Livres
580 396
Membres
645 672

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par LulRefia 2017-03-04T13:25:11+01:00

"L'arrivée de Gabe dans ma vie ne présageait rien de bon. C'étais un orage, et il m'avait surprise sans parapluie"

Chapitre 18

Afficher en entier
Extrait ajouté par nini84 2016-10-24T20:03:05+02:00

J'ai toujours voulu savoir ce que ça faisait d'embrasser un vrai dur, un tatoué qui en veut au monde entier. Je viens de rayer ça de ma liste.

Je vis ses épaules secouées par le rire, et quand il se tourna vers moi, ses traits exprimaient l'amusement le plus total.

-Méfie-toi.

-Sinon quoi? Tu vas sortir ton cran d'arrêt?

-Nous savons tous les deux que je n'aurais nul besoin d'avoir recours à la violence pour obtenir une réponse de ta part, chérie.

Il se passa le dos de la main sur la bouche, étirée par un sourire en coin.

-Attention petite fille, tu ferais mieux de te méfier. Je suis à deux doigts de craquer pour toi, or je ne donne pas dans les relations. Je me tape des nanas, c'est tout. Appelle-moi si tu te sens seule. Je suis certain de pouvoir faire rougir ton poney mauve, si tu m'en donnes l'occasion.

-T... T'es dégoutant! crachai-je tandis qu'il s'éloignait.

Waouh, super Saylor. Belle repartie, et avec le bégaiement en plus, histoire de bien lui confirmer à quel point il t'a perturbé.

-A ton service!

Sans se retourner, il agita la main tout en dévalant les marches. Tremblante, je me hâtai d'ouvrir la porte de la salle de répétition, que je claquai derrière moi. Avec un soupir, je m'adossai au mur et portai les doigts à mes lèvres, puis me laissai lentement glisser au sol. Qu'Est-ce qui venait de se passer, au juste?

Afficher en entier
Extrait ajouté par bagheera 2018-09-14T22:24:05+02:00

"Combien de fois crois-tu que l'on écrive notre propre fin avant même que l'histoire ne soit terminée? Combien de fois abandonne-t-on alors que notre vie ne fait que commencer? Les difficultés surviennent, et aussitôt on recule en pensant qu'on va dans la mauvaise direction, qu'on agit mal. Eh bien non, c'est quand l'eau est plus profonde qu'on doit continuer de nager."

Afficher en entier
Extrait ajouté par Marieno89 2016-10-30T13:27:28+01:00

- Je t'aime. Si tu ne dois te rappeler qu'une chose de toute ta vie, si tu tombes, que tu te cognes la tête et que tu oublies mon nom, si tu tombes malade au point de devenir méconnaissable, si tu me détestes, si tu es sur ton lit de mort et ne peut plus bouger un doigt... souviens-toi de ça. Je t'aime. Pour toujours. Est-ce que tu es capable de supporter ce genre d'amour, Saylor ?

- C'est déjà le cas, répondis-je, ravalant mes larmes. Je t'aime aussi.

Afficher en entier
Extrait ajouté par WordsofLove 2020-05-05T20:45:03+02:00

- Je suis en train de tomber.

- Quoi ?

- Je suis en train de tomber amoureux de toi, moi aussi. Je ne suis pas tombé, je tombe, c'est-à-dire que je suis suspendu en l'air, à essayer de m'habituer à l'idée que je viens de plonger du haut d'une falaise avec la ferme intention d'atterrir sans me briser.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Melodie-26 2019-12-31T19:51:34+01:00

« De manière égoïste, on a l’impression que notre corps nous appartient, que nos pensées, nos actes... tout dépend de nos choix, de notre droit de faire ce qui nous chante en se fichant bien des conséquences. Jusqu’à ce que... Jusqu’à ce qu’il nous arrive quelque chose de vraiment horrible, à nous ou à quelqu’un qu’on aime. Et soudain, on perçoit l’effet de chacun de nos actes et de chacune de nos décisions... mais mes choix affectent quand même les autres... La vie, c’est un mélange de yin et de yang. » (Page 201)

Afficher en entier
Extrait ajouté par bagheera 2018-09-14T22:21:38+02:00

"Parfois je me demande si on laisse vraiment la possibilité aux autres de nous connaître intimement. On meurt tous d'envie que quelqu'un connaisse chaque pièce du puzzle, y compris celles dont on a honte... Mais trop souvent, on fait le tri parmi les pièces pour ne choisir que les jolies et laisser de côté les laides. Pourtant, dissimuler cette partie revient à commettre un crime envers soi. Comment être libre, si on laisse dans l'ombre ce contre quoi l'on se bat?"

Afficher en entier
Extrait ajouté par at_books 2018-08-28T15:06:22+02:00

Regarder ceux que l'on aime traverser une période difficile, c'est comme être enfermé dans un corps paralysé. On a envie de leur crier dessus, de hurler, des les aider, mais nos membres refusent de bouger, et on sait qu'on aura beau faire tous les efforts possibles et inimaginables, au bout du compte ce sont eux qui choisiront le chemin à suivre. On ne peut pas choisir à leur place. L'idée est terrifiante, surtout si l'on considère qu'on ne voit jamais toutes les options qui s'offrent à nous quand on est embarqué dans sa propre spirale d'échec. Parfois, j'ai envie de crier : "Ouvre les yeux !". Mais il semble que chaque fois que je le dis, c'est justement le moment que choisit Gabe pour les fermer. - Wes M.

Afficher en entier
Extrait ajouté par at_books 2018-08-24T14:03:07+02:00

- C'est toi, c'est toi que j'aime.

- Je t'aime aussi.

- Merci pour la chanson, reprit-elle, légèrement essoufflée. Je l'adore.

- Tous les soirs, promis-je. Tous les soirs, je chanterai ta berceuse. Comme ça, quand tu t'endormiras, ta dernière pensée sera pour moi. Et quand tu t'éveilleras, je veux que tu penses à nous.

- J'aime bien l'idée.

Elle me déposa un baiser sur la joue.

Je la reposais sur ses pieds et pris son visage en coupe entre mes mains.

- Kimmy, je serai toujours là pour toi. Je veux que tu le saches.

Elle hocha la tête et ses yeux s'emplirent de larmes.

- J'ai peur qu'on n'ait pas assez de temps. Comme si quelque chose allait arriver.

- Arrête..., lui ordonnais-je, l'attirant à moi pour un baiser. Quoi qu'il arrive, il n 'y a que toi et moi. Dis-moi que tu me crois. Jamais je ne t'abandonnerai Kimmy.

- Merci, Park.

- Rien n'est trop beau pour toi princesse, rien n'est trop beau.

Afficher en entier
Extrait ajouté par alinounete 2018-05-01T19:27:41+02:00

Le coeur humain bat environ cent mille fois par jour. Il entraîne une moyenne de sept mille cinq cents litres de sang à travers près de cent kilomètres de vaisseaux sanguins sur une période de vingt-quatre heures. Ces faits à eux seuls montrent à quel point l’organisme est une création géniale. Mais ce serait sans compter ses capacités émotionnelles, que de simples mots ne suffisent pas à décrire. Les docteurs sont incapables d’expliquer pourquoi certaines parties du coeur réagissent à la colère, à la tristesse, à la joie et à l’amour. Pourquoi, quand on rit, notre coeur rit avec nous; quand on pleure, notre coeur se brise. Mais le truc le plus incroyable, vous savez ce que c’est? La facilité avec laquelle on offre son coeur, même en sachant parfaitement qu’entre les mains d’une autre personne, il est plus vulnérable que jamais.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode