Livres
515 007
Membres
528 210

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Penny5 2018-05-09T16:53:36+02:00

Choc frontal. Je faillis m’étrangler avec ma propre salive. Il venait de prolonger notre séjour d’une semaine sans me demander mon avis !

- Qu’en dis-tu, chérie ? m’interrogea-t-il en plantant des yeux brillants d’amour dans les miens.

Double choc. J’agonisais tel un cafard venant de recevoir une giclée de bombe insecticide sur la tête.

J’eus un sourire crispé pour cacher mon trouble.

- Alors, c’est réglé ! conclut ma grand-mère, aux anges.

Je bouillonnais et tentais de contenir ma colère. De quel droit avait-il décidé de rester ? Il allait me coûter une fortune !

Afficher en entier
Extrait ajouté par sasa3695 2020-04-30T22:04:37+02:00

En sortant du pub, nous nous arrêtâmes dans une épicerie fine. Damon voulait absolument acheter un cadeau pour ma grand-mère et du vin pour mes parents.

-Et pour ta soeur? Qu'est-ce qui lui ferait plaisir?

-Une muselière?

Afficher en entier
Extrait ajouté par SELYA19 2019-09-25T23:05:43+02:00

Une fois dans le taxi, je pleurai toutes les larmes de mon corps.

J'allais retrouver ma petite vie. En pire.

Parce qu'on n'efface pas les souvenirs cruels.

Ils restent.

Comme des blessures qui ne cicatrisent jamais, ils portent la trace de nos échecs. Saignent. Et tachent tout ce qu'ils trouvent.

Afficher en entier
Extrait ajouté par SELYA19 2019-09-25T23:02:38+02:00

Parce que j'étais partie bien trop loin. Bien trop haut. Là où la réalité n'existe plus. Là où mes pensées sont reines, portent des robes longues cousues de strass, dansent le charleston et vivent une vie de conte de fées, une flûte de champagne à la main. Là où les larmes se transforment en océans turquoise. Où la peine est au donjon, enfermée à double tour.

Là où j'existe, mais seule.

Un château inconnu, au pays des meilleures musiques, des meilleurs films, des plus beaux baisers de cinéma, des plus belles fleurs, dans des flacons de douceur et de romantisme.

Argh ! Qu'on me libère de ce lieu chimérique et vain !

Afficher en entier
Extrait ajouté par SELYA19 2019-09-25T22:55:34+02:00

- Pas du tout ! Il faut beaucoup de courage pour affronter le regard des autres et prendre le risque de décevoir les gens qu'on aime.

Afficher en entier
Extrait ajouté par SELYA19 2019-09-25T22:54:33+02:00

Assise à ses côtés, à siroter un jus de pomme tiède, j'étais redevenue la fille insignifiante. Je me sentais comme une mouche dans une assiette. J'étais l'anomalie à entourer dans le jeu des sept erreurs. Mais pas celle qui était difficile à trouver.

Non.

J'étais l'erreur qui sautait aux yeux.

Afficher en entier
Extrait ajouté par SELYA19 2019-09-25T22:52:30+02:00

Eh bien ! dans ce cas, pour filtrer la métaphore, je pouvais dire que ma vie n'était qu'un brouillon. Une sorte de premier jet bourré de ratures, de chapitres inintéressants, avec une structure et une intrigue complètement ratées. Aucun climax, aucun moment palpitant : on en restait à l'état d'ébauche, là où l'auteur présente les personnages et la situation. Pour ça, j'avais tout bon : la pauvre fille ordinaire qui n'attendait qu'une chose, une vie extraordinaire. Sauf que ça ne venait pas. J'avais beau vivre dans cette ville palpitante, il ne se passait jamais rien.

Afficher en entier
Extrait ajouté par SELYA19 2019-09-25T22:48:44+02:00

Pourquoi ne pouvait-on pas choisir son destin ? Puisque nous étions tous uniques, quel mal y avait-il à définir dès le début le type de vie que l'on souhaitait ? Est-ce qu'avant de naître l'esprit choisissait un mot pour donner le ton à toute notre existence ? Est-ce que j'étais arrivée et j'avais dit "banale", avant de sauter ?

Afficher en entier
Extrait ajouté par SELYA19 2019-09-25T22:46:19+02:00

Fichus doutes. J'aurai aimé savoir ce que ça faisait d'être une autre, juste une seconde. Être de celles à qui tout réussit, celles qui avancent droit devant, la tête haute, et ne restent pas bloquées, enlisées, dans une vie qu'elles n'ont pas choisie.

Afficher en entier

Comment était-il possible de ressentir autant d'émotions pour un homme que je n'aimais pas? Éprouvait-il la même chose? J'en doutais. Ce n'était qu'un travail pour lui. Mais comment faisait-il pour rester indifférent? Je serais tombée amoureuse à chaque fois de mon partenaire si tous les acteurs embrassaient comme lui.

C'était le baiser le plus magique du monde.

Le plus radieux de l'univers.

S'il avait été une lumière, il aurait été incandescent.

S'il avait été une musique, It's a Man's Man's Man's World de James Brown. Des fleurs? Des roses, douces et piquantes. Une couleur? Le rouge.

Un baiser à la fois brûlant, tendre et passionné.

Le baiser parfait.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode