Livres
472 339
Membres
444 623

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Quel petit vélo à guidon chromé au fond de la cour ?



Description ajoutée par LIBRIO64 2014-09-27T12:48:46+02:00

Résumé

De temps à autre, il est bon qu'un poète, que n'effraie pas l'air raréfié des cimes, ose s'élever au-dessus du vulgaire pour, dans un souffle épique, exalter notre aujourd'hui.

Car ne nous y trompons pas : ces courageux jeunes gens qui, au plus fort de la guerre, ont tout tenté (en vain, hélas !) pour éviter l'enfer algérien à un jeune militaire qui criait grâce, ce sont les vrais successeurs d'Ajax et d'Achille, d'Hercule et de Télémaque, des Argonautes, des Trois Mousquetaires et même du Capitaine Nemo, de Saint-Exupéry, de Teilhard de Chardin...

Quant aux lecteurs que les vertus de l'épopée laissent insensibles, ils trouveront dans ce petit livre suffisamment de digressions et de parenthèses pour y glaner leur plaisir, et en particulier une recette de riz aux olives qui devrait satisfaire les plus difficiles.

Afficher en entier

Classement en biblio - 24 lecteurs

Extrait

C'était par une nuit lumineuse et tranquille,

Dans l'immense clairière au milieu des bois noirs

Y'avait quarante wagons enchaînés à la file

Qu'étaient pleins à craquer de mecs et de pétoires.

Y'avait des militaires à ne savoir qu'en faire.

A ne savoir qu'en faire y'en avait des soldats,

Y'en avait en seconde, y'en avait en première.

On voyait bien qu'la France entière al était là.

Y'avait deux trois civils, un papa, deux mamans

Qui séchaient leurs beaux yeux tout plein de larmes fières

En disant au revoir à leurs petits enfants

Et y'avait des soldats qu'urinaient aux portières.

Y'avait des rigolos qui grattaient des guitares

Des bandes débraillées chantaient à l'unisson ;

Les sergents recruteurs distrib(u)aient des cigares ;

Des saoulots au vin triste étaient secoués d'frissons.

Des braillards avinés se rotaient au visage ;

Des philosophes émus griffonnaient pieusement

Des pages ousqu'ils disaient les malheurs de leur âge

Et des paras curés regardaient en souriant.

Y'avait la nuit sereine au-dessus des wagons,

La loco émotive était prête au départ,

La victoire éclatait dans les yeux des troufions :

Peut-être le bonheur n'est-il que dans les gares ?

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Diamant

Je pense que c'est le premier livre que j'ai lu de cet auteur qui a fait partie du cercle très fermé de l'OULIPO (l'ouvroir de Littérature Potentielle) fondé en 1960. C'est une sorte de groupe de recherche de littérature expérimentale.

Ce livre très court a exploité beaucoup des libertés textuelles recommandées par l'Oulipo. Il fait fi des contraintes du roman, des formes fixes... Il ne s'en tient pas aux recettes connues et imagine de nouvelles formules. Il a introduit dans sa manière d'écrire avec talent (forgeage de mots nouveaux), avec prédilection (contrerimes), avec insistance mais dans une seule direction (lettrisme), il a essayé de le faire comme le préconise l'Ouvroir de Littérature Potentielle systématiquement et scientifiquement, et au besoin en recourant aux bons offices des machines à traiter l'information.

Un mot, enfin, à l'intention des personnes particulièrement graves qui condamnent sans examen et sans appel toute oeuvre où se manifeste quelque propension à la plaisanterie. "Lorsqu'ils sont le fait de poètes, divertissements, farces et supercheries appartiennent encore à la poésie. La littérature potentielle reste donc la chose la plus sérieuse du monde. C.Q.F.D. " (dixit Françoise Le lionnais, créateur de L'Oulipo).

Afficher en entier
Pas apprécié

Hum, largement perdue ! Je ne m'attendais pas du tout (du tout du tout) à ce genre de lecture loufoque.

J'ai pu rire de beaucoup de choses mais j'ai tout de même cette impression d'en avoir manqué la moitié… très étrange.

Afficher en entier
Lu aussi

Pas vraiment compris le but de l'intrigue, qui elle-même ne m'a pas marquée; ni d'ailleurs le rapport titre/récit qui ne m'a pas paru flagrant. Surement devrai-je le relire sous un autre angle de vue, mais cette lecture pas très réussie ne m'a pas donné d'enthousiasme, je n'avais même pas vu qu'il y devait y avoir de l'humour, c'est dire...

Afficher en entier
Argent

C'est rare une parodie réussie, mais celle-là, je la tiens je la garde :)

Afficher en entier
Diamant

Un pur bijou d'humour !! Très court et très drôle, l'histoire d'un type qui ne veut pas aller à la guerre d'Algérie. Des éclats de rire à chaque page.

Afficher en entier

Date de sortie

Quel petit vélo à guidon chromé au fond de la cour ?

  • France : 1982-11-02 - Poche (Français)

Activité récente

kerelle l'ajoute dans sa biblio or
2017-05-17T14:03:57+02:00

Editeurs

Les chiffres

Lecteurs 24
Commentaires 5
Extraits 4
Evaluations 3
Note globale 6.67 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode