Livres
472 578
Membres
445 360

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

« Que t'avais-je dis ? lui avait murmuré la fée. Tu es né pour être son ange gardien. Je te ferai peut être pousser des ailes un jour.

- Mais qu'étais-je avant ? avait demandé Will.

- Depuis quand le papillon s'enquiert-il de la chenille ? lui avait-elle répondu. Il l'oublie. Et aime ce qu'il est. »

Afficher en entier

L'obscurité était comme une promesse sur sa peau. Comme un manteau de liberté et de danger.

Afficher en entier

- Ceci est une des raisons pour lesquelles vous ne devez pas toucher l'écorce des arbres, dit-il en approchant l'écorceur de ses yeux, assez près pour qu'elle distingue les dents acérées sur les lèvres couvertes de croûtes. Sa première morsure te donne le vertige, la deuxième te paralyse et tu es encore pleinement consciente quand toute sa famille commence à te sucer le sang. Ce n'est pas une mort très agréable.

Afficher en entier

Le miroir ne s'ouvre que pour celui qui ne s'y voit pas.

Afficher en entier

Les humains, comme les Goyls, ne vivaient pas assez longtemps pour comprendre que la veille naît du lendemain comme le lendemain de la veille.

Afficher en entier

Fox. Ses cheveux étaient roux comme le pelage qu'elle préférait mille fois à la peau humaine. Ils lui tombaient jusqu'au bas du dos, si longs et si épais qu'on les confondait presque avec sa fourrure. De même, la robe qu'elle portait sur sa peau couverte de taches de rousseur brillait au clair de lune comme le pelage de la renarde et semblait tisser de la même fourrure soyeuse.

Afficher en entier

L'espace d'un instant , Jacob espéra malgré tout que ce serait son frère qui se réveillerait. Mai il lut la vérité sur le visage de Clara. Le regard qu'elle lança à Jacob était si désespéré qu'il en oublia un instant sa douleur.

Son frère n'existait plus.

Toute trace de peau humaine avit disparue. Will n'était plus que pierre, de la pierre qui respirait: le corps familier était coulé dans le jade comme un insecte mort dans le l'ambre.

Un Goyl.

Afficher en entier

- que fais-tu ici? lui murmura l'étrange nuit, quelle peau dois-je te donner? tu veux de la fourrure? tu veux de la pierre?

- non, répondit Clara à voix basse; je veux trouver ton coeur et tu me le rendras.

Afficher en entier

Pour lire le début du livre, voici le lien :

http://fr.calameo.com/read/000091652db50a113c3f7

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode