Livres
483 486
Membres
470 964

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Retour parmi les hommes



Description ajoutée par Lilou 2011-01-05T20:48:01+01:00

Résumé

En 1916, à la mort d’Arthur, son jeune amant tué au combat, Vincent de l’Etoile, héros d’ En l’absence des hommes, s’est enfui. En Italie, d’abord, puis au Moyen Orient, en Egypte, au Soudan, en Abyssinie sur les traces de Rimbaud, en Syrie, au Liban ; errance de vagabond inconsolable, miséreux et rêveur ; puis c’est la traversée de l’Atlantique dans un bateau d’émigrants, l’Amérique, le New-York des années vingt. Après quelques années de dérive à traîner son deuil à travers le monde, Vincent retourne en France en 1923 ; c’est un peu comme s’il acceptait enfin la mort d’Arthur. Quand il retrouve sa ville natale, il ne reconnaît rien et peine à trouver sa place dans ce Paris des années folles. Son mentor, l’écrivain Marcel Proust, est mort lui aussi. Mais le hasard va le mettre en présence de Raymond Radiguet qui vient de publier Le diable au corps. C’est un très jeune homme, talentueux, brillant, charismatique qui séduit profondément Vincent. L’attrait est réciproque bien que Radiguet soit hétérosexuel. Avec cette énergie et cette joie de vivre qui est la sienne, l’écrivain en vogue, protégé de Cocteau, entraîne son nouvel ami dans les milieux intellectuels parisiens et les folles nuits de Montparnasse. Mais il existe une face sombre de Radiguet. Une fêlure chez ce garçon de vingt ans qui malgré sa gloire éclatante et brutale semble pressentir le sort tragique qui le guette et cette fièvre typhoïde qui va le tuer en décembre 1923.

Déambulation hypnotique à travers le monde, qui convoque les fantômes de Kafka, Rimbaud, Nizan ou Dos Passos, voyage solitaire où le héros se perd et se dissout plus qu’il ne se reconstruit, où le déracinement demeure même une fois retrouvées ses racines, ce très beau livre à la fois grave et lumineux, est un chant d’amour déchirant à la gloire des êtres aimés à jamais disparus, un livre sur la douleur vécue comme exil intérieur.

Afficher en entier

Classement en biblio - 22 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Lusylila 2016-06-07T22:07:35+02:00

"Ainsi, il a été la victime de ces abattements qui nous saisissent lors des disparitions, ces dépressions dans lesquelles on s'enfonce alors qu'on se croyait taillé pour les affronter, cette violence qui nous blesse et nous jette à terre."

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Saturna 2019-10-28T12:49:39+01:00
Argent

Dès que j’ai terminé "En l’absence des hommes", je me suis jetée sur sa suite. Les romans de Philippe Besson sont toujours très bons mais trop courts. Ils ont un sacré goût de reviens-y alors je ne me voyais pas attendre pour lire "Retour parmi les hommes". Les deux œuvres sont tellement rapides à lire qu’elles auraient très bien pu former un seul et même roman.

Direct, j’ai compris que j’allais préférer ce second volume au premier. J’ai adoré suivre les errances de Vincent et surtout, ces voyages ont permis de donner une dimension encore plus historique à ce diptyque (je ne sais pas si le mot s’emploi en littérature mais on va dire que oui ^^). J’ai beaucoup aimé la partie sur l’exode vers New York qui permet de parler des migrants de l’époque, d’Elis Island etc. En tant que grande adepte de la poésie d’Arthur Rimbaud j’ai aussi apprécié bien entendu, les nombreuses références à l’homme aux semelles de vent. J’avoue en revanche avoir été un peu moins sensible à la dernière partie consacrée à son retour à Paris (j’étais d’ailleurs surprise qu’elle occupe si peu de place, je pensais que ce serait le sujet principal du bouquin). Le Paris des années folles n’était pas suffisamment mis en avant selon moi et l’histoire de Vincent avec Raymond Radiguet ne m’a plus intéressée que cela. Je trouvais que l’ouvrage tournait un peu en rond, ressemblait de plus en plus au premier. Enfin, la fin est tombée un peu comme un couperet. C’était trop abrupt. Vraiment, je me serais contentée des trois premières parties (en un peu plus développées).

Concernant la plume de Philippe Besson, encore une fois elle est magnifique. J’aime la façon dont l’auteur écrit à la fois de façon poétique et simple. Ce n’est jamais trop pompeux. J’aime vraiment sa façon de mettre les mots en scène. C’est comme une mélodie.

"Retour parmi les hommes" est donc un beau livre, une jolie suite à "En l’absence des hommes". Les deux œuvres sont à mon sens indissociable l’une de l’autre. À quand un troisième volet avec un Vincent plus âgé pris dans les tourmentes de la Seconde Guerre Mondiale ?

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lusylila 2016-06-07T22:17:50+02:00
Diamant

Lire Philippe Besson me fait toujours le même effet, roman après roman, ligne après ligne.

Parfois, je pleure, parfois, je souris, et parfois, je me sens gênée, comme intruse car spectatrice d'un moment intime où je n'ai pas ma place. Vous savez, comme lorsqu'un couple s'embrasse près de vous et que vous vous sentiez obligé de détourner le regard, afin de leur laisser un peu d'intimité...

J'avais déjà ressentie ça en lisant En l'absence des hommes, et voilà que je replonge, que je me laisse à nouveau emporté par sa plume.

Voilà que je suis à nouveau émue par les mots intimes, sincères, par les souvenirs nostalgiques, douloureux, beaux, par ces personnages si vivants, incertains, humains jusqu'à l'âme...

J'en suis toute émue, toute fébrile, avec la larme à l'oeil, sans trop savoir pourquoi, sans que ça me dérange ne serait-ce qu'une seule seconde. Voilà, je me sens profondément touchée, plus humaine aussi, dans un sens...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par pheallys 2012-04-09T19:18:35+02:00
Or

J'ai hésité avant de commencer ce bouquin - je suis souvent déçue par les suites non prévues de livres qui ont "bien marché" - mais j'ai bien fait de le lire !

J'ai eu un peu de mal à me replonger dans l'ambiance du premier livre, l'écriture me paraissait un peu trop ampoulée au début, mais finalement elle sied bien au caractère du personnage et à l'histoire racontée.

Triste, sans conteste, mais non dénuée d'espoir, cette histoire m'a touchée, et je ne regrette pas de l'avoir lue, surtout que l'auteur n'essaie pas de répondre à toutes les questions, nous laissant imaginer à notre guise ce qui manque.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par DevilReject 2011-03-27T15:02:54+02:00
Pas apprécié

Pourquoi faire une suite à un bouquin qui n'en a pas besoin??

Afficher en entier

Date de sortie

Retour parmi les hommes

  • France : 2012-01-05 - Poche (Français)

Activité récente

Nerysu l'ajoute dans sa biblio or
2018-12-23T13:37:51+01:00

Évaluations

Editeurs

Les chiffres

Lecteurs 22
Commentaires 4
Extraits 34
Evaluations 6
Note globale 7.5 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode