Livres
558 060
Membres
606 032

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Aux joues de ma mère,

A l'odeur de mon père,

Au rire de mon frère,

Au regard de ma soeur,

A tous ces souvenirs d'eux sur terre et aux mouettes perchées dans le ciel qui m'ont permis de m'envoler seule.

Afficher en entier

Spoiler(cliquez pour révéler)

- Non, je n'ai pas envie de te partager, avoué-je sans réfléchir. Oui, je meurs de peur d'être abandonnée encore. Désolée de ne pas prendre la vie de façon aussi légère que toi, mais on m'a arraché tous les gens que j'aimais et … Et toi tu es le genre de mec qui s'en va et … Et j'ai besoin d'aimer des gens qui vont rester avec moi.

Afficher en entier

Dans cette petite chambre qui n'a jamais été celle de personne, Brody Gallagher invente un nouveau monde pour moi. celui où je ne suis plus seule. Celui où je n'ai plus peur. Celui où je ne me sens plus une enfant qui refuse de devenir une femme. Celui où je ne pense plus à tout ce que j'ai perdu. Mais à ce que la vie pourrait encore m'offrir. Un monde où l'idée de l'abandon ne me paralyse pas. [...] Un monde où même les tempêtes semblent délicieuses.

Afficher en entier

- Migraine est passé par la fenêtre ! Il est coincé sur un rebord entre le deuxième et le troisième étage, il tremble, pousse des cris et n'ose plus bouger !

- Coincé sur un rebord ? Mais il ne sait pas voler ?

- Il a le vertige...

- Il a quoi ? répète Brody, les mâchoires serrées. Ce piaf aura ma peau, putain...

Afficher en entier

- Je confirme... On peut tomber amoureux même quand c'est la dernière chose que l'on veut.

Afficher en entier

« – Non, attendez, je vous ai pris pour quelqu’un d’autre… Vous venez pour les travaux ?

– Non, pour vous cambrioler mais j’ai préféré sonner poliment avant. »

Afficher en entier

« – Tu vas où ? demandé-je à son dos dans le couloir.

– Dans ma chambre… Tu viens ?

Son sourire provocateur vient me chatouiller mais je choisis d’ignorer sa question.

– C’était Clay ? grommelle-t-il devant la porte de sa chambre.

– Oui… Il t’embrasse, plaisanté-je pour l’embêter.

– Est-ce qu’il faut vraiment que j’aille jusqu’à Boston pour qu’il comprenne que tu es déjà prise ?

– Parce que je suis déjà prise, moi ?

Je souris. Il me sourit un peu plus fort.

– Ouais. Par un con d’Irlandais.

Et Brody me rejoint, attrape ma main, m’ouvre la porte de sa chambre et me fait passer devant lui. »

Afficher en entier

- Ce n'est pas elle que je veux et tu le sais aussi bien que moi...

Afficher en entier

En me détournant de mon coloc parfaitement hétéro, je manque de percuter un type agréable à regarder, qui arbore un magnifique T-shirt Arcade Fire et pose ses mains sur mes épaules pour s’assurer que je ne perds pas l’équilibre. - Merci, lui glissé-je en lui souriant. De rien, c’est moi qui ne regardais pas où j’allais. Mon sauveur s’apprête à repartir, mais d’un geste soudain et inexpliqué’ je le retiens par le bras. - Attends ! Tu as du feu ? - Oui. Le beau Black aux yeux clairs sort un briquet et l’allume, puis me fixe pendant plusieurs secondes. Je reste parfaitement immobile, l’air parfaitement stupide. - Où est ta clope ? me demande-t-il, un peu gêné. - Ah…Heu…Je ne fume pas, désolée.

Afficher en entier

Spoiler(cliquez pour révéler)– Tu es prête ?

– Pour quoi ?

– Tes oreilles sont ouvertes ?

– Qu’est-ce que tu…

– Je t’aime, Ada ! Reste avec moi, ne pars pas ! Jamais !

– Quoi ?

– Mais putain, qu’est-ce que je pensais ? Les saintes-nitouches n’ont rien à faire à Boston !

– Brody…

– Tu m’aimes, non ?

– Oui…

– Moi aussi. Moi aussi, putain ! Moi aussi !

Il hurle, je ris et je pleure à la fois, ses mains me serrant follement contre lui.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode