Livres
535 472
Membres
561 625

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Commentaire ajouté par Laurence-247 2020-12-16T19:41:04+01:00
Or

Je voudrais vous parler aujourd’hui du livre de fantasy de David Bry « Que passe l’hiver »

La belle écriture de l’auteur m’a enchantée, transportée dans ce monde particulier qu’est la Clairière.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Elfy_rose 2020-11-29T00:02:31+01:00
Diamant

Au cœur de l’hiver, dans une atmosphère lourde et glacée, Que passe l’hiver est un livre à la plume fluide et poétique. L’auteur nous embarque dans un monde enneigé, où règne un silence abyssal, voir étouffant. Il ressort de cette lecture une lenteur exagérée mais j’ai aimé me perdre dans les méandres de l’hiver et découvrir ce monde riche et fascinant. Il émane de ce livre une puissance, une force, une étrange tristesse, une beauté fragile, une solitude terrifiante. Stig m’a beaucoup touché par son authenticité, sa spontanéité, son humanité, ses blessures. Tout au long de cette lecture, les morts s’enchaînent sans raisons ni liens apparents, assombrissant les festivités du solstice. Plus on avance dans le livre, plus le froid virulent s’installe, encore plus dément que la folie elle-même. Ô que cette fin nous laisse un terrible goût amer de cendre et de mort. C’est tout en émotion que j’ai refermé ce livre. Une belle ode à nos vies, à nos choix, à nos actes, à notre monde, à nos fils du destin que nous tissons chaque jour, à notre libre arbitre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par DeadlySin 2020-10-30T16:16:14+01:00
Or

Livre très agréable avec de bons personnages et une histoire bien ficelée. Un propos de fond intéressant sur la détermination, le libre arbitre et le rôle d'un Dieu au sein d'une société d'humains qui cherchent à s'en libérer.

Je regrette que parfois l'auteur tourne en rond en revenant et en réexpliquant des informations ou des évènements qui ont déjà été abordés dans les chapitres précédents mais le livre parvient à nous tenir en haleine jusqu'à son déroulement.

J'aime également que pour une fois un livre de fantasy se déroule en huis-clos et sur une durée d'à peine quelques jours au lieu de nous faire parcourir des kilomètres durant des périodes bien plus longues (semaines, mois, années...) ; ça change et c'est bien venu.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Kimy0510 2020-09-17T12:57:49+02:00
Diamant

Un récit se déroulant au coeur des magnifiques paysages enneigés, retirés du monde. Ce dernier mis sur pause, devenant témoin de grands évènements.

Morts, complots, violence, respect des traditions viendront rythmés l'histoire. Un déroulement dont l'écoulement est particulier. Pas de temps mort ni de précipitation mais un rythme qui lui est propre permettant d'apprécier l'histoire à sa juste valeur.

Malgré la violence, la souffrance décrites, l'auteur transmets également au lecteur de la douceur, de l'amour, une certaine quiétude dans son récit. Un mélange totalement magique, très bien équilibré.

Chose surprenante, cette impression de silence assourdissant du début jusqu'à la fin de l'histoire.

La plume de l'auteur est délicate, agréable à suivre, pleine de poésie emportant le lecteur au fin fond du Wegg avec pour seule porte de sortie la fin du récit.

Un final des plus émouvants.

Magnifique ode à l'hiver.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Wonderbooks 2020-07-10T19:17:37+02:00
Or

C'est un grand OUI !!! Ne connaissant ni l'ouvrage ni la maison d'édition, je n'ai tout de même pas réussi à resister à l'appel d'une si belle couverture et d'un synopsis alléchant. Je pense n'avoir jamais aussi bien fait de me laisser guider par mon instinct.

Chaque année pour le solstice d'hiver, les 4 clans du territoire se retrouvent au Wegg pour prêter allégeance à leurs Dieux. Pour Stig, jeune garçon au pied bot et benjamin du chef d'un clan, c'est une première. Or, cette année-là, les choses ne se passent pas comme prévues. Les fils du destin s’emmêlent et vibrent au rythme de la mort.

Au début du roman, j'ai vu trouble en voyant l'annonce des personnages de chaque clan. Je me suis dit que j'allais être perdue dans cet univers complexe et encore plus vu la tonne de personnage. Mais au final, on s'y retrouve car les clans ont des pouvoirs différents. J'ai trouvé ça intéressant !

De manière générale, l'univers établi par l'auteur m'a vraiment séduite. Même en plein été, j'ai été plongée à fond dans cette ambiance hivernale. J'ai bien aimé l'atmosphère de huis-clos qui s'installe petit à petit. On sent la tension se resserrer dans cette univers où la mort domine. Des meurtres sont commis, des complots se préparent, des non-dits s'installent. Les problèmes s'amassent jusqu'aux révélations finales. J'ai aimé le côté assez médiéval de cet univers avec les grands banquets et les rapports roi/vassaux. En même temps, il y a aussi un petit côté mythologie nordique avec le panthéon divin.

J'ai beaucoup aimé les réflexions que proposaient l'auteur dans son ouvrage. Les thèmes abordés peuvent rappeler ceux des ouvrages de Shakespeare : le pouvoir, les relations père-fils et surtout le destin. Evidemment ce dernier joue une grande place dans l'histoire. L'Homme est t-il maître de son destin ? Telle est la question.

Mais vraiment ce qu'il y a de mieux dans ce roman, c'est la plume de David Bry qui est vraiment d'une beauté. Dès les premières lignes, j'ai été subjuguée par son style extrêmement poétique et plein de mélancolie. Au début de chaque chapitre, il y a un extrait d'une légende contée par Stig Feyren qui donne vraiment le ton. C'est hallucinant à quel point l'auteur arrive à rester dans le beau sans jamais que cela devienne lourd ni pompeux.

Je n'en dirai pas plus car je pense que pour apprécier ce roman, il faut vraiment en savoir peu. Certes, il a des défauts comme un certain nombre de répétitions dans l'enquête. Mais, pour moi, c'est un quasi-coup de cœur et aucun doute que les autres romans de David Bry finiront entre mes mains coûte que coûte !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lola-61 2020-05-09T16:31:01+02:00
Diamant

D'abord, il s'agit d'un auteur qui au salon du livre a su me donner envie d'acheter son roman même si la magnifique couverture avait déjà gagné quelques points. Sympathique et accessible, nous avons échangés quelques mots et il m'a donné des conseils très utiles sur le monde de l'édition puisque que je souhaiterai également être écrivain. Ensuite, c'est un chef d'œuvre que j'ai dévoré le soir même, d'une seule traite. Honnêtement, je ne m'y attendait pas, j'ai reçu l'impact de ses lignes de plein fouet.

Il y a ce style déjà, onirique et poétique comme mon ex auteur favori Pierre Bottero. Ex, parce que David Bry l'a détrôné dans mon cœur. Il y a une profondeur mais aussi une part d'ombre que les romans de ma jeunesse n'auront jamais. C'est un livre dur, ça prend aux tripes, la douceur de la couverture et de son style ne font que nous mener en bateau. À chaque fois, la violence est inattendue mais pas exagérée. Nous nous identifions au héros, souffrons avec lui, craignant à chaque seconde une issue que nous devinons horrible tandis qu'une part de nous très naïve ne cesse d'aspirer à un happy end. Nous sommes ensorcelés par l'univers, un peu celte, un peu chamanique, où magie et nature sont étroitement liés. La menace qui pèse sur ce monde ne fait que le rendre plus beau, plus fascinant encore. Il y a une vraie recherche pour les personnages qui ne sont absolument pas manichéens. Ils sont terriblement imparfaits et humains. Il y a l'intrigue, un suspens qui ne nous lâche pas, une issue que nous ne pouvons deviner. Je lis énormément alors j'ai l'habitude de deviner les secrets des personnages à l'avance mais là je me suis fait avoir par l'originalité totale du scénario. Je n'ai jamais rien lu de tel et si je veux lire de nouveau un texte de cette qualité, tout ce que je peux faire c'est aller regarder ses autres œuvres.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Aelurus 2020-03-29T15:03:58+02:00
Or

Une superbe découverte et un enchantement de lecture. Un plongeon dans une mythologie inconnue mais avec des accents qui sonnent.

Un héros attachant, une histoire qui tient en haleine, de la magie et du mystère, voilà le cocktail gagnant de ce roman qui va direct dans mon top 10. J'espère en lire d'autres de l'auteur car sa plume est tellement poétique que l'on en veut toujours plus.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Artemissia 2020-03-27T16:45:08+01:00
Diamant

Magistral !

Un régal, une écriture maîtrisée, magnifique, on boit les mots sans pouvoir s’interrompre, on suit les fils du destin qui se brise et se renforce avec l’espoir avide d’une conclusion magistrale à la hauteur du récit. Bravo !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par EternalLetters 2020-01-22T11:40:42+01:00
Lu aussi

Un fil se brise, un autre se renforce. Cette phrase résume assez bien ce roman, et est répétée tout au long de celui-ci. Les fils du destin de chaque personnage se brisent et se renforcent suivant les choix qu'ils font. L'histoire est pleine de choix à faire, et petit à petit, elle se construit sur base de ceux-ci. Je trouve l'idée très intéressante, et avec un peu de recul, me demande comment aurait été l'histoire si les personnages avaient fait d'autres choix, renforcé d'autres fils.

En parlant des personnages, ceux-xi sont très nombreux, et contrairement à ce que je pensais, ils sont tous très bien travaillés et ont chacun leur place dans l'histoire. Stig, protagoniste principal, jeune seigneur du clan Feyren, a déjà vécu tous les malheurs possibles et imaginables. Malgré cela, David lui fait vivre encore un peu plus l'enfer lors du solstice d'hiver sur le Weg, où les morts de succèdent et ou la noirceur est reine. Mais Stig arrive tout de même à garder espoir. Ce personnage est très attachant et j'ai beaucoup aimé découvrir ses différentes facettes au fil des pages.

[Suite sur notre site]

Article écrit par Kat

Lien : https://fr.calameo.com/read/005805261ef76afdbc3dd

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lupa 2020-01-04T12:24:52+01:00
Diamant

Pour ce solstice d'hiver, il me fallait partir, loin ! Arpenter des paysages enneigés, me perdre dans une blancheur infinie et un silence assourdissant, avec l'espoir de flairer une piste qui réaliserait mon souhait de m'emporter dans un ailleurs saisissant...

Et comme un sérac venu s'écraser sur mon chemin, ce roman a surgi devant moi !

« Un fil du destin se brise. Un autre se renforce. »

Se fondre dans ce récit de fantasy, c'est comme...

S'enfoncer dans un huis-clos de givre, emprisonnant les 30 strophes d'une ode initiatique sculptée dans la glace, et dont l'emprise de marbre se resserre dès les premiers vers.

Explorer un lieu hors du temps, y attendre la nuit la plus longue de l'année - celle qui dure plus, bien plus que le jour - dans une tension croissante et un sentiment de froide inexorabilité.

Marcher dans une neige rougie de sang et sous un ciel plombé de mauvais augures. Y voir la vapeur de son souffle balayée par un vent chargé de cendres funestes, où le sel des larmes se cristallise avant d'atteindre le sol.

Se tenir aux aguets dans cette ambiance cotonneuse et immobile, où chaque flocon tourbillonne dans l'attente du prochain secret, ou cadavre à recouvrir.

Etre à la croisée d'un monde dont l'avenir se tisse au bord de la montagne du destin, sur lequel souffle la bise polaire d'une tragédie en devenir, et assister au drame qui se noue, impuissante et transie.

« Un fil se brise, un autre se renforce. »

Rejoindre ses personnages, c'est un peu...

Se perdre dans le regard noir et abyssal d'un roi impressionnant, aux bois de cerf immenses, et souverain d'une clairière légendaire sur laquelle le glas pourrait bien sonner.

Identifier quatre clans, venus des quatre points cardinaux, tous détenteurs de pouvoirs particuliers, et s'inquiéter de leur loyauté et des plans qu'ils pourraient ourdir tandis qu'ils s'observent en chien de faïence.

Scruter les prophétesses à la peau marquée de runes, et les augures inscrits dans les nuages et le cri des loups, avec un sombre pressentiment.

Apercevoir des créatures et esprits venus de derrière le voile, et ne pas s'en approcher sans crainte.

Mais surtout accompagner un jeune homme à sa première cérémonie du solstice. S'attrister de le voir rejeté par son père, seigneur d'un clan qui possède le don de se métamorphoser en animal. Le suivre lors de ses envolées au-dessus des cimes immaculées. Sentir l'air pur s'engouffrer dans son bec, et le sentiment de paix qui l'étreint, lorsqu'il prend sa forme de corbeau. L'aimer tel qu'il est, placer beaucoup d'espoirs en lui, et espérer qu'il en réchappera. Mais aussi voir grandir sa désillusion, sa peur et son chagrin, à mesure que la célébration du solstice approche, que la mort rôde de plus en plus près, et...

« Que certains fils du destin s’effilochent, quand d’autres se consolident. »

Que passe l'hiver... oui, mais pas le souvenir de cette lecture ❤ http://lup-appassionata.blogspot.com/2019/12/que-passe-lhiver-de-david-bry.html

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode