Livres
436 216
Membres
361 284

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Réécrire l'histoire



Description ajoutée par Maya-13 2018-02-21T11:44:16+01:00

Résumé

Léa, une jeune étudiante à la situation familiale tendue, déteste ses cours d'histoire, les jugeant inutiles et dérisoires. Mais un grave accident la catapultera en Égypte antique, puis dans différentes périodes historiques, la laissant complètement désorientée. Prisonnière du temps, elle devra s'adapter aux us et coutumes de l'Antiquité, côtoiera des personnages influents dont elle n'avait entendu parler que sur papier et verra sa vie et son cœur bouleversés à jamais. Changera-t-elle sa propre destinée au passage? Ou même la face du monde moderne?

Un récit d'aventures dépaysant ponctué d'humour, d'action et de rebondissements qui laissera dans l'anticipation les lecteurs férus d'Histoire et offrira des découvertes étonnantes à ceux qui n'en raffolent pas... encore!

Afficher en entier

Classement en biblio - 10 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par GabrielleViszs 2018-06-06T14:50:26+02:00

Depuis combien de temps est-ce que je gisais là? J’avais été dans un état comateux certainement bien longtemps. Non! Je l’étais toujours! C’était une évidence! J’étais encore dans le coma et tout ce décor n’était en fait qu’un mirage de mon cerveau en déroute sous l’effet de la décharge électrique! Voilà! Tout prenait son sens, me répétai-je dans une incertitude que je n’arrivais pas à masquer…

Ou alors, j’étais morte! J’étais dans un entre-deux qui… Je me perdais en conjectures… Où est-ce que j’étais? Je n’étais pas au Canada ni en Europe, ça, j’en étais sûre. Le climat était beaucoup trop rude et le soleil, trop brûlant. Mais où est-ce que j’étais?

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par GabrielleViszs 2018-06-06T14:49:11+02:00
Or

Je remercie l'auteur, Maya Lee pour m'avoir proposé de lire son livre. J'avoue que c'est le résumé et l'entrain de l'auteur qui m'a décidé rapidement à dire oui, car j'avoue que la couverture, même si elle est très représentative de ce qu'il y a dans le livre, ne m'attire pas.

Le livre est découpé en plusieurs parties qui suivent les péripéties de l'héroïne. Et un "truc" qui m'a fait, je ne dirais pas bondir, mais cela faisait bien longtemps que je n'avais pas lu un livre qui use de l'imparfait du subjonctif. En fait je me dis même que cela doit être mon premier. C'est un peu déroutant au départ, mais pas désagréable. Bien, partons dans le livre. Il y a également une interaction avec le lecteur (le vous voyez, vous comprenez) que par contre j'ai toujours autant de mal et me fait lever les yeux au ciel.

Léa est une jeune fille de 18 ans qui déteste l'histoire de près comme de loin. Mais il faut qu'elle réussisse à obtenir une bonne moyenne dans cette matière, sous peine que sa mère l'envoie très loin de la maison. Elle va devoir travailler avec Alexis, celui qu'elle aimerait bien comme petit ami. Sauf que pour y aller, elle va devoir traverser plusieurs chemins sous un déluge complet. La foudre s'abat sur elle. L'aventure va donc pouvoir commencer.

J'ai résumé très succinctement pour éviter de trop en dire du départ. L'histoire, pas de bol pour Léa qui n'aime pas cela, va la vivre et non la lire. Un coup de foudre et un retour en arrière de plusieurs siècles. Une arrivée chez les pharaons qui est déroutante. Est-ce que l'héroïne est tombée dans le coma ? Est-ce que c'est vrai ? Est-ce que tout ce qu'elle va vivre n'est pas un rêve ? L'auteur nous embarque dans un périple qui semble sans fin. Les bonds dans le temps ne cessent pas. L'Histoire avec un grand H est développé, avec des fioritures bien entendu, car à moins qu'elle-même n'ai une machine dans le temps, elle ne peux pas être exacte dans certains de ses propos. Mais c'est une image que certains auraient pu avoir. Je reste sur le Pharaon Ramsès qui se croit tout permis (car il est un Dieu vivant voyons !) et donc qu'il peut user de n'importe quelle femme comme il le désire. Les siècles sautent et les personnages sont de plus en plus "important". Maya n'a pas choisi n'importe qui : Alexandre le Grand, La reine Elisabeth, Shakespeare...

J'ai adoré les voyages dans le temps, dès le premier saut. J'adore l'Egypte et tout ce qui s'y rapporte, ainsi que la suite des voyages. L'HISTOIRE est meilleure lorsqu'elle est vécu et non lu dans un livre. C'était l'une de mes matières préférées, mais j'aurais eu un professeur qui vit ce qui s'est passé est plus intéressant que prendre une page et faire la lecture de manière monotone. Et puis il y a le personnage de Léa qui est entourée de problèmes plus ou moins grave. Je pense à son petit frère qui a des soucis de santé important. Un père absent. Une mère frivole. Des personnages montrant ce dont ils sont capables.

J'avoue, j'ai détesté Léa au début. Insouciante, mais très chiante, autant le dire très vite. Elle a du mal à voir sa mère sortir avec des hommes, les uns après les autres. Et puis, plus l'aventure avance et plus elle prend de l'ampleur dans le bon sens. Elle est plus réfléchie, plus mature. Ce n'est plus juste une question de pourquoi être dans cette position, mais comment s'en sortir. Il y a bien des moments où, lorsqu'elle devient médecin elle n'est pas crédible du tout pour notre époque. Par contre pour eux, si. Cela en devient drôle, sauf lorsqu'elle se retrouve sur un champ de bataille. L'histoire avec son père est un peu... tombée comme un cheveu sur la soupe, je me suis un peu perdue à ce moment. Mais j'ai mieux compris pourquoi son absence.

Ce personnage est un bout de femme indépendante qui vit dans notre siècle. Ce qui fait que lorsqu'elle débarque dans plusieurs périodes où la femme a le même statut qu'un vase en terre cuite, forcément cela fait des étincelles. Surtout qu'elle a la langue bien pendue. Et puis il y a cet autre personnage qui vit aux temps d'Alexandre le Grand. Un passage qui est plus important que les autres. Pour montrer qu'elle va devoir se faire à l'idée de voyager dans des périodes sombres ? Pour apprendre à découvrir que les hommes ne sont pas tous bons ou mauvais. Cet homme qui a un passé peu commun. Il y aura toutes ces rencontres qui vont se faire et se défaire. Ces choix à effectuer pour savoir si elle avance d'elle-même dans une autre période ou si elle ne peut pas choisir, si elle subit ce qui se passe.

La fin est très surprenante, j'avoue ne pas avoir mis le doigt sur ce qui me chagrinait du départ avec l'un des voisins. Il n'y a pas que cela. Cette fin a de multiples facettes, de multiples surprises que j'ai beaucoup aimé. Si seulement c'était possible... Et les changements effectués, voulus ou non !

En conclusion, un voyage dans le temps qui aiment plonger dans l'Histoire avec des faits, avérés ou non. Un soupçon de romance qui se laisse deviner mais qui n'est pas le plus important au départ. Des personnages qui montrent certains points forts ou faibles de la vie d'avant la technologie. Beaucoup d'émotions, de doutes, de courage et de folie aussi.

http://chroniqueslivresques.eklablog.com/reecrire-l-histoire-maya-lee-a144863932

Afficher en entier
Commentaire ajouté par EgideOfBooks 2018-04-12T16:53:52+02:00
Lu aussi

http://egideofbooks.blogspot.com/2018/04/34-reecrire-lhistoire.html

Merci à l’auteur de sa confiance.

Léa est une jeune étudiante qui juge ses cours d’histoire inutiles. Jusqu’au jour où elle se retrouve propulsée dans le temps. Va-t-elle regretter de ne pas avoir suivie ses cours ?

C’est un roman assez original qui nous permet de voyager à travers les époques et de réviser aussi nos cours d’histoire. Même si je n’étais pas trop attentive en cours, on peut ...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par AnteikuUta 2018-03-30T20:42:20+02:00
Diamant

https://lecturesmmdoriane.wordpress.com/2018/03/30/reecrire-lhistoire-service-press/

Déjà, je souhaite vivement remercier Maya Lee pour ce Service Press et pour sa confiance.

Léa est une jeune fille comme les autres, en profitant de sa jeunesse, en étant amoureuse et en détestant les cours d’histoire. Mais cette matière qu’elle hait tant aurait pourtant pu lui servir… Car elle va se retrouver à vivre l’Histoire avec un grand H en vrai. Après avoir était frappé par un éclair, la voilà au cœur de l’Égypte antique. Et son voyage est loin de s’arrêter là. Comment passer inaperçu dans une époque qui n’est pas la nôtre ? Et surtout comment va-t-elle réussir à retourner chez elle ?

Je ne vais pas le cacher, si j’ai accepté ce service press c’est pour une raison très simple : tout comme Léa je n’ai jamais su me passionner pour l’Histoire. Mais alors vraiment jamais. Pourtant j’ai une mère qui adore ça, j’avais des profs qui étaient bien sympas et un ami dingue de cette matière. Mais rien à faire, moi ça m’ennuie. Et ça continue aujourd’hui. Bref, je me reconnaissais en Léa alors j’étais très intriguée.

Je me suis donc lancé dans l’histoire de Léa. Alors qu’une tempête fait rage et qu’elle est en retour pour aller chez Alexis, le garçon qu’elle aime en secret, l’orage frappe. Et Léa est pile sur sa route alors elle se le prend de plein fouet. Et alors qu’elle se croit morte ou même profondément dans le coma, la voilà qui se réveille en Égypte antique. Évidemment, comme n’importe qui dans cette situation, elle se dit qu’elle rêve. Ce qui semble tout à fait logique, du moins jusqu’à ce qu’un alligator manque de la tuer et que la douleur est bel et bien présente. Là, un doute subsiste : est-ce que tout ça pourrait être réel, ou est-elle en train de devenir folle ? C’est la base du roman, donc nous nous savons qu’elle n’est pas folle et que tout est vrai, mais pour elle c’est plus compliqué. Même si elle devra rapidement se faire à l’idée.

Je dois dire que l’idée du scénario est vraiment intéressante. Et la technique est bien là. Les pages s’enchaînent à une vitesse folle. Honnêtement j’ai été surprise de la vitesse à laquelle j’ai lu se roman. Ce matin encore j’étais à la page cent neuf et quand j’ai arrêté ma lecture j’étais à plus de deux cent cinquante ! Je n’ai pourtant pas eu l’impression de lire longtemps, mais la lecture est si fluide que quelques minutes se changent vite en une heure ou deux.

Comme je l’ai dit au début, je ne suis pas du tout une amoureuse de l’histoire. Donc ce qui est dit dans ce livre pourrait très bien être totalement faux. Mais bon, je pense qu’il y a eu un très gros travail de recherche et même si je ne retiendrais pas la moitié des informations historiques j’ai trouvé ça vraiment intéressant. Et pourtant il en faut beaucoup pour que je m’intéresse à l’Histoire !

Pour finir je vais parler des personnages. En de deux en particulier. La première c’est notre héroïne : Léa. J’ai beaucoup aimé son franc parlé qui lui attire souvent des problèmes. C’est une femme de notre époque alors elle n’a pas sa langue dans sa poche. Mais dans le passé les choses étaient très différentes et elle l’apprendra à ses dépens. En second il y a Lysimaque. C’est un guerrier qu’elle rencontre durant son deuxième saut dans le temps. Je dois dire que j’ai eu un véritable coup de cœur pour lui ! Il est doux, présent tout en étant quelqu’un d’autoritaire et de fort. Il est clairement mon personnage favori !

Au final ce livre a été une véritable surprise, et une très bonne ! J’ai vraiment bien aimé suivre le périple de Léa à travers l’Histoire et je dois dire que la fin m’a vraiment étonné. Je m’attends bien sûr à quelque chose d’étonnant, mais pas à ça. Rien que pour ça je félicite l’auteure ! En plus de ça, au vu du contexte il y a beaucoup d’humour ce qui m’a bien sûr fait très plaisir ! Mon seul bémol c’est la couverture… Je n’aime pas du tout ce genre de création et honnêtement si j’étais passé par n’importe qu’elle plateforme de vente, je ne me serais pas arrêté dessus à cause de ce détail… Après ce n’est qu’un goût personnel il faut bien l’avouer !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par AlexianeTh 2018-03-23T13:31:49+01:00
Lu aussi

Avis complet : http://marmiteauxplumes.com/reecrire-lhistoire-de-maya-lee/

Maya Lee est née au Canada. En grandissant, elle a développé une curiosité et un goût pour les voyages et l’aventure, la menant aux quatre coins du monde. Polyglotte aguerri, il n’en reste pas moins que la langue de son cœur est le français. C’est pourquoi elle nous offre ce premier roman, Réécrire l’Histoire, qui ne sera certes pas le dernier.

Voici le blog de l’autrice où vous pourrez y retrouver un petit trailer de son histoire : https://mayaleedotblog.wordpress.com/

Léa Courteau aime l’école. Elle aime la théorie, les mathématiques, les sciences autant que la littérature. D’un naturel cartésien, tout trouve son explication pour elle. Mais s’il y a bien une chose qui l’insupporte, ce sont ses cours d’histoire ; son professeur antipathique ne l’aide pas beaucoup à revoir son jugement. Déjà esseulée dans une vie qu’elle n’apprécie que peu, avec une mère immature et un frère cadet ayant des soucis de santé, Léa essaie malgré tout de relativiser. Jusqu’au jour où un éclair la frappe de plein fouet et la transporte en une tout autre époque. Commence pour la jeune fille un voyage sur la ligne du temps qu’elle n’oubliera jamais, qui lui fera rencontrer les plus grandes figures de l’Histoire à l’heure de leur plus grande gloire (ou presque.)

Léa est une héroïne au grand cynisme, tête brûlée qui n’hésite pas à dire ce qu’elle pense, qu’importe les conséquences. Le fait de se retrouver dans le passé va exacerber cette fâcheuse tendance à se montrer franche et impétueuse. Mais c’est ce qui la confrontera au mieux à la condition féminine d’autrefois, aux mœurs qui ont bien évolué et à ses propres fêlures. La jeune fille est une battante et tente de comprendre ce qui lui arrive et par quel moyen elle pourra rentrer chez elle ; elle ne craint pas de prendre des risques. Ce caractère peut soit plaire aux lecteurs, soit l’agacer. Il ne faut pas s’attendre à un protagoniste qui pleure toutes les cinq minutes, se laisse abattre ou perd de sa hargne. Puisque c’est ce qu’elle est : hargneuse. Ses traits pourraient être considérés comme nécessaires pour apporter une certaine dynamique à l’intrigue ainsi qu’aux aventures.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Poljack 2018-03-18T17:32:12+01:00
Argent

Mon avis :

La première chose qui m’a interloqué, dans ce roman, c’est de tomber nez à nez avec un imparfait du subjonctif ! Pour tout vous dire, je croyais cet animal éradiqué de la surface de la Terre, tant il se fait rare, de nos jours. Du moins, en France, et en particulier chez les auteurs indés. Mais Maya Lee ne vit pas dans l’Hexagone… Est-ce cet attachement à nos racines communes qui pousse nos cousins canadiens à soigner ainsi le bon usage de la langue ? Je ne sais pas, mais il faut bien reconnaître que nous autres, maudits Français, qui en sommes si près, de ces racines, nous la maltraitons grandement, en oublions souvent les règles élémentaires, ou pire, les ignorons insolemment par pure paresse intellectuelle.

D’un autre côté, je ne sais pas si cela tient uniquement à mon statut de lecteur français, mais il faut bien avoué que dans Réécrire l’Histoire, l’emploi parcimonieux de cet imparfait du subjonctif (trois ou quatre fois), aussi grammaticalement juste soit-il, jure un peu dans l’ensemble du récit dont la narratrice est une jeune fille de dix-huit ans du vingt-et-unième siècle. Car si elle se trouve projetée dans le passé, elle raconte cela dans un style très vivant, en employant certes un vocabulaire assez riche et une syntaxe sans reproche, mais avec des mots d’aujourd’hui. Ce subjonctif participe d’ailleurs à l’impression d’un texte parfois un peu trop « appliqué », comme si l’auteure, concentrée à soigner sa technique, oubliait de se lâcher un peu, ou était encore en recherche de son propre style.

À moins d’avoir un sacré rhume de cerveau, vous l’aurez compris, on parle ici d’Histoire, de faits connus et même d’événements majeurs… Si l’inévitable côté didactique de la chose est généralement bien intégré, on regrettera un ou deux passages moins bien réussis, où l’on a du mal à croire à la façon dont l’un des protagonistes décrit les faits (comme le ferait un professeur, non comme un contemporain de l’époque en question). Cette remarque vaut surtout pour les deux premières périodes traversées, où l’on trouve notamment l’utilisation, par un personnage antique, du terme moderne de backgammon (arrivé au XVIIIe siècle ou en 1635, selon les auteurs), pour désigner son ancêtre, plus de trois-cents ans avant notre ère. Même si l’on sait que ce jeu existait déjà dans l’antiquité, ce n’était ni sous ce nom ni sous la forme qu’on lui connaît actuellement…

Passé le premier tiers, la plume de Maya Lee se fait plus sûre et l’on ne retrouve plus ce genre de maladresse, un peu comme si elle grandissait avec son personnage. Il reste encore des détails qui auraient mérité d’être approfondis, concernant le père de Léa, afin d’éviter ce qui pourrait passer pour une incohérence. Malgré ces quelques pierres d’achoppement, je ne peux que terminer sur une note positive : d’abord, ce roman est des plus agréable, le ton est frais, léger, et tout à fait en adéquation avec le personnage (une ado de 18 ans !). Ensuite, c’est un véritable bonheur que de lire une auteure maniant aussi bien le français, même si c’est du français québécois et que certaines expressions peuvent dérouter le lecteur de ce côté de l’Atlantique. On voit malheureusement trop d’autoédités qui se contentent d’avoir une bonne histoire, alors je ne vais pas bouder mon plaisir quand en plus une bonne maîtrise apporte un supplément de grâce. Car dans tout art, il faut d’abord travailler la technique avant de s’en libérer et de trouver son style. Maya Lee me semble être juste à cet instant précieux et délicat où la chrysalide s’ouvre pour laisser s’échapper le papillon. Tout est déjà là, il faut juste que les ailes se déplient, mais si ce premier roman garde encore quelques résidus de la nymphe, je suis prêt à parier que le prochain aura trouvé toute son envergure, alors retenez ce nom : Maya Lee !

En attendant, si vous aimez l’Histoire, plongez-vous dans ce roman et même si vous ne l’aimez pas, Réécrire l’Histoire vous apportera un regard différent, et qui sait ? Vous changerez peut-être d’avis sur les choses du passé…

Afficher en entier
Commentaire ajouté par AmandineHayley 2018-03-14T21:29:58+01:00
Bronze

Avis complet : https://amandinetbsbooks.wordpress.com/2018/03/14/chronique-n43-reecrire-lhistoire-maya-lee/

EN BREF : Je suis déçue par ce personnage qui m’énerve profondément, d’autant que chaque décor choisi par l’auteure était vraiment sympa.. L’auteure a fait un réel travail de recherches, ça se sent, j’ai beaucoup aimé retrouver des brides d’Histoire (peu d’auteur.e.s. évoquent Héphastion par exemple), ce livre est loin du coup de coeur, mais en fin de compte, pas non plus décevant ou désagréable. Il remplit sa part promise d’Histoire, bien que Léa m’ait un peu gâché la lecture.. Cela dit, ce n’est que mon avis personnel, d’autres personnes avant moi ont adoré le personnage, mais c’est vraiment le genre de personnage qui m’insupporte. Et vous devez le savoir, quand le personnage principal ne nous plait pas, il est difficile d’en faire abstraction pendant la lecture..

Cependant, je suis assez difficile niveau personnage, donc je vous le recommande quand même!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mellyandra 2018-03-12T00:40:22+01:00
Bronze

Voici une histoire intéressante et qui m’a portée sans grande difficulté dans les méandres du passé. Bien que le début soit un peu long à démarrer, j’ai très vite accroché dès que nous rencontrons Lysimaque.

Léa voyage d’époque en époque, mais je ne vous en dis pas trop pour ne pas vous spoiler. L’héroïne est une jeune adolescente que j’ai trouvée parfois immature, j’avais le sentiment qu’elle ne saisissait pas les dangers qu’elle courait la plupart du temps. Après, j’avais aussi l’impression qu’on sous-estimait les connaissances du passé, comme avec la médecine en Égypte, mais bon, je ne suis pas experte en histoire donc ça ne m’a pas dérangée plus que ça.

Toutefois, j’aurais aimé que l’auteur se renseigne davantage, car Cristophe Colomb n’est pas celui qui a découvert l’Amérique en premier, les Vikings, chinois et d’autres nations avaient déjà trouvé ce lieu bien avant lui, mais il est vrai que c’est lui qui en a parlé. Bien qu’après réflexion je me demande si ce n’était pas justement voulu par l’auteur, ce qui rend le livre encore plus interessant.

Bref, après je sais que Léa n’est pas calée en histoire et qu’elle vit les évènements comme ils viennent sans trop se poser de question, mais certaines de ses remarques m’ont tout de même crispée.

Par la suite, ce que j’ai préféré était peut-être cette façon de réagir, avec autant de liberté dans des lieux où la femme n’était pas forcément bien traitée.

Mon seul regret est que nous passons très vite d’époque en époque et qu’il aurait parfois fallu davantage de descriptions, car cela en manque énormément, mais à part ce petit côté, je me suis quand même bien immergée dans l’aventure et j’ai adoré Lysimaque. J’ai trouvé l’histoire très originale, elle sort assurément des sentiers battus et ne pourra que surprendre.

J’ai affectionné aussi particulièrement les retournements de situation, la romance et l’évolution des personnages au fil du temps. Mon époque favorite est celle d’Alexandre où j’ai trouvé que le récit devenait véritablement plus profond.

C’est une histoire très sympathique à découvrir qui nous fait passer un très bon moment. Je recommande assurément !

Read more at http://ma-boite-de-pandore.e-monsite.com/pages/chroniques/romance/reecrire-l-histoire.html#FOrsR1YqtTKbZ9lq.99

Afficher en entier

Activité récente

Maya-13 l'ajoute dans sa biblio or
2018-02-20T05:36:17+01:00

Les chiffres

Lecteurs 10
Commentaires 8
Extraits 8
Evaluations 4
Note globale 7 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode