Livres
523 563
Membres
541 251

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Redshirts, au mépris du danger



Description ajoutée par Yomiko 2014-03-21T18:45:21+01:00

Résumé

Années 2460. L'enseigne Andrew Dahl vient d être affecté à bord de l'Intrépide, le prestigieux vaisseau amiral de l'Union universelle. Génial ! Pas tout à fait. Les jeunes recrues de l'équipage ne tardent pas à s'en apercevoir, les sans-grade comme eux ont une fâcheuse propension à trouver une mort spectaculaire au cours des missions d'explorations alors que leurs supérieurs le commandant, le premier officier scientifique et l'héroïque lieutenant Kerensky s'en tirent toujours à bon compte. Il faut bien l'admettre : les « redshirts » sont éminemment périssables. Compris. S'ils tiennent à survivre en dépit de la couleur de leur tenue, Andrew et ses compagnons sont condamnés à résoudre le mystère et à trouver une parade.

Afficher en entier

Classement en biblio - 36 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Shamandali3 2018-04-29T14:56:05+02:00

— Au cours de toutes mes recherches, je n’ai jamais rencontré, et de loin, qu’un seul vaisseau frappé du même taux de mortalité en mission extérieure.

Jenkins fouilla une fois de plus dans ses ressources graphiques et fit apparaître une image, que tous examinèrent.

Duvall fronça les sourcils.

— Je ne reconnais pas ce bâtiment. Je croyais pourtant connaître tous nos types de vaisseaux. Appartient-il à l’UU ?

— Pas vraiment, non. Il appartient à la Fédération des planètes unies.

Duvall cligna des yeux et se retourna vers Jenkins.

— D’où vient cette organisation ?

— Elle n’existe pas. (Jenkins tendit le doigt vers l’image.) Ce vaisseau non plus. Il s’agit de l’astrocroiseur Enterprise. C’est un appareil imaginaire. Il est issu d’une série de science-fiction. Tout comme nous.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par theyoubot 2020-02-23T02:02:45+01:00
Bronze

Au XXV° siècle, un vaisseau spatial réalise des missions scientifiques ou diplomatiques. Pourtant, les nouvelles recrues y meurent à un taux alarmant, même dans des opérations a priori peu risquées. Le héros, lui même nouvelle recrue, réalise le danger et enquête. Il découvre que la vie à bord défie épisodiquement les lois de la physique, voire du simple bon sens, avec à chaque fois une hausse du taux de mortalité.

Redshirts, le titre, vient de la série Star Trek. Les personnes principaux (Spock, Kirk, McCoy etc) sortaient bien sûr indemnes de toutes les aventures. Il portaient une tenue jaune/bleue d'officiers de passerelle. Pour le minimum syndical de drame et d'action, les scénaristes tuaient les figurants, de simples enseignes vêtus de tenues rouges.

Roman court de 240 pages, allongé pour des raisons marketing de trois nouvelles dispensables. (*). Le récit adopte un ton léger, parfois burlesque mais ce n'est pas du Sheckley. Pas mal de lieux/situations sont bâclés ou mal rendus. L'auteur se moque un peu de Star Trek, les coursiers du vaisseau qui portent des messages papier d'une salle à l'autre, le bestiaire SF improbable. Mais ça fait au mieux sourire. On lit parce que le rythme est bon et le mystère intriguant. La résolution, elle-même empruntée à Star Trek, est tout au plus sympathique. Bref, c'est un petit roman anodin mais pas déplaisant. Le fait que ça suffise aujourd'hui pour obtenir un Prix Hugo (2013) confirme la lente agonie de la SF depuis deux décennies.

.

.

(*) Des spin-off, de 30 pages chacune, qui se déroulent de nos jours. C'est juste pour grossir un peu le livre. Mais la dernière bénéficie d'une jolie touche de mélancolie.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Fnitter 2020-02-15T12:52:57+01:00
Argent

Une petite tranche de rigolade science-fictionnesque.

L'auteur est avant tout connu pour sa série le vieil homme et la guerre. Une fois connu et reconnu, il a pu enfin se consacrer à sa passion : la sf humoristique dont ce titre est le dernier opus.

D'entrée de jeu, la structure est posée. Les jeunes recrues et enseignes sont intrépides et ils meurent, dans des conditions les plus variées, et c'est drôle.

Pour l'histoire, dans un univers ultralight question description et crédibilité, quelques jeunes enseignes sont affectés à L'intrépide, un vaisseau dont la mission est d'explorer le vaste espace, missions et explorations produisant un fort taux de perte parmi l'équipage. (Oui, c'est un hommage non déguisé à Star Treck et la dédicace de la scénariste en chef de Star Treck : Next generation sur la quatrième de couv en est une preuve flagrante).

Toute l'histoire repose sur le principe suivant : S'ils veulent survivre, il va leur falloir découvrir le secret du vaisseau et y remédier.

Ce roman est une farce. Un style très vivant et accessible, on le lit d'une traite, le sourire aux lèvres avec même quelques francs éclats de rire. le background n'a aucune espèce d'importance, la sf n'est qu'un prétexte à un livre que j'ai trouvé très original, même si l'idée de base a déjà été évoquée dans plusieurs films et livres que vous découvrirez au passage (je ne spoilerai pas l'intrigue. :-))

L'histoire en elle-même ne fait que 252 pages et se lit en une après-midi (pour moi) et j'ai passé un très bon après-midi. (Les 70 pages restantes sont trois coda écrit par l'auteur, où ce dernier développe son "délire" d'une autre façon, mais que j'ai trouvé sans intérêt).

Un peu cher pour une histoire courte mais résolument une bonne lecture.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par al61 2019-12-18T22:10:47+01:00
Argent

Une sorte de parodie par une mise en abyme d'une série télévisé américaine de S.F.Amateur de séries ,de livres voire de B.D S.F je n'ai pas trouvé ce livre très bon sans être mauvais l'auteur nous avait habitué à mieux.Si la situation est amusante les dialogues tombent un peu à plat et l'humour d'ordinaire présent dans les livres Mr SCALZI est très en deçà de l'attendu.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par StupidGRIN 2019-06-29T15:53:37+02:00
Lu aussi

Pour avoir lu quelques critiques dithyrambiques louant le coté humoristique de la chose, et pour avoir été distingué par un prix, j’ai été influencée pour débuter la lecture de ce space opera. Si l’histoire en lui même est tout à fait passable, je n’ai pas ressenti cette passion qui animait les chroniques mentionnés ci-dessus. Pour commencer, il y aurait apparemment à la pelle des références à des séries SF du style Star Trek ou Stargate, malheureusement n’ayant ni vu l’un, ni vu l’autre, c’était légèrement compliqué de trouver ces private jokes.

Ensuite, je n’ai pas vraiment trouvé de but à ce livre : il semblerait qu’il s’agisse d’une caricature des séries de SF, mais l’auteur prend soin de nous préciser que non. Il semblerait ensuite qu’il s’agisse d‘un livre humoristique, mais la portée humoristique a été que très limité chez moi.

Ensuite, la construction du livre en lui-même est originale (pour ne pas dire que l’auteur devait probablement souffrir d’un manque d’imagination). Nous avons, à la fin de l’œuvre principal trois appendices sur le point de vue de trois personnages, qui, pour être honnête, me semblaient bien plus sympa à lire que l’œuvre principal. Mais ce qui me gênait surtout c’était cette rupture dans le récit.

J’ai l’impression de descendre en flèche le bouquin en relisant cet article, mais c’est parce que les attentes étaient hautes. Finalement, je le considère davantage comme un amusant livre d’aventure, mais qui ne restera clairement pas dans les mémoires.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par SMichel 2019-03-20T08:12:19+01:00
Argent

Avec Redshirts, j'ai découvert un univers littéraire qui ne m'était pas du tout familier: le space opera. Et pour une première, j'ai été servie, puisque je me suis retrouvée à lire une parodie du genre, avec force monstres inimaginables, dégommages de "spatiaux" à tout bout de champ, et situations complètement ubuesques. Mais cela a une finalité, que je ne révélerai pas, qui permet d'en apprécier toute la saveur. Comme toute bonne parodie, l'histoire des Redshirts se termine un peu brutalement, avant d'enchaîner sur 3 récits différents, mais liés à l'intrigue principale du roman. J'ai passé un bon moment de lecture, mais je ne crois que cela m'ait converti à ce genre littéraire...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Bluenn 2018-06-26T09:00:54+02:00
Or

Ma chronique complète: https://ombrebones.wordpress.com/2018/06/26/redshirts-au-mepris-du-danger-john-scalzi/

Pour résumer, Redshirts est un livre à lire absolument pour tous les fans de science-fiction et de séries à la Star Trek, un must-read pour réfléchir ce genre d’une autre façon, avec une bonne dose de dérision et un équilibre subtil maîtrisé par un auteur confirmé. J’ai été ravie de me plonger dans cet univers, que je recommande très chaudement !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par EstelleEV 2018-03-10T22:49:09+01:00
Or

J'ai adoré ce livre , drôle, surprenant, et addictif. un très bon livre pour moi. Une bonne découverte du style Space-opéra.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Maks 2017-05-28T22:32:18+02:00
Diamant

Redshirts est une parodie de séries télévisés de Space Opera tel que Star Trek mais construit et raconté de manière si intelligente qu'il en devient un véritable hommage au genre, attention "parodie" ne veut en rien dire "humour lourd" ou "à se tordre de rire", non, c'est un roman sérieux dont le scénario est vraiment original et ne peut que promouvoir le Space Opera de la meilleure des manières.

Du côté de l'histoire, l'auteur a vraiment une imagination foisonnante et réussi à nous offrir quelque chose d'authentique et que personne n'a exploité (tout du moins de cette façon).

De plus on ne décroche jamais du livre tellement il nous happe dans ses pages.

La cerise sur le gâteau : la fin est géniale !

Les personnages sont superbement construits en s'inspirant de récits de SF tout en ayant de vrais personnalités sans en faire des héros increvable.

En conclusion je dirais merci Monsieur Scalzi pour cette bouffée d'originalité, et vous lecteurs, vous pouvez foncer acheter ce roman qui est à consommer sans modération.

Voir la chronique sur mon blog :

https://unbouquinsinonrien.blogspot.fr/2017/05/redshirts-au-mepris-du-danger-john.html

Afficher en entier

Date de sortie

Redshirts, au mépris du danger

  • France : 2013-02-15 (Français)

Activité récente

nask le place en liste or
2020-02-02T10:10:15+01:00
Bluenn le place en liste or
2018-06-26T08:59:46+02:00

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 36
Commentaires 8
Extraits 13
Evaluations 19
Note globale 7.47 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode