Livres
627 126
Membres
734 696

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Quand le souffle rejoint le ciel



Description ajoutée par x-Key 2016-12-25T22:30:30+01:00

Résumé

Un médecin face à la vie et à sa mort.

À trente-six ans et juste à l’aube d’une brillante carrière de neurochirurgien, Paul Kalanithi découvre qu’il souffre d’un cancer du poumon en phase terminale. En un instant, l’avenir qu’ils ont imaginé avec sa femme, disparait. Un jour, il est ce médecin qui s’occupe des mourants, le lendemain, ce malade qui lutte pour survivre. Quand le souffle rejoint le ciel est le récit de ses multiples métamorphoses. Celle du jeune étudiant, naïf et obsédé par la question existentielle de ce qui donne du sens à la vie, en ce neurochirurgien, gardien s’il en est de l’identité humaine. Puis celle, du médecin chevronné en ce patient et jeune papa qui doit faire face à sa propre mortalité.

Qu’est qui pousse à vivre quand la mort est si proche ? Qu’est-ce que cela signifie d’avoir un enfant dans ces conditions ? Voici quelques unes des questions auxquelles l’auteur répond dans ce témoignage profondément émouvant et pudiquement détaillé.

Paul Kalanithi meurt en mars 2015 alors que l’écriture de ce livre n’est pas achevée. Pourtant, ses mots lui survivent. Réflexion inoubliable et vibrante sur le défi d’affronter sa propre mort ainsi que sur la relation médecin-patient, Quand le souffle rejoint le ciel est l’œuvre d’un écrivain brillant qui dut faire face à ces deux enjeux avec une totale sincérité. Un témoignage qui a bouleversé des milliers de lecteurs dans le monde.

Traduit de l’anglais par Cécile Fruteau.

(Source : Jean-Claude Lattès)

Afficher en entier

Classement en biblio - 11 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par marine811 2017-09-13T19:22:23+02:00

J'étais motivé non pas par l'envie de réussir mais par la volonté de répondre à cette question : qu'est-ce qui donne un sens à la vie ? Pour moi, la littérature fournissait les meilleurs hypothèses tandis que les neurosciences établissaient les règles les plus élégantes pour analyser la mécanique du cerveau. Le concept de la signification humaine, bien que changeant et difficile à définir, me paraissait intrinsèquement lié aux relations et aux valeurs morales. La Terre vaine de T.S.Eliot, qui relate à la fois le sentiment d'isolement dans un monde devenu absurde et la recherche d'un contact humain quasi effrénée, s'en faisait l'écho tout particulier. Je me surpris à prendre à mon compte les métaphores de l'auteur. Ce ne fut pas le seul dont je m'imprégnai. Je compris de Nabokov que notre souffrance nous rend souvent imperméable à celle des autres. Chez Conrad, j'assimilai combien le manque de communication affecte les relations entre deux êtres. Pour moi, un ouvrage n'exposait pas seulement l'expérience qu'un autre avait vécue, il fournissait aussi le matières les plus nobles pour étayer une réflexion sur le sens de la vie.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Diamant

Ceci était ma relecture de When Breath Becomes Air, et je le finis encore plus bouleversée que la première fois. Tant de choses pourraient être dites sur cette magnifique histoire, sur cet homme animé d'une rare passion et d'une curiosité sans limites, qui se dévoile ici comme une personne aux multiples talents, cultivé et très ouvert au monde qui l'entoure.

Je tiens à remercier tous ceux qui ont participé à la création de ce livre, qui m'ont permis de découvrir Paul Kalanithi, sa vie et sa mort. A travers ces pages j'ai souri et pleuré, portée par la plume lyrique et poétique d'un neurochirurgien réaliste et profondément conscient des réalités.

Ce livre est comme un rappel à l'ordre qui nous incite à profiter de la vie, de chaque instant, et à accomplir ce qui compté réellement pour nous.

Personne ne peut savoir le temps qu'il lui reste à vivre, mais si ce livre m'a appris une chose, c'est que quel qu'il soit il faut vivre de manière à, un jour, partir sans (trop) de regrets; apprendre à vivre en sachant que rien n'est acquis mais sans pour autant se limiter à ce qui est simple, savoir prendre des risques et s'ouvrir à de nouvelles choses, plonger dans l'inconnu et ne pas choisir la solution de facilité.

Ce livre offre une nouvelle vision des choses, bien souvent sciences et littérature sont opposées, or comme on le voit ici, elles n'ont aucune raison de l'être.

Dans sa quête de sens face à la mort Paul Kalanithi nous berce avec la musicalité de sa plume, tout en restant très scientifique et rigoureux dans ses descriptions de diagnostiques et d'opérations.

Je pense que deux lectures ne sont pas suffisantes pour pleinement saisir le sens profond de ce livre, son message.

Une phrase - parmi toutes celles qui m'ont marquées - est celle reprise par Lucy Kalanithi "You can never reach perfection, but you can believe in an asymptote toward which you are ceaselessly stiving.".

Une oeuvre certes non achevée mais qui, pour moi, est parfaite comme elle est, l'oeuvre d'une vie qui dresse le portrait d'un homme incroyable dont la bonté et l'engagement auprès de ses patients ne font aucun doute.

Une ode à la vie.

Un livre à lire et à relire, inspirant, poignant, émouvant et profond.

Afficher en entier

Date de sortie

Quand le souffle rejoint le ciel

  • France : 2017-02-15 (Français)

Activité récente

Jiji-5 l'ajoute dans sa biblio or
2019-10-26T21:29:40+02:00

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 11
Commentaires 1
extraits 1
Evaluations 6
Note globale 7.5 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode