Livres
395 075
Comms
1 387 487
Membres
289 786

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

– En plus, j’ai mes exigences moi aussi.

Je le regarde en clignant des yeux. Ses iris couleur miel se sont chargés d’une sombre intensité.

– Lesquelles ?

– Pas d’attentes au-delà de cette soirée. Si tu m’accordes cette soirée, je vais te caresser et te goûter et te baiser jusqu’à ce que tu ne tiennes plus sur tes jambes.

Je déglutis. Seigneur Dieu, c’est ça que je veux.

– Et ensuite, je m’en irai.

– Entendu. Quoi d’autre ?

– Tu me dis d’arrêter si c’est trop pour toi ou si tu ne te sens pas complètement en confiance. Nous pouvons toujours ralentir ou arrêter.

J’écarte les lèvres tandis que des questions se bousculent dans ma tête. Par exemple, qu’a-t-il l’intention de me faire pour que je puisse me sentir en danger ou que je veuille arrêter ?

Afficher en entier

"...

Parfois c'est sympa de désirer les choses qu'on ne peut pas avoir, mais parfois le désir est si profond qu'il déchire votre cœur comme le ferait une flamme..."

Afficher en entier

Parfois, c'est sympa de désirer les choses qu'on ne peut pas avoir, mais parfois le désir est si profond qu'il déchire votre coeur comme le ferait une flamme.

Afficher en entier

En y repensant je ressens encore la mortification de ce jour-là. La raison qui m'a empêchée de poursuivre Sam au cours de ces quatres dernières années, c'est que je ne veux plus être la fille désespérée qui s'est jetée à sa tête à l'époque. Je ne veux pas revivre son rejet.

Afficher en entier

Après trois longues gorgées, je lui retire le verre et le pose sur le bar.

- Je te veux nue et mouillée.

Afficher en entier

"-Ouvre les yeux, beauté. Je vais caresser chaque centimètre de ton corps, puis je vais te lécher.

Il appuie ses grandes mains entre mes omoplates et j'obéis à cette injonction muette en me pliant au niveau des hanches et en arc-boutant mon dos. Ce serait simple pour lui de me pénétrer là, maintenant. Sa queue est pratiquement nichée entre mes jambes. Un mouvement de ses hanches, et il serait là où je le veux. J'observe notre reflet qui se brouille dans le miroir tandis qu'il fait glisser le bout de ses doigts le long de ma colonne vertébrale.

-Garderais-tu les yeux ouverts si je te baisais là, devant le miroir ? Tu me regarderais te prendre ?

En me stabilisant de mes mains attachées contre le lavabo, je me cambre un peu plus pour me frotter contre lui.

-Oui."

Afficher en entier

"...

J'ouvre la porte pour l'accueillir en essayant de prendre l'air le plus détaché possible, mais au fond de moi je suis comme un chien mal élevé qui veut lui sauter dessus, lui lécher le visage et se frotter sur sa jambe..."

Afficher en entier

J'ai envie d'elle, une envie si enivrante, si puissante qu'elle se fait passer pour du besoin. J'ai envie d'elle. Elle me manque. Mais rien de tout cela ne compte parce que je ne peux pas lui pardonner.

Afficher en entier

Je n'ai rien contre le désir. Le désir, c'est une chose qui se contrôle. Que l'on peut nier. Mais j'espère que je n'aurai jamais besoin d'elle ce soir. Le besoin me rend faible. Désespéré. Totalement à sa merci.

Afficher en entier

Mon estomac se noue quand je murmure ces mots à mon reflet. Je n'ai peut-être pas besoin d'elle, mais j'ai envie d'elle - une envie si enivrante, si puissante qu'elle se fait passer pour du besoin. J'ai envie d'elle. Elle me manque. Mais rien de tout cela ne compte parce que je ne peux pas lui pardonner.

Afficher en entier