Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs
Lire la suite...
<< Voir tous les commentaires
Par le Editer
GabrielleViszs Or
Je remercie les éditions Sharon Kena pour m'avoir permis de lire la suite de cette série.

Une chronique qui va être difficile à écrire sans raconter tout ce qui s'est passé dans les tomes précédents, donc je vais faire de mon mieux, tout en sachant pertinemment que certains ne comprendrons pas tout ce que je vais écrire.

À la fin du tome 3, Raven avait dû faire un choix en son âme et conscience. Un de ceux qui font mal et dont on est dans l'obligation d'accomplir l'acte. Que ce qui se passe en face soit ou non un ami ou un ennemi, le geste se doit d'être fait pour sauver. Le début du tome 4 montre que les personnages sont atteints profondément. La douleur est présente, physiquement et mentalement. Les émotions sont mises à mal, la colère, la souffrance, le déni, la tristesse, tout se mélange prêt à exploser. C'est ce qui va se passer, une explosion non pas de joie, mais de tristesse pour tenter d'avancer dans la future quête qui attend Raven.

Cette dernière va devoir prendre une nouvelle place importante au sein d'un peuple qu'elle ne connait pas suffisamment pour se montrer solide, comme il le faudrait pour cet état. Elle ne démérite pas. Force, colère, ténacité, la jeune femme affronte tout ce qu'elle peut pour tenir tête. Être blessée physiquement n'est qu'une étape de plus. Son mental n'est plus d'acier comme au tout début, elle a pris beaucoup de coups. Cela n'est rien en comparaison de ceux que certains de ses proches peuvent lui faire subir. en qui peut-elle avoir confiance au final ? Chacun y met son grain, voulant l'amadouer d'une manière, ou encore la faire manœuvrer autrement. Lorsqu'elle s'en rendra compte, et j'espère qu'elle le saura, des plumes vont voler !

L'histoire est un peu plus complexe car la jeune femme doit faire face à bon nombre d'ennemis. Traiter pour avoir la paix entre certains peuples, frapper pour avoir la soumission, ou au contraire les laisser venir à elle et ainsi peut-être prouver qu'elle est cette fameuse mère... Sa vie n'est pas la plus simple et la suite demande réflexion. Est-ce que l'avenir verra un peu de ciel bleu ? Rien n'est évident et un final triomphant ne sera peut-être pas avec elle, qui sait !

La magie est toujours plus présente, surtout qu'il y a d'autres races qui sont également là. Je pense aux lycans par exemple qui ont leur propre manière d'agir, de fonctionnement. Ils sont têtus, bornés, toujours dans la trahison d'une manière ou d'une autre pour prendre la place de chef (elle est rêvée cette place...) Malgré tout cela, ils sont solidaires envers les leurs, enfin les plus forts. La magie n'est pas perceptible au premier coup d'oeil, mais elle agit. Insidieusement, sournoisement, ou en plein air. Les amis de Raven en sont des adeptes plus ou moins fort. Certains peuvent ne plus "voir", tandis que d'autres voient une augmentation impressionnante. Les vampires ont leur place au sein de ce récit. Et j'aime toujours autant les voir venir, avec leur humour sarcastique, leur petite pointe de méchanceté, ou leur vivacité d'esprit prêt à tuer afin d'obtenir... un rendez-vous !

Les relations "père-fille" sont totalement différentes. Tandis que l'un va tout faire pour sauver sa fille, l'autre fera tout de manière violente pour la renforcer. Bien qu'elles n'aient pas le même âge, elles ont besoin de leurs géniteur pour obtenir quelque chose. Du pouvoir, du sang, une approche envers une personne. Ces relations sont sombres malgré tout. Elles se rapprochent par le fait que dans ces deux cas, qu'il s'agisse de la fille ou du père, l'un ou l'autre a du mal à se libérer en parole.

J'ai beaucoup aimé le personnage de Sorcha. D'accord, cela se voyait comme le nez au milieu de la figure mais c'est un personnage qui sert à quelque chose dès son apparition et jusqu'à la fin du livre. J'ai hâte de revoir la femme de Reftael car elle vient de mettre les pieds dans le plat, ou plutôt sa tête, elle la sert sur un plateau ! Tiens je pense à une chose, découvrir le fameux cœur des anges est .. mortel !

Un petit bémol, entre Raven et son frère, vers la fin du livre. Lorsqu'elle va le voir pour lui parler, c'est trop court, trop succinct. J'aurai aimé que cela soit plus approfondi. On sait qu'il adore sa fille, mais comment sa soeur peut-elle partir ainsi sans chercher à savoir plus ? Je ne les voyais pas se torturer non plus, quoi que...

Un gros passage était prévu pour qui a déjà lu des livres de Françoise. Mais le lire de ce côté est très sympathique. (Bien sur je vais taire ce qu'est ce passage) Il y a plus d'émotions poignante, plus de questionnement de sa part (celle de Raven) sur le besoin de tuer tout le monde ou pas. J'extrapole bien entendu.

En conclusion, un quatrième tome que j'ai apprécié un peu plus que les précédents. Je sais que c'est parce qu'il y a plus de races que dans les autres, ont les voit plus. Mais aussi parce que bien que Raven se pose des questions sur ses actes, elle n'en reste pas moins froide et l’exécutrice des débuts.

PS : au final, je m'en sors bien pour cette chronique, non ?

http://chroniqueslivresques.eklablog.com/raven-hale-maitre-de-lumiere-tome-4-l-heritiere-francoise-gosselin-a135458196
Inscrivez vous !
▶ Crééz votre propre bibliothèque virtuelle.
▶ Découvrez des conseils de lecture.
▶ Echangez avec des milliers de passionnés de lecture.