Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de RedPhoenix : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Les Archives de Roshar, Tome 2 : La Voie des rois (II) Les Archives de Roshar, Tome 2 : La Voie des rois (II)
Brandon Sanderson   
En fait j'étais à la fois super enthousiaste à l'idée de commencer cette série et en même temps sacrément anxieuse. Et si je n’accrochais pas? Et si j'étais déçue. C'est toujours ça le problème avec moi en fait, je n'aime pas lire les livres que j'attend le plus, ça m'a fait ça avec la fin de la roue du temps, ça a beau être ma série préférée, j'ai trop peur de la finir, d'être déçue et ça me bloque, je préfère presque en garder un super souvenir mais pas complet que de prendre le risque de ne pas aimer la fin.
Mais heureusement je peux souffler, ouf, je n'ai pas été déçue, pas du tout même....
Bon, pour les fana d'histoires qui se décantent vite et se lancent vite, ce livre n'est pas pour eux. Ici on prend le temps de faire arriver les choses, on suis des personnage dont on a aucune idée de leur intérêt pour l'intrigue principale, enfin pour l'instant c'est juste des personnages qui évoluent dans un univers qui semble aller de mal en pis. Après je n'ai pas trouvé ça lent, chaque personnage à son histoire qui évolue, il leur arrive plein d'histoires, on apprend leur passé, etc .. donc le livre ne m'a absolument pas paru lent, il se passe plein d’événements qui font évoluer leur situation,
Je ne vais pas faire de résumé, je ne pense pas que ça soit nécessaire, par contre je peux vous donner un avant gout du monde: Un monde tout de pierre, ou soufflent des tempêtes énormes qui détruisent tout sur leur passage, ou les plantes et les animaux ont tous des carapaces et se recroquevillent dedans au premier souffle de vent ou quand un animal (ou un humain) s’approchent d'eux. Un monde ou les villes sont construites dans des failles, ou contre des falaises pour couper le vent et se protéger, ou l’injure ma plus courante est "bourrasque" et ou les hommes ont beaucoup plus de noms pour décrire la pierre que nous.
Dans les points forts de ce livre je citerais donc: Les personnages. Certes on en suis peu finalement pour un livre de cette taille, trois principaux c'est tout, auxquels s'ajoutent des autres qu'on suis moins fréquemment. Et je les trouve bien réussi. Kaladin est un esclave et il oscille entre vouloir aider et y mettre tout son cœur et des phases de déprime ou il est prêt à se suicider parce que tout ce qu'il tente échoue et que le destin s'acharne contre lui. Dalinar lui est prince, mais un prince vieillissant qui commence à perdre la tête sans savoir quoi faire pour garder son influence, il essaye, mais échoue. Et Shallan l'érudite, elle est désespérée car si elle échoue sa famille est perdue. Bref ce ne sont pas vraiment des chefs de file ni des jeunes premiers, bon ils sont toujours "bons", ce n'est pas de la dark fantasy, mais pas flamboyants quoi. Et la Malice est génial!!
Second point fort de ce livre : Le monde : et pas que la terre sous leur pied, je parle de l'histoire, de l'intégration de légendes, d’événements que l'homme n'aurais jamais du oublier mais que la succession de catastrophe a rendu possible. Il y a de la matière la, mais je ne vous en dit pas plus sinon je spoilerais.
Autre point fort : Le système de magie. Très intriguant, il n'es vraiment dévoilé qu'a la fin du volume donc je ne vais pas vous en dire plus.
Dernier point à signaler que j'ai apprécier : les dialogues. C'est un point important dans la vie d'un livre je trouve, le moyen de rendre les dialogue réalistes et vivants, et la c'est très réussi ! C'est bien dosé et on se prend à anticiper le plaisir des conversations de Shallan et celles de Malice !

Et bien sur, la fin, ouverte et qui nous montre toute notre ignorance et tout ce qu'il nous reste à découvrir !

par lianne80
Les Archives de Roshar, Tome 3 : Le Livre des Radieux (I) Les Archives de Roshar, Tome 3 : Le Livre des Radieux (I)
Brandon Sanderson   
Deuxième tome lu un peu en avance par rapport à la majorité... car lu en anglais.

Donc ce petit fait mérite mon premier point: je ne recommande pas ce livre à des personnes dont l'anglais balbutie. Il faut un niveau solide, du moins si on veut pouvoir apprécier à sa juste valeur. Mais bon le bilinguisme parfait n'est pas non plus requis pour autant.

Ensuite... et bien en un mot comme en mille, je veux dévorer la suite.
D'abord parce que la fin du roman nous laisse... non pas au bord du précipice mais au milieu de la chute libre, sans savoir ce qu'il va y avoir en dessous.

Ensuite parce que de la fantasy de cette qualité forcément ça attise et l’appétit et la gourmandise. (ou devrais-je dire la gourmetise? )

Donc niveau ... personnage.
Si le premier tome suivait Kalodin, et nous plongeait dans les profondeurs de son passé pour comprendre l'Homme qu'il est devenu (avec un majuscule car on peut voir la complexité et l'humanité du personnage) ce second tome se penche sur Shallan. Shallan qui nous avait laissé sur cette stupéfiante déclaration à la fin du deuxième tome. [spoiler]"J'ai tué mon père"[/spoiler] On explore donc le pourquoi de cet acte, ainsi que son comment.. et on sera surpris bien au-delà de que l'on aurait pu imaginer.
Ce tome m'a grandement s´duite aussi pour la place accordée à ce personnage. Dont l'histoire est remarquablement cruelle. [spoiler]Surtout la vérité au sujet de la mort de sa mère, que non seulement elle ai tué son père - qui certe était en train de détruire sa famille- mais que de plus ce soit lui qui l'ai protégée de la vérité pendant toutes ces années et prit le blâme à son compte. Pour Shallant la culpabilité de son acte est d'autant pus lourde à porter... [/spoiler]

Et puis j'ai beaucoup apprécié aussi l'introduction de Pattern. Avec ses "delicious lies" et ses tentatives d'interpréter les formes d'humour et les "façons de parler".

Shallan est non seulement importante de part le retour dans son passé mais aussi par la "maturité" qu'elle gagne.

Kalodin va également évoluer au cours de ce tome, en terme d'acceptation de ce qu'il est réellement, mais c'est à mon sens Shallan qui va vraiment "changer", et se livrer à des jeux dangereux ou dans un futur proche elle pourrait bien se bruler les ailes. Le résumé parle de "trouver le mensonge qu'elle doit devenir". C'est en partie vrai... et en partie opposer de ce qui se passe réellement. Car elle est une "tisseuse de lumière " (Lightweaver) et les tisseurs de lumières ne prononcent pas d'idéal contrairement à d'autre ordre, mais affirme leur allégeance par l'acceptation de vérité à leur sujet. La première on s'en souviendra était assez énorme, la seconde... est dévastatrice. Pas étonnant qu'elle soit une âme brisée.

Car c'est un autre fait que l'on apprend, ou plutôt un des autres faits, au sujet des chevaliers, qui son tous des "âme brisées". Du moins c'est ce que laisse entendre et le résumé anglais, et Syl dans un de ses dialogues obscurs avec Kalodin. Pour Kalodin et Shallan, il n'y a plus de mystère... mais reste à découvrir pourquoi Dalinar est une âme brisée. (ce qui est si j'ai bien compris, prévu pour le tome 3)
On découvre aussi la vérité au sujet de la nature des "lames d'éclats?" (shards) vérité qui nous est d'abord suggérée à demi mot avant d'être véritablement établie. Et du rôle des sprens dans l'histoire. Là encore plusieurs vérités fracassantes... et inquiétantes.
Et toujours à ce niveau... et bien après deux éventuelles résurgences des anciens ordres (Kalodin comme Windrunner (chevaucheur de vent? ), Shallan comme Lightweaver) assez explicites dans le tome précédent, d'autres vont également faire leur apparition donc alerte... [spoiler] Dalinar... ça m'a surpris sans me surprendre. Disons que cela semblait logique... a postériori. Jasnah... et bien disons que là c'était clairement établi, mais son petit plongeon dans l'eau me l'avait fait considérée comme sortie de l'échiquier. Renarin par contre était une sacrée surprise, de même Szeth qui me semblait plutôt un antagoniste. Pour Lift évidement vu que le personnage sort de dessous les pierres nul n'aurait pu le prévoir :)[/spoiler]
Bref tout les ordres n'ont pas encore pointé leur nez... donc peut-être quelques surprises supplémentaires son à prévoir à ce niveau.
A noter que le résumé (en anglais) est tout de même un peu un spoiler sur certains points.

En plus du parcours de Shallan, on suit tout de même encore les autres personnages des tomes précédents.
Kalodin n'a pas non plus la belle vie. Et c'est assez intéressant de suivre ses hésitations entre honneur et vengeance... même si la majeure partie du temps j'avais envie de lui taper la tête contre un mur... il me faisait terriblement penser à ce passage ou Shallan essaye de convaincre un morceau de bois de prendre un feu et celui ci répète en boucle "i am a stick". Donc Kalodin est aussi têtu que ce fichu morceau de bois dans ses mauvaises décisions qu'il sait mauvaises... ce qui n'est pas à son avantage.

Et bien sûr Dalinar est bien présent, même si moins que dans le tome précédent, toujours à la poursuite de cet idéal qu'il n'est pas sûr de saisir.


Passons à un autre point interessant... la fin du tome précédent nous laissait sur le fait que les Parsh seraient les Voidbringer. Que le lecteur se rassure, cela n'est pas oublié dans ce tome. Et de manière toute auss interessante, un des "points de vue" importants du roman est celui d'Eshonai qui est un parsh. Ce qui nous permet de comprendre la positions des parshendi, ainsi que... la manipulation beaucoup plus complexe des événements par d'autres entités que l'on perçoit aussi du points de vue des Shallan etc. Bref quelqu'un manipule les pions et ses buts ne sont pas clairs.
En plus de la position on en apprend aussi beaucoup sur leur "mode de fonctionnement" et sur leurs origines.
Et leur point de vue sur les Alethis.

Car oui, tout nos personnages ne sont pas dans la tête des uns des autres... et donc les quiproquos sont de mises, les incompréhensions et les tensions en découlant.

Enfin un point qui me plait et la présence de Wit (Malicieux? ) dont j'avais crains la disparition. certes il demeure insaisissable et en bordure des événements... mais on sent son importance et on peut espérer qu'il aura son rôle à jouer aussi.



Donc pour synthétiser tout ça... un tome très très dense et riche, avec une qualité toujours au rendez-vous.
le seul reproche est le nombre de question que ledit tome soulèvent alors même qu'il en répond à d'autres.
Et la fringale terrible pour le tome suivant.

par Mondaye
Les Archives de Roshar, Tome 4 : Le Livre des Radieux (II) Les Archives de Roshar, Tome 4 : Le Livre des Radieux (II)
Brandon Sanderson   
Brandon sanderson est, pour moi, le maître de la fantasy et cette série est une oeuvre magistrale, oui je sais, je parais un brin exaltée, mais je m'en fiche, j'ai littéralement adoré ce tome !
Le premier tome est une immersion dans cet univers, le deuxième et troisième vraiment intéressants mais ce quatrième est un pur régal.
Que dire du travail effectué de l'auteur pour créer un monde pareil, ces décors, ces animaux et cette magie si étonnants , ces personnages aux caractères travaillés avec leurs faiblesses et leurs forces que ce soit ceux que l'on aime ou que l'on craint, sans parler du mystère qui nous tourne autour sans que l'on puisse l'attraper.
J'ai été prise d'une frénésie de lecture à partir du passage ou kaladin et shallan se retrouvent isolé, leurs joutes orale étaient un pur délice pour mes zygomatiques, puis tout s'enchaîne à une vitesse qui ne nous était pas familière jusqu'à maintenant, l'on passe d'une scène à l'autre en se disant " Mais que c'est bon ".
Un petit coup de coeur pour la nouvelle arrivée, lift qui avec sa gouaille m'a beaucoup plu et les questions qui tournent en boucle dans ma tête, mais qui est malice ? Le sang des spectres ? Ect..
Pas mal de réponses toutefois sur la fin.
Au faite , vous ai je dis que j'avais adoré ??
Les Archives de Roshar, Tome 5 : Justicière (I) Les Archives de Roshar, Tome 5 : Justicière (I)
Brandon Sanderson   
Dans les premières pages Sanderson conseille de lire la nouvelle "Dansecorde" qui se trouve dans "Sixième crépuscule" avant de débuter celui ci, et bien m'en a pris puisqu'elle est centrée sur un perso que j'affectionne tout particulièrement, Lift, qui renferme bien des secrets et mystères car même si elle apparaît peu dans cet opus, ces apparitions sont plus que troublantes et placent de nouveaux mystères, et puis il faut l'avouer, elle vaut le détour, tout en humour, naïveté et émotion.
Pour ce nouveau tome de Roshar, bien évidemment je fus subjuguée de nouveau par l'imagination et le talent de l'auteur qui pour moi est et reste le meilleur dans cet univers, donc que du bonheur à chaque page tournée.
Dans cet opus on se concentre sur Danilar qui tout en essayant d'unifier le royaume découvre peu à peu les faces cachées de son esprit qu'il pensait ne plus recouvrir.
Kaladin qui reste dans la même continuité avec sa section en essayant de protéger ses proches et ceux qu'il croise.
Mais surtout Shallan, perso étonnant qui prend de l'ampleur dans sa complexité, brisée par son passé, savante et artiste, vive et pleine d'humour, promise à Adolin tout en gardant un oeil sur Kaladin avec surtout son besoin de frôler le danger à tout bout de champ qui nous donne le frisson en nous demandant, mais ou va t'elle ??
Peu de place pour les autres pour l'instant mais quelques retours intéressants et très courts sur des persos qui pourraient prendre de l'importance par la suite, Moash l'exilé ou Renarin le mystérieux et bien d'autres encore, mais pour cela il faut le lire .... :)
Les Archives de Roshar, Tome 6 : Justicière (II) Les Archives de Roshar, Tome 6 : Justicière (II)
Brandon Sanderson   
Toujours plus de rebondissements avec Brandon Sanderson ! On apprend énormément de choses dans ce tome-ci, et certaines révélations sont bouleversantes (pour les personnages et le lecteur). Certains personnages commencent enfin à prendre plus d'importance dans l'histoire, ce qui n'est pas pour me déplaire. Par ailleurs, il y a une intense réflexion sur la façon de gérer ses propres traumatisme qui est très intense à lire mais aussi libératrice. J'ai tremblé pour de nombreux personnages, j'ai aussi pleuré pour certains d'entre eux. S'il y a eu quelques longueurs vers le milieu, la fin riche en action les rachète sans aucun problème. Dire que j'attends la suite avec impatience est un euphémisme.

par Malikame
Camilove Camilove
Isa Lawyers   
Dès les premières pages, je suis tombée sous le charme de l'héroïne de ce roman qui m'a tenu en haleine jusqu'au mot « Fin ».
Vraiment, j'ai passé un super moment de lecture avec cette histoire que j'ai dévorée d'une traite. Je suis passée par pleins d'émotions et j'ai même versé quelques larmes. Un gros coup de cœur !
Ici, nous faisons la connaissance de Camille, jeune femme de 28 ans, institutrice au sein d'une école maternelle, mais ce n'est pas tout.
Camille est aussi Camilove une écrivaine de romances érotique reconnue. Elle fait partie de la maison d'édition Victor Roman et a déjà plusieurs succès à son actif.
Camille tient à garder son anonymat, mais quand son éditrice Marina lui demande un service, sa gentillesse légendaire la pousse encore une fois à dire « oui ».
Que lui réserve Marina ?
Elle a beau vouloir faire un replay de leur conversation, Camille sera obligée de se rendre à Paris pour le Salon du livre.
Moi qui ai souvent des difficultés avec les personnages féminins, ici, ça n'a pas du tout été le cas. Camille est géniale !
Elle nous transmet sa bonne humeur, nous fait partager sa maladresse légendaire, nous fait vivre ses aventures d'auteure...
L'auteure Isa Lawyers nous transporte grâce à Camille en plein cœur du Salon du livre, c'était excitant et passionnant. J'ai vraiment bien rigolé avec les péripéties auxquelles Camille doit faire face.
Sur sa route, elle va rencontrer l'auteur de Science-fiction Vance Blues. Comme une impression d'être face à un homme de nos romans hi hi. On ne peut que craquer devant ce mec canon, plein de magnétisme et pour couronner le tout affubler d'une voix suave. Il pourrait bien réserver quelques surprises.
Puis, il y a l'ex de Camille le célèbre Youtuber David DesOvnis. Pas facile les retrouvailles entre les deux à cause de leur passé.
Qui ravira le cœur de la belle Camille : Vance, David ou bien quelqu'un d'autre ?
J'ai vraiment aimé voir le travail d'enseignante de Camille mis en avant. On ressent à quel point ses petits élèves lui tiennent à cœur et nous pouvons aussi voir son amour pour son métier. Mais aussi sa passion pour l'écriture, ce qu'elle vit en tant qu'auteure (les doutes, les difficultés, les joies...).
L'auteure a su parfaitement nous transmettre les sentiments, les émotions et l'amour des mots.
Nous pouvons aussi parfaitement nous rendre compte à quoi sont confrontés les auteurs de romances : les jugements, le regard des autres, les insultes... Les préjugés ont la dent dure !
J'espère que l'auteure pourra sortir son roman en format broché, car c'est une réussite et je serai heureuse de me le procurer.
Je vous recommande vivement de lire cette histoire avec laquelle vous ne pouvez passer qu'un très bon moment.
Coupable I love you Coupable I love you
Isa Lawyers   
https://ivredemots.weebly.com/livrogne-de-mots/coupable-i-love-you-isa-lawyers5506634

Coupable I love you, c'est l'histoire d'une avocate et d'un client assez... spécial. Sarah travaille dans un cabinet réputé, entouré d'hommes tous à rire aux dépends des femmes. Elle, elle n'hésitera pas à dire sa façon de penser, quitte à passer pour une féministe. Bien qu'elle soit posée, côté job, niveau amour, pas du tout. Après avoir passé une nuit dont elle ne se souvient plus, avec un homme dont elle voudrait oublier l'existence,il est hors de question pour Sarah de perdre du temps avec un homme. Mais voilà ! Quand Véra, sa secrétaire, lui demandera de se rendre à un rendez-vous à sa place dans le but de le remettre à un autre jour, elle fera la rencontre d'un homme. De là s'en suivra une liaison basé sous un mensonge et un malentendu, qui mettra à mal ses convictions en tant que femmes.

Sarah est une héroïne que j'ai de suite apprécié, même si j'ai eu envie, un bon nombre de fois, de la bousculée pour qu'elle fasse entendre raisons, à certaines personnes qui l'entourent et qui la prenne pour une bonne poire. Elle est d'un caractère trop gentil, si bien que les gens en profitent. Malgré tout, elle sait aussi dire ce qu'elle pense face à son boss et ses collègues masculins sexistes, et c'est une belle facette d'elle parce que, malgré sa gentillesse, elle a aussi du répondant.
Du côté de l'Homme, arf, j'ai peur de trop en dire. Je vais essayer de rester le plus vaste possible, mais en donnant tout de même mon avis sur lui, car il mérite qu'on parle de lui ! Il m'a fait ressentir des émotions différentes, tout le long du récit. Un coup j'avais envie de l'embrasser, un coup j'avais envie de lui donner un coup dans l'entrejambe. Avec Sarah, il peut être adorable, mais aussi le pire des connards. Quand il était encore dans le flou, au niveau de leur relation, il était mignon puis après... Je ne sais pas comment l'avocate a fait pour rester aussi patiente, d'ailleurs ! C'est un garçon très indécis, pourtant, on voit bien qu'il a un cœur, mais il a du mal à bien l'utiliser... Bon, après, je l'ai très vite pardonné, je dirais qu'il est maladroit avec les sentiments de Sarah, il ne veut pas lui faire du mal, c'est bien la dernière chose qu'il désire.

Au niveau des personnages secondaires, ils m'ont tous (enfin presque tous) plu. Bon, après c'est vrai que je ne m'attendais pas à les aimer ! Certains avaient un comportement, au début de l'histoire, que je n'appréciais pas. Déjà, le meilleur ami du héro me sortait par les yeux, pour son côté irrespectueux envers sa femme. Malgré tout, quand j'ai appris à le connaître, il est remonté dans mon estime, même si ce ne sera pas l'amour fou, entre lui et moi. Puis il y a Véra, je l'ai trouvé peste, un peu, mais idem, au fur et à mesure de ma lecture, j'ai appris à l'apprécier, elle et ses fêlures. Et, pour les lecteurs qui on déjà lu Camilove, vous auraient le plaisir de (re)découvrir Gabriel, le frère de Camille. Ce personnage m'a quelque fois agacé (pardon, je suis une lectrice dure à satisfaire !) j'avais du mal à le cerner. Avec Sarah, je trouvais qu'il était un peu flou dans leur amitié, du coup, je ne savais pas trop sur quel pied danser avec lui. Puis, il y a la sœur et la mère de l'héroïne et, pareils pour les autres, au début, j'avais du mal avec elles ! Mais quand j'ai vu qu'elles étaient présentes pour Sarah, quand elle en a le plus besoin sans -trop- la juger, elles m'ont davantage plu.

J'avais déjà lu un récit de l'auteure, une chicklit que j'avais beaucoup aimé, du coup, j'ai été contente de la retrouver dans un autre registre, plus mature. J'avais déjà aimé Camilove, sa première histoire publiée, mais Coupable I love you, j'ai encore plus aimé ! J'avoue qu'au début, j'avais peur en voyant le nombre de pages, je me demandais si cela ne traînerait pas en longueur et bien pas du tout ! Pas une seule fois je me suis ennuyée. Aussi, ce qui est agréable, c'est que Isa prend le temps de bien présenter l'héroïne avant de rencontrer l'Homme, du coup, on en sait un peu plus sur elle, ce qui en rajoute sur la surprise vis-à-vis de cette rencontre. Contrairement à bon nombre de romance, le sexe n'arrive pas directement, il faut attendre un certain nombre de pages pour en lire.

Pour parler un peu plus de l'histoire, j'ai été surprise de l'intrigue, agréablement surprise. Je crois que c'est bien la première fois ou j'en lis une avec cette originalité ! Ce que je trouve sympa aussi, c'est que le quiproquo entre les deux personnages dur un certain moment, si bien que l'on se demande, en tant que lecteur, la réaction de l'héro. Je n'ai pas été déçu quand il a su la vérité ! Même si bon, je l'ai trouvé irritant et quelque peu mauvais avec Sarah, surtout que sa jalousie me faisait lever les yeux au ciel. C'est vraiment le genre de garçon indécis, mais bon, il reste égal à lui même. L'intrigue est très bien tournée, sinon je trouve, et bien trouvée aussi ! Puis avec une héroïne comme Sarah, cette situation est le genre surprenant de sa part, jamais on pourrait s'attendre à cela de sa part.

J'ai pris encore une fois grand plaisir à lire une histoire de l'auteure Isa Lawyers. C'est une romance avec une rencontre originale et des personnages attachants, très bien construit. La narration se fait par un double point de vu, celui des deux héros, si bien que l'on en sait un peu plus sur eux et leur fêlure. Le métier de Sarah est très bien décrit, c'est réaliste de la profession d'avocat. La plume est fluide, agréable à lire, je n'ai pas ressenti de longueur, dans les plus de 500 pages du récit ! J'ai d'ailleurs été peiné d'abandonner les personnages, quelques pages de plus m'auraient bien plu. Aussi, j'ai trouvé que les émotions étaient bien retranscrite, j'ai ressenti les différents sentiments des personnages, au travers de ma lecture. J'allais oublié de le préciser, alors que je trouve ça important de l'évoquer, mais j'ai trouvé les scènes de sexe sensuelles, pas sale, bien au contraire, mais agréable à lire.

En conclusion, Coupable I love you est une histoire avec une intrigue et une rencontre originale, aux personnages attachiants et un récit qui prend son temps de se mettre en place, mais qui n'est pas ennuyant. J'ai passé un très bon moment de lecture auprès de Sarah et de son client.
GD GD
Kleo   
GD , sous son vrai nom Gédéon Cristerce , avocat d'affaire renommé se rend en vacances au "Camping" avec ses potes pour fêter l'enterrement de vie de garçon de son meilleur ami d'enfance Thibault .

Mais tout ne se passe pas comme prévu , GD a vraiment la poisse , il lui arrive toutes les misères du monde , sa tente qui s'arrache , se fait voler ses papiers .... et j'en passe .

Mais GD va découvrir un autre aspect de la vie au camping et surtout entre amies , il va également faire la rencontre de June , la sœur d'un de ses meilleurs potes et cette fille ne le laissera pas indifférent ...

Un début un peu long a démarrer , mais une suite qui vaut le coup , j'ai passé un bon moment au cote de GD et de ses amies , une Romance assez drôle a lire sur le bord d'une piscine .

Une lecture fluide et rapide qui vous entraînera dans cette histoire , si vous êtes comme moi vous risquez de vous énerver contre eux , de rire avec eux et d’être aussi ému . Une histoire qui vous emporte rapidement .

Merci a l'auteur pour sa confiance , j'ai passé un très bon moment et j’espère une suite pour les folles histoires de GD .
Fictions Fictions
Jorge Luis Borges   
J'ai eu du mal à lire cet ouvrage à cause du style de l'auteur. Les phrases et le vocabulaires sont complexes, et les histoires traitant de sujets un peu déroutant, il m'a fallu m'y reprendre à plusieurs reprises pour comprendre le sens de certaines phrases.

Un ami m'avait recommandé ce livre, il trouve Borges génial, bien qu'il faille "effectivement relire ses textes plusieurs fois pour bien comprendre l'essence des histoires".

La 4ème de couverture parle de l'auteur comme "un des 5 auteurs de l'époque qu'il faut avoir lu". Et bien c'est fait ! Mais je ne pense pas que je lirais une autre de ses oeuvres.

Les histoires sont cependant originales et intéressantes, mais il faut vraiment s'accrocher à la lecture.
Promis, j'arrête de rêver Promis, j'arrête de rêver
Camille Roy   
Je vais faire simple : j'ai adoré ce roman ! Mais vraiment, vraiment. C'est le genre de livre qui vous fait rire, vous touche et vous fait verser une petite larme. Le ton de l'auteure est vraiment très drôle, j'ai beaucoup aimé toutes les petites réflexions de Marion tout au long du roman. On se sent proche d'elle, de ses doutes, de ses coups de stress et des épreuves qu'elle traverse.

Les personnages sont tous super attachants. Que ce soit les trois colocataires de Marion, Marion elle-même (bien sûr !) ou... disons... un autre personnage, je les ai tous beaucoup appréciés. J'avais l'impression de les connaître même, et ça ne me fait pas ça avec tous les romans que je lis, alors bravo à l'auteure.

L'histoire en elle-même est touchante. Le passé de Marion déjà, mais surtout ses combats intérieurs. Je me suis plusieurs fois vue à sa place, j'ai aimé la suivre dans ses petites aventures et la voir évoluer.

Concernant le côté romance, j'ai trouvé l'histoire originale, mais j'y ai aussi vu beaucoup de clins d'oeil à Jane Austen et à d'autres auteurs de romances (est-ce que je me trompe ?). J'ai trouvé ça très mignon et drôle. Je me souviens en particulier d'une réplique d'une des personnages que je suis sûre d'avoir lu quelque part... Il faudrait que j'en discute avec Camille Roy pour voir si j'ai raison ! Dans tous les cas, j'adore ce genre d'échos avec des romans classiques qui nous ont marqués.

Pour conclure, je vous dirais juste que si vous aimez les comédies romantiques qui jouent bien avec l'aspect comédie, courez lire Promis j'arrête de rêver. Pour ma part, je lirai tous les prochains romans de Camille Roy ! Je suis très impressionnée par cet auteure qui a publié en mai ce premier roman.
  • aller en page :
  • 1
  • 2