Livres
454 800
Membres
403 446

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Sascha a la capacité de posséder les gens par un simple contact ? Intéressant, histoire prometteuse ... Mais l’histoire, les diverses péripéties qui la composent : tout est assez mal équilibré.

Dès le premier chapitre, on entre dans le vif du sujet : elle nous parle de son pouvoir et en fait usage. Puis sur les 40 pages qui suivent, nous avons le droit aux nombreuses parties de jambes en l’air de Sascha avec son colocataire et meilleur ami, Nicolas. Sa vie sexuelle (pour ne pas dire ses problèmes de « cul ») a l’air d’être une de ses préoccupations favorites, puisqu’elle y fait (très) souvent référence.

Je pense qu’il aurait été plus judicieux de mettre le mot « Erotisme » au dos du livre que les mots « Action » et « Sexy ». Si j’avais voulu lire un roman érotique, j’en aurais acheté un, surtout qu'ici l'érotisme est triste et plat. Certes, nous retrouvons fréquemment des scènes de sexe dans les romans de Bit-Lit, mais dans les limites du raisonnable (enfin dans ceux que j’affectionne) et l’action n’est pas reléguée au second plan la plupart du temps.

Sur l’ensemble du livre, je dirais qu’il doit bien y avoir …. 20% d’action … et encore. L’action met du temps, donc, à arriver, puis après, tout va très vite, tout s’enchaîne. On n’a même pas le temps de «savourer» une action que celle-ci est déjà terminée et qu’une seconde commence : du coup, l’histoire perd de sa crédibilité. Excusez-moi mais la révélation sur les origines de Sascha m’a bien fait rire (voire même fait soupirer), c’est tellement gros, et comme je disais plus haut, pas crédible du tout.

Quand je lis (et apprécie) un livre, je suis dans le livre, je suis avec les personnages, je me mets à leur place, … Là, je suis restée une simple spectatrice lointaine et détachée.

Concernant les personnages …. Trop peu de descriptions physiques pour moi, ou alors toujours les mêmes adjectifs. Les personnages sont superficiels, ils n’ont pas assez de «profondeur».

Sascha n’est absolument pas une de ces héroïnes que j’affectionne : elle est antipathique, vulgaire. Elle se plaint sans arrêt (certes sa vie n’est pas facile mais quand même …), répète sans arrêt les mêmes choses (le fait qu’elle pardonne facilement, par exemple) et change d’avis toutes les trente secondes. Et puis ne parlons pas de sa sublime répartie (« va te faire foutre ») !

Raphaël n’est absolument pas le sublime Mâle Alpha que j’adore … Il est mou, sans grand intérêt (pourtant il semble plutôt séduisant, zut alors !). Son identité était tellement prévisible.

Quant à Lazarus, le grand méchant, il est aussi flippant qu’un chaton te crachant dessus … (mais pas aussi craquant !).

Je tiens néanmoins à dire que j’ai lu de nombreuses bonnes critiques sur ce livre, donc je suis peut-être un peu (beaucoup) trop dure … qui sait ?

Enfin voilà, je vais quand même terminer par une note positive : la couverture et la typographie des chapitres sont très belles.

Afficher en entier

Répondre à ce commentaire

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode