Livres
461 380
Membres
417 657

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Commentaire de Cassy33

Re/Member, tome 3


Commentaire ajouté par Cassy33 2017-08-19T18:01:07+02:00

Ce troisième tome était aussi intéressant, stressant et addictif que les deux précédents. Plus les chapitres se succèdent et plus l'action progresse, aussi bien au niveau des relations entre les six membres réunis lors de la chasse au corps qu'au niveau du mystère planant autour de la Rouge-Sang. Même si le 9 novembre se répète encore et encore, la tournure que prend cette journée est chaque fois différente, et il en va de même pour la nuit passée dans l'enceinte du lycée, bien qu'elle soit chaque fois angoissante et se termine mal pour les participants.

Ce que j'ai particulièrement aimé dans ce tome, c'est que l'enquête au sujet de la Rouge-Sang progresse grâce à Shôta et au professeur Yashiro. En ayant déjà lu le roman, je ne dispose évidemment d'aucun suspense sur ce point-là, mais la façon dont Murase Katsutoshi dépeint l'histoire de Welzard à travers ses dessins rend ses mangas très intéressants, même une fois que l'on connaît tout le premier arc. En effet, puisqu'il s'agit là d'un manga et non d'un roman, les conversations sont réduites ou parfois même différentes, certains éléments sont rajoutés, modifiés ou supprimés par rapport à l'oeuvre originale, et nous avons droit à des petits plans très pratiques lors de la chasse au corps pour nous indiquer où se trouvent les personnages dans le lycée par rapport à la Rouge-Sang, et vers quelle destination ils se dirigent. Ce dernier point fait d'ailleurs partie des avantages du manga ; impossible de se perdre dans les descriptions des chemins empruntés par les protagonistes cette fois-ci puisque tout est indiqué dans un petit schéma. Enfin, comme tout auteur, Murase Katsutoshi prend quelques libertés à certains moments du scénario, notamment quand, lors du premier chapitre de ce tome, il met en place une scène où les trois filles se taquinent sur leurs poitrines. Je ne me souviens pas d'un tel moment dans le roman, mais c'est justement ce que j'aime dans cette oeuvre ; elle n'est pas tout à fait identique et, en plus de redécouvrir le scénario de Re/Member en dessins, on peut même remarquer certains détails inédits.

En ce qui concerne la progression de l'histoire dans ce troisième volume, je dirais qu'elle avance bien, surtout du côté des révélations. Même si le professeur Yashiro n'a pas encore raconté grand-chose au groupe (ça viendra dans le tome 4), il leur a déjà donné quelques éléments, notamment au niveau de Miko Onoyama qui n'est autre que la Rouge-Sang. Je me souviens qu'à ce moment-là dans le roman, j'étais complètement plongée dans l'histoire et vraiment impatiente d'en savoir encore plus.

Pour l'instant, le professeur Yashiro est toujours aussi flippant et suspect, mais il me tarde qu'il se livre un peu plus aux lycéens et qu'ils puissent ainsi leur faire davantage confiance.

En ce qui concerne les relations des trois filles, elles progressent toujours dans le bon sens, et ça fait du bien de les voir partager quelques moments de détente, à pouvoir rire de bon cœur sans se soucier de la chasse au corps même si cela ne dure jamais bien longtemps. Comme le dit Rumiko, si elles ne peuvent plus rire et s'amuser un peu, elles ne tiendront jamais jusqu'au bout de la chasse au corps ! D'ailleurs, je suis bien contente qu'elles se soient toujours entendues depuis le début, car si elles étaient restées chacune dans leur coin ou si elles s'étaient disputées à cause de futilités comme le font les garçons entre eux, l'humour aurait été complètement inexistant et Asuka aurait probablement eu beaucoup plus de mal à affronter la Rouge-Sang chaque nuit - Rie aussi, d'ailleurs. En parlant de ça, je ne me souvenais pas que la cinquième nuit était aussi courte (enfin, aussi vite interrompue), mais c'est sûrement parce que tout paraissait plus long dans le roman, avec les descriptions et les pensées d'Asuka. Spoiler(cliquez pour révéler)Ce que j'ai bien aimé dans cette nuit-là, c'est qu'à la fin, lorsque Kenji tue Rumiko puis Asuka et qu'il avoue à Rie qu'il l'aime, la principale concernée lui répond de façon plus longue que dans le roman où elle se contentait de lui dire qu'elle aussi, elle l'avait aimé mais que depuis son agression, elle le détestait. Ici, elle lui dit qu'il a toujours été gentil avec elle, même s'il n'était pas très bavard et on a même droit à quelques images prouvant que Kenji s'est toujours montré prévenant envers Rie ; ça fait partie des petits plus dont je parlais quelques lignes plus haut, et c'est quelque chose que j'apprécie beaucoup. De plus, quand Rie se retourne dans le but de faire apparaître la Rouge-Sang comme elle l'avait déjà vu dans l'escalier quelques minutes auparavant, et qu'elle se fait par conséquent tuer par cette dernière, on voit Kenji hurler non puis Rie, ce qui prouve qu'il était horrifié qu'elle meure, et qu'il était donc sincère quand il lui déclarait ses sentiments. Quelque part, même si Kenji est désormais dangereux, je n'ai pas pu m'empêcher de trouver ce passage mignon, surtout quand on sait toute la vérité à propos de ce personnage.

Dans le chapitre 21, le fait de voir Takahiro encore plus énervé après Kenji parce que celui-ci, en plus de l'avoir tué, s'en est pris à Asuka m'a fait plaisir. Ce sont de tous petits détails, mais une fan du couple Taka/Asuka telle que moi ne peut pas s'empêcher de les remarquer et de s'en réjouir - surtout que dans les premiers tomes, ils ne passent malheureusement pas beaucoup de temps ensemble. Ce chapitre m'a également marqué par les excuses de Shôta qui m'ont quelque peu émues. Même s'il s'est comporté comme un véritable égoïste durant la deuxième nuit, ça fait longtemps que je lui ai pardonné, surtout quand il a dû jouer l'appât la nuit suivante, et je suis contente qu'il puisse de nouveau mettre ses idées en commun avec le groupe. Spoiler(cliquez pour révéler)Le passage où Rumiko se sacrifie pour lui lors de la sixième nuit afin qu'il puisse lui-même mettre le morceau de corps qu'il a trouvé dans le cercueil et ensuite réintégrer le groupe était aussi incroyable que dans le roman, et ça fait vraiment plaisir de les voir réconciliés.

Enfin, le tome se termine sur un moment crucial entre le professeur Yashiro et les membres de la chasse au corps (à part Kenji, bien sûr) qui va permettre aux lycéens d'avancer dans leur enquête et de connaître davantage de détails au sujet du jeu macabre auxquels ils doivent chaque nuit participer. Spoiler(cliquez pour révéler)En tout cas, j'ai beaucoup aimé le fait qu'à la fin de l'avant-dernier chapitre du volume, alors qu'Asuka insiste pour que le professeur Yashiro leur dise tout ce qu'il sait au sujet de la malédiction, Takahiro se mette devant elle et la protège en brandissant son bras juste devant elle. Là encore, ce n'est qu'un détail, mais ça montre à quel point Takahiro tient à Asuka et à quel point il peut se montrer protecteur. En plus, dans le roman, ce n'était même pas mentionné, et je dois avouer que j'aime beaucoup cette initiative prise par Murase Katsutoshi ! Un autre point que j'aimerais relever pour terminer : alors que dans le livre, j'avais trouvé l'explication de Shôta un peu complexe au sujet des mots clés qu'il fallait donner au professeur Yashiro pour qu'il sache depuis combien de temps ils s'étaient rencontrés (puisque pour lui, il s'agit toujours de sa première rencontre avec eux, ce qui est assez triste dans le fond), là j'ai trouvé l'explication extrêmement claire grâce au petit schéma à côte de lui. Encore un élément qui prouve que le manga complète parfaitement le roman !

Afficher en entier

Répondre à ce commentaire

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode