussi plus sombre et plus introspectif sur la relation de nos deux chouchous qui vont naviguer sur les écueils de leur mode de vie avec beaucoup d'émotions.

Le récit que nous sert cette fois l’auteure est une vraie toile d’araignée construite autour d'une myriade de personnages que l'on a pu croiser dans les tomes précédents mais aussi dans ces autres romans et ça c'est un vrai bonheur. Encore une fois Doyle et Jones auront à faire front à beaucoup d’adversité que ce soit Ian et ses hommes ou Miro et ses ennemis éternellement accrochés à lui comme son prince charmant. On y retrouve également toute cette constellation familiale et amicale, avec les amies de Miro qui sont toujours aussi déjantées, ces femmes que Mary Calmes a su si bien construire autour de personnalités fortes et pleines d'humour, ce foyer reconstitué dont Miro a plus que jamais besoin.
Le roman est tout aussi palpitant entre intervention, enquêtes, meurtres et séparations auxquels sont confrontes nos deux marshals mais aussi leur entourage. Ça part dans tous les sens comme une vie qu'on ne maîtrise plus, comme une voiture sans freins lâchée à toute vitesse. La perte de contrôle, c'est la thématique principale de ce troisième volet. Ce moment où Miro réalise qu'aimer n'est pas si facile ni moins douloureux quand celui qu'il passe son temps à attendre n'est peut-être pas le garant du bonheur qu'il espère.

Le temps des remises en question est arrivé pour l'un comme pour l'autre et l'auteure nous livre des chapitres sombres et angoissants sur la suite de leur histoire. De ceux qui nous font vibrer et se ronger les ongles en suivant l'introspection de Miro qui semble arriver à bout. Un Miro que l'on retrouve avec encore plus de plaisir car sa perfectitude s'effrite pour nous laisser voir un homme déchiré et sensible; qui a grandi sur des failles trop profondes pour les combler sans la présence de son partenaire. Miro qui souffre, qui se fragilise et voit ses relations aux autres complètement changer. Les ennemis ne sont plus clairement définis, les amis peuvent parfois vous trahir et votre pire cauchemar peut se révéler plus troublant qu'on ne le croyait. L'impression que tout tourne autour du marshal Jones est naturelle puisque la narration, depuis le début de la série, lui est consacrée, mais ici on souhaiterait vraiment être l'épaule dont il a besoin. Ian semble passer en second plan et pourtant il est, encore et toujours, l'axe autour duquel tourne l'avenir de Miro, l'ancre qui lui est fondamentalement vitale pour continuer.
Le récit est plein de tout un tas d'événements, de personnages divers et pourtant c'est bel et bien cette exploration de leur couple qui est présente à chaque page et je dois bien dire que j'ai adoré ce fouillis organisé et replonger à nouveau dans leur univers. On apprécie aussi l'humour caustique bien plus présent grâce cette pluralité de personnages et l'évolution de la plume qui semble moins redondante dans ses dialogues (même si moi, je peux les lire se dire je t'aime pendant des lustres ! ).

Tout les personnages de cette série sont une pièce de puzzle importante à sa cohésion et à la puissance de son addiction. On est accro à Ian et Miro ou on passe son chemin. C'est un des couples de la littérature mm les plus impactants (en ce qui me concerne) par leur amour sans bornes et leurs différences qui risquent de mettre à mal leur relation.
Ici Mary Calmes va vous faire frémir à coup de séparation qui se suggèrent douloureusement, de reconquêtes de l'autre toujours aussi intenses, de larmes jamais en trop car elles sont rares et précieuses, de jalousie difficilement maîtrisée mais ô combien jubilatoire et de ce terrible sentiment que la vie c'est parfois plus fort que simplement s'aimer beaucoup.

Un tome qui laisse aussi présager beaucoup de nouvelles donnes surprenantes et peut-être même dérangeantes dans une suite qu'on va attendre encore pendant un an en se traînant comme des âmes en peine. Décidément, cette série est, pour moi, une des plus réussies de Mary Calmes, dont je suis déjà très fan, regroupant tout ce que je demande à un bon shot de tequila: du peps en perfusion, des yeux qui se brouillent, un cœur qui palpite déraisonnablement et des jambes qui tremblotent.
http://meninbooks.eklablog.com/destins-lies-marshals-t3-de-mary-calmes-a148657720

par Tyzane
Oceania, Tome 1 : La Prophétie des oiseaux Oceania, Tome 1 : La Prophétie des oiseaux
Hélène Montardre   
J'ai adoré cette série (un peu moins le tome 2 mais ça, c'est une question de goût...) ! Elle est à la fois originale et passionnante. Et surtout, l'air de rien, elle nous fait prendre conscience des dégâts que nous sommes en train d'occasionner... Mais je rassure tout de suite pas question d'un énième livre écolo moralisateur au possible ;)

par emy27
Power Club, Tome 3 : Un rêve indestructible Power Club, Tome 3 : Un rêve indestructible
Alain Gagnol   
Après l'excellent deuxième tome de la série, j'étais impatiente de lire ce dernier volume. Je l'aurais bien commencé tout de suite après l'autre mais la librairie ne l'avait plus en stock. Il a fallu que je le commande et avec les jours fériés, j'ai dû patienter une très longue semaine avant de l'avoir. Autant vous dire que je ne tenais plus en place ! Mais le roman valait-il cette attente insoutenable ? OUI !!! Même s'il est à mon sens un peu moins bon que les deux précédents opus, "Un rêve indestructible" reste excellent et apporte une super conclusion à la saga.

Ce qui est sûr, c'est qu'on a pas le temps de s'ennuyer à la lecture de cet ouvrage. "Un rêve indestructible" est bourré d'action. Trop peut être...c'est le seul gros reproche que je lui fais. Je n'avais pas le temps de reprendre mon souffle tant les scènes de combat s'enchaînaient. À peine remise de mes émotions, c'était reparti pour un tour ! Même si ces instants étaient spectaculaires, j'aurais aimé que l'auteur câle un peu plus de moments calmes pour par exemple, développer davantage les relations entre ses personnages. [spoiler]La relation d'Anna et Dominic est géniale et donne lieu à de très belles scènes mais j'ai souvent eu le sentiment que tout allait trop vite, qu'Alain Gagnol ne prenait pas le temps de raconter leur histoire. Vous me direz cela dit, "Power Club" n'est pas censé être une comédie romantique. [/spoiler] Je regrette aussi que certains personnages soient absents du roman. J'aurais aimé avoir quelques nouvelles des anciens super héros. Par l'intermédiaire d'un journal ou d'une émission de télé. Je ne demandais pas à ce qu'ils jouent un grand rôle mais qu'on sache au moins ce qu'ils étaient devenus...là-dessus, j'ai été un peu déçue...

Voilà, maintenant qu'on a évoqué les quelques points négatifs, passons aux choses agréables en parlant de tout ce qui fait de ce troisième tome une tuerie !
Jusqu'au bout Alain Gagnol aura réussi son pari de nous présenter une histoire de super héros extrêmement mature. Malgré son titre et ses couvertures colorées qui font très jeunesse, "Power Club" est une trilogie réflechie, critique, mûre et audacieuse. Ici le lecteur n'est clairement pas épargné. Il est amené à voir des choses très dures. [spoiler]La mort de Trent (et du chat !) m'a fait froid dans le dos.[/spoiler] Mais surtout, il est aussi invité à réfléchir sur notre monde. Ainsi, il est impossible de ne pas faire un parallèle entre Daniel Wallace et Donald Trump. Il est évident qu'Alain Gagnol
avait en tête l'actuel président des USA lorsqu'il a imaginé ce personnage. À travers ce roman, l'auteur incite ses jeunes lecteurs à prendre conscience de leur rôle en tant que citoyens et à s'interroger sur les dangers de la manipulation politique et médiatique. Le scénario de ce troisième tome est recherché et parfaitement logique. Tout ce qui s'y passe est l'aboutissement d'un voyage amorcé avec "L'apprentissage".

Les personnages ont beaucoup évolué au cours de ces 3 livres qui se déroulent sur une longue période (une autre chose que j'ai apprécié. Contrairement à d'autres séries jeunesse ou young adult dont l'intrigue se passe en quelques mois ou semaines, l'histoire s'étire ici sur plusieurs années, ce qui la rend plus crédible). Anna a bien grandi. Comme pour illustrer cette idée, ses parents sont d'ailleurs moins présents dans ce tome. C'est une jeune femme plus sûre d'elle et de ses choix mais aussi fragilisée par les choses qu'elle a vécu. Forte mais fragile. C'est ainsi qu'on pourrait la décrire. Avec ses répliques bien cinglantes qu'elle lance à ses adversaires durant les combats, elle me fait penser à une espèce de Buffy Summers version 2018 ^^
Je suis très contente de la tournure qu'à pris sa relation avec Dominic. Je ne m'y attendais pas du tout vu leurs rapports à la fin d' "Ondes de choc". Leur histoire d'amour est vraiment toute mignonne. [spoiler]Le coup de la résurrection de Dominic dans la Manche...même moi qui ne suis pas romantique pour un sou, j'en ai eu des frissons ^^[/spoiler] Cependant je reproche un petit peu au bel anglais d'être assez effacé par rapport à sa nana. [spoiler]D'où ma joie lorsqu'il a décidé de se faire réinjecter des boosters. Je me suis dit "Ouais, enfin il se réveille !!!!"[/spoiler] Lisa est toujours une fille au top. Je l'adore !!!! Tous les personnages secondaires sont extras en fait. Et je suis très satisfaite du sort de Louis. Ça devait se finir comme ça pour ce protagoniste !

Chaque tome de "Power Club" à exploré à sa façon l'univers des super héros. Dans le premier, c'était le surhumain adulé des foules, dans le second, l'identité secrète et le combat super héros contre super vilain. Dans ce tome, c'est la guerre, la vraie. "Un rêve indestructible" est l'apothéose de cette trilogie que j'ai suivi comme une série, chaque tome ayant son intrigue propre. Et même si la saga se termine de façon magistrale, je suis tellement fan que je ne serais pas contre une saison de plus ! ^^

par Saturna
Power Club, Tome 2 : Ondes de choc Power Club, Tome 2 : Ondes de choc
Alain Gagnol   
Je ne sais pas par où commencer...en ce moment je suis souvent déçue des deuxièmes tomes (ça a été le cas avec les séries "Zodiaque" et "The Curse" par exemple ou avec "Les puissants" qui, même s'il est bon, reste moins réussi que le précédent). J'avais donc un peu peur en attaquant le second volet de "Power Club" mais franchement mes craintes étaient infondées. J'ai juste adoré. Ce livre est excellent, mieux encore que le premier. Il m'a complètement retournée et s'est imposé comme un immense coup de coeur.

L'intrigue tout d'abord est excellente. Alain Gagnol continue sur sa lancée : proposer une histoire de super héros crédible et originale. "Power Club" casse les codes du genre. [spoiler]Même si la vie clandestine d'Anna au début du roman m'a rappelé certaines des séries télé que je regardais étant ado. Cependant c'était tellement bien ficelé que j'ai beaucoup apprécié ces passages.[/spoiler] L'auteur ne ménage pas son héroïne et ne tombe jamais dans la facilité. Anna ne se sort pas de ses péripéties d'un claquement de doigt. Ça rend les choses beaucoup plus réalistes. Alain Gagnol poursuit sa réflexion autour des avancées scientifiques en montrant ce qui se passe quand les chercheurs perdent le contrôle. [spoiler]L'évolution de Bobby est terrifiante mais vraiment bien amenée. Je suis contente de voir qu'Anna n'est pas la seule à avoir cette relation hors norme avec ses boosters. Ça la rend un peu moins exceptionnelle. En tout cas, le combat entre eux à la fin est titanesque ! [/spoiler]
L'auteur rajoute aussi une once de romance dans ce tome mais elle reste très minime. Même moi qui ne suis pourtant pas fan des histoires d'amour, j'en aurais bien voulu un peu plus ! Mais bon, ce n'était pas le sujet. [spoiler]D'ailleurs je suis un peu triste de comment les choses ont évolué entre Anna et Dominique. J'aurais bien aimé que ces deux-là finissent ensemble et heureux. Là c'est plutôt mal parti ^^ Encore une fois, Alain Gagnol choisi la crédibilité. Il est rare qu'une fille fasse toute sa vie avec son premier amour et après ce qu'Anna a vécu, elle a besoin de tourner la page sur le Power Club donc je ne peux pas blâmer le choix de l'auteur de faire tourner leur histoire au vinaigre. C'est beaucoup plus plausible.[/spoiler]

Concernant les personnages maintenant. Anna est toujours aussi attachante et Lisa aussi marrante. J'étais très contente de retrouver des protagonistes du tome 1 que j'avais beaucoup aimé comme Matt.[spoiler] Sa mort m'a émue aux larmes, c'était vraiment très beau et très poétique ce dernier voyage dans l'espace.[/spoiler] Je suis aussi très heureuse que d'autres personnages aient pris plus d'ampleur comme Roland dont j'ai apprécié le dévouement envers Anna, ou Dominique. Les autres membres du Power Club sont nettement moins présents mais ils m'ont touché quand même surtout Francesca. Son histoire est vraiment horrible mais j'ai aimé la manière dont l'auteur l'a racontée. Il nous met une fois de plus en garde contre les dérives des médias, mais aussi des fans, ainsi que les dangers de la célébrité. Francesca est devenue un personnage public au point qu'elle n'a plus aucun contrôle sur sa propre destinée. Mon seul regret niveau protagoniste concerne Nora Scott. Pour moi, c'est une pâle copie d'Elizabeth Foster. C'est bien dommage, j'aurais voulu qu'Alain Gagnol la travaille davantage et lui donne une personnalité bien distincte de celle de l'ancienne directrice. Cependant elle a un rôle secondaire. Le vraiment méchant de ce tome est bien entendu le sénateur Wallace. J'ai hâte de voir ce qu'il nous prépare dans le tome 3.

Je ne sais pas bien à quoi m'attendre avec le prochain "Power Club" d'autant que celui-ci se conclue un peu comme un volet final même si beaucoup de questions demeurent en suspens concernant les boosters d'Anna. En tout cas, Alain Gagnol a mis la barre très haut avec "Ondes de choc" !

par Saturna
Power Club, Tome 1 : L'Apprentissage Power Club, Tome 1 : L'Apprentissage
Alain Gagnol   
Si vous pensiez pouvoir lire ce livre sans danger , vous êtes bien loin du compte ! Vous pouvez me croire , il vous rendra addictif dés la première page !

Power club est un mélange fascinant d'aventure , mystères , dystopie et...super pouvoirs !

Anna à un caractère bien à elle , dans lequel je me suis facilement retrouvée , courageuse , sage , elle m'a impressionée tout le long de l'histoire !

J'ai été un peu déçu par la majorité des membre du Power Club
Leurs caractère leurs est propre quoiqu'un peu hypocrite Sauf pour L'Anglais de la bande qui est tout de suite devenu mon préférée.

Mais attention , si vous pensiez qu'Anna est une héroïne comme les autre , vous n'irez pas bien loin ! [spoiler]En effet , elle peut entendre et communiquée avec ses booster , chose que comme l'on le découvre vers la fin , elle est la seule à pouvoir le faire.[/spoiler]

La fin du tome 1 m'a laisser sur ma faim ! Elle a hanté mes pensées une bonne semaine , [spoiler]Anna a décider de rendre ses boosters ,elle est donc redevenue vulnérable mais à commencée à en rêver tout les soir sans savoir pourquoi , un matin , lorsqu'elle se réveille un matin en compagnie de sa fidèle amie Lisa, une chose étrange se produit...Elle peut voler ! Ses boosters se sont cacher dans son ADN ne donnant à la machine d'extraction que leur mue ! [/spoiler]

J'attend le deuxième tome avec impatience !

L'oeuvre d'Alain.G fait partis de mes livres préféré désormais , je lui accorde donc le titre de "Diamant" !

par Yeline
Quatre sœurs, Tome 4 : Geneviève Quatre sœurs, Tome 4 : Geneviève
Malika Ferdjoukh   
Ce dernier tome! Pourquoi dernier? J'aurais aimé que ça continue...
Ce dernier tome, donc, est surement mon tome favoris car tout (ou presque tout) se finit bien est on espère que les quatre sœurs auront une vie tranquille!
Je me demande pourquoi l'auteur n'a pas fait une 5ème tome pour Charlie... Mais la fin est bien comme ça!
Quatre sœurs, Tome 3 : Bettina Quatre sœurs, Tome 3 : Bettina
Malika Ferdjoukh   
Et ça continu !
Rien à redire, c'est toujours un sans faute =).

par Gomette
Quatre sœurs, Tome 2 : Hortense Quatre sœurs, Tome 2 : Hortense
Malika Ferdjoukh   
Ah, Hortense ! La plus étrange mais aussi la plus sensible des soeurs. Ecrivant un journal, passionnée de théâtre, c'est elle qui va faire la rencontre la plus émouvante de la série.

par Artemisya
Quatre sœurs, Tome 1 : Enid Quatre sœurs, Tome 1 : Enid
Malika Ferdjoukh   
Je l'ai lu en une fois et je me suis dis "déjà ?".
Et, oh miracle, j'ai découvert qu'il y en avait trois.
Et c'est comme ça que j'ai découvert Malika Ferdjoukh !

par Gomette
Queen Betsy, Tome 15 : Vampire et Increvable Queen Betsy, Tome 15 : Vampire et Increvable
MaryJanice Davidson   
C'est déjà le dernier tome. Betsy, reine des vampire et de l'enfer, doit faire face au casse tête que lui a gentillement offert sa sœur chérie, en dévoilant au monde entier l’existence des vampires
Dans les derniers tomes, j'ai pu voir avec plaisir la série évoluer, et le scénario devenir plus profond, moins cliché, plus intéressant : on garde la folie attachante de Betsy, tout en suivant une histoire plus addictive. Et déjà se pointe la fin, même si c'est très bien qu'elle soit là avant que tout ne parte en vrille et nous laisse sur un bon souvenir !
C'est avec regret que je quitte l'univers de Queen Betsy, et je suis ravie d'avoir lu du chick lit qui me plaise et se démarque.
Aller, un seul point négatif pour ce tome ? Pas fan du PDV de cette fille en liberté conditionnelle ! (pour ne pas spoiler)