Livres
486 104
Membres
475 925

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Underworld 2019-12-26T09:24:46+01:00

** Extrait offert par Wendy Roy **

Il se lève, nu comme un ver pour mon plus grand plaisir visuel, et me dévisage un moment avant de dire :

– Ça avait l’air d’être un sacré cauchemar… Tu gémissais et sanglotais dans ton sommeil.

– Oh, tu sais, les trucs habituels : je rêvais que mon vibro avait disparu, tu imagines le drame ?

Ma diversion semble marcher. Il esquisse un sourire qui ne dévoile toujours pas ses dents, mais je m’en contente alors qu’il me demande :

– Tu en as vraiment un ?

– À ton avis ?

Il secoue la tête et se retourne, me présentant son dos musclé et les deux globes parfaits de ses fesses.

– Une tenue t’attend dans la salle de bains, lance-t-il par-dessus son épaule.

– Ne me dis pas qu’un type est passé dans la chambre pour la déposer pendant que je dormais ?

– D’accord, je ne te le dirai pas.

Je grogne et me lève sans grâce avant de me traîner vers la salle de bains. Des flashs de la nuit m’assaillent à la vue du meuble et je serre les cuisses en essayant de repousser mes pensées.

Je tourne la tête jusqu’à tomber sur un joli tissu jaune. Je m’avance, fais passer mes doigts sur la robe puis sur le soutien-gorge posé à côté et…

– Jayden ! hurlé-je. Je veux une culotte !

Afficher en entier
Extrait ajouté par Dorine83 2020-01-03T15:44:17+01:00

"Sa voix râpeuse me fait frissonner. Il écarte doucement une mèche de mes cheveux, le bout de ses doigts effleurant mon visage. Sa caresse s’ancre sur ma peau. J’humidifie mes lèvres sèches, et le voir suivre le mouvement de ma langue avec une faim primitive manque de me faire gémir. Comment arrive-t-il à créer un désir si fort sans me toucher ?

Je brûle."

Afficher en entier
Extrait ajouté par Matoline 2020-01-05T12:58:18+01:00

Chapitre 3 :

Jayden

«…

— Ta main tape toujours les gens chez qui tu t’invites ?

Le fard qu’elle pique me fait me demander si c’est bien sa main étrangère qui m’a frappé ou celle qu’elle a sous contrôle. Je plisse les yeux alors que A. carre les épaules et rétorque :— Seulement les impolis dans ton genre ! Et puis, pour ta gouverne, c’est toi qui es sorti comme si tu avais le feu aux fesses !

Je hausse les sourcils et esquisse un petit sourire en coin. Peut-être que Jeff déteint sur moi ou je suis plus sur les nerfs que je ne le pensais mais, dans tous les cas, j’ai l’irrésistible envie de la scandaliser. Je me penche sur elle, condescendant, et baisse la voix de plusieurs octaves :— Aux couilles, princesse, j’avais le feu aux couilles et je sortais brouter du minou.

Elle écarquille les yeux pendant une brève seconde avant de se reprendre sans se démonter :— Super ! raille-t-elle. On verra donc bientôt sur Internet ta tête disproportionnée entre les cuisses de grenouille d’un top-modèle !

Je me tends et serre les dents. D’accord, je l’ai bien cherché ! Je prends une grande inspiration pour me calmer avant de répondre :— Petit un, je n’ai pas une tête disproportionnée. Petit deux,...»

Afficher en entier
Extrait ajouté par Matoline 2020-01-05T12:58:00+01:00

Chapitre 1 :

A.

«…

— Qu’est-ce que tu lui veux ?— À Vanessa ? Rien du tout. Je te l’ai dit : j’ai besoin de tes services.— Les miens ? Mais pourquoi ?

Il soupire franchement et me jette un regard en biais qui me hérisse le poil. Il a visiblement le chic pour me faire me sentir comme une décérébrée !— On m’a dit que tu avais un don pour les recherches informatiques. Joey a laissé entendre que tu étais même une hackeuse extraordinaire.

Ravie du compliment et gênée qu’il devine mes performances pas très légales, je croise les bras pour me donner une contenance et éviter de me tortiller. Son regard se pose quelques secondes de trop sur mon décolleté. Je lève les yeux au ciel et tape du pied. Tous les mêmes !— Mon visage est plus haut, signalé-je avec une pointe d’agacement.

Avec l’assurance tranquille d’un mec qui sait ce qu’il vaut et ce qu’il veut, Jayden plonge ses yeux dans les miens. Il a l’air inébranlable comme ça. Une force brute, un roc contre les tempêtes. Puissant. Inflexible. Un regard de compétiteur. Je sens mon souffle s’amenuiser puis se suspendre.— Alors, tu l’es ?

Sa voix grave aux accents impatients et presque irrités brise ma soudaine apnée. Je cligne des paupières, reprends mon souffle et ma contenance :— Possible. C’est quoi ce service ?— Des… choses ont été balancées sur Internet, me concernant… J’aurais besoin que tu remontes à la source pour que je puisse gérer ce problème.

Je fronce les sourcils. Il y a un truc qui m’échappe.

— Attends… Un tas d’autres personnes peuvent remonter à la source d’un commentaire, article, photo ou peu importe de quoi il s’agit. Des centaines de types peuvent te filer une adresse IP, alors pourquoi venir me voir, moi ?

Cette fois, il regarde au loin, par-dessus mon épaule ; sa langue passe sur sa lèvre inférieure avant qu’il ne l’aspire légèrement. Il le fait sans y penser, réfléchissant à sa réponse, et n’a pas conscience de son degré de sensualité. Je ne peux pas empêcher mes hormones féminines de soupirer de bonheur et je me mets à me tortiller, mal à l’aise qu’il puisse deviner à quel point je le trouve séduisant. Jayden n’a clairement pas besoin de mes encouragements pour être d’une condescendance effrontée !— Pour faire simple : tu es la meilleure amie de la femme d’un gars que je considère comme mon frère. Par ricochet, je pense pouvoir te faire un minimum confiance si je te demande de la discrétion dans cette histoire.— De la discrétion ? répété-je en me disant qu’il doit me prendre pour un fichu perroquet. C’est-à-dire ?— J’ai une certaine réputation à tenir, tant sur le plan professionnel que personnel, dit-il. J’ai besoin que ça reste entre toi et moi.

Je le jauge un instant. Toutes les informations défilent à vive allure dans mon esprit. Entre lui et moi. Cela veut dire ne pas en parler à Vanessa et Jeannette, les deux seules nanas à qui je confie absolument toute ma vie. Cela veut dire leur cacher quelque chose qui peut potentiellement retomber sur elles, puisque leurs compagnons respectifs ont noué une amitié avec l’énergumène sexy qui se trouve devant moi. Pense-t-il que son physique avantageux et sa popularité dans son domaine peuvent me faire oublier ma loyauté envers mes meilleures amies ? Que je suis une pauvre fille qui va accourir lorsqu’il en a besoin ? Mon agacement monte et je sens mon visage se fermer avant de répondre :

– Non.

J’ai le temps de voir la surprise lui faire écarquiller les yeux, comme s’il n’avait pas l’habitude d’entendre ce mot, avant de fermer la porte. Je l’entends crier un « attends » et sa main s’abattre sur le battant au moment où je verrouille ma serrure. Je n’ai qu’une pensée en tournant les talons : « Dans tes rêves, Jayden. »»

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode