Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Commentaires de livres faits par Queen_of_Zombies

Extraits de livres par Queen_of_Zombies

Commentaires de livres appréciés par Queen_of_Zombies

Extraits de livres appréciés par Queen_of_Zombies

Les plus récents d'abord | Les mieux notés d'abord
- Sauvez-vous ! Aboya-t-il.
- Je ne peux pas, murmura t-elle d'une voix qui se brisait.
Il poussa un grognement de douleur, leva ses mains maculées de sang et les posa sur ses tempes à elle.
- Je ne regrette qu'une chose : le temps que je n'ai pas du passer avec vous.
Elle ne le repoussa pas quand il se redressa pour l'embrasser doucement.
- Je vois retrouverai dans l'autre monde... dans une autre vie, où nous aurons le temps je vous le promets, reprit-il en essuyant une larme sur son visage.
Avez vous apprécié cet extrait ? +3
- Je t'aurais attendue cinq cents autres années. Ou Mille. Et même si notre vie ensemble touche à son terme... cette attente en valais la peine.
Il essuya les larmes qui voulaient sur lunes joues.
- je crois que tout ce qui est arrivé s'est passé pour exactement comme il le devait... Afin que je puisse te rencontrer, acheva t-il à voix haute.
Avez vous apprécié cet extrait ? +3
- Qu'est-ce que tu veux ? Dit Nik Malikov. Je suis irrécupérable.
Avez vous apprécié cet extrait ? +1
Elle me regarde. Je le sais. Je n'ai jamais pu la toucher, mais je la sens. Je la sens qui suit des yeux ma course effrénée vers l'abîme. Avez-vous remarqué que chaque minute vécue, chaque pas franchis ne fait jamais que nous rapprocher de la mort ?
Et pourtant...
Les flammes de mes propulseurs sont tel de minuscules soleils dans l'océan de lumière d'étoiles qui l'entoure. Quand la lumière qui embrasse en ce moment ses yeux est venue au monde, ses ancêtes n'étaient pas encore nés. Combien de vies humaines ont disparu au cours du voyage de cette lumière, avant qu'elle ne se pose sur elle ? Combien de personnes n'ont aimé que pour se perdre ? Combien ont vus leurs espoir périr ?
[Et pourtant...]
Cet espoir-là ne périra pas.
- Raconte cette histoire, Kady. Quoi que tu fasse, raconte cette histoire. Promet-le moi.
Avez vous apprécié cet extrait ? +1
Ce monstre, c'est moi.

p. 524
Avez vous apprécié cet extrait ? +1
- Je voulais dire que, pour ce qui est de ce baiser, on ferait bien de prendre nos précautions, histoire que tout soit réglo dans chaque univers.
- Oh, dit-il.
Elle s'approche lentement, comme pour lui laisser le choix de reculer. Quand elle constate qu'il n'en fait rien, elle l'attrape par le devant de sa combinaison de vol et l'attire doucement vers elle.
Il l'embrasse omme si c'était la suele chose au monde il avaoit jamais eu evie, la seule dont il aura jamais besoin. Il l'embrasse avec révérence - il y a quelque chose de sacré dans ce baiser.
- On reste en vie, d'accord ? mumure t-elle quand leurs lèvres se séparent.
- D'accord, chuchote-t-il alors qu'il tient toujours son visage entre les mains.

- Tu sais, c'est vrai qu'on se connaît pas si bien, toi et moi. Le peu de temps qu'on à passé ensemble, c'était toujours pendant qu'on se battait contre des gens qui voulaient nous tuer… Il veut protester, mais elle pose un doigt sur ses lèvres.
- On sait tous les deux qu'il se passe quelque chose, entre nous, continue-t-elle d'une voix douce. Je n'ai pas besoin que tu m'invites au resto ou que tu m'offres des fleurs pour...
- Eh, je te rappelle je t'ai déjà offert des fleurs, plaisante-t-il et il parvient à lui arracher un sourire.
- Je n'ai pas besoin de savoir ça pour savoir qui tu es. Avec ce qu'on a traversé ensemble, j'ai vu la personne que tu étais. Tu es mon seul et unique. Alors on va survivre, et on va découvrir ensemble ce que l'avenir nous réserve. Parce que je suis dingue de toi.
- Tu vois,souffle t-il, maintenant que je sais qu'il y a des milliards de version de toi différentes dans tous ces univers... je n'arrivepas à me remettre de la chance que j'ai d'être tombé sur cette version là.
Elle se rapproche à nouveau pour l'embrasser tendrement, pour partager tout ce que les mots ne parviendront pas à dire, pour leur passé et leur avenir - un avenir qui s'arrêtera peut-être dans quelques secondes, mais qui, peut-être, n'en est qu'au commencement.
- Il n'y a plus de retour en arrière, chuchote-t-elle.
Ce sont des mots qu'elle à ecrits tant de fois dans son journal, et qu'elle choisit à présent de se réapproprier.
- Je dois bientôt rejoidre mo poste, mais je veux passer voir Ella avant.
Il aquiesce.
-Je voulais aussi que tu sache, ajoute-elle soudain, que si je suis la seule de nous deux à revenir...
Il jette un coup d'oeil en direction de la chambre d'Ella.
- Je sais.
- Mais je pense quand même que c'est mieux si on revient tous les deux.
- Marché conlus, murmure t-il.
- Marché conlus, répète t-elle.
Elle lui tape dans la paume, mais il attrape sa main au passage et la porte à se lèvres.
- A très vite, altesse.

Hanna & Nik.
Avez vous apprécié cet extrait ? +1
- Qu'est-ce que je peux faire, moi ? demande Hanna. Mes connaissances en informatique se limitent à "Si ça marche pas, tape dessus un bon coup".
Avez vous apprécié cet extrait ? +2
date : 19-07-2018
Nous finissons par trouver un compromis en commandant deux pizzas, une pour les goûts affreux d'Hannah et une couverte de viande et de fromage.
- Tu veux un Coca Zéro ? Je demande en couvrant le micro du téléphone.
- Tu me prends pour une mauviette ? Prends un Coca normal, s'il te plaît.
Je rigole en finissant de passer la commande, puis je mets le premier DVD de Breaking Bad.
Avez vous apprécié cet extrait ? +2
Now, it seemed very likely that I had lost him for good, which hurt, because I'd always loved him best of all.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
"She called me a prince of wolves", I murmured to him. "Those were the words she spoke. Before this day is out, I'll show her what they really mean".
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
And always, every night, the three of us would count the stars until we fall asleep.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
"Sweetheart", I sighed, gathering her into my arms. "You're my life, my whole life. Everything I've learnt, everything i've become - it's simply for the love of you. You deserve for every one of your wishes to come true".
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Ambrose held me every tighly, and I could fell that his heart wasn't slowing, just as mine wasn't either. Searching my face with eyes blue once more, he said, in a voice broken Under a great weight ans shocked by what had passed between us, "You're going to destroy me, Ava of Orion".
My hands found his face and I whispered , "I'm here. I'm right here, and I'm staying".
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
"Ava", he uttered,his shacking hands holding my face. I looked at him and was shocked to see that his eyes were completely, blazingky, imposssibly gold. I'd never seen eyes so gold, never imagined there could be a shade this colour in the world. I felt the atmosphere change, felt evrything change. This was his I love you. This was a thousand I love yous. It was his forever and it was more gold than i had ever known, more of every colour, more than I would ever know what to do with.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
I smiled gently. "Come on. We'll have to face them at some point. Climb onto my back".
Wordlessly, she did as I said, and I slowly lowered us down the wall, now slippery with rain. " I won't let us fall", I promised over my shoulder.
"I know that", Ava replied. "I've always known that".
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
"I loved you when you were a man, and I love you as a woman. I see you as you are, Ave - broken into pieces and suffocating - and I love all the pieces of you, no matter how small they've shattered, nor how far they've been scattered".
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
"Kill someone because of the country they come frome", I said softly changing my life forever, "and you are as bad as the savages you hate".
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
"You're not dying", a voice said gruffly.
"Of course i am", I sighed. Whoever the voice belonged to was either very stupid, or very blind.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Sharper than they ever had before they were destroyed - anger like it kept you alive, anger like air. I'd thought, many times that it might have been only this anger that allowed me to survive at all.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 04-08-2017
Révoltez-vous, tant qu'il n'est pas trop tard.
Avez vous apprécié cet extrait ? +1
date : 24-11-2016
En un instant, Matt se précipita sur le cor et grimpa sur la dune du poste de commandement. Il souffla de toutes ses forces et, ainsi, lança la dernière grande guerre des hommes.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0