Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs
Lire la suite...
Par GabyIan le 25-02-2013 Editer
Rebecca Kean, Tome 4 : Ancestral
Je l'embrassai et me levai du lit pour me rhabiller.
-Tu pars déjà?
Je le regardai en souriant.
-J'ai un tueur à coincer, tu as oublié?
-On est au beau milieu de la nuit...
-Justement.
Il me dévisagea d'un air inquiet.
-Tu es certaine que tu n'as pas besoin d'un coup de main?
-Tu veux que je mêle le Tribain des vampires à une affaires interne au clan des muteurs? Tu n'as pas peur des complications? dis-je en remontant la fermeture Eclair de ma robe.
Il sourit.
-Complication est mon deuxième prénom.
-Ouais, eh bien comme je te l'ai dit, tu dois me laisser faire mon boulot et cesser de me considérer comme une petite chose fragile, fis-je en m'asseyant sur le rebord du lit pour enfiler mes escarpins.
-Tu es une petite chose fragile et adorable, lança-t-il d'un ton sincère.
Adorable et fragile? Moi?
-A tes yeux peut-être parce que tu es incroyablement puissant et terriblement vieux...
-Vieux? s'indigna-t-il en me lançant un coussin au visage.
J'éclatais de rire.
-A 2500ans, on est vieux, ne t'en déplaise! m'esclaffais-je en lui jetant à mon tour le coussin en pleine tête.

p. 396/367
Par Adèle le 23-02-2013 Editer
Rebecca Kean, Tome 4 : Ancestral
discussion entre Rebecca, Bruce et Beth

-Ali. Il m'a invitée au restau ce soir.
-Il n'en est pas question
-Quoi?
-Rebecca, je ne veux pas que tu sortes avec lui.
-Ne me dis pas que tu es jaloux!
-Si, il l'est, affirma Beth
....
....
-Je retire ce que j'ai dit. Bruce est aussi torride que l'est Ali, déglutit Beth.
-Qu'est-ce qui lui prend?
-C'est un loup Alpha. Qu'est-ce que tu t'imaginais.
Qu'il laisserait un autre métamorphe s'emparer de sa famille sans broncher?
-Je...non, mais...
-Mais quoi? Considère que tu as de la chance qu'il ne te pisse pas dessus pour marquer son territoire.
Par Ephaus le 22-01-2013 Editer
Rebecca Kean, Tome 4 : Ancestral
" Non mais franchement, confier la sécurité d'un clan de vampire à une sorcière de guerre était comme ... je ne sais pas moi ... introduire un requin dans un banc de thons, un crotale dans un nid de souriceaux ou Berlusconi dans une école pour jeunes filles."
Par ilovethehost le 25-02-2013 Editer
Rebecca Kean, Tome 4 : Ancestral
— Comment tu te sens ?

Déchirée, en miettes, stupide et morte de honte.

— Mieux.

— Viens, on va rentrer à la maison et appeler un toubib.

J'imaginais déjà la scène : j'ai eu un gros choc émotionnel quand j'ai découvert que l'homme dont j'étais follement amoureuse n'était qu'un trou du cul... Vous croyez que c'est grave docteur ?

ilovethehost.overblog.com
Par GabyIan le 23-02-2013 Editer
Rebecca Kean, Tome 4 : Ancestral
(Raphael et Rebecca)

-Rebecca...
Je lui jetai un regard furieux.
-Fiche-moi la paix et laisse-moi partir.
-Je t'aime.
Ouais et moi je suis la vilaine sorcière de l'Ouest. T'as intérêt à me rendre mes pompes vite fait bien fait Dorothy!
Par draculaura le 05-03-2013 Editer
Rebecca Kean, Tome 4 : Ancestral
- J'étais simplement curieux de connaître ta réaction.
- Ma réaction? Eh bien je me suis sentie malheureuse, jalouse et j'ai eu une envie irrésistible de te flinguer. Mais quel âge as-tu pour avoir un comportement aussi puéril?!
Il s'esclaffa.
- Deux mille cinq cents ans et une petite fille me fait danser dans sa main ... avoue que c'est risible, non? fit-il en plantant ses yeux couleur de ciel dans les miens.
Non. Je ne trouvais pas ça risible. Bizarre et curieux mais pas risible.
Par Folize le 08-03-2013 Editer
Rebecca Kean, Tome 4 : Ancestral
- Tu es ici chez toi, Leonora. Je me nomme Madga et je suis une chaman ainsi que toutes les personnes que tu vois autour de toi. Tu étais un peu perdue alors ta maman est venue nous trouver pour que nous l'aidions à te ramener.

- J'ai le droit de la mordre si elle continue à me parler comme à une demeurée? demanda Leo en se tournant vers moi.

- Pas de doute, c'est la digne fille de sa mère, railla aussitôt Tyriam d'un ton amusé.
Par Gkone le 24-01-2013 Editer
Rebecca Kean, Tome 4 : Ancestral
- Madame?
- Oui capitaine ?
- Les gardes m'informent qu'il y a une dizaine de voitures dans l'entrée et que des membres du Directum demandent à vous voir.
[...]
- Quels membres du Directum ?
Jencco grimaça.
- Tous.
Voilà qui ne présageait rien de bon. Une armée à nos portes, Raphael porté disparu et maintenant le Directum au grand complet... Manquait plus qu'un tremblement de terre, une invasion de sauterelles, et une épidémie du virus Ebola et je me faisais la totale...
Par Gkone le 14-01-2013 Editer
Rebecca Kean, Tome 4 : Ancestral
- Vous n'êtes pas le monstre sans cœur que tout le monde s'imagine.
J'esquissai un rictus narquois.
- Vraiment?
- Non. Vous êtes coriace, impitoyable même, mais vous essayez de faire ce qui vous semble juste et de protéger les gens que vous avez sous votre responsabilité. J'imagine que c'est dans votre nature...
Non. Ma nature me poussait plutôt à lui sauter à la gorge et à lui faire bouillir lentement ses entrailles jusqu'à ce qu'il se décompose dans d'atroces souffrances. Mais bon, personne n'est parfait...
- On se lance dans la psychologie de bazar, Hector ? fis-je en me levant du fauteuil dans lequel j'étais affalée.
Il sourit.
- De toute évidence...
Par Mimi8 le 05-04-2013 Editer
Rebecca Kean, Tome 4 : Ancestral
— Ali. Il m'a invitée au restau ce soir. Les traits de son beau visage se durcirent soudainement. — Il n'en est pas question. — Quoi ? — Rebecca, je ne veux pas que tu sortes avec lui, déclara-t-il d'un ton ferme. — Ne me dis pas que tu es jaloux ! — Si, il l'est, affirma Beth. Je plantai aussitôt mes yeux dans ceux du loup. — Bruce ? — Je ne vais pas défier le tigre pour un simple dîner, ce serait stupide mais s'il a vraiment des vues sur toi, il sera plus fort que moi, Rebecca... — Attends, attends, de quel défi parles-tu ? Il plissa les yeux. — Pour le vampire, il était déjà trop tard au moment où je t'ai rencontrée, tu lui appartenais mais il n'est pas question que je laisse un autre homme t'approcher. Jamais. Je sursautai. — Tu n'as pas ton mot à... Mais je n'eus même pas le temps de rétorquer qu'il m'avait déjà soulevée et plaquée contre le mur. Ses yeux s'étaient remplis d'une lumièredorée, ses lèvres à quelques centimètres des miennes et ma serviette était sur le point de tomber. — Mon cœur, je t'aime et je sais que - quoi que tu dises - tu m'aimes aussi. Alors je vais être très clair, je peux te laisser autant de temps que tu le désires pour mettre les choses au point avec Raphaël mais si Aligarh ou n'importe quel autre mâle tente de t'arracher à moi, je le tuerai, déclara-t-il avec une voix si grave et si empreinte de pouvoir que je sentis tous les poils de mes bras se dresser. Puis, il me lâcha en me laissant lourdement tomber, complètement nue, ma serviette à mes pieds, et quitta la pièce sans se retourner. — Je retire ce que j'ai dit. Bruce est aussi torride que l'est Aligarh, déglutit Beth après qu'il fut parti. — Qu'est-ce qui lui prend ? fis-je, les yeux ronds, complètement éberluée. Elle haussa les épaules. — C'est un loup Alpha. Qu'est-ce que tu t'imaginais ? Qu'il laisserait un autre métamorphe s'emparer de sa famille sans broncher ? — Je... non, mais... — Mais quoi ? Considère que tu as de la chance qu'il ne te pisse pas dessus pour marquer son territoire. Je grimaçai. — Charmant...— Il n'empêche que tu ne dois pas prendre ses menaces à la légère. Son pouvoir a augmenté depuis qu'il a fusionné avec ta bête, je n'ai jamais senti une telle puissance chez un lycanthrope, même pas chez les plus vieux d'entre nous, déclara-t-elle d'un ton préoccupé. Je fronçai les sourcils. Je n'en comprenais pas la raison, mais Beth n'avait pas tort. Bruce avait acquis un énorme pouvoir depuis que la bête l'avait possédé. Il était devenu plus dur, plus autoritaire et plus sauvage qu'il ne l'avait jamais été. — Pouvoir ou pas pouvoir, ça ne lui donne pas le droit de me donner des ordres, grondai-je. Elle s'esclaffa. — Je ne t'ai pas beaucoup enten due protester. — C'est parce que j'étais trop sur prise pour ça mais... — Je ne vois pas pourquoi. Dès qu'il est question de leurs familles, les loups Alphas sont impossibles à raisonner, tout le monde le sait. — Il n'est pas question que je le laisse diriger ma vie ! — Et tu as parfaitement raison ! Puis elle attrapa la robe qu'elle brandissait quelques instants plus tôt avant que Bruce ne vienne nous interrompre. — Alors, que penses-tu de cette petite merveille ? Elle est exactement de la couleur de tes yeux...
Inscrivez vous !
▶ Crééz votre propre bibliothèque virtuelle.
▶ Découvrez des conseils de lecture.
▶ Echangez avec des milliers de passionnés de lecture.