Livres
458 484
Membres
411 871

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Allyssahp 2019-04-04T09:39:30+02:00

Mais j’etais terrorisée parce que son insistance me faisait prendre conscience que je n’etais pas en sécurité, et ma mère non plus. Pour être honnête, je le savais déjà au fond de moi, mais sans raison précise tout ça me paraissait surréaliste

Afficher en entier
Extrait ajouté par louana31 2019-05-06T16:33:25+02:00

-Je vais être franc, s'il y a encore un problème, je te jette en travers de mes épaules pour t'emmener loin d'ici, que tu le veuilles ou non.

En dépit de la situation, l'image me fit sourire.

-Je viens de visualiser la scène, et je trouve qu'elle a un côté curieusement sexy.

-Normal, j'en fais partie...

J'éclatai de rire.

-Ce n'est pas la modestie qui t'étouffe.

-Nan.

Nos regards se vissèrent l'un à l'autre.

-Tout ira bien.

-Oui, murmura-t-il.

Cole me prit dans ses bras et je me retournai pour me blottir contre lui. Il n'était que force et chaleur et, entre ses bras, c'était facile de croire que tout irait bien.

C'était facile de faire semblant.

Afficher en entier
Extrait ajouté par louana31 2019-04-30T13:35:01+02:00

- Tu es splendide.

- C'est parce que je n'ai pas de mec, du coup je passe tout mon temps libre à la salle au lieu du plumard.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Allyssahp 2019-04-04T09:37:42+02:00

Je me levai pour rincer mon verre dans l’evier tandis qu’ils sortaient. Puis je restai plantée là, les yeux dans le vague, essayant de comprendre ce qui venait de se produire. Cramponnée au bord de l’evier, je pris une profonde inspiration, sur le point de péter un cable. Du genre à faire pâlir ma petite crise de tout à l’heure dans la cuisine.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Allyssahp 2019-04-04T09:35:40+02:00

Avant que je puisse m’interroger sur le large sourire qui ornait son visage, elle ouvrit complètement la porte, révélant le visiteur en question.

Je me raidis sur mon siège, la gorge nouée.

Cole se tenait à côté d’elle.

Afficher en entier

— Je ferai toujours en sorte que votre fille soit en sécurité.

Je poussai un grognement inarticulé. Pas très élégant, mais c'était plus fort que moi.

— Tu as dit quelque chose, bébé ? me demanda Cole.

Je relevai la tête, un sourcil haussé.

— Rien du tout.

Je marquai une pause.

— Et arrête de m'appeler bébé.

— Trop mignon, dit ma mère, une main sur la rampe. Vous êtes trop mignons.

Afficher en entier

— Je voudrais que tu me rendes un service, dit ma mère à Miranda alors que je glissai mon avant-bras dans l'anse de mon sac. Persuade-la d'appeler...

— Maman ! la coupai-je sèchement.

— ... Cole, acheva-t-elle sans me prêter attention. Parce que je ne veux pas croire que ma fille ait le numéro de téléphone de cet homme et qu'elle ne l'appelle pas.

Oh mon Dieu.

Les yeux de Miranda étincelèrent.

— Donc, il est vraiment canon ?

— Oh que oui. J'ai presque envie de prendre cette carte et de l'appeler moi-même, répondit ma mère. Il s'est vraiment bonifié avec l'âge, Miranda. Ce garçon est devenu un homme.

Oh, mon Dieu.

Afficher en entier

— Tu es splendide, dit-il, puis il éclata de rire comme j'écarquillai les yeux. C'était maladroit, n'est-ce pas ? Peu importe. C'est la vérité. Tu es aussi belle - non, tu es plus belle encore que dans mes souvenirs.

Je sentis mon visage s'empourprer et mes lèvres s'entrouvrirent.

— Tu as quelqu'un dans ta vie ? demanda-t-il à brûle-pourpoint. Ça non plus, ce n'était pas le truc à dire, hein ?

— Non, répondis-je sans réfléchir. Enfin, non, je n'ai personne.

Son visage se fendit lentement d'un sourire, et bon sang, sa réaction me fit palpiter le coeur de la plus délicieuse façon.

Afficher en entier

— C'est vraiment toi, déclara-t-il.

Pour la seconde fois de la journée, le monde cessa de tourner. Sa voix, mon Dieu, sa voix avait pris un timbre plus grave, plus rauque, mais je la reconnaissais.

— J'avais du mal à y croire.

Cole s'avança vers moi et tous mes muscles se tétanisèrent.

— Une partie de moi refusait même d'y croire, au cas où il se serait trompé, mais non. C'est bien toi.

Je le buvais des yeux tandis que mon coeur tambourinait violemment contre mes côtes comme s'il voulait s'échapper.

Afficher en entier

Elle s'interrompit soudain et je levai les yeux vers elle tout en plaçant la dernière bougie à côté de la cheminée. Elle avait une drôle d'expression. Comme si elle ne savait pas si elle devait tourner de l'oeil ou faire la danse de la joie. Et j'avais déjà vu ma mère faire cette danse. Les genoux levés haut et les bras écartés. Mais ce n'était pas ça.

Son regard était rivé sur quelque chose derrière moi et elle s'exclama :

— Ça alors...

Fronçant les sourcils, je me retournai et tout - absolument tout - se figea. La terre s'arrêta de tourner. Mon coeur bondit violemment dans ma poitrine, et cessa peut-être même de battre. Je n'exagère pas. Je levai une main et pressai ma paume au milieu de ma poitrine.

Un fantôme du passé se tenait devant moi.

Et c'était Cole Landis.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode