Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Pylou : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
La Légende des Loups, Tome 5 : Dans les Pas du Loup (suivi de Le Secret des Ténèbres) La Légende des Loups, Tome 5 : Dans les Pas du Loup (suivi de Le Secret des Ténèbres)
Rhyannon Byrd    Bonnie Vanak   
C'est très agréable de lie un livre concernant deux loup garous , sa change des précédents tomes , et sa apporte des quelque chose de totalement différent dans la relation entre les deux protagoniste!
Du peu qu'on a vu Élise , j'ai toujours eu envie d'en savoir plus sur elle , et j'étais heureuse de découvrir qui elle était derrière le masque sarcastique qu'elle utilise avec tous les autres personnage , on apprend a la connaitre a travers les yeux de Wyatt qui lui aussi est un personnage qui m'a agréablement surprise . Il était très peu présent dans les 4 premiers tome et quand il était présent s'était Carla qui parlait donc une belle découverte .
L'action est encore présente et s'accorde parfaitement a l'histoire et la fi nous donne envie de savoir la suite au plus vite pour découvrir l'histoire de Carla et Eli !!
Devil's Night, Tome 1 : Dark Romance Devil's Night, Tome 1 : Dark Romance
Penelope Douglas   
Voilà un roman que j’avais hâte de découvrir, notamment car son auteur avait déjà fait parler d’elle et ensuite l’histoire m’avait l’air assez inédite. J’aimerais remercier les Éditions Harlequin et NetGalley France de m’avoir permis de découvrir ce roman. Si je devais résumer mon état d’esprit ça donnerait ça : OhMonDieu. Je ne crois pas ressortir indemne de cette lecture, mon rythme cardiaque a été malmené par l’intensité du récit. Dès les premières pages le ton est donné et lorsque les sombres révélations ont été mises en lumière, j’ai cru que je n’allais pas m’en remettre. Le début a tout d’une romance classique et rapidement j’ai cru que j’allais suffoquer tellement certains chapitres sont frustrants.

Cette lecture ne conviendra pas à tous les lecteurs, ce n’est pas que le contenu soit dur, mais le récit dégage un côté malsain et l’intensité est telle qu’immédiatement la tension monte et j’ai parfois ressenti un certain malaise face à des scènes qui en soit du point de vue de l’héroïne sont stressantes, mais derrière pour le lecteur on a tendance à imaginer le pire. Tout ce stresse n’est pas bon pour mon cœur, j’ai ressenti tellement d’émotions par anticipations que j’ai vraiment cru que mon cœur allait lâcher. Afin de préserver l’intrigue, vous comprendrez que cette chronique n’abordera pas certains points essentiels à l’histoire et par sadisme, j’ai envie de vous voir tomber des nues face à la noirceur de l’intrigue.

Michael Crist est un personnage qui ne va pas dans la demi-mesure, issu d’une famille riche il a toujours obtenu ce qu’il désirait. Depuis l’enfance il côtoie Erika Fane, sans vraiment prêter à la jeune femme, également originaire d’une famille aisée, la jeune femme n’a jamais manqué de rien. La mort soudaine de son père, va la placer au rang de petite chose fragile par son entourage et tout le monde s’entend à la protéger de la moindre contrariété. Seulement seul Michael la voit telle qu’elle est vraiment et alors que tout le monde pense qu’elle prend une décision irréfléchie, Rika décide de quitter subitement son université, afin d’affronter la vie à sa manière et repartir de zéro sans parents, sans amis, rien qu’elle pour s’assumer.

Penelope Douglas a encore une fois prouvé qu’elle est maître dans l’art des relations mêlant haine/amour. Elle réaffirme son talent en suscitant des émotions contradictoires pour une romance qui n’aurait pas dû nous faire ressentir ça. C’est assez difficile à expliquer, on s’attache énormément au personnage de Rika, elle a tout d’une héroïne qui mérite d’être chouchoutée et pourtant elle n’est pas aussi sage que tout le monde le pense. Je suis passée d’un Michael qui fait grimper la température, à une douche froide face à ce qui se profile pour la jeune femme. J’ai été intriguée, excitée et finalement ce qui l’a emporté est un sentiment assez particulier, car arriver à un bon quart de la fin l’intensité est retombée d’un coup et le rythme du récit a pris un nouveau tournant qui m’a donné l’impression d’avoir perdu les émotions qui menaçaient d’exploser depuis le début du roman et pour ça, je n’ai pas pu lui mettre cinq étoiles.

Si vous devez retenir une chose de ce roman, c’est que la plume est très addictive et même si je n’ai pas toujours adhéré ce qui se déroulait, car assez machiavélique, les pages défilent à une vitesse impressionnante, même si le dernier quart m’a un peu déçu, car j’ai perdu une part de l’intensité qui m’avait animé pendant une bonne partie de ma lecture. Mais parfois, ça fait du bien de sortir de sa zone de confort, d’essayer des romans qu’on n’aurait pas pris le risque de découvrir. Toutes ces émotions contradictoires ont rendu ma lecture vivante et unique.

http://wp.me/p4u7Dl-30O

par Luxnbooks
Rayon de renouveau Rayon de renouveau
E. L. Todd   
[spoiler]J'ai tellement ete décue de voir rae choisir zeke que j'ai beaucoup de mal a continuer mais bon je vais faire un effort jamais je n'aurai su pardonner une double infidelite ,!!! Ricker n'a rien fait de mal comparé a zeke je suis décue !!![/spoiler]
Un moment d'egarement, Saison 2 Un moment d'egarement, Saison 2
Angel B   
Sous une plume vive et rythmée, c'est un récit à 2 voix.
Après un début sur les chapeaux de roues, où LE secret est dévoilé, notre couple multiplie les situations cocasses, érotiques, ou d'énervement.
On ne s'ennuie pas avec cette romance sans prétention.
C'est frais, tantôt marrant, tantôt plus grave.
Le duo Caro/Alex fonctionne bien, les répliques sont parfois savoureuses et criantes de vérité.
Les personnages secondaires dont une en particulier, est bien agaçante (Morgane) et un autre très mignon ( le fils Ilio)
En bref, une histoire sympa sans prise de tête qui laisse souvent le sourire.
Des personnages attachants, Des virages intéressants.
Bonne lecture
Nothing less, tome 2 : Between Nothing less, tome 2 : Between
Anna Todd   
J'ai préféré ce tome au premier parce qu'on en apprend clairement d'avantage sur les personnages...mais honnêtement, je pense que tout aurait largement pu tenir en un seul tome, surtout en supprimant la plupart des longueurs et des répétitions inutiles.
Autres reproches: il y a des points qui n'ont pas été éclaircis et des questions toujours sans réponses, [spoiler]comme par exemple: pourquoi les gens de la "famille" de Nora ont t-ils deux prénoms, Nora elle s'appelle Nora ou Sophia ? Son beau frère, c'est Ameen ou Todd ?[/spoiler] à un moment ça m'a un peu agacé.
Bon sinon, dans l'ensemble, c'était une lecture facile et sans prise de tête.
Je suis contente d'avoir enfin eu le fin mot de l'histoire de l'univers d'After/Landon.
Et curieusement je ne suis pas triste de quitter cette saga, je ne sais pas, je pense que l'ensemble de l’histoire ne valait pas tous ces tomes .... [spoiler]mais bon lorsqu'il est question de faire du fric... [/spoiler]

par Nolany
Sacrifices: Esprit de meute (Les Farkasok 3.3) Sacrifices: Esprit de meute (Les Farkasok 3.3)
Elena Guimard   
Encore un coup de cœur pour ces merveilleux Farkasok !

Tout d’abord un grand merci à Elena Guimard pour m’avoir envoyé ce service presse. J’ai trouvé la couverture magnifique et j’ai énormément apprécié la liste de tous les personnages avec une brève présentation de chacun qui figure en début du livre ainsi qu’un lexique. Cela permet de se remémorer immédiatement qui est qui en cas de doute. Quant aux vers mis en citation au premier chapitre, je trouve qu’ils résument tout à fait les Farkasok : « Un seul cœur, Une seule âme, Un seul esprit, Guident nos pas : la meute ».

La vie des Farkasok, qu’ils appartiennent à la Bastide aux Loups ou au Clan de la Lune Rouge, est toujours aussi trépidante et passionnante à suivre. À peine ont-ils eu le temps de se réjouir d’avoir retrouvé et sauvé Tim des griffes de la meute Adamello, permettant par la même occasion à sa famille de se libérer du joug d’un alpha indigne, qu’un nouveau problème survient : celui des chaleurs lunaires. Si une louve est fécondée sous sa forme animale, les conséquences peuvent être dramatiques : refus de se transformer jusqu’à la naissance des louveteaux ou interruption de grossesse, abandon des petits qui ne pourront jamais se transformer avec toute la souffrance que cela entraîne.

De plus, parviendront-ils à résoudre le problème de Tim et Bart qui sont liés et de Rachel qui est l’âme sœur de Bart qui ne peut vivre sans Tim ? Ils vont tenter de se lier tous les trois sauf que personne ne l’a fait avant eux. Cynthia doit également faire le deuil de sa relation avec Hugo : rencontrera-t-elle un jour son âme sœur ? Morgan retrouvera-t-il sa pleine humanité grâce à la magie d’Avalon ? Et ils doivent faire face à tous ces soucis et bien d’autres encore en même temps qu’ils préparent le déménagement pour la Hongrie, terre du clan de la Lune Rouge.

Une fois de plus, j’ai adoré retrouver tous ces loups avec leurs humains. J’ai d’ailleurs tellement apprécié que je n’ai lâché mon livre qu’une fois la dernière page tournée. Elena, tu es responsable de ma nuit écourtée ! Je ris encore en repensant à certains passages, à certaines réflexions. Et que dire du nouveau membre quelque peu atypique qui s’est greffé à la meute ? Mais je n’en dirai pas plus…

Elena Guimard m’a de nouveau ensorcelée avec son univers complexe et magnifique dans cette belle région de la Provence si bien décrite qu’on s’y croirait. L’écriture fluide et poétique, son humour, l’alternance de chapitres chaque fois davantage centrés sur l’un des protagonistes ainsi que les passages plus érotiques donnent un récit nerveux et chaleureux. Et combien addictif ! Tous ses personnages sont attachants et dotés de valeurs fortes : honneur, courage, fidélité, entraide. C’est à la fois plusieurs belles histoires d’amour mais aussi un livre sur l’amitié qu’elle soit masculine ou féminine et un très beau message sur la tolérance, l’accueil et l’acceptation des différences.

Donc à chaque fois j’ai l’impression de retrouver une famille et c’est toujours à regret que je la quitte. Alors merci Elena et j’espère à très bientôt pour la suite. C’est que j’ai tout plein de questions qui sont encore sans réponses… Et non, je ne vous dirai pas lesquelles, ce serait spoiler !

par Goewin
Si tu me le demandais Si tu me le demandais
Emily Blaine   
Quand je vois "Emily Blaine", je ne m'attarde pas sur la couverture (même si, ici, elle est magnifique et intriguante) et/ou au résumé, le nom de cette auteure suffit simplement à me faire acheter son histoire. Parce que Mme Blaine est THE valeur sûre en romance made in France pour moi.
Dans cette histoire, on retrouve les particularités de la plume de l'auteure, même si, l'humour y est moins présent, l'amour et les sentiments y sont en nombres et sous différentes formes. L'amour transperce par tous les pores dans cette subime romance, une renaissance, voilà le mot qui convient pour décrire le récit.

Cooper & Julianne sont deux êtres que la vie a mit à terre, et qui se relèvent comme ils peuvent. Et puis des rencontres faites de hasard, de soupçons de chance ou de forces du destin, vont faire que ces deux personnes brisées, vont ensemble à nouveau respirer à plein poumon.

L'auteure traite dans ce récit le deuil sous plusieurs formes, avec une réalité déconcertante, mais qui passe avec doigté. Par moment notre gorge sera serrée, au vu du chagrin que se traine comme une seconde peau nos héros. Et pourtant avec simplicité l'auteur nous emporte et nous montre le chemin de la lumière avec ce duo magnifique.
Les personnages secondaires sont attachant, le couple attendrissant, et la playlist du book est de toute beauté, le rétro il n'y a que ça de vrai.

Les écrits d' Emily Blaine sont comme un carré de chocolat octroyé après le repas, on sait que pour que la saveur douce amer se déverse sur nos papilles, il faut le laisser fondre doucement, mais notre gourmandise étant trop grande, on ne peut s'empêcher de croquer dedans afin que le goût nous emporte plus vite. Et bien cette histoire, c'est la même chose, je m'étais promis de la savouré mais impossible je me suis empressée de la dévorer, car une fois commencé, on veut savoir la fin...

Que dire de plus, oaux romantiques et aux fleurs bleus comme moi, n'hésitez pas: FONCEZ!

par mamour04
L'Instant présent L'Instant présent
Guillaume Musso   
Ok.

Guillaume Musso commencerait-il à vraiment manquer d'imagination ?

Parce que franchement, cette fin est la plus inutile de tous ses romans...
Elle a gâché ma lecture pour le coup. Lecture qui de toute façon ne m'avait pas transportée outre mesure, mais qui aurait pu être tout à fait satisfaisante si le twist final n'était pas si décevant...
A trop vouloir étonner le lecteur à tout prix avec des fins inattendues, cela en devient ridicule.
C'est dommage car le début était plutôt bien ficelé. J'avais été agréablement surprise, me disant "oh, un brin de renouveau dans les Musso", et piouf, comme un soufflé tout retombe et laisse un goût amer.

par Akhessa
Before After, Saison 2 Before After, Saison 2
Anna Todd   
Très déçue également. Le tome 1 est pourtant très bien mais le tome 2 nous fait penser à quelque chose de fait à la va-vite. Les moments les plus importants sont supprimés. J'aurais tant aimé connaître les pensées d'Hardin quand il se réveille sans Tessa cette fameuse première nuit chez Ken. J'aurais aimé savoir ce qu'il ressentait quand il lui a crié "je t'aime" devant la fraternité et aussi je pense que la scène la plus importante est celle du parie. Je ne comprends pas qu'ils aient pu supprimer ce passage
Les lecteurs avaient besoin d'avoir le ressenti d'Hardin à ce moment là quand il montre le drap. Au lieu de ça on lit Zed un an après où est l'intérêt ! !!

par laeti2183
Cash Girl - A corps perdus, Tome 1 Cash Girl - A corps perdus, Tome 1
L.S. Ange   
Avis sur les 2 volumes qui m'ont vraiment conquis et que j'avais pu découvrir sous son ancienne version. Celle-ci a été retravaillée pour notre plus grand bonheur...

Une histoire très touchante (que j’avais découverte sous sans ancien titre « Du bleu à l’âme ») portant sur un sujet délicat mais malheureusement d’actualité : les femmes battues.
L.S. Ange a su abordé ce thème « noir » fait de violence, d’humiliations mais aussi de séquestrations avec énormément de sensibilité.

On se demande comment son héroïne, Margot, va pouvoir se reconstruire après le calvaire qu’elle a vécu et dont elle a trouvé le courage de s’échapper.
C’est lors de sa fuite, dans le train qu’elle prend pour échapper à son enfer et à son tortionnaire, que Margot va rencontre le mystérieux Dylan qui semble prêt à l’aider à commencer une nouvelle vie.
Mais très vite Margot s’étonne de ressentir de l’attirance envers ce dernier surtout après le calvaire qu’elle a vécu… Mais avec lui, elle ne saura jamais sur quel pieds danser car bien qu’il soit charmant, il peut parfois se montrer lunatique, triste…
Est-ce que ces 2 âmes meurtries pourront ouvrir de nouveau leur cœur et guérir des démons qui les hantent ?!