Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Resura : Liste d'argent

retour à l'index de la bibliothèque
Contes libertins Contes libertins
Marquis de Sade   
Le talent de Sade conteur ne s’est pas seulement exprimé dans Les Crimes de l’amour, mais aussi dans une cinquantaine de nouvelles, d’historiettes et de fabliaux méticuleusement recensés par un «catalogue raisonné» que le Divin Marquis établit durant son incarcération à la Bastille, de 1786 à 1788. Cette part de son œuvre dessine un continent méconnu, qui est la face officielle, mais non moins licencieuse, d’un débauché soucieux de son image d’«homme de lettres». Occultés par la réputation scandaleuse de leur auteur et la fascination exercée par sa production clandestine, ces contes dévoilent une autre écriture : variée et nerveuse, entrelaçant gravité et plaisanterie, elle témoigne d’une grande maîtrise de la concision. De ces recueils mixtes, que Sade n’eut pas le temps de publier, le présent volume cherche pour la première fois à donner une idée. L’homme de lettres s’y révèle libertin… mais autrement.

par G34C
Le Sphinx Le Sphinx
Edgar Allan Poe   
Un tout petit recueil de trois courtes nouvelles, à conseiller pour celles et ceux qui voudraient découvrir l'auteur.

par Serafima
L'Heureuse Feinte et autres contes étranges L'Heureuse Feinte et autres contes étranges
Marquis de Sade   
Sade, ce n'est pas que Les 120 journées de Sodome. C'est aussi ce genre de nouvelles réjouissantes et espiègles, parfois un brin moralistes, mais qui se lisent avec bonne humeur.
Je suis tombée amoureuse de ce petit recueil, de la langue que l'auteur maîtrise parfaitement et qui est si belle, des personnages sympathiques et décomplexés malgré leur époque. J'ai été agréablement surprise par la fin positive de la plupart de ces petits récits, moi qui gardait de Sade l'image monstrueuse des 120 journées de Sodome.
Je me suis même surprise à ressentir de la joie face aux réussites des personnages et aux morales originales de ces apologues.
En bref, Sade est un auteur talentueux, toujours impertinent et grivois et qui ne mérite pas sa réputation d'obsédé vulgaire qui n'écrit que ses fantasmes.

par Natiguane
Le Chat noir Le Chat noir
Edgar Allan Poe   
Le narrateur a toujours eu la passion des animaux, heureux de la partager avec sa jeune épouse. Alors qu'il rentre chez lui, un soir où il avait trop bu, sa haine se porte sur Pluton, son chat préféré. Il mutile la bête avec sauvagerie et barbarie, poussé par des démons invisibles, guidé par une folie meurtrière. Un peu plus tard, obéissant à une pulsion démoniaque, il pend la pauvre bête à un arbre lorsque soudain le feu se déclare dans la maison...

"Le Chat noir" est une nouvelle révélée en France par Baudelaire. A la fois nouvelle et court récit fantastique, c'est aussi l'étrange confession d'un narrateur pour "décharger son âme". Un récit qui va à l'essentiel et qui respecte les caractéristiques du fantastique, une ambiance particulière se déroulant le plus souvent la nuit, des événements étranges et inexplicables, un narrateur qui témoigne de sa propre expérience, une nouvelle qui se termine par un événement sinistre, un thème de la mort omniprésent, le thème du double, une oscillation entre surnaturel et réel, sans compter les figures de style qui ajoutent au "merveilleux"... sauf le cadre qui, une fois n'est pas coutume, n'obéit pas aux règles du fantastique (pas de manoir, de château hanté...), mais bien un cadre assez ordinaire qui contraste avec les événements obscurs. Le lecteur sera donc le témoin de la descente aux Enfers d'un protagoniste persécuté, pervers et déséquilibré, poussé à commettre les pires atrocités, sans cesse tiraillé entre remords et pulsions incontrôlables. Et que dire de la chute surprenante et inattendue.
C'est une nouvelle prenante, macabre et angoissante que j'ai eu plaisir à relire.
Avec "Le Chat noir", Poe fait une fois de plus la preuve qu'il fut un auteur de talent dont l'imagination, tout à la fois fertile et lugubre, marqua profondément le genre fantastique.

par SuperNova
Micromégas Micromégas
Voltaire   
Un roman très court de voltaire qui pose la question de la relativité des choses notamment illustrée ici : la taille. Quelque chose peut paraître grand pour l'un et petit pour l'autre, tout n'est que question de point de vue. L'homme qui a tendance à se croire grand et supérieur est montré dans ce livre comme infiniment petit, ne représentant rien à l'échelle de micromegas et cela que ce soit au sens propre ou au sens plus figuré.

par MiniMissV
Boule de suif Boule de suif
Guy De Maupassant   
Un livre très bien. Je devais le lire pour l'école, et au fond je n'ai pas été déçu. Le plus intéressant est de voir jusqu'où les hommes peuvent aller afin d'assurer leur propre survie..
Le Horla Le Horla
Guy De Maupassant   
Un livre plutôt court dans lequel Maupassant décrit et raconte ses peurs. Paradoxalement, j'ai trouvé l'ambiance du roman, teintée par la future folie de son auteur, très dérangeante mais c'est également ce qui m'a beaucoup plu.

par x-Key
Le Millionnaire modèle Le Millionnaire modèle
Oscar Wilde   
L'année dernière, j'ai rédigé une dissertation sur Oscar Wild, ce qui m'a envie d'en découvrir un peu plus sur cet écrivain.

Ce livre est un recueil de quatre nouvelles plutôt courtes. J'ai beaucoup apprécié l'écriture de Wild ainsi que sa manière d'aborder certains thèmes.

J'ai hâte de pouvoir lire un autre de ses romans.


"Le fardeau de ce monde est trop lourd pour un seul homme, et la douleur du monde trop amère pour un seul cœur."

par AllieEarl
La Parure La Parure
Guy De Maupassant   
Une histoire véritablement dramatique où l'honnêteté de l'héroïne, rachetant sa faute, l'entraine dans une vie de souffrances, jusqu'à la chute (qui aurait de quoi la rendre folle...)

par Lilwen
Le Tartuffe Le Tartuffe
Molière   
Une très bonne pièce de Molière, courte mais efficace! Elle se laisse très vite et en plus elle est vraiment intéressante. Molière dénonce encore une fois, un des plus grands travers de la société qui lui est contemporaine... Les hypocrites ont toujours existé et continueront toujours d'exister, mais c'est à chaque personne de savoir faire la part des choses entre le vrai du faux, et ne pas se laisser entraîner dans une sombre machination. Dans ce livre, Orgon fait les frais de la malhonnêteté de Tartuffe. Cet homme est véritablement intelligent et sait comment influencer les gens... Se faisant passer pour un faux dévot, il va tenter de voler le noble en lui faisant perdre tout ce qu'il a de plus précieux: sa maison, sa famille... Mais c'était sans compter sur toute la famille d'Orgon qui va réussir à le convaincre de sa méprise! Mais heureusement, comme dans presque toutes les comédies de Molière, la fin est heureuse, et ce grâce au procédé "deus ex machina". C'est un peu tiré par les cheveux mais ça permet d'affirmer le pouvoir et la clémence du roi, et aussi de satisfaire le lecteur. la vérité triomphe toujours sur le mensonge. Chacun des personnages a une place qui lui est propre. Celui qui m'a le plus touché par la justesse et la sagesse de ses propos, reste Cléante. un homme de bien qui se veut être la conscience de la pièce, le pacificateur en quelque sorte.
Je comprends tout à fait pourquoi cette pièce a été censuré à la suite de ses premières représentations. À cette époque, les dévots étaient des gens importants du pays et il ne fallait pas s'en prendre à eux... C'était presque blasphémer que de s'attaquer aux "meilleurs" représentants de la foi sur Terre, ou tout du moins c'est ce qu'ils faisaient croire... Cette pièce est vraiment riche d'enseignements, Rousseau aura beau dire que la comédie montre et incite aux vices, c'est pourtant le contraire! Le Tartuffe est une pièce satirique et didactique impressionnante et qui charme réellement par sa profondeur mais elle touche aussi par son humour. Des quelques pièces de Molière que j'ai lues, celle-là est de loin ma préférée. Je me suis réellement délectée de cette lecture, même si elle m'a été imposée par ma professeur de français cette année.
Cette pièce est donc un concentrée de bonne humeur et de réflexion, très agréable et divertissante.

par elana55