Livres
534 644
Membres
560 261

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par machaso 2021-01-13T19:53:33+01:00

Qu’est-ce que c’est que ça ? croassé-je.

— Ce sont des fleurs pour toi ! annonce-t-elle, rayonnante. On dirait bien qu’ily en a deux douzaines. trois douzaines, pour être exacte. Des grosses marguerites1 bienfraîches. Blanches.

Fais sortir ça d’ici !

— Quoi ? Ne sois pas ridicule ! Elles viennent juste d’être livrées. Elle est déjà penchée devant l’évier de la cuisine pour remplir l’énorme vase. Je les lui arrache des mains et de l’eau coule sur le devant de ma robe au tissu fin. Maintenant, je suis le rêve d’adolescent de tout le monde.

— Daisy !

— Non. Non. Non.

Il me faut trois pas pour atteindre la porte du fond, quatre pour descendre l’escalier, puis je balance les fleurs dans la poubelle à l’arrière de la maison. Là, à l’intérieur de la benne, une petite enveloppe me nargue depuis le dessus des tiges jetées. Il n’a jamais été du genre à négliger les détails ; l’enveloppe est d’une couleur rose pâle qui me rend furieuse.

— Tu vas la lire ? demande Madeleine.

Elle est penchée par-dessus mon épaule et fixe l’enveloppe.

— Non.

— Ça dit peut-être quelque chose de gentil.

Je l’ignore. Étant sa sœur, elle ne peut s’empêcher de le défendre. Elle l’a toujours fait.

— Comment a-t-il pu l’écrire ? demandé-je.

— Quoi ?

— Il est en Californie, déclaré-je en gardant une voix égale. Comment a-t-il pu écrire cette note ?

Je pointe l’enveloppe du doigt et ajoute :

— C’est son écriture.

— Oh. Eh bien...

— Madeleine.

— Je pensais que tu le savais...

Ma bouche est aussi sèche que le Sahara, et ma voix aussi râpeuse qu’un vent sec.

— Tu pensais que je savais quoi ?

— Il est de retour. Il est revenu vivre ici la semaine dernière. Je pensais vraiment que tu le savais.

D’un coup, ma parade est terminée, et je me retrouve avec des confettis coincés dans les chaussures.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Meg94 2017-10-19T19:11:56+02:00

I can’t help but feel a kinship with Sirius Black—except instead of being locked away with thousands of soul-sucking dementors, I’ve only got one, and he’s currently staring at me.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Meg94 2017-10-19T19:06:25+02:00

❝I love you, which seems crazy because up until about four days ago, I really thought I hated you. But when you think about it, love and hate aren’t so very different, right? To love someone is to strive to be a better person for them, and isn’t that what our hateful little competition has been about the whole time?❞

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode