Livres
483 452
Membres
470 883

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par E133 2018-04-04T21:15:36+02:00

Note pour plus tard: tuer mon meilleur ami.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Stephanie-126 2019-09-12T09:33:39+02:00

— C’est réglé, dis-je, tandis que les jeunes trolls poussaient des cris de joie.

— Moi savoir que toi réparer lui, dit Minka en accourant pour me serrer dans une étreinte qui me broya presque les côtes.

Remy parla à Nog et le gobelin se leva lentement pour tester sa jambe. Il me regarda longuement, puis il me dit quelque chose que je ne compris pas. Je me tournai vers Remy pour lui demander son aide.

— Lui dire que toi sentir mauvais et maintenant, lui sentir mauvais comme toi pendant plusieurs journées.

— La gratitude, ce n’est pas son fort, n’est-ce pas ? répliquai-je, faisant sourire Remy.

Je me tournai alors vers le gobelin qui s’éloignait déjà.

— La prochaine fois que tu restes pris au piège, j’espère que tu te feras manger par un ours, lui lançai-je.

— Gobels pas savoir comment remercier, m’expliqua Remy. Eux être comme ça.

— Pas étonnant qu’ils soient en voie d’extinction.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Kouet 2018-07-08T08:56:11+02:00

Je m'allongeai et fermai nouveau les yeux. Bientôt, je l'entendis changer de position. Brusquement, j'avais peur qu'il s'en aille et me laisse seule dans le noir.

- ne pars pas, dis-je d'une petite voix.

J'étais tellement désespérée que je me fichais bien de passer pour une pleurnicheuse. Sa voix était douce quand il me répondit :

- Je ne vais nulle part.

Afficher en entier
Extrait ajouté par worldofdramapassion 2018-05-10T11:45:53+02:00

Mon ventre se noua quand je l'aperçus assis tout seul à l'autre bout du café, les yeux braqués sur mon compagnon, si sombres qu'ils étaient presque noirs. Son regard se déplaça et je l'affrontai d'un air provocateur, redressant le menton pour lui faire comprendre que cette invasion dans mon espace personnel ne me plaisait pas du tout. Son regard se radoucit et il arqua un sourcil.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Nanou_ 2018-03-21T03:40:37+01:00

J’hésitai, car nos discussions semblaient invariablement en arriver au même point. Franchement, qu’étais-je censée lui dire ? « Eh, Nate, devine quoi ? J’ai sauvé une vie aujourd’hui. J’ai ce pouvoir extraordinaire qui me permet de guérir les créatures. Mais je ne peux pas soigner ta colonne vertébrale parce que ça ne fonctionne pas sur les humains. Au fait, je peux inviter mon pote troll pour le dîner ? »

Afficher en entier
Extrait ajouté par hptdop4 2019-04-01T20:31:57+02:00

Ce fut sans surprise que je découvris Nikolas appuyé

contre sa moto devant l’entrée du centre commercial. Au moins, cette fois, il était resté dehors. Nous passâmes devant lui en rejoignant la voiture et il haussa les sourcils en apercevant l’auréole orange sur ma veste. Je crus voir la commissure de ses lèvres frémir et je me jurai de lui sauter dessus pour l’étrangler s’il se mettait à rire.

— Quoi ? Tu trouves que les vampires sont difficiles

? grommelai-je en passant devant lui. Essaie de t’en prendre à la reine du bal de promo.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Celia_P 2018-12-02T18:18:46+01:00

Mon père était professeur d'anglais et il adorait les bouquins, surtout les classiques. Il disait : "Aucun homme n'est vraiment seul, avec Dieu et la compagnie de bons livres." J'avais effectué une recherche quelques années plus tôt et j'avais découvert qu'il s'agissait d'une citation d'Elizabeth Barrett Browning.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Celia_P 2018-12-02T18:22:18+01:00

Judith reposa sa tasse.

-Je ne connais pas assez les Mohiri pour parler en leur nom, mais ne juge pas tous à cause des actions de l'un d'entre eux. Je peux te dire que l'homme qui t'a donné sa veste et a monté la garde à ton chevet toute la nuit ne peut pas être entièrement mauvais. Il n'est peut-être pas aussi chaleureux et accommodant que les gens que tu as l'habitude de fréquenter, mais il n'est clairement pas insensible.

Ainsi, je n'avais pas rêvé. Sa révélation me troubla davantage. Nikolas, c'était comme deux personnes différentes dans un seul corps : le guerrier froid et sévère et le tendre protecteur.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode