Livres
564 492
Membres
616 741

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Que ma joie demeure



Description ajoutée par anonyme 2016-08-30T08:58:25+02:00

Résumé

Lors d'une nuit provençale où « les étoiles ont éclaté comme de l'herbe », Bobi le saltimbanque surgit sur le plateau. Pour le fermier Jourdan qui invite l'étranger chez lui, cette visite relève de la Visitation. Par ses incroyables paroles, Bobi s'annonce comme un personnage christique, gouverné par la joie, qui va bouleverser le « travail triste » des paysans du coin, leur révéler une vie plus authentique, plus risquée aussi, tant elle exige de confiance en l'homme et dépasse les égoïsmes. L'argent n'est plus utile ; on parle de mettre le blé en commun... Avec Aurore et Joséphine, deux fruits sensuels, l'utopie bascule dans le drame...

Afficher en entier

Classement en biblio - 67 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par Belami77 2021-08-18T15:13:40+02:00

- Ce n'est pas vrai. S'il n'y avait pas de joie, il n'y aurait pas de monde. Ce n'est pas vrai qu'il n'y a pas de joie, on perd confiance. Il ne faut pas perdre confiance. Il faut se souvenir que la confiance c'est déjà de la joie. L'espérance que ça sera tout à l'heure, l'espérance que ça sera demain, que ça va arrive, que c'est là, que ça nous touche, que ça attend, que ça se gonfle, que ça va crever tout d'un coup, que ça va rouler dans notre bouche, que ça va nous faire boire, qu'on n'aura plus soif, qu'on n'aura plus mal, qu'on va aimer.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par jacquesfeyti 2021-08-25T10:39:38+02:00
Argent

Du grand Giono

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Belami77 2021-08-18T15:27:57+02:00
Argent

« Que ma joie demeure » est un livre que j’ai perçu comme difficile à appréhender et à s’approprier. Probablement en raison de son caractère un peu désuet et très éloigné de la rumeur, de nos modes de vie citadins, des technologies et de la violence de notre époque.

Un livre en forme de parabole où Bobi tient le rôle du prophète prêchant la solidarité et les travaux collectifs pour parvenir au bonheur.

Une ode à la terre, à la nature et au monde animal, une poésie surréaliste au vocabulaire simple mais riche.

Un livre philosophique qui tente de nous prouver que ce n’est pas ce que l’on possède qui nous donne du bonheur mais ce que l’on donne. Un livre qui tente de nous persuader que c’est la confiance qui nous permettra d’accéder au bonheur…. Une forme de méthode Coué avant l’heure.

A méditer.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par jeanpierrecattelain 2020-11-27T15:29:22+01:00
Or

Une belle utopie, tant au niveau des idées que de l'écriture.

La syntaxe classique est un peu malmenée, ce qui ne nuit en rien à la compréhension, et même permet de soutenir l'attention dans ce très long récit.

Et sur le fond, nous avons affaire à un message d'espoir et d'invention, même s'il est tempéré par la fin tragique, avec deux morts qui signalent la fin de cet essai d'utopie:

Un couple de paysans reçoit, en pleine nuit, la visite inattendue d'un homme, apparemment sorti de nulle part, qui tient des propos quelque peu sybillins: peut-être un ange, qui va contribuer à faire prendre conscience aux paysans de ce plateau coupé de la civilisation moderne de leur richesse potentielle, si seulement ils ne se laissent pas tenter par les mirages de l'argent, du profit, de la modernité, mais comptent sur la proximité à la nature et sur la solidarité entre voisins. Il est "aidé" dans cette entreprise de conversion par un cerf, lui aussi sorti de nulle part, et d'un comportement inhabituel.

Message qui préfigure, dans une certaine mesure, les convictions actuelles de anti-consuméristes et des écologistes, même si le propos parait assez naïf: le couple de paysans, avec l'aide de cet homme mystérieux, n'a apparemment aucun mal à convaincre ses voisins de s'engager dans une voie de confiance réciproque et de communisme fondamental.

Mais voilà que la chair et la jalousie (message subliminal, peut-être: méfiez-vous des faibles femmes...?) s'en mêlent, et aboutissent à un suicide qui met brutalement fin à l'utopie en marche.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par magaliB 2020-08-29T00:16:01+02:00
Or

L'auteur nous entraîne à la recherche de la joie, du bonheur. Des bonheurs simples issus de la terre, des animaux, de la forêt.

Les habitants du plateau de Grémone vivent loin des uns des autres chacun dans sa ferme, à cultiver ses champs. Ils ne trouvent plus de plaisirs à rien. L'arrivé de Boris dans leurs vies va tout changer. Ils vont retrouver le plaisir, le plaisir du travail mais juste pour le nécessaire, l'importance de l'essentiel.

C'est une ode à la nature, tout se sent à fleur de peau. Les paysages de la Provence, les odeurs, la chaleur ou le froid, les émotions, les sentiments, la rudesse de leurs vies.

L'auteur nous imprègne de cet environnement par ses descriptions de paysages, de ces gens, de ce qui fait leur vie.

Mais, j'ai parfois décroché dans des longueurs qui m'ont fais souffrir, trop c'est trop ;)

C'est aussi un drame, parce qu'à trop chercher la joie, on risque de la perdre ou de passer à côté.

C'est un livre enrichissant, qui m'a laissée toute retournée, émue.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lelette1610 2019-10-02T10:52:42+02:00
Argent

J'ai lu ce livre de Jean Giono il y a quelque années et ai beaucoup apprécié l'histoire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par feufeu 2017-02-01T23:03:03+01:00
Or

Un homme seul va bouleverser la vie des paysans de toute une région. L'auteur est toujours magique,son style toujours doux et facile à lire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par anne-boulanger-pecout 2014-01-22T18:26:18+01:00
Diamant

Une grande leçon d’humanisme autour d’un homme qui, à lui seul, fait changer un monde. Un style fort, de très fins tableaux des personnes, de belles descriptions de la nature. Et la joie qui chemine, disparaît, revient parce qu’on sait se placer sous sa « pluie luisante ». Sous la pluie luisante du dernier orage, Bobi, l’homme de la joie, sait que sa force de confiance était le bon chemin : « J’ai toujours été un enfant, mais c’est moi qui ai raison. »

Afficher en entier

Date de sortie

Que ma joie demeure

  • France : 2011-05-11 - Poche (Français)

Activité récente

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 67
Commentaires 7
extraits 38
Evaluations 16
Note globale 7.47 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode