Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Regan : Liste d'argent

retour à l'index de la bibliothèque
Histoires de vampires, Tome 1 : Bons baisers du vampire Histoires de vampires, Tome 1 : Bons baisers du vampire
Kerrelyn Sparks   
J'ai vraiment adoré ce livre, il faut juste un peu de temps pour s'adapter à la traduction canadienne, mais sinon il y a de l'action, des rebondissements, de l'humour (j'ai beaucoup rit)...
Je le recommande vraiment !

par stella67
Histoires de vampires, Tome 6 : La Vie secrète d'un vampire Histoires de vampires, Tome 6 : La Vie secrète d'un vampire
Kerrelyn Sparks   
Jack n'a vraiment rien à voir avec son illustre et tristement célèbre papa. Charmant, attentionné, il tombe sous le charme de Lara, mais voit au-delà de sa beauté. Lara qui justement veut mener une carrière utile aux autres, loin des fantasmes de concours de miss de sa mère.
L'histoire est bien menée, malgré quelques incohérences pour moi: Jack n veut pas révéler à Lara qu'il est un vampire, car chaque fois qu'il a pris le risque de le faire, les femmes de sa vie se sont détournées de lui mais [spoiler]étant donné qu'il a révélé à Lara sa capacité à maîtrisé les esprits, sa vitesse vampirique, la téléportation, je trouve un peu stupide de ne pas aller jusqu'au bout des révélations[/spoiler].
J'apprécie aussi de suivre en filigrane l'histoire de Shanna et Roman, depuis le tome 1, et de voir se profiler les prochains héros.

par selene82
Minuit, Tome 1 : Le Baiser de minuit Minuit, Tome 1 : Le Baiser de minuit
Lara Adrian   
Effectivement, cette série n'est pas sans rappeler la Confrérie de la dague noire, je trouve pour ma part qu'il s'agit d'un entre deux entre cette série et la confrérie des Ombres mais en beaucoup moins addictif.
L'histoire possède tout de même quelques particularités qui lui sont propres, mais peut-être pas suffisamment pour qu'elles suscitent mon engouement.
Ce livre est toutefois agréable et se lit facilement. Lucan est de plus en plus attachant au fil des pages, quant à Gabrielle, disons qu'elle garde la tête froide et montre un courage certain, étant donné l'ampleur des révélations qui lui sont faites. Pas vraiment de surprises dans ce scénario mais encore une fois, ce fût une lecture plaisante.
J'espère que le tome 2 sera davantage novateur!

par ccmars
Minuit, Tome 5 : Le Voile de minuit Minuit, Tome 5 : Le Voile de minuit
Lara Adrian   
CHARMANT !

Il est toujours agréable de lire cette série, même si celui-ci n'égale pas le 3 ( mon préféré ), il n'en reste pas moins intéressant et plaisant.
Dans ce nouvel opus, Nicolaï part pour le Canada afin de rallier aux côtés de l'Ordre un guerrier Gen-1 menacé d'assassinat.
Ce qu'il découvre à son arrivée fait plus que le perturber, dire que le Gen-1 fait preuve de mauvaise volonté est un doux euphémisme ! Ce dernier est bien décidé à n'en faire qu'à sa tête et à ne suivre que ses propres lois, défiant ainsi tout ce qui fait l'honneur d'un guerrier en commettant des actes atroces pis que les Renegats.

C'est dans cette atmosphère que Nicolaï rencontre Renata, une fière guerrière dotée d'un don psychique imparable. Lui qui d'habitude aime les conquêtes faciles et sans attachements, se prend à nourrir de nombreuses pensées envers cette Compagne de Sang vindicative et létale, mais il ignore tout de ce qu'a été sa survie...
Les Gen-1 de tous horizons sont mis à l'honneur dans ce tome, la révolution continue à faire rage, touchant et corrompant jusqu'aux plus hautes sphères de la Lignée.
Nicolaï se laisse submerger par un désir et une passion dévorante, on lui découvre un côté tendre en plus de sa fougue et une empathie extrêmement touchante.

Bémol : un tome un peu léger et prévisible malgré tout, il m'a manqué quelques sensations fortes, j'attendais beaucoup plus de cet opus je l'avoue.


par ccmars
Psi-Changeling, Tome 6 : Marques de feu Psi-Changeling, Tome 6 : Marques de feu
Nalini Singh   
Une tuerie........
C'est un des meilleurs tomes de la saga, peut-être parce que les deux héros sont changeling.
Du coup, il y a beaucoup de passions, de conflit de dominance.
Mercy est vraiment géniale, avec son caractère de "tête de mule". Elle s'amuse à provoquer Riley qui est connu pour être imperturbable.
Du coup, s’enchaînent des dialogues à mourir de rire, de l'action, de la passion....
C'est une saga qui ne s'essouffle pas et qui est un régal à lire

par Adèle
Les Highlanders, Tome 1 : La Malédiction de l'Elfe Noir Les Highlanders, Tome 1 : La Malédiction de l'Elfe Noir
Karen Marie Moning   
Que c'était pathétique...

Déjà, dès la première page, ça commence fort avec la description du héros par la reine des Faës : "il se dit que sa virilité à peine érigée ferait pâlir d'envie un étalon"... Bon, on sait déjà tout de suite que le héros en a une grosse, une TRES grosse (c'est hyper important) !

Commence donc l'histoire, soit que la reine des Faës adore le gros engin de Hawk, ce qui met en rogne le roi des Faës et son fou... Ceux-ci décident donc de se venger du héros en exauçant le voeu de son meilleur ami (du héros donc), à savoir de trouver une femme qui saura lui résister lui qui est tellement bon au lit et sait tellement bien utiliser son gros engin que toutes les femmes du pays (et même du pays voisin) sont passées par sa couche (environ 5000 d'après les estimations du héros lui-même)...

Alors bien sûr, comme en l'an 1500 et quelques, sa réputation de lover est trop bien installée, pour trouver une femme qui lui résistera, ils vont en... 1997 (époque Titanic, portables, télévisions, voitures, WC, douches, chocolat, etc...). Et ils tombent sur Adrienne, jeune femme désabusée qui s'est jurée de ne plus jamais craquer pour des beaux mecs, car tous des ordures !
Ah ! Et elle est de la Nouvelle Orléans aussi, parce que là-bas, berçant dans la magie et le vaudou (WTF ?!?), toute la populace est hyper ouverte d'esprit et donc Adrienne ne s'étonnera pas du tout de faire un bond de 500 ans en arrière dans le temps... Elle s'adaptera d'ailleurs parfaitement et immédiatement, et préfèrera même cette époque-là parce que dans les années 90, il y a des adultes qui tuent leurs enfants et des enfants qui tuent leurs parents (sic !)... oui parce qu'en l'an 1500, personne ne tuait personne et l'infanticide ou le paricide, ça n'existait ABSOLUMENT pas !
L'autrice pourrait d'ailleurs ajouter quelques cours d'histoire à son emploi du temps... non parce qu'elle fait quand même déclamer du Shakespeare à Hawk alors que Shakespeare n'est... pas encore né !!! (entre autres aberrations)

Adrienne se retrouve donc sur les genoux d'un gros laird dégueulasse qui vient d'assassiner sa fille qui devait épouser le héros (mais ça alors, serions-nous face à un cas d'infanticide flagrant ?!?). Ni vu ni connu, il fera passer la splendide héroïne pour sa fille et elle épousera donc le gars...
Mais Hawk est trèèèèès beau... et Adrienne déteste les hommes trèèèèèès beau (enfin, ça elle le dit mais ça ne l'empêche pas de baver sur n'importe quel beau spécimen qui passe). Elle va donc repousser encore et encore Hawk qui lui est tombé amoureux au premier coup d'oeil et fait tout pour la "conquérir"...

Et nous assistons donc à la méthode de séduction version Néanderthal, où je te dis que je te laisse le choix, mais je te dis aussi que si tu ne me cèdes pas de ton plein gré, alors je te prendrais de force parce que c'est mon droit et que tu es ma femme... Oui... donc Adrienne a le choix entre se faire violer en douceur ou brutalement en fait... Nous avons donc droit à une pétée d'actes charnels forcés qui sont appelés "séduction" par l'autrice... moui... Madame Karen Marie Moning, je vous suggère très fortement de revoir vos définitions de "séduction" et "consentement"...

Bien sûr, Adrienne est trop la méchante parce qu'elle refuse de se faire culbuter alors que Hawk est teeeeelllement gentil avec elle... Oui parce si un mec se comporte correctement et gentiment avec vous, alors il a le droit de vous sauter, c'est une sorte de passe-droit voyez... *ironie ironie*
D'ailleurs, d'après certains commentaires ici-même, il semblerait que cette idée soit répandue... Alors je vais faire bref : à quel moment une personne doit-elle du sexe ? => JAMAIS !

Et quand Adrienne menace de lui échapper, alors il l'enferme, il détruit la reine du jeu d'échec qui lui permettrait de rentrer chez elle et il lui fout une cagoule sur la tête, lui lie les mains et l'emmène dans un endroit tranquille pour pouvoir "l'apprivoiser" à sa manière...

Ne parlons même pas du fait qu'il la baise comme un bourrin dès la première fois alors qu'elle est vierge (je vous rappelle que le gars est supposé être monté comme un cheval hein) !

Je me suis arrêtée après ça, j'en avais eu assez...

Cette histoire était vraiment pitoyable et écoeurante, je n'ai pas d'autres mots.

par Vitany
Les Ombres de la nuit, Tome 3 : Charmes Les Ombres de la nuit, Tome 3 : Charmes
Kresley Cole   
J'adore, j'adore, J'ADORE.
C'est le tome 3 de la saga les ombres de la nuit.
Le duo Mariketa/Bowen est génial. Beaucoup de dialogues comiques.

Une excellante recette pour un excellent livre.
Mariketa est une sorcière qui n'a pas sa langue dans sa poche.
Bowen, quant à lui, est un lycan, autant vous dire qu'il a un caractère de chien et qu'il ne faut pas le contrarier.
Mélanger le tout, et vous obtenez un couple explosif.

Des engueulades, de la passion, de la jalousie, encore des engueulades, de l'action, de la PASSION encore et encore.
AH là là.... Bowen est tout simplement trop craquant, trop beau, trop.........

Bref, si vous avez aimé le tome 1, vous ne pourrez que dévorer le tome 3.
C'est vrai que le tome 2 était un peu moins bon que le tome 1, mais là je vous rassure, courrez dans votre librairie, Mariketa et Bowen vont vous faire fondre.

par Adèle
Dragonfury, Tome 2 : Furie de Glace Dragonfury, Tome 2 : Furie de Glace
Coreene Callahan   
Beaucoup mieux que le tome 1.
Maintenant que l'histoire a été posée dans le tome 1, on entre directement dans l'action avec ce second volet.
Les personnages sont vraiment intéressants, on s'attache vite à eux et j'ai hâte de lire la suite.

par Adèle
Les dynasties de l'ombre,Tome 2 : Rencontre dans la nuit Les dynasties de l'ombre,Tome 2 : Rencontre dans la nuit
Kendra Leigh Castle   
Pas de déception pour cette suite concernant Jaden le vampire et Lyra la louve.
Cette fois ci, nous nous retrouvons au sein de la meute des Thorn qui déteste les vampires. Alors quand Jaden tombe amoureux de la louve alpha, future héritière de la meute, ça ne peut faire que des étincelles.
Petit bonus, on retrouve Ty et Lily dans certains passages du tome.

par Adèle
Prince captif, Tome 1 : L'Esclave Prince captif, Tome 1 : L'Esclave
C. S. Pacat   
Bon, bon, bon. Par où commencer ?

Tout d'abord, je vais commencer par dire que j'ai adoré. En fait, je me suis carrément délectée de ma lecture. C'était super.

J'ai beaucoup entendu parler du PRINCE CAPTIF avant de me décider à m'y plonger à mon tour.
Et une fois qu'il s'est retrouvé dans mes mains, avant même que je l'ai commencé, il était clair dès le départ que ce livre terminerait dans ma liste de diamant et se révèlerait être un coup de cœur. Pour cause, L'ESCLAVE avait tout ce dont j'avais besoin qu'il ait pour pouvoir le définir en tant que tel.

Dans ce premier tome d'une trilogie qui promet d'être tout bonnement épique, C.S. Pacat nous fait découvrir un univers aussi fascinant qu'impitoyable, avec des intrigues de cour, des complots et des manœuvres politiques parfaitement bien réfléchies. Et avec des personnages forts de caractère qu'on se plait à aimer parce qu'ils sont tout simplement parfaits dans le rôle qu'ils jouent dans cette histoire.

C'est un mélange drôlement bien fait d'esclavage, de trahisons, plein de suspens et où les personnages sont loin d'être des imbéciles. Et attention aux apparences car certains cachent très bien leur jeu.

On se laisse très facilement emporté par la vague de questions et d'émotions qu'apporte le PRINCE CAPTIF. Chaque mot qu'écrit l'auteure est un nouveau sentiment, une nouvelle émotion, qui s'emparait à coup sûr de tout mon être. Et pour être tout à fait honnête, c'est une lecture qui m'a plu comme peu réussissent à le faire.

Déjà, la plume de C.S. Pacat est tout simplement captivante. Elle est riche, fluide, descriptive et tout bêtement entraînante.

Ensuite, l'histoire, tout comme les personnages, est d'une crédibilité sans faute ! On y croit du début à la fin. À aucun moment on ne va se dire que telle ou telle chose fait tache dans le décor et que ça ne marche pas. Loin de là ! Tout concorde à la perfection !

Pour faire un court résumé de l'histoire, c'est celle de Damen, prince héritier du trône d'Akielos, qui se retrouve suite à une trahison qu'il n'attendait pas de la part de son demi-frère, Kastor, au cœur du royaume ennemi à servir pour le prince héritier de Vère en tant que son esclave personnel. Prince héritier, Laurent, qui ne porte déjà pas les akieloniens dans son cœur mais encore moins le prince héritier de ce fameux royaume... Du coup, on peut deviner sans problème que si Damen tient à garder sa tête, il va devoir faire profil-bas et tout mettre en œuvre pour que sa véritable identité ne soit pas découverte.

Alors tout au long de ces 312 pages, nous suivons principalement Damen dans ses aventures à la cour de Vère qui est loin d'être un doux paradis... surtout pour lui qui est l'esclave personnel de Laurent !

Pour parler des personnages, ils sont tous parfaits dans leur rôle ! On ne peut pas ne pas les aimer, même si ce ne sont ni des tendres ni des anges.

Mais plus particulièrement, je voudrais parler de Laurent.
Comment vous expliquer que je voue un culte à ce personnage ? Ce n'est pas un être parfait, bien loin de là. C'est même un jeune homme cruel, sournois et froid. Il a tout de l'anti-héros dans toute sa splendeur ! Et c'est ce qui fait que je l'aime tant. Il n'est pas spécialement gentil et il ne s'en cache pas. Il est même plutôt hypocrite, manipulateur et égoïste. Il est fier, arrogant mais par dessus tout il est crédible de la tête aux pieds.
Et malgré le fait qu'il soit tout ce que j'ai pu citer plus haut et plus encore, on ne peut pas vraiment mépriser ce personnage. Pour ma part en tout cas. Il fait certes des trucs qui lui vaudraient bien des claques dans la tronche et pire encore mais il n'en reste pas moins fascinant, captivant et passionnant. Mais par dessus tout, je l'avoue, je me suis attachée à lui.
Je crois même que sans ce personnage et tout ce qu'il représente, l'histoire n'aurait aucun intérêt et serait bien fade.
Ok, je l'avoue, c'est mon personnage préféré ! Eh oui !
Aussi, je crois qu'au-delà des apparences se trouve un jeune homme dont la haine causée par la mort de son frère des années auparavant cache quelqu'un de bien et de digne de confiance.
Je pense, après ça reste à prouver... scientifiquement parlant, c'est une ordure de première. ^^

Ensuite, quant à Damen c'est le héro par excellence quand on y pense bien. Mais c'est loin d'être gênant. Et puis il n'est pas parfait non plus, n'allez pas croire. Néanmoins, il est moins tout ce qu'est Laurent. J'irais même jusqu'à penser qu'ils sont aux antipodes l'un de l'autre.
Damen, malgré le fait qu'il soit dans un merdier total et traité comme un esclave alors qu'en réalité il est un prince, ne se laisse pas démonter par tout ça. Il reste fort, il encaisse les coups (aussi bien au sens propre qu'au sens figuré) et malgré le fait qu'il soit tout en bas de l'échelle alimentaire dans ce royaume, il ne perds jamais une occasion de dire ce qu'il pense.
Tout comme Laurent, il est intelligent mais contrairement à ce dernier, il ne se sert pas de cette intelligence pour manipuler les autres.
Alors bon, certes Damen n'est pas parfait mais il l'est quand même plus que Laurent. C'est peut-être la raison pour laquelle je l'ai aimé -ah ça oui !- mais pas autant que ce dernier. Mais bien-sûr, je me suis attachée à lui comme je m'attacherais au dernier carré de chocolat de la planète. ^^

Quant à la relation entre ces deux personnages, c'est un pur régal ! Chaque fois qu'ils se retrouvent au même endroit, ça sent la tension à plein nez !
Si je devais décrire leur relation en quelques mots, je serais obligée de dire : tendue (comme une chaine sur le point de se briser), fascinante (à en donner des frissons), addictive (parce qu'on veut toujours un peu plus de Laurent/Damen), brutale (suffit de lire un certain passage par rapport à une croix pour le savoir ^^), sensuelle (à vous en faire baver et étouffer) et enfin, étrangement touchante (eh oui, aussi incroyable que ça puisse paraître et pour des raisons que je ne m'explique pas, je l'ai trouvé touchante...).

En gros, PRINCE CAPTIF c'est le genre de lecture qui ne vous laisse pas indemne. Vous refermez votre livre en vous disant que vous avez couru un marathon et vécu une expérience de dingue.

Finalement, j'ai eu l'impression de découvrir une histoire poétiquement brûlante. J'explique mon expression peu claire.
Enfin, je vais essayer.

La plume de l'auteure, que j'ai décrite plus haut, rend tout (personnages, histoire, univers, situation) poétique sans que ça ne le soit pour autant. Et tout ça rend la lecture brûlante. Parce que tout du long on sent notre cœur s'embraser à un regard croisé, à un acte fait, à une parole dite. Tout, quoi.
Poétiquement brûlant. Un peu comme si en lisant ce bouquin, on prenait feu. Comme si le livre était la boite d'allumette et moi, je suis l'allumette. Et que la dureté de l'univers le rendait presque beau.

Toujours pas clair ? J'avoue que j'abandonne pour le coup. Je n'arrive pas à expliquer mais c'est ce que ça m'a fait ressentir.
Et puis, au final, personne n'a dit que ce qu'on ressentait était toujours clair ! ;)

Et parce que mon commentaire va dans tous les sens, je voudrais rapidement revenir sur Laurent.
N'oublions pas que c'est un prince qui n'avait pas prévu de se préparer un jour à être roi puisqu'il est cadet et que c'est donc son frère qui aurait dû monter sur le trône et diriger Vère.
Aussi, tout le monde passe son temps à comparer Laurent à ce fameux frère (Auguste).
Je pense donc qu'il est probable qu'il soit devenu si froid et tout ça un peu à cause de ça. Bien entendu, je me trompe sûrement mais voilà.
Ensuite, je me suis souvent dit qu'il cachait le fait qu'il soit intelligent. Quand on pense Laurent on pense : manipulateur, arrogant, nonchalant, malin, tout ce qu'on veut. Mais pas vraiment intelligent alors qu'en réalité, le petit est loin d'être bête !
Et pour terminer, à mes yeux, Laurent est un véritable mystère que j'espère pouvoir élucider lors des deux prochains tomes.

De plus, la petite histoire qu'il y a à la fin à propos d'Erasmus,m'a énormément plu ! C'était court mais vraiment bon ! Un excellent bonus.

Tout simplement, C.S. Pacat m'a offert un voyage au cœur d'une œuvre à couper le souffle, qui donne des frissons et à la fin, on ne peut qu'en redemander ! :)

par Sheo