Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Reii : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Les Insurgés, Tome 2 : Addiction Les Insurgés, Tome 2 : Addiction
Elle Kennedy   
J'arrête cette série avec ce deuxième tome. Trop de scènes de sexe, manque de cohérence, des personnages peu charismatiques, peu de rythme. Je m'arrête ici.

par Celence
Les Écorchés, Tome 3 : Ravage Les Écorchés, Tome 3 : Ravage
Tillie Cole   
Resumer

Trouver son vrai amour vaut-il la peine de faire le plus grand sacrifice?
Adolescent, le prisonnier 194 fut dépouillé de son nom et de son libre arbitre, méticuleusement adouci pour devenir une machine impitoyable. Même lorsqu'il tente de combattre ses ravisseurs, il sait que l'obéissance est le seul moyen de sauver sa sœur, qui est la seule personne qui l'empêche de se transformer en monstre.
Jeune fille, Zoya Kostava a à peine échappé à l'attaque brutale qui a tué toute sa famille. Maintenant âgée de vingt-cinq ans, elle vit dans le secret. Jusqu'à ce qu'elle apprenne que son frère a survécu et vit avec leur plus grand ennemi.
Zoya risque sa sécurité et son anonymat pour retrouver le frère qu'elle croyait mort et qui est capturé par un bel homme brutal. Un homme qui la captive et lui fait peur, en lui elle voit une âme aussi perdue que la sienne.
Ils ont tous les deux tant à perdre qu'ils peuvent se sauver l'un l'autre... et survivre.
Clash, Tome 3 : Passion dévorante Clash, Tome 3 : Passion dévorante
Jay Crownover   
Avec Passion Dévorante, nous retrouvons tout ce qui a fait le succès de la série Marked Men c’est-à-dire de l'émotion, des scènes torrides tout en mettant l'accent sur les valeurs humaines.

Church a eu du mal à gérer les différents deuils auxquels il a été confronté par le passé. Il a l'impression que rien de bien ne peut arriver quand il est dans les parages. Il s'interdit de s'attacher à quiconque. C'est également la raison pour laquelle il s'est enrôlé dans l'armée en premier lieu. J'ai aimé voir ce travail de reconstruction "familiale". Les retrouvailles entre père, fils et frère sont maladroites car les années ont laissé place à des rancœurs qu’il est difficile d’effacer aujourd’hui. Et puis Jay nous embarque dans une intrigue assez inattendue où les hommes du clan CHURChILL vont devoir mettre leur amertume de côté pour se serrer les coudes.

Dixie est l'une des héroïnes les plus douces que j'ai jamais rencontrées. Sa joie de vivre est communicative, c’est un petit rayon de soleil avec un grand cœur qui va littéralement sortir de son chemin pour aider un étranger dans le besoin. Elle est tellement généreuse, confiante et je ne pense pas que quiconque puisse détester un personnage comme elle. Elle est aussi le contraste parfait avec notre ancien soldat et j’ai adoré ce couple si différent.

Je reconnais malgré tout avoir mis du temps à lire cette histoire car même si j’ai apprécié les relations entre nos héros, certains passages m’ont paru un peu longs. Jay mise beaucoup sur le ressenti de ses personnages mais ici les monologues internes sont un peu redondants et ont à mon sens cassé parfois le rythme de l’histoire, dommage.

Passion dévorante est une romance qui parle de guérison, d’amour et de courage. On se rend compte une fois de plus ici que la famille est vraiment le thème commun à tous les romans de Jay.

Ce n’est pas mon préféré de la série mais j’ai tout de même apprécié découvrir ces nouveaux personnages.

A lire !
Driven, tome 7 : Hard Beat Driven, tome 7 : Hard Beat
K. Bromberg   
Un roman que j’avais hâte de découvrir, car la Saga ‘The Driven’ est une saga qui me plait énormément. Et je dois dire que celui-ci est plus long de ce que l’on n’a jamais vu dans cette Saga ou même dans les romans…

L’histoire est celle de Tanner Thomas, un correspondant de guerre addict aux montées d’adrénaline que lui procure son métier. Pour surmonter la perte de sa meilleure amie, il va se concentrer à trouver un nouveau scoop au Moyen-Orient, une zone particulièrement instable et en guerre. Il va devoir faire équipe à Beaux, une jeune femme peu ordinaire, qui compte le tenir à distance avant de craquer pour tomber dans ses bras… Ils vont devoir travailler ensemble malgré leurs caractères bien différents et leur passé compliqué…

Je suis rentrée très rapidement dans l’histoire. J’ai trouvé qu’elle était très différente de ceux que l’on trouve dans le reste de la Saga. Il y a vraiment du suspense concernant l’histoire et de l’adrénaline. J’avais vraiment l’impression de vivre au milieu du conflit en compagnie de Tanner surtout, et un peu de Beaux. Il y a un véritable équilibre entre la relation entre Tanner et Beaux et leur métier auquel ils se frottent tous les jours. Ce changement de genre d’histoire m’a vraiment plus, comme quoi Kay Bromberg a vraiment beaucoup de flèches à son arc à nous faire découvrir encore.

La fin est longue à arriver. Cela m’a un peu stressé, car j’enchaînais les chapitres sans aucun espoir… Ouf, que l’on a encore une belle fin, qui était plus qu’entendu pour le coup. Mais encore une fois, j’en aurai aimé en savoir plus sur la suite de leur histoire.

Tanner est un correspondant de guerre, qui adore son travail. Mais ce dernier lui a fait perdre un être cher lors d’une mission. Il va alors chercher à ressentir l’adrénaline que l’on éprouve quand l’on trouve un scoop en tant que journaliste. Je dois dire que l’on découvre ces pensées du début à la fin. J’ai adoré ce point de vue uniquement masculin, même si parfois j’aurai voulu avoir le point de vue de Beaux, mais cela aurait révélé trop de choses sur son histoire. Bref, c’est donc un point de vue uniquement masculin. Et j’ai apprécié cela, ça change. Surtout que Tanner est vraiment torturé entièrement entre ces désirs, ses remords et ses histoire passées, mais il a aussi peur du futur, il ne veut pas reproduire ses erreurs. Malgré tout, j’ai apprécié son côté caractériel, mais aussi sa détermination dans tout ce qu’il entreprend.

Beaux est une jeune femme très mystérieuse. On en apprend un peu plus à chaque page, mais l’on comprend vraiment tout à la fin. Beaux est une femme photographe, qui a vraiment du caractère et qui ne compte pas se laisser faire par Tanner. Je dois dire que j’ai été ravie de trouver une femme forte, qui a réussi à mettre de côté de nombreuses choses de son passé. Quand elle rencontre Tanner, elle semble un peu perdre les pédales… J’ai bien aimé ce personnage, mais j’aurai aimé en savoir plus sur elle.

Le style d’écriture de Kay Bromberg est toujours aussi descriptif comme j’aime. Mais je regrette de ne pas avoir eu un double point de vue, même si cela aurait été dommage au niveau de l’histoire.

En général, une histoire bien originale et bien loin de ce que l’on avait déjà vu dans la Saga ‘The Driven’. J’ai passé un excellent moment au milieu des aventures de Tanner et Beaux bien loin des Etats-Unis.

>>http://www.fifty-shades-darker.fr/2017/07/the-driven-tome-7-hard-beat-de-kay.html
Les Écorchés, Tome 4 : Révolte Les Écorchés, Tome 4 : Révolte
Tillie Cole   
Voilà, je viens tout juste de refermer le dernier livre de cette saga ! Et que dire à part un méga Waouh !!! J’étais immergée dedans du début à la fin, mon cœur a d’ailleurs loupé des battements à de nombreuses reprises… Tout comme pour Ruine, Tourmente et Ravage j’étais happée dans ce monde sombre et sanglant qui nous fait vivre un véritable ascenseur émotionnel. Nous tordant même le ventre par moment de peur face au déroulement de l’histoire, je me suis crue dans la série télévisée « Spartacus » version temps moderne. Les fosses, l’arène de combat, la bestialité primitive des combattants, mais pas uniquement ça ! Autour de la violence se cache la naissance de sentiments mutuels, des humains privés de mots pour exprimer exactement ce qu’ils peuvent ressentir. Alors, l’auteure a brillé grâce à sa plume en offrant la possibilité à ses personnages de s’exprimer différemment, avec le langage qu’ils connaissaient et par des gestes beaucoup significatifs que des belles paroles trop courantes de nos jours. Ce final était époustouflant, c’est presque à regret que je quitte ces livres et leurs personnages uniques et spectaculaires ! Faut vraiment lire les écorchés et les avoir parmi vos précieux, c’est une série incontournable !

par CelineDH
Driven, tome 5: Slow Flame Driven, tome 5: Slow Flame
K. Bromberg   
Cette lecture a été une perte de temps. Je n'aime pas abandonné ma lecture donc j'ai été jusqu'au bout mais franchement dans la douleur. Je n'ai pas du tout accroché au personnage de Haddie. Je l'ai trouvé très égoïste, égocentrique et surtout très vache avec Becks. Ce qu'elle a vécu et ce qui lui arrive n'excusent pas tout. Son comportement avec Dante en fait parti. Elle reste renfermée sur elle-même quasiment tout le livre, sauf quand elle veut baiser. Et du coup, il ne se passe rien dans le livre. Je me suis ennuyée. Il y a pourtant certains moments émouvants mais comme j'ai pris Haddie en grippe, je n'ai rien ressenti.
J'arrête la saga ici.

par cyn79
Bad, Tome 4 : Amour immortel Bad, Tome 4 : Amour immortel
Jay Crownover   
http://www.voluptueusementvotre.fr/2017/09/13/bad-tome-4-amour-immortel-jay-crownover/

Welcome to the Point, petite ville des États-Unis tout droit sortie de l’imaginaire de Jay Crownover où la peur et la pègre règne en maître. À sa tête ? Le plus diabolique de ses habitants : Nassir Gates dont le passé est aussi noir que l’avenir qui lui est réservé. De quoi promettre une lecture intense imprégnée de violence, de douleur, mais plus exceptionnel encore d’amour.

Lorsque j’ai découvert la saga Bad, ce qui m’a tout de suite marquée c’est la personnalité profonde de ses antihéros auxquels il est bien difficile de résister. Ici aucun prince charmant sur son cheval blanc. The point est un vivier de véritable bad boy qui ne s’assagissent pas avec le temps et ne change en rien leur comportement malgré l’arrivée de puissants sentiments. La vie est dure, les rues regorgent de malfaiteurs pour qui l’argent est au centre de tout et c’est quotidiennement qu’il faut sauver sa peau. c’est aussi simple que cela.

Sachez que ce quatrième tome peut être lu indépendamment des précédents, car Jay Crownover prend le temps d’expliquer la situation particulière dans laquelle évoluent ses protagonistes et les liens forts qui les unissent. Keelyn et Nassir ont une histoire peuplée de sombres moments, de combats, mais également d’une attirance foudroyante à laquelle ils ont énormément de mal à ne pas succomber. Pourtant, malgré l’horreur, malgré les doutes, malgré une relation courut d’avance le cœur à ses raisons que la raison ignore.

Ce qui est fascinant avec ce couple c’est la manière dont ils se tournent autour. C’est une réelle bataille sensuelle qui se joue sous nos yeux. Keelyn réveille en lui une partie d’humanité dont il n’a plus conscience depuis longtemps. Elle est son tout, sa raison de vivre et l’air qu’il respire. Nassir quant à lui a beau être un démon aux allures d’ange, il attire la jeune femme autant qu’il la terrifie. Au fil des années, il est devenu sa drogue dure, la seule personne capable de la briser au risque d’y laisser son cœur et son âme. Néanmoins, j’ai vraiment apprécié les voir se confronter, se défier et repousser leur limite avant de céder. Il aurait été bien trop facile de les laisser s’embraser dès les premières minutes, mais cela ne leur aurait pas rendu hommage.

Amour immortel est un livre qui fait écho à la triste réalité de notre monde. Après un prologue dur qui donne le ton de l’histoire, Jay a pris beaucoup de soin à retranscrire les pensées de chacun, à faire monter lentement la pression pour laisser le temps au lecteur de s’attacher à ce couple hors norme. Ce livre est une ode à la force de l’amour et à l’importance de vivre pleinement le moment présent.

Il me tarde, maintenant, de découvrir ce que cache Stark. Le geek tatoué nous réserve, j’en suis sure, quelques surprises de taille et il va être bien difficile d’attendre la sortie Vo et la traduction française. Croisons les doigts, cependant, pour l’avoir aussi rapidement que possible.
Driven, tome 6 : Sweet Ache Driven, tome 6 : Sweet Ache
K. Bromberg   
Le Spin-off de Driven continue avec Quinlan, la sœur de notre célèbre Colton Dovonan . Ce tome est très différent, puisqu'il se passe loin des pistes de courses.

Pour encore sauver son frère jumeau Hunter, Hawkin va subir les conséquences des actes de celui-ci. Et cette fois c'est de donner des séminaires à l'université.
Cela fait six mois que Quinlan est célibataire et qu'elle respecte sa promesse de ne plus fréquenter de mec comme son frère, dragueur et coureur de jupons.
La rencontre entre le professeur Play et son assistante Mlle Westin est un concentré de sarcasme, de tension sexuelle et

Quinlan Westin est une jeune étudiante. Elle a grandit avec Colton, donc elle sait parfaitement gérer les hommes autoritaires, arrogants et sûrs d'eux-même. C'est une femme très patience avec un grand cœur, mais aussi fougueuse, coquine et surtout réfléchie. Elle est parfaitement adorable.
Hawkin Play est le leader et chanteur du groupe de rock, Bent. La rock star dans toute sa splendeur, sexy, charmeur, dragueur et arrogant. Peu habitué à ce que l'on résiste à ses avances et surtout à son charme, il se voit relever le défi que lui met sous le nez Quinlan. Hawkin se débat avec sa famille de sang, un frère qui lui en veut et une mère malade, heureusement sa famille de cœur, son groupe est là pour le soutenir.

La narration est du point de vue de Quilan et de Hawkin. La plume de l'auteur est toujours un pur plaisir. Là où les cinq cents pages font peur, l'écriture de K. Bromberg les fait filer à une vitesse hallucinante. Et l'humour dans les échanges et répliques des personnages est une belle merveille. L'émotion est tout aussi existante et intense. Les sujets sensibles sont encore là, et très bien amenés dans cette histoire. Les scènes sont parfois hilarantes, drôles, torrides, sensuelles,... enfin elles sont extras.

Cette sixième saison est une sacré belle lecture. L'âme torturé d'Hawkin est loin d'être à la hauteur de celle de Colton, mais reste dans les annales. L'histoire est prenante et vous emporte dans un univers attractif et une intrigue addictive. Encore bravo à madame Bromberg pour cette merveilleuse lecture !

par Matoline
Les Écorchés, Tome 2 : Tourmente Les Écorchés, Tome 2 : Tourmente
Tillie Cole   
http://www.voluptueusementvotre.fr/2018/01/ecorches-tome-2-tourmente-tillie-cole/

Tout juste paru, je me suis immédiatement jeté sur ce nouvel opus des Écorchés de Tillie Cole. Il faut dire que le précédent m’a laissé un souvenir vif et des émotions sens dessus dessous.

Tourmente est un livre que j’ai beaucoup aimé, non seulement grâce à ses personnages forts, mais également grâce à l’évolution de leur histoire. À la manière d’un Romeo et Juliette de la mafia, Tillie Cole rassemble deux âmes égarées et crée un amour puissant, interdit, mais infini.

La trame de fond de ce roman ne change pas vraiment de son prédécesseur. On retrouve les points forts de Ruine puisque la situation de ces deux colosses est assez similaire. Il n’est donc pas étonnant de rencontrer les mêmes caractéristiques au fil du récit. J’ai également ressenti la même douleur, la même souffrance, car ce texte est tout aussi sombre et fort que le précédent. Je pouvais presque sentir l’odeur du sang et entendre les rugissements de rage durant ma lecture. Ce fut éprouvant physiquement et émotionnellement.

Ce qu’a subi 221 est tout simplement horrible. Son agonie est telle qu’on ne peut pas prendre la mesure de l’horreur qu’il a traversé. C’est un réel déchirement de voir à quel point il a été brisé, à quel point son maitre l’a façonné de manière irréversible. Mon cœur s’est soulevé, mes larmes m’ont échappé tant son passé m’a touché.

J’ai énormément apprécié la personnalité de Talia. Ses attentes et sa volonté de tout mettre en œuvre pour trouver celui qui lui correspond m’ont émue. Son attirance pour 221 n’est pas feinte, son addiction bien qu’irrationnelle est d’une douceur sans pareille et j’ai eu l’impression de la voir apprivoiser une bête. Ni plus ni moins. J’ai admiré son courage et sa détermination même lors des scènes les plus violentes.

De plus, j’ai adoré la façon dont l’autrice a imbriqué ses histoires. Non seulement j’ai découvert un nouveau couple, mais Tillie Cole a intégré Luka et lui a donné une légitimité dans son texte. En effet, 221, n’est pas n’importe quel combattant que le nouveau Knyaz doit sauver. Il reste une dernière chose à accomplir à Luka pour pouvoir enfin tourner la page sur son enlèvement et tirer un trait sur sa captivité.

Tourmente est un livre à ne pas mettre entre toutes les mains. Il est brutal, profond, marquant, mais reflète également des valeurs importantes, des codes tels que le respect, la loyauté et la fierté. Le lien qui unit Talia à 221 se renforce de jour en jour au point d’en devenir indestructible. Une fois plongé dans ce roman il est très dur d’en sortir la tête tant il nous tiraille et nous retournent les sens.

En conclusion, Tourmente est une suite accomplie qui ouvre totalement la voie au prochain tome qui paraîtra le 21 février 2018. Une date à ne pas manquer.
Baby random, Tome 1 Baby random, Tome 1
Gaïa Alexia   
Très emballée par la couverture de ce roman que je trouve absolument magnifique et très mignonne, je n'ai pas tardé à commander ce roman dès sa sortie et à le lire directement après réception. Je dois admettre que je ressors assez déçue de ce roman.

Tout d'abord, il faut savoir que j'ai failli abandonner ce roman au bout de 18 pages. Pourquoi ? Pour la correction catastrophique de la part de Hugo Roman. Je devrais même plutôt parler d'absence de correction puisque j'avais plutôt le sentiment de lire une épreuve non-corrigée. Je pense qu’il faut apprendre aux correcteurs de Hugo Roman le principe des incises dans des dialogues. La règle numéro 1 d’une incise c’est l’inversion sujet/verbe. Sachez que cette règle n’est respectée à AUCUN moment dans le roman (seulement une fois en réalité mais sur 511 pages ça donne envie de rire ou pleurer, au choix). C’est honteux de la part d’une Maison d'Édition de ne même pas connaître des fondamentaux de primaire (ou d’avoir la flemme de les corriger ?). J’ai failli abandonner ce roman à cause de ça alors que je sais que ce n’est ni la faute de Gaïa Alexia ni la faute de son histoire mais je dois dire que j’ai peiné à m’accrocher à ce roman à cause des incises non respectées.

Partant de là, j'avoue que ça ne m'a pas donné une bonne image du roman. D'autant plus qu'il y a un triangle amoureux dans cette histoire et que c'est quelque chose dont je suis loin de raffoler dans les romans. J'ai un peu peur que l'histoire tourne un peu trop en rond à ce niveau-là dans les prochains tomes puisque je ne vois pas ce qu'il y a de plus à raconter pour faire deux tomes supplémentaires à part nous faire tourner en bourrique à savoir si Célia va finir avec Roman ou avec Max. Ceux qui apprécient les triangles amoureux n'y verront pas de problème, par contre si vous êtes assez réticents comme moi ce n'est pas une histoire que je vous recommande.

Concernant les personnages, j'ai trouvé l'héroïne un peu trop naïve. Je veux dire, elle a vingt ans passés mais elle savait à peine ce qu'était la "perte des eaux". De plus, à un moment dans l'histoire elle se retrouve en difficulté toute seule et au lieu de commencer par appeler les secours, elle appelle les deux mecs qui ne répondent pas évidemment et elle dit : "Je suis seule". Euh, à quel moment c'est plus intelligent d'essayer d'appeler deux gars dont un se fout un peu de toi au lieu d'appeler les secours ? Non, madame n'appelle les secours qu'après, je n'ai absolument pas compris la logique mais passons.

Pour ce qui est des deux garçons, je dois admettre que ni l'un ni l'autre ne m'a fait réellement de l'effet. Ils m'ont laissé totalement indifférente et avaient plus le comportement de deux gamins que de deux adultes responsables.

La fin de ce tome n'est pas exceptionnelle mais j'ai tout de même noté la date de sortie du tome 2 dans mon agenda même si je n'en ferais clairement pas une priorité.

J'ai souligné beaucoup de points négatifs mais globalement c'est quand même un roman que j'ai lu très rapidement, qui reste addictif et qui m'a fait passer un bon moment de lecture après les cours. Il a rempli son job : me faire décompresser après une journée de cours et je ne lui en demandais pas davantage. Je lirais probablement la suite.