Livres
463 909
Membres
423 650

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Rainbow Warriors



Description ajoutée par x-Key 2013-04-01T17:04:00+02:00

Résumé

Mis à la retraite sur requête du bureau ovale, le général de division Geoff Tyler se voit proposé par l'ancien secrétaire général des Nations Unies de reprendre du collier à la tête d’une armée privée financée par des célébrités de toutes obédiences.

Son objectif : renverser le dictateur d’un État africain, soutenir le gouvernement transitoire le temps de la rédaction d’une constitution démocratique, et permettre la tenue d’élections en bonne et due forme.

Ses moyens : à lui de les définir, l’argent n’est pas un problème. Son effectif : Un encadrement d’une centaine de professionnels et 10 000 soldats dont il faut parfaire la formation.

Jusqu’ici tout va bien. Il y a toutefois un détail.

Cette armée est presque exclusivement constituée de LGBT. Lesbian, Gay, Bi, Trans.

Alors que le mariage et l’homoparentalité pour tous font encore débat, Ayerdhal nous pousse au-delà de nos limites et nous plonge avec humour au cœur de thèmes férocement actuels : l’ingérence militaire sous prétexte humanitaire, la solidarité à l’échelle mondiale d’un groupe stigmatisé et persécuté, la défense sans concession des Droits de l’Homme… Cette fiction plus vraie que nature interroge avec une impertinence jubilatoire. Et si l’engagement d’individus non directement concernés, aux côtés de populations persécutées, pouvait modifier le destin du monde ?

Afficher en entier

Classement en biblio - 20 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par ilovelire 2016-02-06T20:50:16+01:00

Monsieur Akwasi Koffane sait exactement quand il ne faut pas voir d’inconvénient dans la rebuffade d’un homme qui n’exécute les ordres que selon son interprétation et après avoir exprimé très librement son opinion quant à leur validité.

Lorsque Geoff rouvre les yeux, il a réellement dormi et la limousine est en train de franchir le portail d’une propriété donnant sur Occoquan Bay. C’est un parc entretenu au cordeau avec, en son centre, une villa imposante que les arbres protègent des éventuels curieux, depuis la route comme depuis la baie. La voiture s’immobilise devant un perron de prétention hellénistique, dans un crissement de graviers. Le chauffeur et le porte-flingue se précipitent pour ouvrir les portières.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par LilyMoon 2019-07-12T10:56:01+02:00
Diamant

Ayerdhal égal à lui-même, qui écrit des personnages qui redonnent espoir en l'humanité, dans un monde qui n'en a pas beaucoup. De sujets dramatiques, il a réussi à faire un récit plein de vie, d'espoir, et de beauté, en n'oubliant jamais le fond, terrible et réel. Une lecture qui fait beaucoup de bien.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Aikawa 2018-04-25T18:23:16+02:00
Argent

J'ai beaucoup hésité avant de lire ce livre car je ne suis pas fan du genre fiction-politique ni du thème de la guerre.

Je me suis tout de même lancée et je ne suis pas déçue du voyage !

Ce livre est sublime, bouleversant et il donne vraiment à réfléchir sur le fonctionnement du monde. D'autant plus que ce sont des thèmes qui nous rappelle un peu trop les actualités du moment.

J'ai eu un peu de mal avec le grand nombre de personnages évoqués au début, mais finalement on ne s'y perd pas trop et on s'attache vraiment à eux. J'ai particulièrement aimé Jean-No, il est très rafraîchissant dans cet univers et touchant à la fois.

Cependant, qui dit guerre, dit forcément pertes humaines, et c'est en général pour ça que je n'aime pas lire ce genre là, ça me touche beaucoup trop...

Le thème politique ne m'a finalement pas gênée plus que ça, l'auteur arrive à rendre le tout très compréhensible pour les non-initiés tels que moi.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LaMoucheQuiLouche 2016-08-21T12:39:14+02:00

https://lamouchequilouche.wordpress.com/2016/08/19/rainbow-warriors-ayerdhal/

Ca fait un sacré moment que ma soeur me dit de lire ce livre. Un an, deux ans, trois ans ? Depuis sa sortie, en fait, si on réfléchit bien. Je ne vous parle pas du petit air satisfait de Clémentine lorsqu’elle en enfin vu l’ouvrage entre mes mains. Souvent,avec les bouquins que me conseillent ma frangine (et que je tarde à lire), ce sont de petites perles. Rainbow Warriors, c’est pareil. Sauf qu’il n’a rien d’une petite perle. C’est un mastodonte.

Un matodonte écrit par un golem de la politique fiction, d’après ce que j’ai compris. Ayerdhal, il est plutôt connu dans le milieu, mais il était un petit nouveau pour moi. La politique fiction n’est pas un genre qui m’intéresse vraiment en littérature, il n’est pas assez abordable à mon goût. Et pourtant, avec Ayerdhal, tout coule comme du petit lait. IL est très ancré dans l’histoire actuelle, le programme Rainbow pourrait arriver aujourd’hui que je ne m’en étonnerai pas. Ce que j’ai beaucoup aimé avec ce roman, c’est que tout est abordé avec légerté, avec simplicité et humour. Pas de longues phrases lourdes pleines de termes techniques incompréhensifs du nocive. Il est vrai qu’il vaut mieux en connaître un minimum sur la politique mondiale avant de se lancer dans ce bouquin, mais rien n’est difficile à comprendre, si ce n’est quelques termes véritablement spécifiques – heureusement plutôt rare. Le problème dans ce livre, ce sont les changements de narration. Elle change, souvent, très souvent. Moi, ça me brusque, ce genre de narration, ça me perd. En soit, elles sont hyper intéressantes, car nous prenons ainsi connaissance de toutes les causes et de tous les présuposés de l’opération, mais c’est brusque.

IL y a également un nombre incalculable de personnages. Souvent, c’est grade, prénom, nom et surnom. C’est pas bien facile de cerner tout le monde, mais c’est si bien fait que l’on s’attache vite aux principaux. Les autres, on s’en fout, on dirait presque que c’est fait exprès. Les autres, on s’en fout parce que nous sommes en pleine guerre, ils ne sont que des pions, non ? Nos personnages récurrents sont alors les tours, les cavaliers, lesrois et les reines du jeu, de ce jeu ni tout blanc, ni tout noir. Ayerdhal ne nous montre pas une guerre manichéenne, loin de là. Les gentils sont gentils, plein de bonnes attentions, mais eux aussi, ils ont mal. Eux aussi, ils meurent. Eux aussi, ils font des erreurs. Notre auteur joue avec ça, joue avec nos sentiments, notre volonté que tout aille pour le mieux dans le meilleur des mondes. Mais nous ne sommes pas dans une simple fiction, nous sommes dans de la politique fiction. Vous voyez la différence ? Ayerdhal dépend dans Rainbow Warriors la volonté de certaines institutions de faire des choses sans forcément que l’action en elle-même réussisse en suivant la notice à la vigule près. Non, Rainbow Warriors montre une action portée par un collectif humain, et c’est cette humanité qui rend justice à l’ouvrage.

Vous savez, j’ai tendance à hurler follement à la lune en piétinant mon livre avec mes talons lorsque je lis un véritable cliché ambulant dans un roman. Le problème, ici, c’est que Ayerdhal joue avec ces clichés. Ca en est merveilleux. Il a pris tous les clichés LGTB possibles et imaginables afin de les retourner et en faire des véritables odes de vie. C’est brillant, très brillant. Rainbow Warriors est un livre qui parle de droit et de différances. Il secoue les sociétés à propos du droit des femmes ou celui des personnes homosexuelles, bisexuelles ou transexuelles. C’est admirable, fait avec une finesse étrange car tout ce roman est en réalité une tartine d’humour brutal.

C’est tous ces détails qui m’ont fait aimer ce livre. Tous ces détails presque tendres, toute cette histoire pleine de rebondissements. Toute la réflexion qui en découle. Oui Clémentine, tu avais raison, ce livre est une petite perle.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cuyckie 2015-08-14T13:39:45+02:00
Bronze

Bon.

Lectrice avérée, j'ai quand même mis 2 semaines à l'achever. Donc, parlons de ce livre : c'est mon premier ouvrage d'Ayerdhal et c'est franchement une découverte, que ce soit son style d'écriture, la nature du récit et la conception des intrigues. Cependant, je n'ai pas trouvé d'accroche particulière pour suffisamment me tenir en haleine tout du long du roman...

C'était assez "plat" : Spoiler(cliquez pour révéler) on monte une armée spécifique, on se cache, on y va, on dégomme tout avec un minimum de perte, on s'installe, y a des méchants qui arrivent, on s'en sort pas trop mal mais avec des pertes quand même pour pas que ça paraisse facile, un p'tit air de violon et quelques airs bravaches, et rideau, on part pour une autre aventure... Voilà mon ressenti.

Après, certains personnages sont attachants et réalistes, mais le récit en lui-même manque de passion, il ne prend pas les tripes, il ne nous plonge pas dans l'histoire. On survole les péripéties de ces héros, sans s'impliquer.

Un artiste à découvrir et sûrement à lire, mais peut-être pas cette oeuvre-ci.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Joyeux-Drille 2015-02-16T16:06:47+01:00
Lu aussi

En maniant humour et jouant avec tous les clichés, Ayerdhal écrit un roman de politique fiction et d'aventures qui fait feu de tous bois : les dictatures africaines, les compromissions occidentales, les enjeux des transnationales, toutes les formes de discriminations, les médias inféodés aux puissances politiques et économiques, tous les intégrismes, etc. Et pose la question du droit d'ingérence.

http://appuyezsurlatouchelecture.blogspot.fr/2013/04/armagayddon.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par serjyo 2013-11-09T09:50:54+01:00
Or

Excellent roman, mélange de Tom Clancy et Chris Ryan avec cette originalité LGBT très singulière. Un ensemble parfaitement mené, du suspens auquel on croit, tout comme les sentiments et le réalisme générés du début à la fin.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par serjyo 2013-10-31T08:10:17+01:00
Or

1er commentaire à 150 pages. Il fallait y penser... Hymne de défense et de reconnaissance des LGBT, sur fonds de pays en guerre en Afrique. Le sujet est abordé de manière originale sans jamais dénaturé l'objet. Ces 150 premières pages mettent les acteurs et les situations en place, j'attends maintenant leur mouvement.

Afficher en entier

Date de sortie

Rainbow Warriors

  • France : 2013-03-21 (Français)

Activité récente

etham l'ajoute dans sa biblio or
2019-04-15T21:50:13+02:00
Taiyoo le place en liste or
2016-06-26T18:35:14+02:00

Les chiffres

Lecteurs 20
Commentaires 7
Extraits 7
Evaluations 6
Note globale 7.17 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode