Livres
515 377
Membres
528 825

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par LosUnivers 2019-09-04T12:36:46+02:00

-Parfait. » Clark ouvrit son téléphone, pressa la touche mémoire numéro deux.

« Chavez ? répondit une voix presque couverte par le bruit de fond.

-On a le feu vert. Répétez.

-De groupe Deux, bien copié : feu vert pour la mission. Groupe Deux en action.

-Affirmatif. Bonne chance, Domingo.

-Merci, monsieur C. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par LosUnivers 2019-09-04T12:36:27+02:00

-Un brigand bien singulier, mon patron. Si nous devons restaurer une alternative socialiste et surtout progressiste au capitalisme, nous devons à la fois financer le mouvement et instiller une certaine défiance dans le système nerveux capitaliste, non ? » Popov marqua un temps. « Vous me connaissez. Vous savez où j’ai travaillé. Pensez-vous que j’aie oublié ma patrie ? Pensez-vous que j’aie renoncé à mes croyances ? Mon père s’est battu à Stalingrad et à Koursk. Se faire repousser, subir la défaite, il a connu tout cela, sans pour autant renoncer, jamais ! poursuivit le Russe avec véhémence. Pourquoi croyez-vous que je risque ma vie ici ? Les contre-révolutionnaires installés à Moscou ne verraient pas ma mission d’un trop bon œil… mais ils ne sont plus la seule force politique de notre mère patrie !

-Ah, ah, observa Petra Dortmund, redevenue soudain sérieuse. Vous pensez donc que tout n’est pas perdu ?

-Avez-vous cru un jour que la marche avant de l’humanité se déroulerait sans heurts ? C’est vrai, nous avons dévié de notre route. J’ai pu constater moi-même au KGB la corruption des élites. C’est cela qui nous a vaincus… pas l’Occident ! J’étais jeune capitaine quand j’ai vu la fille de Brejnev piller le palais d’Hiver pour sa réception de mariage. Comme si elle était la grande-duchesse Anastasia ! C’était ma fonction au KGB d’apprendre les leçons de l’Ouest, leurs plans et leurs secrets, mais notre nomenklatura n’a appris d’eux qu’une seule chose : la corruption. Eh bien, on a su en tirer la leçon, mes amis. Qu’on soit communiste ou non. Qu’on ait la foi ou non. Qu’on agisse en accord avec ces croyances ou non.

Afficher en entier
Extrait ajouté par LosUnivers 2019-09-04T12:35:19+02:00

Nonobstant leur stupidité et leurs mobiles criminels – pour Noonan c’était une faiblesse -, il n’en restait pas moins que c’étaient eux qui menaient la danse. Leur groupe pouvait en altérer légèrement le rythme à force de persuasion (c’était la tâche du Dr Bellow), au bout du compte, les méchants étaient les seuls prêts à recourir au meurtre et c’était une carte qui faisait du bruit quand on l’abattait sur la table.

Afficher en entier
Extrait ajouté par LosUnivers 2019-09-04T12:34:57+02:00

Le hasard avait voulu qu’il se retrouve affecté au service de la sécurité, la très théorique Policia de Worldpark, ce qui signifiait qu’il portait une chemise bleu ciel et un pantalon bleu roi à parement rouge, qu’il était équipé d’un sifflet et d’une radio portative, et passait le plus clair de son temps à indiquer les toilettes aux visiteurs, parce que Worldpark avait à peu près autant besoin d’une police qu’un bateau à roulettes.

Afficher en entier
Extrait ajouté par LosUnivers 2019-09-04T12:34:30+02:00

Chavez leva la tête. Il n’y avait pas de larmes dans ses yeux. Elles viendraient peut-être plus tard, se dit-il, la main toujours posée sur la tête de l’enfant. Ses cheveux n’étaient pas très longs, et encore, il ignorait qu’ils avaient repoussé après sa dernière séance de chimiothérapie. Mais ce qu’il savait, c’est qu’elle aurait dû être vivante, et qu’en étant témoin de sa mort, il avait échoué dans la mission à laquelle il avait consacré toute sa vie. « Si, répondit-il au docteur. On va les tuer. Peter ? » Il héla son collègue et tous deux raccompagnèrent les autres jusqu’au cabinet du médecin. Ils marchaient à pas lents. Ils n’avaient plus aucune raison de se presser.

Afficher en entier
Extrait ajouté par TommyRollrbox 2018-09-10T05:37:48+02:00

PROLOGUE

Préparatifs

John Clark avait passé plus de temps en avion que la plupart des pilotes licenciés, il connaissait les statistiques aussi bien qu’eux. Il n’empêche qu’il appréciait modérément l’idée de franchir l’océan avec un biréacteur. Pour lui, le nombre idéal de moteurs, c’était quatre : la défaillance de l’un ne représentait qu’une perte de vingt-cinq pour cent de la puissance disponible, alors qu’avec ce Bœing 777 d’United, c’était la moitié. Certes, la présence à bord de son épouse, de sa fille et de son gendre le rendait sans doute un rien plus nerveux que d’habitude. Non, faux. Il n’était pas du tout nerveux, pas à l’idée de voler en tout cas. Non, c’était juste un vague... un vague quoi ? Dans le fauteuil voisin, Sandy était plongée dans le polar qu’elle avait commencé la veille, alors que pour sa part, il essayait en vain de se concentrer sur le dernier numéro de l’Economist, tout en se demandant ce qui lui donnait ce sentiment de froid dans le dos. Il se mit à parcourir du regard la cabine, guettant un signe de danger, puis se ravisa soudain. Il ne discernait rien d’anormal et ne voulait surtout pas passer pour un passager nerveux aux yeux de l’équipage. Alors, il sirota son verre de vin blanc, haussa les épaules et revint à son article qui expliquait à quel point le nouveau Monde était paisible.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Xiahjunsu 2017-04-19T12:00:39+02:00

Il aurait nettement mieux valu qu'ils soient futés, ces terroristes, mais les plus futés ne se lançaient pas dans ce genre d'aventure. Il y avait tout bonnement trop de risques, comme les Israéliens l'avaient démontré en Ouganda et les Allemands en Somalie. Vous n'étiez en sécurité qu'aussi longtemps que l'appareil était en vol, et il ne pouvait y rester éternellement.

Or, dès atterrissage, l'ensemble du monde civilisé pouvait se liguer pour vous écraser avec la vitesse de l'éclair, et la puissance d'une tornade... Et le vrai problème était qu'on trouvait bien peu de volontaires prêts à mourir avant trente ans.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode