Livres
520 231
Membres
536 035

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Règle n°1 : Never Kiss The Boss



Description ajoutée par Jessica-142 2020-08-26T13:19:23+02:00

Résumé

Elle le déteste le jour et en rêve la nuit.

En un texto, la vie de Joséphine bascule. Elle se retrouve brusquement célibataire, avec un nouvel appart, un nouveau quotidien et, cerise sur le gâteau, un nouveau patron.

Nathan est hostile, arrogant, et surtout imprévisible. Pourtant, Joséphine doit lutter contre une attraction incompréhensible.

Il est tout ce qu’elle fuit, mais elle ne rêve que de se jeter dans ses bras !

Est-elle prête à prendre le risque ?

***

Dès que les portes de l’ascenseur s’ouvrent, je m’y précipite, appuie sur le bouton du troisième étage. Lorsque je me retourne, je croise les yeux de Nathan braqués sur les miens. Leur intensité me coupe le souffle et mon cœur rate un nombre incalculable de battements. Sans réaliser l’effet qu’il a sur moi, mon boss avance d’un pas tranquille, se rapproche, comme s’il ne devait jamais s’arrêter. Instinctivement, je recule et sursaute au moment où mon dos nu rencontre le miroir. D’un air sérieux, il place ses bras de part et d’autre de ma taille, les mains calées sur la barre qui court le long de la paroi. À vingt centimètres à peine de lui, de sa chaleur, enivrée par son odeur, je me sens surexcitée, prête à toutes les folies. Je me mords la lèvre, fébrile, pour canaliser ce bouillonnement.

— Qu’est-ce que tu fais ? questionne Nathan d’une voix sourde.

Je ne fais rien. Rien du tout.

J’essaie, en tout cas, de ne rien faire, tandis que lui...

— Toi, qu’est-ce que tu fais ?

Il tend la main vers la console pour stopper l’ascenseur, puis se rapproche encore de moi, m’obligeant à lever la tête pour pouvoir le voir. La cabine risque de prendre feu, vu la tension qui y règne, et moi de me liquéfier. Mon regard se perd sur ses lèvres, si proches, si tentantes. Va-t-il m’embrasser ? Lorsqu’il se recule soudain, enfonçant les mains dans ses poches, je réalise que j’en meurs d’envie.

— Il ne faut pas qu’on fasse de bêtises, marmonne-t-il. On bosse ensemble, ce serait idiot.

— Ouais, idiot... Quel genre de bêtises ?

Le regard de Nathan revient vers moi, il brille d’une lueur ardente.

— Le genre, je te plaque contre cette paroi, puis je soulève ta robe pour glisser ma main dans ta culotte, annonce-t-il sur un ton vibrant.

J’ai vraiment très chaud. Ses mots, les flashs qu’ils créent dans ma tête font fondre les inhibitions que le vin n’avait pas encore dissoutes. Des picotements se répandent dans tout mon corps, jusqu’à se concentrer là où Nathan projette de placer sa main. Je me fiche qu’il soit mon patron et le type le plus instable de la planète. J’ai envie de lui, de ses doigts sur moi. Je tente d’ignorer mon attirance depuis des mois, et j’en ai plus qu’assez. Je le veux. Maintenant.

Afficher en entier

Classement en biblio - 83 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Liaju 2020-08-30T16:26:28+02:00

Dès que les portes de l’ascenseur s’ouvrent, je m’y précipite, appuie sur le bouton du troisième étage. Lorsque je me retourne, je croise les yeux de Nathan braqués sur les miens. Leur intensité me coupe le souffle et mon cœur rate un nombre incalculable de battements. Sans réaliser l’effet qu’il a sur moi, mon boss avance d’un pas tranquille, se rapproche, comme s’il ne devait jamais s’arrêter. Instinctivement, je recule et sursaute au moment où mon dos nu rencontre le miroir. D’un air sérieux, il place ses bras de part et d’autre de ma taille, les mains calées sur la barre qui court le long de la paroi. À vingt centimètres à peine de lui, de sa chaleur, enivrée par son odeur, je me sens surexcitée, prête à toutes les folies. Je me mords la lèvre, fébrile, pour canaliser ce bouillonnement.

— Qu’est-ce que tu fais ? questionne Nathan d’une voix sourde.

Je ne fais rien. Rien du tout.

J’essaie, en tout cas, de ne rien faire, tandis que lui...

— Toi, qu’est-ce que tu fais ?

Il tend la main vers la console pour stopper l’ascenseur, puis se rapproche encore de moi, m’obligeant à lever la tête pour pouvoir le voir. La cabine risque de prendre feu, vu la tension qui y règne, et moi de me liquéfier. Mon regard se perd sur ses lèvres, si proches, si tentantes. Va-t-il m’embrasser ? Lorsqu’il se recule soudain, enfonçant les mains dans ses poches, je réalise que j’en meurs d’envie.

— Il ne faut pas qu’on fasse de bêtises, marmonne-t-il. On bosse ensemble, ce serait idiot.

— Ouais, idiot... Quel genre de bêtises ?

Le regard de Nathan revient vers moi, il brille d’une lueur ardente.

— Le genre, je te plaque contre cette paroi, puis je soulève ta robe pour glisser ma main dans ta culotte, annonce-t-il sur un ton vibrant.

J’ai vraiment très chaud. Ses mots, les flashs qu’ils créent dans ma tête font fondre les inhibitions que le vin n’avait pas encore dissoutes. Des picotements se répandent dans tout mon corps, jusqu’à se concentrer là où Nathan projette de placer sa main. Je me fiche qu’il soit mon patron et le type le plus instable de la planète. J’ai envie de lui, de ses doigts sur moi. Je tente d’ignorer mon attirance depuis des mois, et j’en ai plus qu’assez. Je le veux. Maintenant.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Bonjour,

Je vous présente mon avis sur Règle N°1: Never Kiss the boss : une romance avec un patron irrésistiblement insupportable !

J’ai été happée par cette histoire agréable dynamique. J’ai été touchée par la douceur et la souffrance des personnages que l’on découvre petit à petit. Tous les deux sont attachants. Si Joséphine nous livre ses secrets rapidement, car nous avons son point de vue uniquement, ce n’est pas le cas de Nathan qui met plus de temps à s’ouvrir. Il est secret, presque intouchable. Il donne envie de le connaître plus, de casser cette carapace qu’il porte. 

Une plume fluide et agréable pour un roman qui se lit rapidement et qui m’a donné envie de plus. 

Mon avis complet :

https://lesetoilesdesbibliotheques.com/2020/09/19/lavis-de-charlotte-sur-regle-n1-never-kiss-the-boss-de-alix-parks/

Afficher en entier
Commentaire ajouté par allie 2020-09-18T18:47:10+02:00
Lu aussi

Lecture sympa mais un peu longue et répétitive.

Pendant la première moitié je me suis un peu ennuyée. Je trouvais qu'on tournait un peu en rond. Je m'attendais vraiment à un peu plus de joute verbale, un peu plus de piquant. Du coup j'étais un peu frustrée.

Vers la moitié, les choses ont commencé à évoluer et c'est là que c'est devenu intéressant. Mais encore une fois avec un peu trop de longueur à mon goût.

A contrario, j'ai trouvé la fin très rapide, limite expéditive. On passe vraiment d'un extrême à l'autre en quelques pages.

Néanmoins, je dois reconnaitre que l'écriture de l'auteure, malgré les longueurs est assez fluide et assez addictive.

Afficher en entier
Lu aussi

Une romance sympathique mais sans surprises, qui se lit très rapidement. Il est facile de se plonger dans l'histoire, j'ai trouvé les personnages intéressant et bien développés. La plume est plutôt délicate et rend l'expérience fluide et intéressante.

Afficher en entier
Argent

Un bon moment de lecture pour un moment sans prise de tête, mais sous les hospices d’une coquette et mignonne histoire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Coraline07 2020-09-09T22:03:12+02:00
Or

J’ai adoré la plume de l’auteur, l’humour piquant mais aussi la tendresse qui fait place au fil des pages.

Romance très sympa, addictive, très bien écrite avec des touches sarcastiques, un peu prévisible mais ça fait le job.

On voyage, on rêve d’un amant tellement que Nathan et des ses petits attentions détournées.

Et pour une fois, comparé à certaines romances, les sentiments apparaissent en une semaine.

Bref, on fond!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par sassalali 2020-09-09T20:08:17+02:00
Diamant

J'ai adoré cette romance. Même si l'histoire n'est plus vraiment originale avec toute les romances qui se passent entre patrons et employées, j'ai trouvé que c'était bien écrit. J'ai beaucoup aimé la bienveillance et l'amour familial que l'on ressent dans le roman. J'ai adoré les joutes verbales de Jo et Nathan. J'aurais aimé voir un peu plus le personnage de Charlotte qui ramène une touche de légèreté et d'humour bienvenu dans le roman à un moment adéquat. J'ai bien aimé l'histoire d'amour de nos tourtereaux. Seulement Spoiler(cliquez pour révéler)je trouve qu'elle pardonne trop rapidement le mal qui lui inflige en la repoussant car il vient lui dire qu'il a des sentiments pour elle c'est dommage que certains personnages soient juste cités sans plus, comme Estelle.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mogo26 2020-09-09T19:11:21+02:00
Argent

Une lecture assez agréable.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lluciole 2020-09-09T01:03:29+02:00
Argent

J'ai passé un bon moment en lisant cette romance. L'écriture est fluide, l'histoire bien ficelée!

Joséphine & Nathan sont attachants! Un happy-end comme on les aime.

Un scénario simple mais efficace, dans lequel l'auteur a su à mon avis éviter le cliché souvent vulgaire du patron et de son employée.

Je recommande cette lecture!

Afficher en entier
Argent

Bonne histoire, écriture fluide, on s attache aux personnages, j ai trouvé qu il manquait un peu de rythme mais c est juste mon ressenti. Pour un premier écrit c est très très bien

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mabrouka57 2020-09-07T23:50:12+02:00
Diamant

« La passion détruit tout, OK, mais son absence permet-elle de construire une vie ? »

Joséphine est une jeune femme qui aime l’ordre et ce dans tous les domaines. En effet, pour elle c’est un moyen d’être rassurée, avoir une vie prévisible et ordonnée lui apporte l’apaisement et même si certains diraient que ça manque de passion, la jeune assistante s’en accommode plutôt bien.

Donc même si elle ne ressent pas de grands sentiments pour Maxime, son petit ami, elle préfère ça à la souffrance.

« L’expérience m’a montré que je ne suis pas taillée pour les grandes histoires d’amour, pour la passion qui dévaste tout sur son passage et vous laisse détruit lorsqu’elle en a terminé. »

Joséphine travaillait pour Monferrat père, il possède huit hôtels de luxe dans le monde, elle est son assistante, mais maintenant elle va devoir être celle du nouveau patron de cette société, à savoir, Nathan le fils Monferrat.

C’est pour elle un chamboulement dans sa vie bien rangée, elle va devoir redéfinir des repères pour ne pas perdre pied.

Mais le fils sera-t-il aussi professionnel que le père ?

La jeunesse de ce dernier ne sera-t-il pas un frein pour diriger une telle entreprise ?

La première rencontre avec son nouveau patron qui est aussi jeune qu’elle, va faire sonner une sonnette d’alarme dans le cerveau de la jeune assistante. Les barrières qu’elle avait avec le père, des barrières qui la protégées, n’ont pas lieu d’être avec Nathan.

Plus les jours passent et plus il est compliqué pour Joséphine de gérer ses émotions envers son nouveau patron, elle ne sait que pensait de son attitude et surtout si elle va pouvoir rester à ce poste, car ce dernier a mis à mal tous ses repères, des repères dont elle a désespérément besoin dans sa vie.

« Petit point sur la situation : mes repères rassurants viennent d’être arrachés par un ouragan prénommé Nathan et mes pulsations cardiaques flirtent avec les sommets. La météo du jour ne m’avait pas préparée à ça… Pourtant, si ce nouveau challenge me fait peur, il rallume une flamme que je croyais à jamais éteinte, celle de l’exaltation ressentie avant un combat, lorsqu’on sait qu’on va devoir se montrer à la hauteur d’un adversaire déterminé.

Monferrat junior, à nous deux ! »

Et dans la vie de la jeune femme, ce n’est pas la seule chose qui va changer, son petit-ami, Maxime, lui aussi commence à agir différemment et ça devient pour la jeune femme quelque chose de négatif en plus à cocher dans les défauts de cet homme qui partage sa vie.

Je vais vous confier un secret, il y a encore quelques temps, je me serais totalement reconnue dans le personnage de Joséphine, être dans une relation monotone, sécurisante avec un homme limite ennuyeux, sans surprise ni passion. Mais comme Joséphine quand une personne fait irruption dans votre vie et balaie toutes vos certitudes d’un revers de la main, les défauts font surfaces, les doutes se révèlent et accaparent notre esprit.

« Et puis si chez moi, chacun parle fort, donne son avis, rigole de tout et n’importe quoi, chez Maxime, c’est tout l’inverse. On y discute météo et politique. Point. Surtout rien qui implique des sentiments. Leur incapacité à exprimer des émotions m’étonne toujours. Même avec moi, Maxime s’est toujours montré taiseux et distant. Cette réserve me convenait au début, pas d’élans passionnés, pas de déclaration folle, juste une stabilité sécurisante. Seulement plus le temps passe, plus la réserve se transforme en un fossé abyssal… »

Un déplacement en Australie, une perspective de ne pouvoir fêter les fêtes de Noël avec sa famille va donner un nouveau coup au cœur de la jeune femme, ce mois de décembre est l’un des pires qu’elle subira. Mais il semblerait que son boss ne soit pas si arrogant que ça, les températures de ce pays arrivaient-ils à faire fondre le cœur de glace de Nathan ?

Ce qui se passera en Australie pourra-t-il rester en Australie ?

Nathan est complexe, j’ai eu du mal à le cerner, il souffle le chaud et le froid à plusieurs reprises, c’est comme si à chaque fois que la tendresse pointe le bout de son nez, il est obligé de contrer ce geste par une froideur glaciale. Mais lorsque les révélations arrivent, on comprend mieux ses agissements et là on s’attendrit par ce petit garçon, on a envie de le chouchouter, de lui dire que dans la vie rien n’arrive par hasard et que tout n’est pas que souffrance.

La plume de l’auteure est très fluide, il n’y a pas de temps mort, on plonge dans un univers qui va vous fasciner, lors du déplacement en Australie on voyage grâce aux protagonistes mais j’aurais aimé un peu plus de description des paysages. L’auteure a su insuffler à ses personnages ce petit plus qui nous permet de ressentir avec eux cet émoi qui nous lie à eux.

Nous n’aurons pas ni drame ni tragédie qui pourrait paraitre irréaliste mais une bataille de sentiments (c’est quelque chose de rafraichissant), bon même si on est d’accord que nos boss sont loin d’être si jeune et sexy.

Alors ce fut pour moi une excellente lecture, j’aurais pensé que toutes les interrogations de Jo m’auraient tapé sur le système mais ce fut tout l’inverse. A plusieurs moments je me suis identifiée à la jeune femme (bon pas à sa situation avec Nathan mais plus dans ses réflexions), malgré toutes ses incertitudes elle est une femme déterminée qui aime tous compartimenter, ce qui lui vaut le surnom de Control freak par son boss à certains moments.

« Faites de vos rêves une réalité. »

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie récente

"Règle n°1 : Never Kiss The Boss" est sorti 2020-09-03T12:15:16+02:00
background Layer 1 03 Septembre

Date de sortie

Règle n°1 : Never Kiss The Boss

  • France : 2020-09-03 (Français)

Activité récente

Lea-407 l'ajoute dans sa biblio or
2020-09-19T12:03:48+02:00
Nel l'ajoute dans sa biblio argent
2020-09-17T00:58:21+02:00

Évaluations

Editeurs

Les chiffres

Lecteurs 83
Commentaires 13
Extraits 1
Evaluations 34
Note globale 7.18 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode