Livres
469 908
Membres
437 830

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

“Racaille !” comme disait Racine - Les Gros Mots des grands classiques



Résumé

Chez Flaubert, on « schlingue d’une façon fantastique », et chez Hugo on « pue de la gueule ». Balzac manque de « thunes », Vallès de « pognon » et Proust de « pépètes » ? Zola n’a même plus « un radis ». Marot « bouffe » et Montesquieu « se fout » de tout. Dans ce dictionnaire, on croise des « pouffiasses » chez les Goncourt, des « maquereaux » chez d’Aubigné, des « racailles » chez Calvin et de simples « flics » chez Verlaine. Mauvaises fréquentations ! Mais qui ébranlent la vision, souvent bien étroite, que nous avons de notre langue et de notre patrimoine littéraire ? en un mot, du temps.

Afficher en entier

Classement en biblio - 1 lecteur

Extrait

« Pépète, n.f. pl. L'argent. Origine incertaine. Le terme est peut-être issu des mots dialectaux SOUPETTE et SOUPE, "galet plat" permettant de faire des PEPETTES, "ricochets sur l'eau". "Oui, ma chère, avait dit l'autre, je tape dans les gens à remontoir, plus de beignes et des pépètes ; vois-tu, il n'y a qu'à vouloir, on en trouve à gogo des bêtes à pain quand on sait s'y prendre !" (J.-K. Huysmans, Les Soeurs Vatard, 1879.) "Les [...]»

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents


Date de sortie

“Racaille !” comme disait Racine - Les Gros Mots des grands classiques

  • France : 2010-03-25 - Poche (Français)

Les chiffres

Lecteurs 1
Commentaires 0
Extraits 1
Evaluations 0
Note globale 0 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode