Livres
439 145
Membres
368 375

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Quelques minutes après minuit



Description ajoutée par Koflane 2012-02-27T18:09:42+01:00

Résumé

Depuis que sa mère a commencé son traitement, Conor, treize ans, redoute la nuit et ses cauchemars. A minuit sept, un monstre vient le voir, qui a l'apparence d'un if gigantesque, quelque chose de très ancien et de sauvage. Mais pour Conor, le vrai cauchemar recommence chaque jour: sa mère lutte en vain contre un cancer, son père est devenu un étranger, et il est harcelé à l’école. Au fil des visites du monstre, l’adolescent comprend que son vrai démon est la vérité, une vérité qui se cache au plus profond de lui, terrifiante.

Afficher en entier

Classement en biblio - 434 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Koflane 2012-04-18T12:22:48+02:00

«On n'écrit pas sa vie avec des mots. On l'écrit avec des actes. Ce que tu penses n'est pas important. C'est ce que tu fais qui compte.»

«J'aurais aimé vivre encore cent ans, dit-elle très doucement. Avoir encore cent ans à te donner.»

«Bien des choses vraies ont l'air de tromperies. Les royaumes ont les princes qu'ils méritent, les filles de fermier meurent sans raison, et des sorcières méritent parfois d'être sauvées. Très souvent, même. Tu serais étonné.»

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Diamant

Un livre bouleversant...

et plein d’humanité...

Une maman gravement malade...

Un jeune garçon perdu...

Un monstre...

Le tout réunie dans un livre magnifique...

Quelques dessins ...

J'ai vraiment aimé ce livre .

Gros coup de cœur 2012

À lire...

Afficher en entier
Diamant

Le monstre de Connor n'est pas un monstre que les enfants devraient connaitre. Il terrasse et terrorise les adultes. Il s'agit probablement du plus terrible de tous car contre lui, on ne peut rien : la vérité ; aussi inacceptable qu'elle puisse être, elle demeure.

Je termine cet ouvrage à l'instant et il me faut de longues inspirations pour respirer, pour ne pas trembler.

Ce livre est bouleversant ! Tellement triste ! La détresse de ce petit garçon qui n'en n'est même pas conscient...

L'éditeur propose l'ouvrage à partir de 10 ans et j'ai vraiment du mal à me faire à cette idée, tellement moi, il m'a perturbée. Le sujet n'est pas du tout pour les enfants. Et pourtant, dans le monde d'aujourd'hui, ils y sont confrontés. Peut-on les en protéger ? Je ne crois pas.

Le sujet de cet ouvrage est la maladie, le deuil.

Comment accepter que la meilleure solution est de laisser le malade partir ? Cette pensée nous rend-t-elle coupable ? Comment accepter un tel morcellement de la pensée ? Vouloir qu'elle reste encore... Vouloir que ça s'arrête...

Spoiler(cliquez pour révéler)« Quelquefois, les gens ont surtout besoin de mentir à eux-même. »

« [U]ne partie de toi souhaitait simplement que cela se termine, [...] même si cela voulait dire la perdre. »

« — Je l'ai lâchée, balbutia Connor. J'aurais pu la retenir encore mais je l'ai lâchée.

“Et ça, c'est la vérité.”

— Mais je ne voulais pas ! s'écria-t-il. Je ne voulais pas vraiment la lâcher. Et maintenant c'est pour de bon ! Maintenant elle va mourir et c'est de ma faute !

“Et ça, ce n'est pas du tout la vérité.” »

« Le chagrin de Connor était une chose physique, qui l'agrippait comme une pince, le serrait très fort comme un muscle. Il arrivait tout juste à respirer tellement c'était dur ; et il se laissa tomber par terre en espérant que la terre l'avale, une bonne fois pour toutes. »

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Nymphae 2018-11-12T10:00:15+01:00
Diamant

Comment réagit un enfant face a sa mère fortement malade?

C est un des cas que nous raconte ce livre... un amour puissant entre une mère et un enfant qui risque d être séparés par la maladie et l enfant qui tente, comme il peut, de tenir bon face a cette situation difficile et douloureuse! Un livre juste magnifique qui nous émeut tout au long du livre et qui nous donne une belle lecon de vie!

Afficher en entier
Or

Je vais le dire tout de suite : je pense qu’il y a des romans qui sont importants, qui doivent exister, et d’autres qui ne devraient jamais voir le jour. Même si je suis à 100% pour une littérature de simple divertissement, il y a des livres qui ne sont écrits que dans un but : faire de l’argent, et peu importe si – dans le cas de la littérature de jeunesse – ils sont encore plus abrutissants pour les enfants que la télévision.

« A Monster Calls » (traduit en France par « Quelques minutes après minuit ») est différent. En plus d’être excellent, « A Monster Calls » est important. (Lisez-le. SVP.)

Alors, par où commencer..?

Imaginez que vous êtes devant un film, mais que vous oubliez que tout est faux, que les protagonistes sont des personnages fictifs interprétés par des acteurs, et que vous les voyez comme de vraies personnes. C’est un peu ce que j’ai ressenti pendant ma lecture.

Les personnages sont terriblement bien écrits et réalistes.

Malgré leurs défauts (ou justement, grâce à eux ?) ils sonnent tous juste : la grand-mère de Conor est loin d’être une mamie gâteau, elle paraît parfois antipathique, mais la détresse qu’elle ressent face à la maladie de sa fille, les moments où elle est vulnérable n’en sont que plus bouleversants… Le père de Conor l’a abandonné pour vivre en Amérique avec sa nouvelle famille, mais on voit, on sent qu’il aime son fils et veut tout faire pour l’aider à supporter cette épreuve…

Ils sont aussi très attachants, surtout Conor (qui a ses propres défauts) et sa mère. On ressent l’amour qu’ils se portent l’un envers l’autre, et leur relation, très forte mais rendue compliquée à cause de la maladie, est tout de même très belle. On comprend rapidement le vide, l’épreuve insurmontable que ce serait pour Conor de la perdre…

Et puis bon, là je parle des personnages « humains », mais…

Le. Monstre. Est. TROP COOL !

La seule appréhension que j’avais avant la lecture du roman le concernait : vu qu’il s’agit d’un livre jeunesse, j’avais peur de tomber sur un gentil monstre de type Casimir ou Jacques Sullivan souhaitant nous apprendre que la vie n’est pas toujours rose bonbon mais qu’il faut apprendre à être heureux et gentil même avec les méchants parce que tout le monde a un cœur blah blah blah…

QUE NENNI ! (Ça m’apprendra à avoir des préjugés.)

Le monstre est ÉNORME, le monstre est SAUVAGE, le monstre fait FLIPPER Conor et le monstre menace de le BOUFFER bordel ! C’est trop cool !

Bon, après ils apprennent un peu à se connaître, et j’ai adoré leur relation pleine de sarcasme mais en même temps assez protectrice, et sans jamais tomber dans la niaiserie. (Il me semble même qu’il le menace encore de le tuer une fois ou deux s’il lui coupe la parole.)

S’il y a un autre très bon point que je tiens absolument à souligner, c’est que ce livre – jeunesse – ne prend pas son public – les enfants notamment – pour des idiots ou de petits êtres fragiles : les personnages ne vont pas devenir bons d’un simple coup de baguette magique, le monstre n’est pas un gentil nounours, ses fables sont originales et leurs morales – s’il y en a – ne sont pas les plus évidentes… Et puis bon, ça aborde des thèmes vraiment douloureux, on ne va pas se le cacher. (Le cancer, le deuil, le harcèlement, youpiii…)

Même la fin du roman est bien plus complexe – et surprenante – que ce que l’ont imagine de prime abord sur une histoire traitant de ces thèmes. Bien sûr, je ne vous spoilerai rien, mais honnêtement ça me fait mal de ne pas en parler tellement j’ai été surprise (en fait, ça m’a carrément fait l’effet d’un plot-twist). Donc si vous l’avez lu, n’hésitez pas à en parler – en précisant que vous allez spoiler – dans les commentaire ou autre, il en va de mon bien-être mental. Merci.

Enfin, j’aimerais parler des dessins de Jim Kay qui parcourent le livre – puisque j’ai eu le bons sens de commander la version illustrée : ils sont SUPERBES. Sombres, presque macabres, et en même temps poétiques, ils sont exactement ce qu’il faut pour accompagner cette histoire.

Le point fort de ces illustrations (en plus de leur BEAUTEY) c’est qu’elles en montrent assez pour se représenter plus facilement la scène, mais pas trop pour permettre à notre imagination de faire le reste.

Bref, même à ce niveau là c’est du tout bon. (Le seul désavantage, c’est que je ne suis pas sûre qu’il existe une version illustrée traduite en français… Mais pour ceux qui se sentent d’attaque, la version originale est franchement facile à comprendre !)

C’est donc un EX-CE-LLENT roman que je conseille à tous, aux jeunes comme aux moins jeunes et, honnêtement, je pense que cette histoire pour littéralement aider des gens qui sont – ou ont été – dans la même situation que Conor, peu importe leur âge.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par tata33 2018-10-21T12:20:11+02:00
Diamant

Quelques minutes après minuit est une histoire pleine de tristesse qui ne vous remontera pas le moral. Ce livre parle de la maladie, d'un amour maternel, de la vie d'une mère qui ne tient plus qu'à un fil. J'ai découvert cette histoire dans un premier temps, grâce à son adaptation cinématographique qui était bluffante et qui m'a donné envie de pleurer. Le résultat fut le même pour le livre car j'ai eu envie de verser des larmes tout le long. On finit tous forcément par perdre notre mère un jour ou l'autre, mais pour ce garçon cela se passe plus tôt que prévu. Son père est absent, sa grand mère est distante, ses camarades de classe sont d'une méchanceté sans borne. Quand sa mère sera partie, que lui restera t'il ? Qui sera là pour lui? Comment peut on encaisser à son âge autant de peine, autant de rejet ? L'arbre qui apparaît à 12h07 va lui apprendre à travers différentes histoires à avancer et à voir les choses sur un nouvel angle.

La version illustrée est magnifique et rappelle les dessins à l'aquarelle présents dans le film. L'histoire est émouvante et magnifiquement bien racontée par Patrick Ness !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par jadina47 2018-08-24T13:50:35+02:00
Diamant

Une histoire émouvante qui décrit de manière très touchante le deuil à travers les yeux d'un enfant.

Afficher en entier
Or

Comme pour "Nos étoiles contraires" je suis allée vers ce roman à reculons car comme certains d'entre vous le savent déjà, je suis très sensible aux histoires tristes, alors j'ai tendance à les éviter. Mais suite à de nombreuses chroniques et réactions de mes copinautes sur les réseaux sociaux ma curiosité l'a emporté. C'est donc avec une petite angoisse que j'ai un jour tourné la première page de "Quelques minutes après minuit".

Le sujet de fond a beau être très réaliste l'auteur nous entraîne au-delà de la conscience humaine avec une efficacité sans équivoque. A la base destiné à un public jeune, le style littéraire de ce roman se veut clair et abordable, cependant ne vous y méprenez pas, il fera le bonheur de tout adulte appréciant une plume professionnelle et aboutie.

Un sujet très dur sert de tremplin pour nous entraîner dans les traumas, peurs et dénis que l'être humain peut ressentir et mettre en place lorsque cela est nécessaire. A la fois, un peu terrifiant et glaçant mais également touchant et profond ce roman m'a bousculé et émue.

En conclusion, placez un petit mouchoir en guise de marque page pour lire ce livre, il devrait vous être de grande utilité à un moment ou un autre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Irene-Adler 2018-07-27T15:10:04+02:00
Diamant

Après la lecture d’un pavé pourvu de moult longueurs, il me fallait un truc court, quelque chose de 200 pages et pas plus.

Et, une fois de plus, le truc court s’est révélé plus percutant, plus orgasmique que le long bazar…

Messieurs, tirez les conclusions que vous voulez, mais on peut avoir un petit tout mince dans la main et passer de meilleurs moments qu’avec un grand épais.

Ce ne sont pas les lectrices qui vont me contredire… Même si, il arrive aussi qu’on tombe sur un petit roman décevant et une pavé envolé.

Oui, durant toute l’intro de ma chronique je n’ai fait que de parler de taille de romans et de rien d’autre ! What did you expect ?

Si j’ai déconné autant d’entrée de jeu, c’est parce que je ne savais pas trop par quel bout commencer pour vous dire combien de roman m’a ému, bouleversé, happé, intrigué, émotionné, et j’en passe.

La maladie, le crabe, rien de joyeux là-dedans, surtout lorsque cela touche une mère qui élève seule son enfant (Conor), le mari s’étant envolé avec une autre femme et reconstruisant une nouvelle famille en Amérique.

Quelle poésie, quelle délicatesse l’auteur use pour nous parler de ce sujet grave et, au lieu de faire pleurer bêtement dans les chaumières, il sublime son récit avec une touche de fantastique qui m’a soufflé par tant de justesse.

Certes, c’est un if géant qui raconte trois histoires à Conor, histoires où l’on désigne, au premier abord, des coupables faciles.

Mais méfions-nous et évitons de trop vite juger car tout n’est pas toujours tout blanc ou tout noir dans la vie et Conor va aller de surprises en surprises, d’apprentissage en apprentissage avant d’arriver à cracher ce qui le hante.

Nom de dieu, quel roman mes ami(e)s !

En deux heures de lecture (oui, c’est court), j’ai été retournée dans tous les sens, surtout mon coeur, j’ai eu mal, j’ai pris des coups, j’ai appris des leçons, j’ai eu des vapeurs d’oignons dans les yeux (ben oui, ils pleuraient, ces cons !) et une fois le livre posé, je n’en ai pas repris un autre parce que je voulais digérer celui-là d’abord.

Oui, c’est du brutal, comme disait l’autre en buvant un alcool à base de betterave, mais ça ne vous rendra pas aveugle car la violence contenue dans ces pages est tout à fait maîtrisée et parfaitement à sa place.

Un coup de cœur pour cette belle philosophie contenue dans ces pages et qui n’a rien de gnangnan ou guimauvienne.

Afficher en entier
Diamant

Oh my.

J’étais pas prête.

Une prémisse qui tâte superficiellement l’histoire du livre.

Un monstre qui arrive dans la nuit toujours à 12h07.

Un garçon de 13 ans.

Une mère qui a le cancer.

J’ai eu mal.

J’ai eu VACHEMENT mal.

J’ai pleuré.

J’ai juste le goût de rester en petite boule pour l’éternité.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par SolenneLG 2018-05-10T17:32:44+02:00
Or

Les dernières pages ont été assez dures à lire et j'ai eu bien du mal à contenir mes larmes. Mais étant au travail il a bien fallu que j'y arrive.

C'est une très belle histoire, triste mais très belle.

J'aime beaucoup cette représentation du monstre qui vient à la rencontre de Conor pour que ce dernier s'avoue enfin à lui-même la vérité, cette vérité si difficile à énoncer à voix haute.

J'ai hâte de voir le film maintenant pour voir comment cette histoire a été adaptée.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par mdydy 2018-05-04T09:02:53+02:00
Argent

J'ai les yeux douloureux, que dire de plus. J'ai envie de dire que c'est injuste, mais c'est une réalité pour beaucoup trop de personnes.

Ness aborde avec d'une manière très touchante le deuil perçu par un enfant. J'ai vraiment apprécier ce livre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Plume16 2018-04-08T22:29:34+02:00
Or

LE livre de ce début d'année, j'en ai pleurer....

Le deuil, l'amour, la triste, la peur....

Tous des sentiments humain qui peuvent être interpréter de manière différente. Conor, lui ne supporte plus sa situation face à la maladie de ça mère, malheureusement incurable.

Un père pas toujours présent, une grand mère très stricte, des camarades de classe qui se moque de lui.

Mais il ne veut pas perdre sa mère.

Un livre humanitaire et très touchant, je le recommande.

Afficher en entier

Dates de sortie

Quelques minutes après minuit

  • France : 2012-04-15 (Français)
  • France : 2014-11-06 - Poche (Français)
  • USA : 2011-05-05 (English)

Activité récente

Alexdes l'ajoute dans sa biblio or
2018-11-25T22:24:59+01:00

Distinctions de ce livre

Les chiffres

Lecteurs 434
Commentaires 123
Extraits 52
Evaluations 159
Note globale 8.66 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Titres alternatifs

  • A Monster Calls - Anglais

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode