Livres
549 355
Membres
588 902

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Reapers Motorcycle Club, Tome 1 : Possesseur



Description ajoutée par letty85 2014-11-28T18:55:07+01:00

Résumé

Marie n'a pas besoin d'une complication comme Horse dans sa vie. Ce motard couvert de tatouages et dénué de scrupules, qu'elle a croisé une fois chez son frère, n'est pas de cet avis. Il veut Marie sur sa moto et dans son lit. Pourtant, malgré les orgasmes incroyables que Horse lui procure, elle refuse d'appartenir à qui que ce soit. C'est alors que le gang de Horse, le Reapers Motorcycle Club, découvre que le frère de Marie leur a volé de l'argent. Seule la jeune femme peut le sauver à condition de donner à Horse ce qu'il désire. Tout ce qu'il désire.

Afficher en entier

Classement en biblio - 1 940 lecteurs

extrait

Horse explique à Marie l'origine des surnoms de ses frères:

Je l'étudiait en plissant les yeux. J'avais un mauvais pressentiment à ce sujet. Mais les mots sortirent de ma bouche, complètement en dehors de mon contrôle.

"Alors pourquoi t'appelle-t-on Horse?"

"Parce que je suis monté comme un cheval," répondit-il, avec un petit sourire.

source site "dans notre petite bulle"

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Or

Un premier tome que j'ai beaucoup apprécié. L'histoire avec les bikers m'a fait penser à la série Sons of Anarchy.

C'est l'histoire de Marie, une jeune femme qui vient de quitter son ex-mari violent pour s'installer chez son frère. Celui-ci traite d'affaire avec les Reaper, des bikers. Elle rencontre l'un d'eux, Horse.

Dans ce livre, l'histoire se déroule autour de la rencontre de Marie et Horse, le rapprochement et leur vie ensemble. C'est très dur pour marie de rentrer dans le monde d'Horse car celui-ci vit dans un monde où les règles ne sont pas les mêmes que les citoyens lambda.

Beaucoup de scènes de sexe entre nos 2 personnages, de la violence aussi car on est plongé dans un monde dur et violent.

L'histoire est racontée par Marie et Horse, mais la partie de Marie est plus importante et est racontée à la première personne.

Afficher en entier
Pas apprécié

Alors, alors...en voilà un ramassis de clichés sur le milieu des Bikers.

J'ai détesté.

L'histoire est sans âme.

Déjà que le début démarre n'importe comment, un coup on est dans le présent puis on revient dans le passé pour revenir au présent...bref, incompréhensible avant la stabilisation du récit.

L'idée même du chantage est débile et le fait que l'héroïne Marie l'accepte, prouve bien ses capacités mentales proches de 0.

Le héros est insupportable, vulgaire, machos, complètement centré sur son nombril. Haïr autant que j'ai pu haïr Horse est quasi impossible.

Que l'auteur lui donne un côté bad boy, d'accord. Mais c'est le bad boy très con qui est représenté ici puisque son comportement n'évolue jamais : c'est un gros con du début à la fin.

A l'inverse de l'héroïne qui partait plutôt bien et qui devient chiante, conne, soumise et très conne ensuite, ce qui est bien, c'est que Horse le dit lui-même à la fin.

Sérieusement ? Il traite Marie de pute et c'est elle qui vient s'excuser ???!!!

Pardon ?!

Les féministes qui liront ce livre vont avoir les yeux qui s'écarquillent souvent tant Marie est insupportable d'acceptation. Petit rappel : le Moyen-Age, c'était il y a 500 ans. A croire que ce n'est pas une femme qui a écrit ce bouquin mais bel et bien un homme.

Enfin, le comportement de TOUS les personnages était aberrant.

La suite sera sans moi, c'est sans intérêt.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Lu aussi

Encore une série de livre sur des motards qui n'apportent rien de plus que les précédente. Le début est pas mal, mais le livre devient vite ennuyeux et long. Les personnages ne sont pas attachants, les personnalités clichés, et le côté débridé de la bande passe pour du mauvais goût.

Afficher en entier
Argent

Une lecture torride comme j'aime une bonne histoire de biker

Afficher en entier
Poubelle

Un livre affreux et je pèse mes mots...

Un univers "biker" sans réel lien avec motos, famille et honneur. C'est tout simplement une bande de copains qui aiment se donner un genre de gros durs, picoler, se battre et "bais**" tous ensemble (oui ce bouquin est très crus). Je n'ai ressenti aucun réel respect, honneur ou fraternité dans ce "club" qui pour moi n'en est pas du tout un (et de très loin).

La trame du roman ne relève pas le niveau. Entre le kidnapping qui n'est pas du tout réaliste, des méchants quasi inexistants, et une histoire "d'amour-haine" qui n'en est pas une non plus, rien ne va. L'histoire en elle-même qui s'annonçait prometteuse est tout simplement tirée par les cheveux et à refaire de A à Z.

Vient la "romance" entre Horse et Marie qui aurait pu sauver les pots cassés mais qui s'avère être un échec cuisant.

Marie, qui au début du roman paraissait encore crédible et sûre d'elle, devient très rapidement une esclave ( et très contente de l'être ). Malgré de nombreux essais dans sa tête, vous ne verrez aucun signe de révolte ni même de protestations sortir de sa bouche. Bref, une jeune femme qui fait vraiment stupide et totalement soumise. Pire encore, on assiste à beaucoup (mais alors beaucoup) de scènes de sexe qui se rapproche plus du viol que de réels moments érotiques. Mais tout va bien dans le meilleur des mondes pour Marie, elle adore ça.

Quand à Horse, c'est un personnage odieux mais pas un bad boy sexy qui a finalement bon fond. Non juste un jeune violent qui utilise la femme comme un objet sexuel et domestique. Il n'a aucun charme, aucun charisme et son côté macho/sexiste est tellement poussé à l'extrême que ça donne envie de vomir. Je me demande honnêtement s'il est capable de faire autre chose que baiser et s'énerver.. peu probable...

Les dialogues sont très très nuls, incohérents et se finissent quasiment tout le temps en scène de sexe et/ou d'humiliation. Une histoire d'amour sans amour entre deux personnages qui ne se connaissent pas et n'ont pas l'air de le vouloir ( à part pour les connexions physiques).

On tourne en rond encore et encore sans réelle évolution, les sentiments (s'ils existent) ne sont montrés que par le sexe. La place de la femme au sein du "couple" et du "club" est accablante et fait franchement horreur.

Ce roman m'a complètement révolté (et c'est chose rare pour moi), je n'ai pas seulement détesté ce livre mais il m'a vraiment dégoûté. Je ne me considère pas comme une féministe mais là c'est beaucoup trop. A fuir !

Afficher en entier
Or

J’ai aimé plusieurs choses, d’abord l’histoire un peu conventionnelle au premier abord. Un "méchant" biker veut la fille et fait ce qu'il faut pour l’avoir mais non dans cette romance Spoiler(cliquez pour révéler)la fille sauve la peau du biker

Marie a subi des violences de la part de son ex, son frère est assez con pour vouloir doublé des bikers. Horse désire Marie mais ne lui explique pas suffisamment son monde ce qui amène une incompréhension entre eux.

Pourquoi je ne l’ai pas mis en diamant ? Parce que certaines parties vont trop vite tout simplement. Spoiler(cliquez pour révéler)Marie a en prison et hop c'est l’épilogue il me manque un truc.

Afficher en entier
Argent

Une relation qui ne commence pas par les meilleures bases.....mais une romance agréable au final

Afficher en entier
Bronze

Un moment de lecture sympathique.

J’aime la relation entre marié et horse, mais je déplore assez la « brutalité » de cette relation et l’omniprésence du sexe.

Spoiler(cliquez pour révéler)dès qu’il l’a touché elle en a envie,je suis désolée mais ce n’est pas toujours le cas dans la vraie vie.

Je trouve malheureusement que le personnage de Marie soit disant fort de caractère se laisse quand même vite manipulée,

Et j’ai du mal à croire au « coup de foudre », horse peut avoir qui il veut et d’un coup d’un seul il ne voit plus que Marie !?

Bref, c’était une lecture crue et sauvage avec des pratiques débridées (le détaille dans les fêtes) mais cela reste une belle histoire

Je déplore l’absence de copines fiables et réelles autour de Marie.

Afficher en entier
Lu aussi

Beaucoup de clichés dans cette histoire mais j'ai quand même fini ma lecture et apprécié dans sa globalité ...

Afficher en entier

J'ai beaucoup aimé ce livre que je relis chaque année.

Depuis je lis beaucoup de romans qui se passent dans l'univers des bikers et cet auteure reste une de mes préférées.

Afficher en entier
Bronze

C’est le genre de livre que je lis pour me détendre, une romance érotique avec peu de poésie et de développement important. Au final, le thème de ce roman est déstabilisant et dégradant ; des scènes explicites à chaque chapitre, des personnages sexistes avec peu de caractère et une intrigue moyennement mise en valeur. En effet, la romance ou l’obsession sexuelle entre nos deux héros prend énormément de place ; la trame de base étant juste là pour faire débuter cette relation un peu malsaine. Heureusement, la plume de l’auteure se dévore ; celle-ci est entraînante malgré un vocabulaire souvent vulgaire.

Marie se réfugie chez son frère, son mariage vient de voler en éclat. Sans rien, elle essaye de reconstruire sa vie ; elle ne s’attend pas vraiment à croiser la route des bikers. Dans la première partie du roman, j’ai eu beaucoup de mal avec sa personnalité soumise. Toutefois, petit à petit je me suis prise d’affection pour elle, et enfin elle manifeste légèrement un tempérament fort vers la moitié du récit. La plupart de ses réactions m’ont laissé perplexe, Marie est une femme incertaine aboutissant sur des raisonnements soit simplistes, soit illusoires.

Horse est un personnage plutôt intéressant, son monde étant les bikers. Sa famille, les Reapers Motorcycle Club ne possède pas la même vie que la société normale. Par contre, son caractère est du style « macho », c’est de temps en temps plaisant et régulièrement agaçant. Cependant, il a réussi à me toucher plusieurs fois au cœur puisqu’il est bien plus sensible que ce qu’il essaye de faire croire. De ce fait, je suis mitigée sur lui ; un homme avec deux personnalités différentes réussissant à me faire tourner, dans tous les sens.

Une histoire passablement sympathique, bien évidemment, je ne vais pas en garder un souvenir indélébile. La relation entre Marie et Horse est très « sexuelle », l’attirance entre eux est intense et particulièrement malsaine. En effet, Marie devient une garantie pour sauver son frère ; et Horse montre donc sa domination, son état d’esprit pas tout à fait équilibré. L’intrigue en elle-même est originale, mais ce genre de romance est déjà vu et revu. Cette œuvre bénéficie de quelques passages émouvants, et les sentiments sont maintes fois contraires. Le côté positif de « Possesseur » s’active sur le suspense, plusieurs fois, les rebondissements sont étonnants ; sauf l’histoire d’amour, entièrement prévisible sur son issue.

Joanna Wylde écrit un texte grossier, très érotique. Néanmoins, cela manque de sensualité, bien que ce soit un récit accrocheur. Les phrases sont fluides, le tout est rythmé ; les pages se tournent très rapidement. De plus, une petite alternative est consacrée à Horse, rajoutant un peu plus d’intérêt à l’ensemble. Une plume loin d’être exceptionnelle et pas toujours agréable, pourtant j’ai bien aimé le déroulement de son idée. Les bonds dans le passé rajoutent sans conteste une source de précision.

Ce premier tome de « Reapers Motorcycle Club » est trash, beaucoup de potentiel sur l’univers, malheureusement le traitement est assez dégradant pour les femmes et les moments obscènes sont trop répétitifs. Les personnages ne m’ont pas vraiment séduite, ils sont cohérents avec le récit sans, toutefois, être passionnant. C’est un livre qui se dévore, pour cause, l’écriture de Joanna Wylde est plutôt mouvementée, les pages défilent avec un fond toxique. Une romance honteuse, Marie et Horse sont complémentaires et ils transmettent épisodiquement des émotions. Ce livre est réellement en demi-teinte, vif et prenant sur la plume, horripilant sur les thèmes abordés et ses scènes hard. Je considère que c’est juste pour se détendre, cependant l’aspect sexiste est affligeant tout comme les femmes dépeintes comme des objets.

https://lesfaceslitteraires.blogspot.com/2020/07/reapers-motorcycle-club-tome-1.html

Afficher en entier
Argent

Fini le tome 1 et je dois dire que du coup j'hésite à continuer la série...

J'ai bien aimé le tome 1 mais sans plus j'ai trouvé le début assez prometteur et d'ailleurs j'aimais vraiment bien mais au fur et à mesure des pages j'ai trouvé ça long et entre Horse et Marie je trouve qu'il n'y a aucune complicité et d'ailleurs à aucun moment on a l'impression qu'elle tombe amoureuse de lui. On ne voit aucune évolution des personnages et donc du coup dans leur relation non plus, ça reste plat tout au long de l'histoire. Je trouve qu'on ne c'est pas assez penché sur la romance du livre et donc l'amour entre Marie et Horse on le voit finalement à 90% du livre ce qui est bien dommage

Afficher en entier

Date de sortie

Reapers Motorcycle Club, Tome 1 : Possesseur

  • France : 2015-06-26 - Poche (Français)

Activité récente

Titres alternatifs

  • Reapers Motorcycle Club, Book 1 : Reaper’s Property - Anglais
  • Reaper's Property (Reapers MC, #1) - Anglais

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 1940
Commentaires 175
extraits 15
Evaluations 428
Note globale 7.51 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode