Livres
433 652
Membres
355 740

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Si les bêtes démoniaques étaient vraiment attirées par la légère odeur de la Sorcière, Subaru avait décidé d'utiliser ce savoir à bon escient.

Il était prêt à en faire un usage abusif et solennel de sorte que toutes les bêtes de la forêt, et donc celles qui l'avaient maudit, se réunissent et que Rem, à leurs trousses, les rejoigne.

Il nomma son plan "Subaru Natsuki - appât de service".

Afficher en entier

- Ça a dû être dur, susurra-t-elle à son oreille avec tendresse, ménagement et amour.

Cette simple phrase, ces quelques mots suffirent à submerger la digue à l'intérieur de Subaru.

Le barrage ébréché céda et se brisa. Toutes les choses qu'il contenait se déversèrent d'un seul coup à l'extérieur.

C'était un amas d'émotions intenses que Subaru avait scellées au plus profond de lui, mais qu'il avait été incapable de supprimer.

- C'était... dur. J'ai tant souffert. J'étais mort de trouille. J'étais tellement triste. Ça faisait si mal que j'ai cru crever.

- Oui.

- J'ai tout donner ! Tout ce que j'avais ! Mon maximum. J'ai fait ce que j'ai pu pour que tout se passe bien ! Je te le jure, vrai de vrai, j'ai jamais fait autant d'efforts de toute ma vie !

- Je te crois.

- Parce que j'adorais cet endroit... J'y tenais vraiment... Alors, j'étais désespéré... Je voulais le retrouver. J'ai eu peur. Si peur. Quand je pensais qu'on me regarderait encore avec ces yeux... Et je me haïssais parce qu'une partie de moi pensait comme ça...

Le jeune homme était incapable de contrôler ses émotions.

Une fois la digue brisée, un torrent de paroles se déversa et sillonna son visage apeuré de larmes brûlantes.

Afficher en entier

Les excuses que Subaru voulut prononcer furent interrompes par le regard tendre de son interlocutrice. Ses doigts étaient passés dans les cheveux bruns du jeune homme et avaient commencé à cajoler régulièrement sa tête comme pour bercer un enfant.

Subaru ricana et tenta de repousser les doigts de la jeune fille.

Il avait l'attention de continuer à donner le change devant Émilia comme il se l'était juré, en assurant qu'elle se trompait et qu'il ne faisait rien d'aussi incroyable.

- Ha, ha... Sacrée Émi, c'est pas... Je...

Sa voix mourut, sa gorge se serra, et les mots suivants ne voulurent pas sortir.

Subaru était incapable d'ignorer la douce sensation provoquée par les doigts qui caressaient sa tête.

Afficher en entier

Encerclé par des bêtes démoniaques et faisant face à une ogresse dans une forêt dense, tout en enlaçant une jeune fille qu'il devait protéger, son épée brisée dans une main, Subaru retint son souffle en devinant qu'il jouait le dernier acte.

- Quand même, je suis pas un peu trop désavantagé ?

Afficher en entier

Il voyait sa corne. Il présenta le plat de sa lame et libéra tout la force qu'il avait accumulée.

- Souris, Rem. Aujourd'hui, je me sens plus ogre qu'un vrai ogre.

La lame s'abattit en un éclair tout droit vers la corne blanche.

Un tintement aigu résonna dans la forêt aux bêtes démoniaques.

Suivi par le cri pitoyable de Subaru qui ratait son atterrissage.

Afficher en entier

- Tu es sûrement la seule à te soucier de cette histoire de corne. Tu finis forcément par déprimer si tu compares tes défauts aux qualités de quelqu'un d'autre. Tu as des qualités que Ram n'a pas. Reconnais-le. Tu es gentille, bosseuse, zéle et tu as une plus forte poitrine.

- Qu...

- Aïe ! Arrête ! Ne me frappe avec les larmes aux yeux.

Afficher en entier

Elle était la première à lui être venu en aide après son invocation alors qu'il ne pouvait compter sur personne.

Et lorsqu'il s'était retrouvé acculé dans un cul-de-sac, désespéré, elle lui avait redonné du baume au cœur.

Elle avait non seulement sauvé sa vie, mais aussi son cœur.

Je n'imagine plus vivre sans Émilia.

Afficher en entier

Après que Subaru avait dévoilé la plus sombre partie de son âme et déversé tous les ignobles sentiments et les pleurs qu’il avait accumulés, il ne lui restait plus qu’un pur et puissant désir.

J’aime Émilia. Je l’appréciais déjà à l’origine, mais j’en suis vraiment tombé amoureux.

Afficher en entier

– Je savais bien que j’avais entendu du bruit. Subaru, heureuse de te voir en forme.

– J’étais pas très serein y a deux secondes, mais tout va mieux depuis que j’ai vu ton visage, Émi. La panacée de mon cœur était donc le comprimé de tendresse que tu es, théâtralisa-t-il, la langue particulièrement bien pendue.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode