Livres
450 504
Membres
395 294

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Commentaire ajouté par Irene-Adler 2019-03-07T15:01:30+01:00
Or

Là, je m'incline devant le roman de monsieur Moatti car il a réussi à

mélanger la fiction avec le réel, donnant vie au quartier de Whitechapel et à quelques unes de ses prostituées les plus célèbres !

Nous sommes en 1941 et tout l'Europe est écrasée par les bottes des Boches... Toute ? Non, une île résiste encore et toujours à l'envahisseur, mais est écrasée par les multiples bombes que le cousin Germain lui envoie. C'est le Blitz à Londres et il vaut mieux louvoyer entre les bombes.

Secouant la manche de ma grosse veste remplie de poussière due à l'effondrement d'un bâtiment, je pénétrai au London Hospital afin de faire la connaissance avec Amelia Pritlowe, une infirmière qui, comme moi, tente de survivre aux bombardements du sinistre moustachu.

C'est penchée sur son épaule que j'ai lu, avec elle, la lettre posthume qu'elle venait de recevoir de son père.

Moi, j'avais lu le résumé, donc je savais déjà que cette lettre allait être son petit Hiroshima à elle. Oui, je n'exagère pas... Cette lettre, ce sera son cataclysme personnel, tout aussi dévastateur qu'une bombe de grande puissance qui vous pèterait dans les mains.

Sa mère n'est pas morte d'une maladie pulmonaire comme elle l'a toujours cru. Que nenni !! Sa maman se prénommait Mary Jane Kelly... Ça vous remet ?? Yes, Mary Jane, la dernière victime de Jack l'Éventreur, celle sur laquelle il s'était lâché...

Souvenirs ? Néant car elle n'avait que deux ans. Alors, Amelia va retrousser ses manches et mener l'enquête, 53 ans après.

Alors, non seulement l'auteur propose une nouvelle vision de l'identité du meurtrier qui me plaît bien, mais en plus, il a parfaitement mis en scène le tout.

On alterne les chapitres avec l'enquête d'Amélia, prête à toute, même à entrer dans un club de "ripperologues", et les chapitres qui se déroulent en 1888, dans les ruelles sombres de Whitechapel.

L'incendie des docks, le 31 août, nuit de la mort de Mary Ann Nichols s'y trouve, la manifestation des ouvrières de l'usine d'allumettes "Bryan & May" qui ont eu le visage ravagé et dévoré par le phosphore, les femmes qui devaient vendre leur corps pour gagner de quoi boire un coup et dormir dans un asile qui avait tout du taudis... Tout se trouve dedans !

Celui qui voudrait en savoir un peu plus sur l'atmosphère nocturne et angoissante de l'East End de 1888, et bien, il est servi !

Un magnifique travail de reconstitution, comme si on y était, le tout sans ennuyer le lecteur une seule seconde. Les pages ont défilé sur deux jours. Je l'aurais même lu plus vite si je n'avais pas eu d'autres choses sur le feu.

À cause ou grâce au tueur de Whitechapel, les 5 victimes sont passé de l'ombre à la lumière, passant du néant à la postérité pour l'éternité, devenant les prostituées les plus célèbres de l'univers...

Grâce à l'auteur, les victimes viennent de revivre une nouvelle fois : leurs personnalités, leurs vies de misère, leurs joies,leurs emmerdes, leurs personnalités sociales et affectives...

Tout est recomposé, sans pathos, sans exagération, le tout formant un roman où le voyeurisme n'est pas invité et où l'enquête que mène Amélia a quelque chose de touchant.

On a même droit à des fac-similés des documents d'enquêtes de l'auteur. Un vrai travail qu'il a accompli là.

Je ne sais pas si sa théorie est bonne, mais la proposition de solution à l'énigme posée de 1888 pourrait être plausible...

Une lecture qui m'a enchanté !

Je vous laisse, je vais me réfugier dans le métro, il pleut des bombes dans ma ville de Londres !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Nausicaa_Npa 2019-01-31T16:30:12+01:00
Bronze

C'est une lecture en demi teinte pour ma part.

J'ai aimé le type de narration qui interpose plusieurs époques et le fait de suivre pas à pas l'histoire de Jack L’éventreur. Même s'il y a un vrai avantage à inclure des détails (réalisme), j'ai trouvé que c'était parfois trop ce qui rendait la lecture un peu moins intéressante (sans être lourde cependant).

Une hypothèse différente (des livres que j'ai déjà pu lire à ce sujet) sur l'identité de Jack est ici évoquée et paraît plutôt plausible.

Le livre est agréable à lire mais j'aurais aimé un peu moins de "blabla" et de détails.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Isabelle-258 2019-01-24T10:09:42+01:00
Diamant

Retour à Whitechapel de Michel Moatti : alerte au chef d’œuvre !

L’histoire de Jack l’éventreur, est ici abordée sous un angle hyper original, des recherches monumentales, approfondies. Il s’agit d’un vrai travail d’orfèvre, tant les personnages sont ciselés, profonds, vrais.

On fait un bond dans le temps pour se retrouver à Whitechapel à l’aube de l’automne 1888, on y est « pour de vrai », on sent la crasse, le moisis, la désagréable sensation des vêtements mouillés et froids sur la peau. On y ressent également en même temps que les personnages, la fièvre, le corps qui souffre, le désespoir : maladie, faim, addiction à l’alcool, la nécessité de vendre son corps pour survivre, la pestilence omniprésente dans des rues boueuses et jonchées de détritus et d’excréments.

On expérimente un sentiment permanent d’insécurité, on ne sait pas de quoi sera fait demain ni même l’heure qui suit, bien souvent on ne sait même pas où on va passer la nuit.

Michel Moatti nous livre une fresque vivante de cette époque victorienne, celles des bas-fonds, des laissés pour compte, la vermine qui grouille au plus bas de l’échelle sociale, « l’underworld » qui porte si bien son nom…

Mais de tout ceci ressurgit l’humanité, réduite à son plus simple élément mais bien là quand même. Et les faits de l’automne 1888, un assassin qui s’acharne sur des femmes de misère, sœurs d’infortune, tombées dans l’engrenage de la pauvreté de la survie par de menus travaux et la prostitution à l’occasion ou régulièrement à chaque fois que c’est nécessaire pour assurer une maigre pitance, un peu de gin et éventuellement un toit pour la nuit.

Et enfin, géniale trouvaille que la narratrice Mrs Pritlowe qui vient de découvrir qu’elle n’est autre que la fille de la dernière victime du ripper, Mary Jane Kelly dite « Ginger », massacrée dans la nuit du 9 novembre 1888…

J’ai adoré suivre cette femme, encore sous le choc de la révélation sans parler des passionnantes investigations qui s’ensuivent, que je n’aborderai pas ici car je vous invite à plonger dans ce que considère comme un chef d’œuvre du genre.

Merci Michel Moatti pour cette immersion aussi effroyable que délectable dans « le monde de Jack ».

Afficher en entier
Commentaire ajouté par kira2000 2018-09-02T01:24:43+02:00
Argent

Je pensais connaître beaucoup de chose sur Jack l’Éventreur, ce livre et les recherches de l'auteur m'ont prouvé le contraire. On voit que l'auteur a bien travaillé son sujet. Le mystère autour de l'assassin ne sera jamais entièrement levé mais je suppose que l'auteur se rapproche grandement de la vérité. Le personnage d'Amélia était bien amené, au point que j'ai presque cru qu'elle aussi avait existé.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Avalon 2018-08-19T20:26:45+02:00
Lu aussi

Un roman sur Jack l'Eventreur à quand même de grande chance pour être une lecture passionnante, or l'auteur a réussi l'exploit de rendre son histoire ennuyeuse au possible.

Il ne passe quasiment rien dans ce roman.

C'est une enquête qui tourne littéralement en rond et qui ne fait que se répéter.

Quant à l'identité de Jack l'Eventreur, il n'y a plus aucun mystère puisque son identité a réellement été découverte il y a quelques années et que c'était en fait un barbier Polonais.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LaurenaLJ 2018-08-03T19:29:46+02:00
Argent

J'étais très intriguée par la construction de ce roman, à cheval entre la fiction et le documentaire, et je dois dire que je n'ai pas été déçue! C'est un écrit qui se lit très vite, qui est très riche puisque ponctué de divers point de vue et de différentes focalisations, et qui malgré tout se tient, la théorie finale est très bien amenée ^^ J'ai passé un très bon moment, et je le recommande chaudement!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par stoufnie 2018-01-31T08:52:06+01:00
Or

Encore un bouquin sur Jack L’Éventreur me direz-vous ! Oui c’est vrai, mais il est abordé avec beaucoup d’originalité que du coup vous aurez l’impression de redécouvrir cette affaire policière ! Alors je continue ?

L’histoire se passe à Londres pendant la Seconde Guerre mondiale. (Ah là vous êtes étonné ! Je vous avais prévenue

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Valerie-50 2017-11-05T11:58:12+01:00
Lu aussi

Mary Amelia Pritlowe est infirmière au London Hospital en 1941. Son père vient de mourir et lui a laissé une lettre qui l’informe que sa mère est la dernière victime de Jack l’éventreur, Mary Jane Kelly. Elle décide de rédiger un journal d’enquête pour découvrir qui était ce monstre. Pour l’aider, elle intègre la Filebox Society pour en apprendre plus et avoir accès à des archives très précieuses.

Je pensais en choisissant ce roman que je passerai un bon moment. Mais, je ne suis pas rentrée dans ce roman, je me suis même ennuyée. Ce récit à la fois mi-roman et mi-enquête est essentiellement accès sur le dernier meurtre de Jack l'éventreur qui a tué 5 fois entre août et novembre 1888. Le meurtre de Mary Jane Kelly a été son apothéose. L’auteur nous dévoile sa théorie sur l’identité du tueur. Je n’ai pas aimé l’alternance des chapitres sur l’époque de Jack l’éventreur et la période de la seconde guerre mondiale. Parfois on s’y perd et parfois on lit les mêmes faits : découverte de Mary Amelia Pritlowe, lecture de cette découverte par les extraits du jury d’enquête, articles de journaux, et récit de ce qui s’est passé en fonction des points de vue précédents.

Au final, je ressors très mitigée de cette lecture.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par cracotine 2017-10-01T19:32:11+02:00
Bronze

j'avoue m'être un peu ennuyée à la lecture de ce roman et j'avais facilement deviné l'identité du tueur, sans être pourtant une spécialiste du genre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Armide 2016-02-21T18:14:52+01:00
Pas apprécié

Un livre sur un sujet passionnant qui réussit à être le plus ennuyeux possible. Passez votre chemin.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode