Livres
418 675
Membres
333 372

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Retour à la poussière



Description ajoutée par lelette1610 2017-10-02T15:50:11+02:00

Résumé

Comment feriez-vous si vous deviez résoudre un meurtre sans la moindre petite preuve exploitable ?

C’est la difficulté que rencontre le privé Nils Shapiro. Nils qui, par ailleurs, essaie d’oublier son ex et de ne pas avoir trop froid dans une Minneapolis en proie à un hiver aux températures proprement glaciaires. Son ancien collègue de la police d’Edina, Anders Ellegaard, vient en effet de l’appeler au sujet d’une affaire pour le moins étrange : Maggie Somerville vient d’être retrouvée assassinée dans sa chambre. Problème : le cadavre, la scène de crime et la maison entière sont noyés sous une épaisse couche de poussière, résultat de centaines de sacs d’aspirateur éventrés. Y espérer retrouver l’ADN de l’assassin relève de l’utopie pure et simple.

Nils se lance malgré tout dans l’enquête et découvre une mystérieuse jeune femme dont l’identité, si elle était révélée, pourrait détruire toute la famille Somerville…

Complication supplémentaire : le FBI s’empare de l’affaire. Contraints d’enquêter en douce, Nils et Ellegaard se rendent rapidement compte qu’il ne s’agit pas seulement d’une simple histoire de mœurs. Le crime a des ramifications qui dépassent de loin les frontières du Minnesota…

Paysages glacés, scènes décrites avec beaucoup d’humour et de tendresse : un roman policier solide, à l’ancienne, écrit par un auteur qui a fait ses preuves dans l’écriture de séries télévisées.

source : éditions calmann levy

Afficher en entier

Classement en biblio - 2 lecteurs

PAL
2 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Ori06 2017-10-30T22:40:48+01:00

— Le légiste est en haut dans la chambre principale avec le corps, reprit Ellegaard. Sinon, la police scientifique est dehors. Ils ont peur d’aggraver la situation.

— Comment pourraient-ils aggraver la situation ?

— Cette saleté, ou cette poussière, peu importe ce que c’est, il y en a plein la maison. Ça continue jusqu’en haut de l’escalier, dans le couloir, dans la chambre principale, et ça mène directement au cadavre, qui est… Eh bien, tu verras. La Scientifique ne sait pas vraiment quoi faire de tout ça.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Delphine-42 2018-02-06T15:00:24+01:00
Bronze

Attirée par la 4e de couverture et par la couverture en elle-même, que je trouve magnifique, je trouvais le postulat de départ de cette intrigue originale...

Mais?... Non, pas tout de suite ^^

Effectivement, l'intrigue de départ est totalement originale avec le moyen que trouve le meurtrier pour couvrir ses traces sur la scène de crime.

Qui pouvait bien en vouloir à Maggie Somerville, femme apparemment sans histoire?

Lorsque le corps est retrouvé sous des monticules de poussière, la police d'Edina fait appel au privé Nils Shapiro pour élucider le mystère...

J'ai adoré le personnage du privé Nils Shapiro, drôle, charismatique, énervant pour sa hiérarchie et ses amis pour ses sarcasmes entre autres. Le genre de personnage atypique qu'on aime détester.

Tout cela donne envie, n'est-ce pas? Alors où est le mais? J'y arrive...

Autant le début est bien rythmé, original et avec un personnage attachant, autant le milieu du roman souffre d'un ventre mou, de longueurs et de digressions, qui m'a créé un léger lors de la lecture de ce roman, pourtant relativement court.

Le dernier tiers reprend un peu de rythme, heureusement, et même si la fin semble sortie tout droit d'un chapeau de magicien, le personnage de Shapiro est tellement jubilatoire que j'ai adoré ce final à la Columbo :)

Une lecture mitigée donc mais un personnage attachant que j'aimerai retrouver dans une autre enquête, un poil plus rythmée

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Root 2017-11-18T16:51:30+01:00
Lu aussi

A priori, personne n’en voulait à Maggie Somerville. Un train de vie agréable, des rapports de voisinages très cordiaux, c’était une femme plutôt discrète et sans histoires. Qui l’a négociée et pourquoi, questions classiques, mais qui a bien pu élaborer une telle mise en scène ? Il faut avoir l’esprit sacrément tordu pour ensevelir la victime et tout ce qui l’entoure sous des kilos de poussière.

Démunie, la police fait appel à Nils « Shap » Shapiro, privé de son état, dont la carrière de flic a été tuée dans l’œuf. Le personnage est excellent et porte l’intrigue à lui tout seul. C’est bien là le problème : on suit tellement sa vie amoureuse et ses déboires qu’on n’en oublie parfois pourquoi on est là. Entre l’ex qu’il refuse d’oublier et ses multiples rencontres (sous son cynisme affirmé, monsieur est un bon vivant), l’enquête passe au second plan. La fin à la Scoubidou (j’ai des références) m’a laissée perplexe. Vous savez, ce dénouement granguignolesque où Fred démasque littéralement le coupable grâce aux savantes théories de Vera-la-geek. Je force le trait, mais la chute m’a donné l’impression d’être un choix par dépit.

Retour à la poussière reste agréable à lire, surtout pour son héros. Son effronterie face au FBI qui marche sur ses plates-bandes est jubilatoire, et le contraste avec le très effacé Ellegaard, qui voudrait faire le job proprement, fait souvent sourire. Maintenant que les présentations sont faites, j’espère retrouver Shapiro dans une nouvelle enquête, plus consistante et sans trop de digressions.

Afficher en entier

Date de sortie

Retour à la poussière

  • France : 2017-10-25 (Français)

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 2
Commentaires 2
Extraits 2
Evaluations 2
Note globale 7 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode