Livres
567 584
Membres
622 175

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Que passe l'hiver



Description ajoutée par nobodyel 2017-05-09T09:05:29+02:00

Résumé

Stig vient d'avoir vingt ans, l'âge de porter une épée et de se rendre - enfin ! - sur le Wegg, l'étrange montagne où réside son souverain, le roi de la Clairière. Mais son premier solstice d'hiver ne se déroule pas comme il l'avait imaginé. À peine le jeune seigneur est-il arrivé que la mort répond aux augures néfastes et que les fils enchevêtrés du destin tissent un avenir que personne, ni homme ni dieu, semble pouvoir prédire. Menacé sans qu'il en comprenne la raison, Stig aura fort à faire pour découvrir ce qui se trame dans l'ombre des festivités, protéger ceux qu'il aime ... et même survivre. Y parviendra-t-il ? À la croisée de l'ode initiatique et du huis-clos, Que passe l'hiver raconte le destin d'un jeune homme au pied bot et d'un roi aux longs bois de cerf, pris dans le maelstrom d'un monde qui se meurt, peut-être...

Afficher en entier

Classement en biblio - 81 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par FungiLumini 2018-05-01T11:34:35+02:00

Rassure-toi. Il n’est jamais trop tard. Jamais. Ce qui ne se répare pas se recrée. Ce qui est brisé s’invente à nouveau. La vie, Stig, possède des ressources infinies. Malgré tout.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par CindySB 2021-10-12T09:16:06+02:00
Lu aussi

Quelle lecture franchement ! C'est poétique et onirique, magnifiquement narré malgré le sombre contexte de complot et de meurtres. J'ai adoré le personnage de Stig, tellement effacé mais important en dépit de sa faible estime de lui-même, gentil et prévenant, prêt à se faire des amis parmi les membres des autres clans. J'ai beaucoup aimé la Clairière, ce lieu magique à l'histoire forte. J'ai d'ailleurs vraiment apprécié la légende du Dieu sombre et des Ordrains, tout le contexte mythique du récit. C'est vraiment la narration et la cadre du roman qui m'ont transporté, et c'est pour ces raisons que je le recommande chaudement.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Sissi12 2021-06-17T09:41:08+02:00
Bronze

J'avais reçu ce roman en ebook gratuit. Son résumé m'a attiré, donc je me suis lancée. J'ai apprécié le suspense, c'est ce qui m'a fait aller jusqu'au bout, mais je trouve qu'il y a beaucoup de répétition comme "le jeune feyren", "au pied-bot" ... c'était trop pour moi et je trouve aussi qu'il y avait trop de description, ça devenait long.

L'histoire se passe à un seul et unique endroit, en huis-clos, ça m'a étouffé et la fin, ma déçue, aucune justice n'est faite. Je ne vois pas d'où Cudwich à gagner ou préserver quoique se soit !

Mais j'ai aimé quand même, l'histoire avec les Dieux et l'Homme. Il y a une certaine morale, que j'ai appréciée.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Sherlocked_666 2021-04-18T18:40:26+02:00
Lu aussi

Comme bien d'autres lecteurs et lectrices, je ne connaissais ni l'auteur ni sa maison d'édition. Je ne sais même pas à quelle occasion j'ai découvert cet ouvrage ni à quel moment je l'ai ajouté à ma bibliothèque. Soit.

Je commence à avoir l'habitude de ces lectures qui me laissent avec un drôle de sentiment : je suis parvenu au bout de "Que passe l'hiver" sans éprouver de réelle lassitude, sans avoir l'envie d'abandonner et de piocher un autre bouquin. Et pourtant... je ne suis pas pleinement satisfait de cette expérience.

Contrairement à ce que de nombreux commentaires sont venus louer, la plume de l'auteur n'a rien de bien particulier - elle est même parfois un peu lourde. Étant féru d'envolées lyriques et de narration poétique, je me suis laissé guider par les commentaires élogieux postés sur cette page et j'ai été profondément déçu. C'est certes bien écrit, je dirais même mieux écrit qu'une bonne partie des romans que l'on nous sert depuis quelques temps, mais ce n'est pas phénoménal. De surcroît, le rythme de certaines phrases souffre d'une utilisation trop marquée des virgules. Notons également que quelques coquilles semblent s'être glissées dans mon édition numérique.

Un peu trop de pathos autour du fameux "pied bot" de Stig qui n'apporte pas grand-chose à l'histoire ni au développement du personnage. J'ai eu la désagréable impression qu'il s'agissait uniquement d'une carte jouée régulièrement pour rappeler que le pauvre jeune seigneur n'a vraiment pas eu de chance dans sa vie. C'est dommage, une telle particularité physique aurait pu donner plus de piment à certaines scènes d'action.

Et de manière générale, les dialogues prennent trop le dessus sur la narration et le développement de l'univers. C'est là le défaut des one-shots de fantasy au petit nombre de pages. J'ai presque eu le sentiment de lire une préquelle.

Notons également à quel point le traitement pseudo-philosophique du thème de la destinée [insérer ici un gif d'étoiles scintillant de mille feux] permet aux personnages de littéralement subir l'intrigue et de ne contribuer à son développement qu'à travers des discussions fort creuses. Trop de dialogues, pas assez d'informations, pas assez de progression, pas assez d'émotions. Même les relations qui se tissent entre les trois jeunes héros semblent sorties de nulle part - non, pardon, c'est le destin. Et puis franchement, honnêtement, à quoi bon préciser que chacun des personnages porte "une chemise en laine de telle couleur" ? Même les descriptions de l'ambiance glaçante des montagnes sont… banales. Oui, il neige. Oui, il fait froid. Merci. Quid de projeter cette froideur dans les personnages eux-mêmes et pas seulement à travers des boules de neige ?

Encore une petite chose. Le contexte "médiéval" suffit-il à justifier qu'une fois encore, la gent féminine soit ramenée aux rôles classiques de "mère", "pauvre victime", "love-interest des protagonistes masculins" et "vilaine sorcière" ? Ah non, pardon, j'oublie la guerrière Vorgell... sans doute parce ses interventions sont encore plus minoritaires que les évocations de son nom (lesquelles contribuent majoritairement à rappeler qu'elle existe, qu'elle est quand même bien jolie et qu'un de ses camarades veut l'inviter dans son lit).

Alors quoi ? Bon ou mauvais livre ?

J'ai conscience que ma critique est virulente. J'ai aussi conscience qu'il m'est beaucoup plus facile de rapporter des défauts que de louer des qualités - c'est pourquoi les commentaires que je partage pour mes coups de coeur sont souvent bien concis, car il n'y a finalement rien à redire.

Concernant "Que passe l'hiver", l'intention est là et le résultat n'est pas foncièrement mauvais. Je n'ai cependant pas trouvé l'ambiance "huis clos", "thriller", "angoissante", "lyrique" qui a tant été vantée. C'est un one-shot de fantasy comme un autre. Ni mauvais ni exceptionnel. Peut-être simplement mal développé.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Laurence-247 2020-12-16T19:41:04+01:00
Or

Je voudrais vous parler aujourd’hui du livre de fantasy de David Bry « Que passe l’hiver »

La belle écriture de l’auteur m’a enchantée, transportée dans ce monde particulier qu’est la Clairière.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Elfy_rose 2020-11-29T00:02:31+01:00
Diamant

Au cœur de l’hiver, dans une atmosphère lourde et glacée, Que passe l’hiver est un livre à la plume fluide et poétique. L’auteur nous embarque dans un monde enneigé, où règne un silence abyssal, voir étouffant. Il ressort de cette lecture une lenteur exagérée mais j’ai aimé me perdre dans les méandres de l’hiver et découvrir ce monde riche et fascinant. Il émane de ce livre une puissance, une force, une étrange tristesse, une beauté fragile, une solitude terrifiante. Stig m’a beaucoup touché par son authenticité, sa spontanéité, son humanité, ses blessures. Tout au long de cette lecture, les morts s’enchaînent sans raisons ni liens apparents, assombrissant les festivités du solstice. Plus on avance dans le livre, plus le froid virulent s’installe, encore plus dément que la folie elle-même. Ô que cette fin nous laisse un terrible goût amer de cendre et de mort. C’est tout en émotion que j’ai refermé ce livre. Une belle ode à nos vies, à nos choix, à nos actes, à notre monde, à nos fils du destin que nous tissons chaque jour, à notre libre arbitre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par DeadlySin 2020-10-30T16:16:14+01:00
Or

Livre très agréable avec de bons personnages et une histoire bien ficelée. Un propos de fond intéressant sur la détermination, le libre arbitre et le rôle d'un Dieu au sein d'une société d'humains qui cherchent à s'en libérer.

Je regrette que parfois l'auteur tourne en rond en revenant et en réexpliquant des informations ou des évènements qui ont déjà été abordés dans les chapitres précédents mais le livre parvient à nous tenir en haleine jusqu'à son déroulement.

J'aime également que pour une fois un livre de fantasy se déroule en huis-clos et sur une durée d'à peine quelques jours au lieu de nous faire parcourir des kilomètres durant des périodes bien plus longues (semaines, mois, années...) ; ça change et c'est bien venu.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Kimy0510 2020-09-17T12:57:49+02:00
Diamant

Un récit se déroulant au coeur des magnifiques paysages enneigés, retirés du monde. Ce dernier mis sur pause, devenant témoin de grands évènements.

Morts, complots, violence, respect des traditions viendront rythmés l'histoire. Un déroulement dont l'écoulement est particulier. Pas de temps mort ni de précipitation mais un rythme qui lui est propre permettant d'apprécier l'histoire à sa juste valeur.

Malgré la violence, la souffrance décrites, l'auteur transmets également au lecteur de la douceur, de l'amour, une certaine quiétude dans son récit. Un mélange totalement magique, très bien équilibré.

Chose surprenante, cette impression de silence assourdissant du début jusqu'à la fin de l'histoire.

La plume de l'auteur est délicate, agréable à suivre, pleine de poésie emportant le lecteur au fin fond du Wegg avec pour seule porte de sortie la fin du récit.

Un final des plus émouvants.

Magnifique ode à l'hiver.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Wonderbooks 2020-07-10T19:17:37+02:00
Or

C'est un grand OUI !!! Ne connaissant ni l'ouvrage ni la maison d'édition, je n'ai tout de même pas réussi à resister à l'appel d'une si belle couverture et d'un synopsis alléchant. Je pense n'avoir jamais aussi bien fait de me laisser guider par mon instinct.

Chaque année pour le solstice d'hiver, les 4 clans du territoire se retrouvent au Wegg pour prêter allégeance à leurs Dieux. Pour Stig, jeune garçon au pied bot et benjamin du chef d'un clan, c'est une première. Or, cette année-là, les choses ne se passent pas comme prévues. Les fils du destin s’emmêlent et vibrent au rythme de la mort.

Au début du roman, j'ai vu trouble en voyant l'annonce des personnages de chaque clan. Je me suis dit que j'allais être perdue dans cet univers complexe et encore plus vu la tonne de personnage. Mais au final, on s'y retrouve car les clans ont des pouvoirs différents. J'ai trouvé ça intéressant !

De manière générale, l'univers établi par l'auteur m'a vraiment séduite. Même en plein été, j'ai été plongée à fond dans cette ambiance hivernale. J'ai bien aimé l'atmosphère de huis-clos qui s'installe petit à petit. On sent la tension se resserrer dans cette univers où la mort domine. Des meurtres sont commis, des complots se préparent, des non-dits s'installent. Les problèmes s'amassent jusqu'aux révélations finales. J'ai aimé le côté assez médiéval de cet univers avec les grands banquets et les rapports roi/vassaux. En même temps, il y a aussi un petit côté mythologie nordique avec le panthéon divin.

J'ai beaucoup aimé les réflexions que proposaient l'auteur dans son ouvrage. Les thèmes abordés peuvent rappeler ceux des ouvrages de Shakespeare : le pouvoir, les relations père-fils et surtout le destin. Evidemment ce dernier joue une grande place dans l'histoire. L'Homme est t-il maître de son destin ? Telle est la question.

Mais vraiment ce qu'il y a de mieux dans ce roman, c'est la plume de David Bry qui est vraiment d'une beauté. Dès les premières lignes, j'ai été subjuguée par son style extrêmement poétique et plein de mélancolie. Au début de chaque chapitre, il y a un extrait d'une légende contée par Stig Feyren qui donne vraiment le ton. C'est hallucinant à quel point l'auteur arrive à rester dans le beau sans jamais que cela devienne lourd ni pompeux.

Je n'en dirai pas plus car je pense que pour apprécier ce roman, il faut vraiment en savoir peu. Certes, il a des défauts comme un certain nombre de répétitions dans l'enquête. Mais, pour moi, c'est un quasi-coup de cœur et aucun doute que les autres romans de David Bry finiront entre mes mains coûte que coûte !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lola-61 2020-05-09T16:31:01+02:00
Diamant

D'abord, il s'agit d'un auteur qui au salon du livre a su me donner envie d'acheter son roman même si la magnifique couverture avait déjà gagné quelques points. Sympathique et accessible, nous avons échangés quelques mots et il m'a donné des conseils très utiles sur le monde de l'édition puisque que je souhaiterai également être écrivain. Ensuite, c'est un chef d'œuvre que j'ai dévoré le soir même, d'une seule traite. Honnêtement, je ne m'y attendait pas, j'ai reçu l'impact de ses lignes de plein fouet.

Il y a ce style déjà, onirique et poétique comme mon ex auteur favori Pierre Bottero. Ex, parce que David Bry l'a détrôné dans mon cœur. Il y a une profondeur mais aussi une part d'ombre que les romans de ma jeunesse n'auront jamais. C'est un livre dur, ça prend aux tripes, la douceur de la couverture et de son style ne font que nous mener en bateau. À chaque fois, la violence est inattendue mais pas exagérée. Nous nous identifions au héros, souffrons avec lui, craignant à chaque seconde une issue que nous devinons horrible tandis qu'une part de nous très naïve ne cesse d'aspirer à un happy end. Nous sommes ensorcelés par l'univers, un peu celte, un peu chamanique, où magie et nature sont étroitement liés. La menace qui pèse sur ce monde ne fait que le rendre plus beau, plus fascinant encore. Il y a une vraie recherche pour les personnages qui ne sont absolument pas manichéens. Ils sont terriblement imparfaits et humains. Il y a l'intrigue, un suspens qui ne nous lâche pas, une issue que nous ne pouvons deviner. Je lis énormément alors j'ai l'habitude de deviner les secrets des personnages à l'avance mais là je me suis fait avoir par l'originalité totale du scénario. Je n'ai jamais rien lu de tel et si je veux lire de nouveau un texte de cette qualité, tout ce que je peux faire c'est aller regarder ses autres œuvres.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Aelurus 2020-03-29T15:03:58+02:00
Or

Une superbe découverte et un enchantement de lecture. Un plongeon dans une mythologie inconnue mais avec des accents qui sonnent.

Un héros attachant, une histoire qui tient en haleine, de la magie et du mystère, voilà le cocktail gagnant de ce roman qui va direct dans mon top 10. J'espère en lire d'autres de l'auteur car sa plume est tellement poétique que l'on en veut toujours plus.

Afficher en entier

Dates de sortie

Que passe l'hiver

  • France : 2017-05-12 (Français)
  • France : 2019-04-11 - Poche (Français)

Activité récente

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 81
Commentaires 33
extraits 10
Evaluations 43
Note globale 8.12 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode