Livres
613 147
Membres
710 411

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Regain



Description ajoutée par anonyme 2012-12-20T19:28:21+01:00

Résumé

Tous sont partis, Panturle se retrouve seul dans ce village de Haute-Provence battu par les vents au milieu d’une nature âpre et sauvage. Par la grâce d’une simple femme, la vie renaîtra.

Jean Giono, un de nos plus grands conteurs, exalte dans Regain, avec un lyrisme sensuel , les liens profonds qui lient les paysans à la nature.

Afficher en entier

Classement en biblio - 271 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par Elisenda 2022-07-23T14:16:23+02:00

La route monte accompagnée par les deux files de platanes. Les maisons ne vont pas plus loin que le détour. Là, elles disent « au revoir » et elles restent assises au bord des prés ; elles regardent la route qui part vers le large des terres. Les platanes vont encore un peu jusqu’au milieu de la côte, mais là, ils s’arrêtent aussi. Alors la petite route s’en va toute seule. D’un bon coup de rein, elle saute le mamelon et, adieu, elle est partie.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Lu aussi

Tous sont partis.

Panturle se retrouve seul dans ce village de Haute-Provence battu par les vents au milieu d'une nature âpre et sauvage.

Par la grâce d'une simple femme, la vie renaîtra.

jean Giono, un de nos plus grands conteurs, exalte dans Regain avec un lyrisme sensuel les liens profonds qui lient les paysans à la nature.

Aubignane, « collé contre le tranchant du plateau comme un petit nid de guêpe », est un village de l’arrière pays provençal qui se vide peu à peu de ses habitants : ils ne sont plus que trois à se partager les maisons abandonnées.

Un matin, le père Gaubert, vieillissant, décide de partir. Puis au début du printemps, c’est au tour de la Mamèche, qui demeure au village depuis 40 ans, de disparaître...

Panturle, un homme encore jeune qui n’a pas de femme, est le dernier habitant.

Un jour, au retour d’une chasse au renard, il aperçoit une jeune femme qui éveille son désir.

Il la suit à travers bois : s’agit-il de la femme que la Mamèche, avant sa disparition, avait promis de lui ramener ?

L’écriture de Giono est sublime, toute en poésie, en raffinement et en simplicité.

Les métaphores notamment sont superbes, particulièrement bien choisies et travaillées.

Giono adopte des images concrètes, liées au monde de la nature, végétale ou animale.

« L’été, le soleil qui boit comme un âne sèche son bassin en trois coups de museau » : Giono n’hésite pas à comparer une saison à un animal ou des astres au monde végétal : « La nuit entasse ses étoiles comme du grain ». L’auteur livre à son lecteur une apologie de la nature mais aussi de l’homme, à travers ses productions, tels les outils.

Un des premiers outils sur lequel s’attarde Giono, c’est l’enclume du père Gaubert : « l’enclume est toute luisante, toute vivante, claire, prête à chanter ».

Gaubert est véritablement la mémoire artisanale d’Aubignane.

Avec son départ, c’est tout un trésor de gestes qui disparaît.

Giono célèbre le monde paysan, celui qui s’adapte aux conditions climatiques, qui fait sans cesse preuve de créativité, qui lutte pour survivre.

Dans ce monde laborieux, un éclair d’espérance peut toujours briller : ici, c’est la femme qui apporte le regain, la flamme de fécondité, celle de la terre, mais aussi celle de l’enfant.

J’ai apprécié dans cette édition la préface qui nous permet d’entrer dans ce livre avec un regard éclairé et le dossier conclusif qui apporte des repères biographiques sur Giono et des jalons pour mieux comprendre l’œuvre.

Au cours du roman, des notes de bas de page permettent d’éclaircir certains termes de patois.

« Regain » est un roman, dont on savoure avec délectation les superbes métaphores.

J’ai lu ce court roman avec beaucoup de plaisir, goûtant chaque mot, chaque phrase, tournant les pages avec bonheur.

Un grand classique à (re)découvrir.

Merci à:

Christelle Gaté pour son aide précieuse.

G. le 22/09/2010.

Afficher en entier
Diamant

Je ne me souviens plus de l'histoire par contre l'émotion est restée vivace. Surnageant dans ma mémoire, le seul événement dont je me souviens c'est que, loin de la ville dans la campagne provençale abandonnée, un paysan fait bibliquement la connaissance de la femme. Il y a-t-il d'autres événements?

L'émotion est créée par la description des couleurs, celle des bruits, de la nature. C'est un scintillement constant d'images et de périphrases. Quelle leçon de français!

Je me fais fort de commenter tous les livres que je place dans ma liste diamant. Pour l'instant, celui-ci fut l'ultime mais non le moindre. Comment décrire une émotion qui vous submergea y a 40 ans?

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Belami77 2021-08-09T22:08:13+02:00
Diamant

Dieu que lire « Regain » fait du bien… C’est un grand bol d’oxygène que nous respirons à pleins neurones, l’air et le vent de la Provence… Que le monde paysan vivant au rythme des saisons savait cultiver les vrais valeurs de la vie en société : le respect, la solidarité, la tempérance… Giono en 2021 est désormais anachronique mais, bon sang, que cela est agréable à lire. Qu’il est bon et émouvant de se transporter sous d’autres temps, sous d’autres cieux, dans une société bien moins cruelle et bien plus douce que la nôtre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Florilege 2021-02-06T10:23:41+01:00
Argent

Mon premier roman de Giono. Au départ, j'ai quelque peu été déroutée par la narration, n'ayant pas lu de résumé. Le style, s'il est très beau, m'a demandé quelques pages d'adaptation. J'ai aimé cette ambiance de village à l'abandon, les rencontres des personnages, les descriptions poétiques de la Nature qui la transforme en acteur de l'intrigue. Néanmoins, certaines thématiques ou passages m'ont quelque peu gênée. D'autres, à l'inverse, m'ont beaucoup plu : la montée du désir presque animal au printemps, la renaissance, la foire, l'abandon etc.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par celinegir 2020-10-02T20:27:10+02:00
Diamant

La poésie de l'écriture de Jean Giono, la beauté des paysages de Provence et la rudesse de ses personnages, un de mes auteurs préférés.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Stephanie-232 2020-07-29T15:55:51+02:00
Bronze

J'avais déjà lu ce roman classique pendant mes études. Je n'en gardais peu de souvenirs à part qu'il se déroulait à la campagne , en Provence.

L'histoire est simple mais racontée de façon poétique.C'est vraiment un hymne à la nature , à la renaissance de la terre. Les descriptions des paysages sont tellement belles que limite j'entendais les cigales . C'est une bonne re- lecture.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Armenia 2020-07-05T14:42:25+02:00
Pas apprécié

La plume poétique pleine de métaphores imagées de Giono donne vie à la Nature et plus particulièrement à la Provence, en faisant un personnage à part entière. En revanche, le récit qui tourne quasi entièrement autour de la "chasse à la femelle", très peu pour moi. Pas du tout le style de lecture que j'apprécie.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lelette1610 2019-10-02T10:51:12+02:00
Argent

J'ai lu cet ouvrage de Jean Giono il y a bien des années et avais beaucoup apprécié.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Stephanie-61 2017-10-21T18:07:30+02:00
Bronze

pas de coup de coeur, même si j'aime beaucoup les personnages, simples dans leur vie et dans leur coeur et qui valorise la vie campagnarde de nos ancêtres.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par barzoi 2017-08-27T08:48:49+02:00
Bronze

C'est une belle histoire d'amour. Une histoire d'amour à la terre, mais aussi aux hommes et entre un homme et une femme.

Ce livre se lit rapidement. Les paysages décrits sont magnifiques et donne vraiment l'impression d'y être.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par feufeu 2017-02-01T22:56:16+01:00
Diamant

Encore une oeuvre merveilleuse de Giono. Ecriture remarquable

Afficher en entier
Commentaire ajouté par The_Dolphin 2016-12-08T17:44:32+01:00
Bronze

Étonnamment j'ai beaucoup aimé ce livre et son ambiance juste follement bien décrite ! La fin vaut vraiment le coup en plus !

Afficher en entier

Date de sortie

Regain

  • France : 2011-05-11 - Poche (Français)

Activité récente

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 271
Commentaires 27
extraits 32
Evaluations 52
Note globale 6.82 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode