Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Commentaires de livres faits par pwachevski

Extraits de livres par pwachevski

Commentaires de livres appréciés par pwachevski

Extraits de livres appréciés par pwachevski

Les plus récents d'abord | Les mieux notés d'abord
date : 13-01
- Tu veux toujours avoir des enfants ?
- Oui, j'aimerais faire mieux que mon père.
Même dans cette atmosphère détendue, ma voix s'est mise à trembler.
- Non, je voudrais faire mieux que mes deux parents. Je voudrais survivre, tout simplement, et être toujours là. Quand mes enfants feront leur première rentrée, quand ils entreront dans la puberté, quand ils tomberont amoureux, quand ils deviendront adultes. J'aimerais les observer, savoir ce que ça fait de ne pas être seul dans ces moments-là.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 13-01
Mais pourquoi diable es-tu allé te commettre avec les peintres de plein air ? Voilà quelque chose qui m'échappe. J'en croise parfois le long des chemins, ils ont le teint bronzé et le chapeau de paille sur l'oreille, le pinceau entre les dents, et plantent leur chevalet pliant face à trois pâquerettes dans un champ criblé de bouses de vaches. Leur enthousiasme naïf devant la nature a quelque chose d'affligeant. On a envie de leur mettre des claques, non ?
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 13-01
Ce qu'on reproche souvent aux artistes, comme les musiciens que tu croises chez Anna, c'est de se prendre trop au sérieux. Mais en disant cela, on oublie que tout art est tragique. Seul le pratique avec légèreté celui qui n'est pas un artiste.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 23-11-2018
Je ne sais combien de temps ça prendra. Notre temps et leur temps ne se comptent pas de la même manière. Un mois ? Un siècle ? Tout ça va disparaître. L'humanité sera balayée. Ils reprendront possession du globe, et c'est grâce à moi. Grâce à Black Tom. Je leur ai offert le monde.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 23-11-2018
A H.P. Lovecraft,
avec tous mes sentiments contradictoires
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 09-08-2018
Je ne crois pas avoir jamais rencontré quelqu'un de triste à Singapour. Ici tout le monde vit sans souci et a le rire facile. Le concept de mélancolie n'a pas pris racine dans ce pays. Ce n'est pas que les gens s'efforcent de ne pas être tristes, c'est plutôt cette émotion-là qui ne veut pas d'eux.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 09-08-2018
J'ai un mauvais pressentiment : je crois qu'elle va exiger que je couche avec elle, mais elle n'a pas l'air d'avoir une odeur corporelle trop forte, et puis c'est une intellectuelle qui aime parler de Mozart, au moins je ne m'ennuierai pas.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 11-05-2018
C'est une supposition. Vous savez, je ne sais plus quoi penser. Je ne sais pas où est la vérité.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 11-05-2018
Je sens le monde vaciller devant mes yeux, et je lutte pour tenir bon avant qu'il ne bascule complétement.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 20-04-2018
La nature, il la vénère comme un Indien ou un Aborigène. Sans être bigote, sa mère estimait, elle aussi, cet équilibre sacré. Cet infini de mécanismes imbriqués les uns dans les autres, ces cycles réguliers, ces agencements minutieux, ces beautés qui s'ignorent. Elle lui proposait souvent de s'asseoir à côté d'elle sans rien faire. Elle lui disait que les gens ne savaient plus regarder.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 20-04-2018
Je souffrais de ne pas avoir sur moi de photos de mes parents ni de la maison. Tout m'aurait paru plus léger si je les avais eues contre moi. J'avais peur que les traits des miens ne s'effacent ou que les détails de notre foyer ne s'estompent. Peur qu'une sorte de lèpre ne s'attaque à mes souvenirs, que mon passé ne tombe en poussière avant moi.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 08-04-2018
Je ne me rappelais même pas à quand remontait notre dernière rencontre, mais dès que mes yeux se posèrent sur lui, les sentiments familiers m'envahirent : amour, jalousie, rancœur, admiration, irritation. C'était toujours mon frère.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 26-12-2017
La science n'est pas de la politique et la nature se fiche pas mal de mes opinions, ou de celle de n'importe qui d'autre, d'ailleurs.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 26-12-2017
Nous sommes tous - tout ce qui existe l'est - au centre de notre propre Univers, celui que nous pouvons sonder avec la lumière qui nous arrive dessus. Il n'y a qu'à certaines occasions très spéciales que les Univers visibles de deux personnes peuvent se confondre : lorsque leurs enveloppes matérielles se trouvent au même endroit, au même moment, dans l'espace et le temps. Je vous laisse le soin de trouver quand, et comment, cela peut se produire.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 26-12-2017
Tous les atomes lourds présents sur Terre, tous les atomes essentiels à la vie, y compris ceux qui composent votre corps, ont ainsi un jour été engendrés en centre non pas d'une planète, mais d'une étoile.
Chaque fois que vous respirez, vous en inhalez. Chaque fois que vous mangez ou buvez, vous en avalez. Chaque fois que vous touchez votre peau, ou celle de quelqu'un d'autre, vous touchez de la poussière d'étoiles.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 26-12-2017
Vous êtes en train de vivre l'un des événements les plus violents que peut offrir l'Univers et pourtant, il n'y a aucun bruit.
Tout est silence.
Dans le vide de l'espace, le son ne se propage pas.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Obia écrit par Colin Niel
date : 26-12-2017
Trois fois par jour, on lui apportait le bain de protection. L'obia. Dans un récipient en terre amérindien, les feuilles mortes baignaient au fond de l'eau brune. Des végétaux rapportés de la forêt par l'obiaman, un homme au ventre énorme qui parlait des langues inconnues. Parce qu'il a un esprit en lui, on disait. Il était censé rassurer, il faisait peur au contraire avec son foulard noué au-dessus du front,ses plantes autour du cou et ses prières étranges. Pourtant Clifton avait suivi ses instructions à la lettre. Nu, debout dans la baignoire, il plongeait la calebasse dans l'eau et se versait le liquide chaud sur le corps, laissant les débris noirs s'accrocher à sa peau. Il se frottait les membres avec des brins d'herbe noué, imprégnés de cette potion foncée. Les yeux fermés, pour mieux recevoir l'obia en lui. Les bains empêcheront la police de te trouver, ils répétaient, tu passeras comme un jaguar, en silence, invisible. La drogue a beaucoup d'esprit en elle, plus tu en transportes plus il faut te protéger. Certains allaient jusqu'à faire leurs ablutions directement dans la forêt, pendant plus d'un mois, pour garantir le passage de plusieurs kilos de cocaïne.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 26-12-2017
Nous étions tous trois originaires de la même ville bosniaque, mais nous avions quitté trois pays différents : Bego avait fui le royaume des Serbes, des Croates et des Slovènes ; Irfan avait fui la République socialiste fédérative de Yougoslavie ; et moi, je fuyais le jeune État de Bosnie-Herzégovine. Ce qui donne une petite idée de la situation dans les Balkans : les régimes se succèdent, aucun ne dure, mais tous poussent à la fuite
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
J'ai eu trois oncles en tous. L'un d'eux mourut aux environs de Shanghai. Deux jours après la fin de la guerre, il mit le pied sur une mine qu'il avait lui-même posée.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 29-10-2017
i didn't leave because
i stopped loving you
i left because the longer
i stayed the less
i loved myself
Avez vous apprécié cet extrait ? +2
date : 29-10-2017
i want your hands
to hold
not my hands
your lips
to kiss
not my lips
but other places
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 29-10-2017
if i knew what
safety looked like
i would have spent
less time falling into
arms that were not
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 29-10-2017
my favorite thing about you is your smell
you smell like
earth
herbs
gardens
a little more
human than the rest of us
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 03-10-2017
Ne me libère pas, je m'en charge !
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 03-10-2017
On ne naît pas féministe, on le devient.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 13-09-2017
Les films préférés de Canadèche étaient les histoires d'amour, qu'elles fussent légères et humoristiques ou tragiquement meurtrières. Du haut de son perchoir, sur le dossier, elle regardait avec intensité, inclinant parfois la tête sur le côté pour caqueter avec sympathie devant les difficultés et les obstacles que rencontrait l'amour. Elle ne tolérait pas les commentaires ironiques et perpétuellement obscènes de Pépé Jake et, après qu'elle lui eut presque arraché l'oreille à deux ou trois reprises, il se contenta de marmonner des insanités dans sa barbe.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0