Livres
477 658
Membres
458 521

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Commentaires

Revanche



Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Commentaire ajouté par Jordan 2013-03-01T20:58:22+01:00
Diamant

http://wandering-world.skyrock.com/3146253302-Undone.html

Elle a réussi. Une fois de plus, elle a réussi. Alors qu'à un certain moment je n'y croyais plus trop, Cat Clarke a réussi. Elle a réussi à me faire pleurer devant toute ma famille. Elle a réussi à me faire trembler et à m'arracher le cœur, à me couper le souffle et à me retourner l'estomac, à me faire vivre une aventure tellement intense que c'est comme si je l'avais rêvée. Elle a dépassé toutes mes attentes, alors que nous savons tous qu'elles étaient juste inaccessibles. Mais elle l'a fait. Undone est un coup de cœur. En fait, non. C'est tellement plus que ça. Je suis en train de vivre une véritable gueule de bois livresque. Je ne comprends pas comment les gens autour de moi peuvent continuer à agir normalement alors que mes sentiments viennent juste d'être éclatés, détruits, ravagés. Ce n'est pas normal. Undone m'a bouleversé. Undone m'a dérangé. Undone occupe mon esprit. Undone fait frissonner mes mains. Undone va me hanter. Undone va m'obséder.

Écrire cet avis ne va pas être une partie de plaisir. Loin de là même, je pense. Voyez-vous, je plains sérieusement le prochain livre que je vais lire, parce qu'il ne pourra pas arriver à la cheville de ce roman. Il y a tellement de choses à dire. Tellement de choses à ressentir. Tellement de choses à vivre. Je pense que je ne e dirai jamais assez : Cat Clarke est, en l'espace de quelques mois seulement, devenue ma déesse en tant qu'auteure de Young-Adult. Je ne vous cache pas qu'après avoir lu Confusion et Torn, j'en attendais donc beaucoup venant de Undone. Surtout que les avis sur Goodreads étaient vraiment excellents, et qu'ils promettaient la réception de nombreuses claques. Je m'étais préparé à ça. Et, franchement, je ne pensais pas que Cat Clarke pouvait dépasser les limites déjà parfaites qu'elle s'était imposée avec ses deux précédents ouvrages. Sauf qu'elle l'a fait. Et merveilleusement bien, en plus. Undone m'a dévasté.

Undone c'est, avant tout, l'histoire de Jemima et de Kai. Une histoire d'amitié renversante et émouvante au possible, qui ne laissera personne de marbre. Kai est homosexuel et, malheureusement pour elle, Jem a complètement craquée pour lui depuis leur plus tendre enfance. La situation est assez spéciale et assez amusante quand on y pense, et Jem a appris à faire avec. Tout était parfait, jusqu'au jour où une vidéo de Kai a été mise en ligne. Vidéo dans laquelle on comprend clairement qu'il est gay. Pour Jem, ce n'est pas grand chose. Il va savoir vivre avec. Sauf que les choses ne se passent pas exactement comme ça. Kai se suicide, laissant derrière lui une Jem détruite. Mais il n'a pas vraiment dit son dernier mot. En effet, il a laissé douze lettres, une pour chaque mois de l'année, à Jemima.

Je n'ai pas vraiment l'habitude de développer un peu plus le résumé d'une histoire mais, pour écrire mon avis, je pense que cela est nécessaire. Sinon, vous ne comprendriez pas du tout mon ressenti sur l'héroïne, Jem. Jem est un personnage hors du commun. Mais pas le sens que vous pourriez croire. Elle n'est pas parfaite. Elle n'est pas plus intelligente, plus belle, plus connue ou plus forte que les autres. Elle est hors du commun parce qu'elle est dérangeante. Je ne sais pas vraiment si je me suis réellement attaché à elle. Quoique les larmes que j'ai laissé couler une fois ma lecture terminée me penchent à dire oui. Je vous explique : Jem s'est mise en tête de venger la mort de Kai. Pour elle, les responsables de son suicide ne sont autre que les élèves les plus populaires du lycée. Elle va donc décider de s'introduire dans leur cercle très fermé, pour le détruire de l'intérieur.

Undone nous permet donc de totalement et exclusivement vivre son désir de revanche. Au départ, j'ai eu du mal à la cerner. Puis au bout d'un moment, clac. Je me suis mis à l'adorer. Je ne sais pas comment ni pourquoi, mais un milliard de papillons se sont mis à battre des ailes dans mon ventre. Le truc, c'est que Cat Clarke joue carrément avec la santé mentale de Jem. Et, vous me connaissez, j'ai adoré ça. A des dizaines de reprises je me dis : "Non. Non ce n'est pas possible. Elle n'a pas fait ça. Oh purée si, elle l'a fait.". Et je parlais aussi bien pour Jem que pour l'auteure. Elles nous en font véritablement voir de toutes les couleurs. Jem m'a dérangé. Mais, genre, VRAIMENT dérangé. Le "est-ce-qu'elle-est-folle-ou-quoi-?" dérangé. Je n'arrive même pas décrire mes sentiments vis-à-vis d'elle. Elle à beau débloquer complètement et être prête à toucher la folie du doigt pour venger la mort de Kai, elle n'en reste pas moins touchante et renversante. Mais je ne devrais même pas m'en étonner. Cat Clarke a toujours eu ce pouvoir. Elle sait rendre ses protagonistes réels. Concrets. Cohérents. Humains. Destructeurs. J'ai souffert physiquement pour Jem. Je ne vous parle même pas de mon mental, qui est pratiquement décédé, là tout de suite. Jem est une étoile. Un peu folle et inquiétante, mais personne n'est parfait, non ? Puis sa quête de revanche pour son meilleur ami est magnifique, en un sens. Dangereuse, dérangeante et déchirante, mais magnifique.

Hormis Jem, Kai m'a, lui aussi, énormément convaincu. Il m'a touché comme rarement un personnage l'a fait. L'idée de ses lettres m'a carrément tué. Le retrouver chaque mois était devenu vital, aussi bien pour Jem que pour moi. Il m'a fait rire. D'ailleurs, le roman en général m'a fait rire. Plutôt bizarre. Enfin personnellement, je trouve ça juste magique. Cat Clarke a le don de nous faire sourire alors que l'ambiance de son récit est noire et ensorcelante. C'est juste... Ouaw. Kai m'a fait pleurer. Kai m'a donné envie de vivre. De sourire. De profiter de chaque seconde. Kai m'a tué, au même titre que Jem. Ces deux-là, ainsi que leur amitié inébranlable, ont fait saigner mon cœur et mon âme.

Niveau rebondissements, c'est l'explosion. Bon par contre, j'ai noté un petit bémol. Voyez-vous, je me suis quand même dit au bout d'une centaine de pages que j'en attendais trop, comme dit un peu plus haut. Cat Clarke ne faisait que tâter le terrain et mettre en place les bases de son récit. Je ne dis pas que c'était ennuyant, loin de là, mais j'aurais aimé que tout aille un tout petit plus vite. En même temps, je ne suis absolument pas objectif vu que j'avais mis la barre très haut. Donc bon. Toujours est-il que j'ai eu peur d'être déçu à un moment, et que je comprendrais totalement que certaines personnes trouvent quelques longueurs assommantes. Je le répète, ça n'a pas été mon cas, mais je préfère vous avertir. Mais Cat Clarke se rattrape parfaitement bien avec la suite de son histoire. La preuve, j'ai mis 6/5 à Undone malgré ce minuscule défaut, cela veut tout dire. Les coups de théâtre vont crescendo, et, au fur et à mesure que l'intrigue se développe, c'est comme si l'auteure nous enfonçait des coups de poignard dans l'estomac. On souffre vraiment. J'ai dû poser plusieurs fois le roman pour reprendre mon souffle. Undone, c'est ce genre de livre. Celui qui vous fait transpirer, qui vous pousse à aller voir votre demie sœur à 1h30 du matin dans sa chambre pour lui parler de vos sentiments carrément emmêlés les uns aux autres, qui vous empêche de dormir et vous pousse à réfléchir. Undone, c'est une histoire qui vous fait du mal et qui arrive à vous faire aimer ça. L'overdose nous guette à chaque page, tel un précipice mortel, et on se jette pourtant tête la première à l'eau.

Quand je vous dis qu'il vous pousse à réfléchir, j'entends par-là qu'il vous pousse VRAIMENT à réfléchir. Il y a tellement tellement tellement de messages à déchiffrer. Tellement de symboliques à comprendre. Tellement de choses à creuser et à interpréter. Rien que le fait que Jem puisse s'introduire dans le groupe le plus populaire du lycée laisse à penser : il ne serait donc pas si horrible que ça ? Il ne jugerait donc personne ? Et si ce que l'on pensait de lui était totalement faux ? Bon ok, à l'écrit ça paraît stupide, mais, quand j'y pense, je vous jure que les réflexions sont hyper importantes. Puis même, la revanche de Jem est ultra perturbante. De toute manière, tout est perturbant dans ce livre.

Amitiés, trahisons, mensonges et amours s'entremêlent et s'entrechoquent dans Undone. Je vous jure que la romance présente dans cette histoire m'a bouleversé. A cause de Jem, une fois de plus. Il y a du sexe. Beaucoup de sexe, d'ailleurs. Il y a des instants chargés de passion et d'émotions. Il y a des moments perdus entre beauté et horreur. Puis il y a des heures de lecture enchanteresses et palpitantes, qui ressemblent terriblement à des secondes qui s'engrènent trop vite.

Avec Undone, Cat Clarke va encore plus loin. Encore plus au cœur même des choses : des sentiments, des désirs, et de tous les éléments qui font de nous des êtres imparfaits. Elle a réussi à créer une histoire encore plus intense, plus touchante, plus à fleur de peau que ses précédents récits, chose qui semblait être juste impossible et impensable. Je ne sais pas si vous l'avez remarqué, mais je n'ai pas pu m'empêcher de répéter les mots "dérangeant", "perturbant" et "obsédant". Mais Undone, c'est ça. Une histoire dérangeante et perturbante, qui ne peut pas s'empêcher de nous obséder. Je reviendrai souvent à ce livre, à ses personnages et à son histoire. J'en suis intimement persuadé.

Suite de ma chronique : http://wandering-world.skyrock.com/3146253302-Undone.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par The_Poupette 2013-07-04T23:49:08+02:00
En train de lire

Originalement posté sur : http://sous-ma-couverture.blogspot.fr/2013/07/undone-revanche-par-cat-clarke.html

Quand Cat Clarke me brise le coeur

Ce roman est une énorme morale de 500 pages. Sur tout ce qu'on rencontre dans l'adolescence. La brutalité, l'humiliation, le mensonge, la trahison. L'amitié surtout. C'est une énorme, superbe, fantastique, magnifique histoire d'amitié, qui tourne mal. Beaucoup trop mal pour mon petit coeur sensible, et une boule s'est logée dans ma gorge, pour ne jamais partir. Elle est toujours là, à titre informatif. Et j'ai détesté. Parce que j'ai adoré cette souffrance. J'ai détesté et adoré Cat Clarke. J'ai détesté et adoré Undone, et l'un n'allant pas sans l'autre, je suis véritablement maso. Mais est-ce qu'on ne l'est pas tous? Si vous dites non, vous êtes des mythos :P

Malgré l'amour que ressent Jem pour Kai, il s'agit surtout et avant tout d'amitié, puisque Kai est homosexuel. Et je peux vous dire que c'est l'amitié la plus belle, la plus intense, et la plus destructrice que j'ai eu le plaisir de lire. Mon coeur est carrément brisé, en mille morceaux. Sans rire. Vous moquez pas.

Kai brille en quelque sorte par son absence. Et la façon dont Jem parle de sa vie sans lui, le manque, le besoin qu'elle ressent, c'est tellement magnifiquement écrit et décrit, que Kai ME manquait. Ce manque semblait tellement réel, que c'en était TOTALEMENT déchirant.

Mais il ne s'agit pas seulement d'amour/amitié.

Si la relation entre Jem et Kai est le point central de l'intrigue, Jem se promet de venger Kai, peu importe le prix. Contre leur volonté.

Le suicide de Kai a totalement perturbé notre protagoniste. Et moi aussi. Elle n'est pas remarquable par les critères habituels qu'on retrouve généralement dans les YA, parce qu'au final, on n'apprend très peu de choses sur Jem. Les seuls éléments que Cat nous livre sont ses sentiments et son évolution, et elle se garde même de nous révéler une part des pensées de Jem - qui est narratrice, soit dit en passant.

Jem évolue donc, avec "l'aide de Kai" en quelque sorte, qui la pousse à devenir son exact opposé, totalement déterminée à venger son meilleur ami. Les trahisons et les mensonges rythment le roman, et l'objectif n'est (quasiment) jamais perdu de vue, et parfois je me suis demandé "pourquoi je l'approuve? Ça va beaucoup trop loin!" Mais je suppose qu'à sa place, j'aurais aussi vengé la personne la plus importante de ma vie et de mon monde.

Cependant, Jem est prise à son propre jeu et l'impensable (pour elle, du moins) se produit.

Il y a pas mal de personnages secondaires, et j'ai eu du mal à m'attacher à eux, et pourtant, c'est venu. Au fil des pages, je me suis attachée, accrochée, et une fois accrochée, je n'ai pas su m'en défaire. Une vraie moule, j'vous jure.

Il s'agit pourtant du genre de personne que je n'aime pas, tout comme Jem.

Le suicide: Attention, je m'aventure dans un sujet difficile.

Dans les YA, on est souvent confronté à la mort. Accident, maladie ou suicide, il est rare d'y échapper, d'une façon ou d'une autre - en tant que lecteur, je veux dire. Si la mort me perturbe beaucoup, me repousse, la cause du suicide me rend terriblement triste et pas du tout à l'aise. Non pas que j'aie vécu un événement de ce genre dans ma vie, ou quoi. Mais je pense que le suicide est la mort la plus perturbante de toute. Parce qu'elle n'est pas naturelle, ou normale. Une maladie, ça arrive. C'est vraiment pas cool, je déteste ça, mais ça arrive "naturellement", disons. Un accident est imprévu, et c'est pas cool non plus, tu ne le vois pas venir, et comme la maladie c'est contre ta volonté.

Le suicide en revanche, est un acte prémédité - avec plus ou moins de réflexion. Il surpasse le goût pour la vie, et la peur de la mort. Et la situation d'une personne suicidaire me rend profondément triste, parce que le désespoir doit être tellement intense pour en arriver à vouloir tout quitter - ta vie, ton monde, ton corps, ton esprit. Si certains disent que c'est un acte égoïste, je trouve que c'est un acte "courageux", parce qu'à leur place, j'aurais tellement peur que je saurais pas comment m'y prendre.

J'ai mal pour Kai - réellement et où sont ces putains de mouchoirs, et Undone a ravivé de douloureux souvenirs: ceux de Forbidden de Tabitha Suzuma.

Pour finir

Ce roman est un roman très très "psychologique", profondément marquant, on en ressort pas indemne. Si j'ai beaucoup aimé Confusion, par la confusion qu'il créé justement, et un peu moins Cruelles, Cat Clarke a vraiment mis le paquet sur ce roman. On ne risque pas de manquer d'émotion, contrairement aux mouchoirs (Si j'insiste sur ce point, ce n'est VRAIMENT PAS POUR RIEN!!).

Contrairement aux deux premiers romans, la fin est, disons, "fermée". Terriblement fermée. Injustement fermée. Douloureusement fermée. Et je crois que je préférais les fins ouvertes, en fait.

BONNE CHANCE LES GARS.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Arthur12 2013-10-01T09:09:45+02:00
Pas apprécié

Oh, la déception ! Ce livre a été tellement tari d'éloges que même si je n'aime plus trop ce genre de livres, je me suis laissé tenter en VO.

J'en ressort complétement neutre, quoique si je dois être franc, j'en ressors avec un peu de dégoût envers Jem.

Je l'ai franchement trouvé stupide. Au début et à la fin du livre. J'ai aimé comment elle était durant sa ''comédie''. En jouant à la plus maligne en s'infiltrant dans le groupe des populaires, elle a fini quand même à s'attacher à eux, même si c'est impossible pour elle, car elle ne peut pas être amis avec des gens comme ça voyons ! C'est pas normal ! Elle avait l'occasion de se reconstruire et elle à tout gâcher. Je l'ai trouvé stupide car elle ne s'est fiait qu'à une liste envoyé anonymement pour se venger. Sans même prendre le temps d'y réfléchir. Étant donné qu'ils étaient populaire, c'est forcément qu'ils étaient mauvais. Même après qu'elle se soit attaché un tant sois peu à eux.

Bref' Jem est... loin d'être plaisante. Et elle n'a eu que ce qu'elle méritait à la fin pour avoir fait souffrir les mauvaises personnes.

Deuxièmement l'intrigue. Bah je regrette que l'auteur dès le sixième chapitre nous met clairement un BIG indice sur le pourquoi du comment Kai s'est suicidé. Spoiler(cliquez pour révéler)Il est dit que Louise s’engueule avec Max. Max s'en va et deux ligne plus loin, Kai s'en va mystérieusement aussi. Pas besoin d'être un génie pour deviner la suite. J'en ressort déçu. Mais triste, pas triste pour Jem qui elle n'a que ma pitié. Mais triste pour Sasha, pour Lucas, pour Stu, pour la famille de Jem'. Pour moi Jem' n'est qu'une égoïste, qui n'a jamais voulu réellement admettre qui elle était, elle est même pire que Louise . C'est incompréhensible mais vraiment j'ai de la haine envers Jem'. Sa vengeance aura fait souffrir beaucoup de monde pour finalement ne rien faire envers les principaux persécuteur. Elle a ruiné sa vie et elle l'a mérité.

Bref' je ressort de ce livre énervé. Si l'auteur voulait me faire haïr la protagoniste. Et bien c'est réussi. Point fort c'est l’additivité du livre. Je me suis couché très tard, juste pour voir jusqu'où la Jem' irait dans sa mauvaise revanche et j'ai vraiment eu de la peine pour Stu' et pour Sasha et Lucas. Vraiment. C'est le seul point du livre qui m'a chamboulé. Et quant à Jem' et bien sa fin aura été comme elle nous l'a bassiné dès le début du livre quoique non, Spoiler(cliquez pour révéler)Elle meurt, en voulant rattraper la dernière lettre de Kaiau dernier moment elle regrette même si c'était un accident et bien elle n'y a pas échappé. Et je dis que à force de nous avoir bassiné avec ça tout le long du livre et bien tu n'as eu que ce tu méritais. Et je suis entièrement triste pour les épreuves qu'elle va faire traverser par ses parents, accident ou pas.

Donc voilà, Undone, m'a appris à haïr le personnage principale mais à réussi à me faire aimé tout le reste. Kai mais surtout Stu', Sasha, Lucas etc. Je leur souhaite beaucoup de bonheur, loin de Jem'.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Althea 2013-10-18T10:26:36+02:00
Argent

http://altheainwonderland.blogspot.fr/2013/09/revanche.html

Le problème de Revanche c'est qu'il y a des trucs magnifiques et d'autres qui le sont beaucoup moins. Pendant longtemps j'ai même pensé que ce serait un coup de cœur : après tout il y a tous les ingrédients pour que ça en soit un. Sauf que la mayonnaise ne prend pas et que tout n'est décidément pas utilisé à bon escient. Et puis plus loin dans ma lecture j'ai commencé à déchanter. J'ai terminé en étant franchement en colère. Mais j'ai quand même mis 4 étoiles. J'ai mis 4 étoiles pour Kai. Pour Lucas. Pour Sasha.

Vous savez à cause de qui j'aurais certainement pas mis un petit cœur ou même 5 étoiles ? Pour Jem. La fille qui est centrée sur elle-même, vit avec des œillères, et qu'on doit suivre tout au long du roman. Au début pourtant elle est terriblement attachante. Son désespoir et sa peine face à la perte de son meilleur ami sont extrêmement touchants et on se reçoit ses émotions par vagues puissantes en pleine tête. Le problème c'est qu'après ça se gâte et qu'elle devient très honnêtement insupportable. Ce qui m'a poussée à me poser cette question : est-ce que Jem n'est pas attachante par le seul regard de Kai ? Est-ce que ce n'est pas vraiment Kai qui nous fait ressentir toutes ces émotions au début de l'histoire ? Et en fait oui, c'est Kai le responsable. C'est lui qui marque tous les bons côtés de Jem de son empreinte. C'est lui qui nous fait verser toutes les larmes de notre corps. Il brille de son absence du début à la fin et sa présence est tellement vibrante via ses lettres qu'il en est presque ironiquement un des personnages les plus vivants du roman.

Les personnages secondaires ont donc la lourde tache de relever Jem et sa personnalité insipide. Le fait est que même si ils s'en sortent honorablement bien en ce qui concerne leurs propres personnes, Jem n'en brille pas beaucoup plus. On a tout au plus un espoir de rédemption pour la demoiselle. Personnellement je m'accrochais vraiment à Sasha et Lucas comme à des bouées de sauvetages. Surtout à Lucas. Parce que Cat Clarke arrive à faire en sorte que Kai nous manque aussi à nous autres petits lecteurs. Il laisse réellement un vide qui parfois semble insurmontable. Et comme Jem n'est d'aucune aide, il y a les autres pour tenter de nous garder la tête hors de l'eau. Et si seulement Jem n'étais pas bloquée dans cet engrenage de haine ! Si seulement elle ne se complaisait pas dans son aveuglement comme une petite fille capricieuse !

Et puisqu'on parle de la haine de Jem, autant parler de la vendetta dans laquelle elle se lance et sur laquelle repose une très grande partie du roman. Je ne veux pas en dire trop pour ne pas spoiler les plus naïfs d'entre vous, mais soit je suis la réincarnation de Sherlock Holmes, soit Jem est d'une stupidité effarante ! La situation est juste insupportablement évidente telle un camion poubelle au milieu d'un champs de marguerites. (Oui les comparaisons imagées font parti de mes nombreux talents) On ne peut donc qu'être frustré à l'extrême face à son manque de réflexion, au point que ça en devienne presque ridicule d'ailleurs.

Je conclurais mes divagations en parlant des leçons distillées dans ce roman. Parce que forcément lorsqu'on écrit un livre sur l'homosexualité et le suicide, deux thèmes très sensibles voir parfois tabous, on sème des petites leçons. Et Cat Clarke en a semées de très belle. Les réflexions sur le suicide de Kai, l'homosexualité et le harcèlement, sont présentées de manière très juste et pudique. En fait ce roman aurait pu être un vrai concentré de magnificence, de justesse, d'émotions et de délicatesse... si il n'y avait pas eu Jem pour tout gâcher. (Merci Jem)

Au final, faut-il lire Revanche ? J'ai envie de vous dire que rien que pour Kai, oui. Que pour Lucas et la preuve vivante que les apparences sont parfois trompeuses, ça vaut le coup. Je vous conseillerais juste d'avoir un punching-ball dans le coin, histoire de ne pas être démuni une fois la dernière page tournée. Je vous conseillerais aussi de ne pas essayer de vous sentir en phase avec Jem. Parce que le point de vue de Jem est bien trop biaisé et erroné. Et je pense que peut-être ma plus grosse erreur avec Revanche a été d'avoir essayé, voir cru au début, de me sentir proche d'elle. Sauf que Jem a été le frein à un roman qui aurait très franchement pu être plus que fantastique.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par jannett 2014-02-12T18:39:19+01:00
Diamant

wahoo!

Il y a des livres qu'on lit et qu'on apprecie, et puis il y a des livres qui nous soulevent, qui nous bouleversent, qui nous dépriment.

Revanche fait partie du deuxieme groupe.

L'histoire peut paraitre assez simpliste mais est beaucoup plus complexe. Jem a rencontré Kai quand elle avait sept ans. Ils sont vite devenus meilleurs amis. Leur amitié est si forte, attachante, émouvante, formidable. Si forte, qu'on se met a penser que, a cote de Kai et Jem, nos amis sont des inconnus.Jem est peu a peut tomber amoureuse de Kai, lequel est gay, mais elle s'en faite a l'idée. Un jour, une vidéo extrenement humiliante pour Kai est postée sur internet. Il ne supporte plus les insultes homophobes qu'il recoie en quantité, surtout qu'il n'avait pas encore fait son comming out et se suicide. Jem est dévastée par sa mort, de plus, il a laissé 12 lettres pour chaque mois pour elle. Jem décide de se venger contre tous ceux qui ont provoqué le suicide de Kai, et de se suicider elle aussi après avoir lu les lettres. Elle frappe la ou ça fait mal, et détruit tout sur son passage, même elle même. Elle est trop déterminée, trop bornée, trop aveuglée par la mort de Kai,pour se rendre compte que plus elle avance dans sa vengeance plus elle se détruit. Elle ne reflechit pas une seconde aux consequences multiples de ses actes. Elle pert sa conscience. Elle s'autodétruit sans même s'en rendre compte. Elle touche le bonheur du bout des doigts mais le repousse aussi loin qu'elle peut, s'y refuse avec violence, se forçant a être malheureuse. Kai est extremement présent et attachant malgré le fait qu'il soit mort, ce qui est plutôt déroutrant. Kai est le genre de personnage qu'on a envie de prendre dans nos bras et de serrer le plus fort possible. Il ne pouvait pas mourir, c'est comme si il n'en avait pas le droit, c'est trop dur pour Jem. Ses lettres sont bouleversantes, déchirantes sans vouloir l'être. Elles sont juste d'une sincerité et d'une justesse déchirante. Kai adorait la vie, et rien que pour ça, il ne meritait pas ce destin fatal et injuste.

Revanche est le genre de livre qui nous fait profondement reflechir a nos actes. Il nous faut reflechir sur la portée de nos gestes et de nos paroles, sur toutes les moqueries nulles qu'on a pu dire et à ce qu'elles auraient pu entraîner.

Spoiler(cliquez pour révéler)La fin est dévastatrice, méchante, déchirante, magistrale. La fin, ou plutôt une phrase de trois mots qui veulent tout dire. Une fin brève, rapide, tranchante mais pas sans douleur. Dans Revanche tout tient a un fil. Kai ne serait pas mort si il n'avait pas tourné la tête vers le portable. Jem ne serait pas passée par dessus le pont si il n'y avait pas eu ce coup de vent fatal. Sacha ne serait pas défigurée si Stu n'avait pas fait un mouvement brusque. Dans Revanche, tout est consrtuit sur des "si", c'est d'autant plus tragique. Le simple fait de se dire tout ce qu'un simple mouvement de nuque a pu déclancher est bouleversant.

Lisez ce livre, il en vaut vraiment la peine. ;)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par DML12 2013-09-02T13:52:09+02:00
Diamant

Undone est un livre dévastateur. À la fois dérangeant et terriblement addictif.

Undone, c'est l’histoire de Jemima et Kai. Une amitié absolument magnifique les lie. Ils sont tout l’un pour l’autre, ils se comprennent en un regard, savent exactement les mots qui réconforteront l’autre. C’est une amitié qui n’arrive qu’une seule fois dans toute une vie et qu’on aimerait tous un jour connaître. Depuis toute petite et aussi loin qu’elle s’en souvienne, Jem est amoureuse de Kai. Des sentiments qu’il ne peut partager puisqu’il est homosexuel. Avec le temps, Jem a appris à vivre avec et leur amitié est toujours restée aussi inébranlable et parfaite. Jusqu’au jour où l’homosexualité de Kai est révélée au grand jour dans une vidéo et il se suicide. Suite à sa mort de Kai, c’est une Jem complètement détruite et dévastée qu’on suit. Et puis les lettres arrivent, douze au total, une chaque mois. Kai n’a pas laissé totalement Jem toute seule, et à travers ses lettres Kai lui donne quelques petits conseils, des défis, et lui témoigne encore son amour.

Néanmoins, Jem devient très vite obsédée par l’idée de venger Kai et humilier les responsable. Ces derniers ne sont autres que les garçons les plus populaires du lycée. Alors à fin de mener à terme son Plan, Jem décide d’intégrer leur groupe pour mieux les détruire de l’intérieur.

Laissez-moi tout d’abord vous parlez des protagonistes. Jem est une héroïne à la fois attachante et détestable. Je n’ai pu m’empêcher de l’aimer et de souffrir avec elle tout au long du roman mais il y aussi un autre côté. Il y aussi la Jem qui serait prête à tout pour venger son meilleur ami, peu importe les conséquences. La Jem qui va toujours plus loin. La Jem plus que perturbante. Et pour y arriver, Jem se crée un nouveau « soi ». Nouvelle coupe de cheveux, nouveau style de maquillage et look mais surtout nouvelle personnalité. Et elle ne cesse d’osciller entre les deux. Jem est une protagoniste dérangeante qu’on ne peut s’empêcher d’aimer parce qu’elle est humaine. Humaine avec ses défauts et ses failles.

Il y aussi Kai, son exact opposé. Et bien qu’il soit totalement absent, Kai est omniprésent. On apprend à le connaître grâce à quelques flash-back et ses fameuses lettres. Kai m’a vraiment touché parce que c’est un garçon adorable, et pétillant.

Et enfin, il y a tout les autres personnages : Lucas, Sasha, Stu, Louise, et tous le groupe des « populaire », sans oublier aussi Noah. Tous vont extrêmement me manquer (même Amber !) car ils font partis intégrants de Undone et paraissent tous être tellement plus que des êtres de papiers !

Au niveau de l’action et des rebondissements, attendez-vous à avoir le souffle coupé. Réellement. Une fois le début qui peut paraître long, tout n’est que surprises, trahisons et révélations. J’ai même succombé à la relation de Jem et Lucas, une romance spéciale, à mi-chemin entre le sexe et un couple normal. Parce évidemment tout à propos de Jem n’est Pas normal. Ne peut pas l’être. Entre l’intrigue et une protagoniste tel qu’elle, il est impossible de ne rien ressentir. C’est une avalanche, un concentré de sentiments qui déferle et dévaste tout. La peur, l’angoisse, la haine et même l’amour sont décuplés au centième.

Et puis il y a cet horrible pressentiment, que quelque chose d’horrible va arriver, que quelque chose va déraper tandis que la tension monte, que l’atmosphère devient de plus en plus sombre jusqu’à la fin.

Et quelle fin ! Mon dieu ! J’ai bien cru que mon cœur s’arrêterait définitivement de battre. Parce que ces derniers chapitres sont atroces, cruels et déchirants. Et le plus dur est que je sais que Undone n’aurait pu se terminer autrement. Durant cet unique instant, Jem redevient elle-même, complètement mais il est déjà trop tard.

En résumé, Undone est un livre magnifique et dévastateur. Jem est aussi attachante que perturbante. L’intrigue une fois en place n’est qu’une suite de coup de théâtre impressionnant.

Undone est un livre qui fait réfléchir, sur la jeunesse, l’homosexualité, les préjugés et tant d’autres choses. L’écriture de Cat Clarke est simple et brut, les lettres de Kai apportent un peu de légèreté dans l’ambiance lourde et sombre. L’auteure n’a pas écrit un livre, mais un véritable coup de poing littéraire qui restera longtemps dans ma mémoire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Kiiwako 2014-01-12T16:05:18+01:00
Or

J'ai apprécié ce livre. Le début était un peu répétitifs mais la fin m'a convaincue. L'histoire est entraînante, addictive. Je ne cache pas que je ne suis pas une très grande fan de Cat Clarke. Ses histoires sont très créatives, mais je n'aime pas énormément son style d'écriture. L'histoire est banal mais juste. L'écriture est parfois un peu familière. Kai se suicide et laisse derrière lui une Jem dévastée qui ne pense qu'à se venger. L'histoire est progressive, Jem se lie d'amitié avec les personnes qui sont accusés d'être responsable du suicide de Kai. Puis vers la fin -ce que j'ai vraiment apprécié- un gros virement de situation et tout arait sorti d'un film d'horreur. Spoiler(cliquez pour révéler)Sasha qui tombe dans le feu, Lucas, Stu et Bugs n'ont jamais filmé Kai, c'est Louise, et Max est l'homme que Kai aimait. La fin était parfaite. Elle nous laisse penaud, frustré par cette vie parfaite qui échappe des mains de Jem. J'ai pleur comme une madeleine. La scène tait trop parfaite. La lettre s'envole. Elle se penche pour désespéramment la rattraper. Se rend compte qu'elle veut vivre. Mais elle glisse. C'est trop tard. Jem est morte. Sasha va bien. Elle veut lui parler, Lucas aussi. Tout fini par s'arranger. Mais c'est trop tard. Cette fin est frustrante. Elle nous met en colère. La chose que je pensais à la fin, c'est Lucas, Sasha, Louise, et toute ces personnes qui sont restés. La culpabilité va les dévorer. Louise l'a foutu dehors comme avec Kai et pourtant si elle aurait su. Deuxième erreur. Deuxième suicide.

Pour conclure, ce livre est magnifique surtout la fin qui nous fait ressentir une émotion inhabituel ; la frustration.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MARQUISE66 2013-11-13T20:31:50+01:00
Diamant

Alors là j'ai prie une énorme claque avec ce roman ...

Jusqu’où iriez-vous pour connaitre la vérité ?

Et bien moi je vous répondrais jusqu'au bout je voudrais savoir sans répit je ne lâcherais rien...

Je suis complètement chamboulé par se livre triste et beau...

Une Jem des plus touchantes je l'adore bouleversante, on ne peut que l'aimer et vivre son parcours pour savoir comment tout sa vas finir .

Jusqu’où ira Jem pour venger l’être qu'elle aimait le plus au monde mystère il vous faudra le lire...

Je me suis imprégné ! de cet univers et en est ressorti touché en plein cœur...

Ce livre est bien dévastateur ! Perturbant ! Obsédant !

Et carrément bouleversant...

Énorme COUP DE CŒUR ❤

Je le relirais aussi souvent que mon cœur le désirera...

Il restera MON COUP DE CŒUR ET MON LIVRE PRÉFÉRÉ

❤ de l’Année 2013 dans cette catégorie...

Sublime ❤

_____/)___/)______/¯"""/')

¯¯¯¯¯¯¯¯¯)¯¯¯¯¯'_„„„,)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par monAngemonEnfer 2014-05-13T21:07:14+02:00
Diamant

Ce livre m'a rendue sourde, muette, aveugle, amnésique, il m'a arraché les yeux, dévoré les tripes,brisé le cœur. Je suis dévastée. 500 pages de vérités, qui ont pulvérisées ce qu'il restait de ma tête.

C'est un cris, un hurlement, un éclat de rage et de douleur.

Chapitre 52, torture insoutenable. Je croyais pourtant que cette horreur prendrai fin.

Chapitre 53, l'auteur trouve le moyen de me rendre folle. J'ai détesté ce livre parce que je l'ai adoré, parce que je l'ai vécu a en perdre la raison.

Détestable et remarquable à la fois. Pour cette écriture crue, vivante et tellement -trop-réaliste.

Le livre est fermé maintenant.

Je ressens un vide infini.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par [email protected] 2013-11-20T17:40:48+01:00
Diamant

Revanche, c'est un livre intense. On pourrait aussi l'appelé « Comment Cat Clarke m'a détruite de l'intérieur ».

Cat Clarke, par qui je n'étais pas emballée dans ses premiers romans, a réussi à totalement me convaincre avec ce livre-ci.

On suit ici Jemima, Jem pour les intimes, une jeune fille amoureuse de son meilleur ami, Kai. On ne peut pas faire plus cliché jusque là. Sauf que ce meilleur ami en question est homosexuel. Et qu'il se suicide, suite à une vidéo de lui mise en ligne sur Internet.

S'en suit alors l'histoire de Jem. Qui va se battre pour faire éclater une vérité qu'elle aurait peut-être mieux fait de laisser enterrer. Jem, on l'aime. On la déteste. On l'aime pour son caractère. On la déteste également pour son caractère. Suite au suicide de son meilleur ami, elle essaie de rentrer dans le cercle très fermé de ceux qui l'ont persécuté. Pour mieux les détruire de l'intérieur, comme elle le dit si bien elle-même. Pour venger Kai, et ce quel qu'en soit les conséquences.

Après coup, je me rends compte qu'on estime Jem uniquement par les lettres que Kai lui a laissé. Sans elles, elle serait juste une adolescente aveuglée par son idée de revanche. C'est une personne butée, bornée, têtue.

Kai, c'est l'humain. Il est omniprésent dans le livre. Comme le dit si bien Althea, c'est un personnage qui brille par son absence.

J'ai également beaucoup apprécié les personnages secondaires. La mère de Jem, pour commencer, qui ne sait pas comment gérer sa fille. Emo, Rebelle, Jem est le cauchemar de toute mère. Sasha, l'amie dont tout le monde aurait besoin. Lucas, le mec dont toute ado aurait envie de s'accrocher.

J'ai eu mal pour Kai. J'ai eu mal pour Jemima. J'ai eu mal pour Sasha et Lucas. J'ai souffert quand ils ont souffert ; j'ai pleuré quand ils ont pleuré.Et la fin.. Mon Dieu, la fin. C'est une claque. J'ai dû pleurer pendant trois bonnes heures. Parce que la fin est injuste. Terriblement injuste. Cat Clarke a ici son livre le plus aboutit selon moi. Non seulement par rapport aux personnages, mais également grâce à l'action. Le suicide est un thème rarement abordé dans la Littérature Jeunesse, mais Cat Clarke brise tous les tabous.

Je n'ai qu'une chose à dire : Gardez la boîte de mouchoir à la lecture de ce livre. Vous en aurez grandement besoin.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode