Livres
512 291
Membres
523 563

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Rêves de machines



Description ajoutée par x-Key 2017-01-02T12:19:16+01:00

Résumé

En 1663, la jeune Mary Bradford fuit l’Angleterre avec sa famille pour le Nouveau Monde. À bord de leur navire, elle fait la connaissance de l’époux à qui ses parents la destinent.

En 1928, Alan Turing, l’un des pionniers de l’informatique, planche sur le fonctionnement du cerveau et de l’esprit humain.

En 1968, Karl Dettman crée le logiciel de discussion MARY. Il trouve un succès immédiat auprès de son épouse qui lui consacre toutes ses nuits. Elle aimerait que Karl le dote d’une mémoire mais ce dernier s’y refuse, pressentant les risques d’une telle invention.

En 2035, la petite Gaby est au plus mal. Comme bien d’autres enfants, elle s’est vu confisquer le robot avec lequel elle avait noué des liens privilégiés. Elle ne communique plus qu’avec MARY3, désormais pourvue de souvenirs et d’empathie.

En 2040, Stephen R. Chinn purge sa peine pour avoir conçu des poupées dotées d’une conscience si performante qu’elles ont complètement anéanti les relations sociales entre les adolescents de toute une génération.

À travers les siècles et les continents, ces cinq voix s’entremêlent et retracent la création de l’intelligence artificielle et ses dérives.

Dans ce brillant roman, Louisa Hall nous propulse au cœur d’un futur dangereusement proche où les robots sont plus sensibles que leurs créateurs, posant une question essentielle : qu’est-ce qu’être humain ?

(Source : Gallimard)

Afficher en entier

Classement en biblio - 12 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par quoi-de-neuf-docteur 2019-07-18T14:40:22+02:00

Je pensais à ça quand le soleil a percé une nouvelle fois et, le temps d'un instant, tout a été baigné de lumière et la moindre vaguelette, loin à l'horizon, avait une frange étincelante de peinture dorée.

Nous n'avons rien d'autre, j'ai pensé. Seulement quelques brefs moments radieux qui nous sont repris avant même qu'on ait perçu ce qu'on a reçu.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Arwen14 2020-01-21T09:39:15+01:00
Diamant

Je l'ai découvert vraiment par hasard, sur une étagère au rayon science-fiction, et il m'a attiré dès le début. Dans le même style que Cloud Atlas de David Mitchell (qui est vraiment très bien soit dit en passant !), "Rêves de machines" est aussi génial.

Des personnages, tous liés les uns aux autres à travers les époques par l'intelligence artificielle et les robots. Des histoires originales et émouvantes, développées tour à tour tout au long des cinq parties composant le roman. Ainsi, on traverse l'Atlantique aux côtés de Mary Bradford à travers son journal intime - dont le style d'écriture est original d'ailleurs ; puis nous suivons l'évolution du projet mené par Alan Turing, de créer un cerveau mécanique. Nous découvrons également l'histoire de Karl Dettman, l'inventeur d'une machine parlante améliorée ensuite par Stephen China, condamné à la prison à cause de la "poupée parlante" trop semblable à l'humain qu'il a confectionnée. Et la conséquence de tout cela en une petite fille, Gaby, à qui on a retiré sa "poupée parlante", devenue son amie, et qui a perdu l'usage de ses jambes, restant enfermée dans sa chambre toute la journée durant.

Chacune de ces histoires (de ces "voix", comme il est dit dans le roman) est enregistrée dans la mémoire de ce robot destiné à s'éteindre pour toujours dans un hangar perdu au milieu du désert.

Louisa Hall traite de la différence entre le robot et l'humain, frontière assez poreuse dans ce roman. Si l'intelligence artificielle progresse dans le sens imaginé par ce roman, et que les robots deviennent de plus en plus similaires aux humains, faut-il s'en méfier ? Et dans ce cas, qu'est-ce donc qu'être humain ?

Un roman qui explore toutes ces réflexions (sur l'intelligence artificielle, la place des robots dans la société...) de manière originale, vaut le détour, selon moi !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par kadeline 2020-01-13T15:34:30+01:00
Lu aussi

Dans rêves de machine, on retrace à travers les siècles une histoire possible de l’intelligence artificielle. Niveau temps, on part de loin car on commence avec Mary sur l’un des premiers bateaux de colons à destination des Amériques. Ca laisse perplexe de remonter si loin dans le temps, bien avant les ordinateurs mais c’est justifié. Et l’on s’arrête aux alentours de 2160 en parlant des conséquences du développement de l’IA.

Le sujet me plaisait énormément et ça partait vraiment bien mais au fur et à mesure que je tournais les pages ça s’est délité. Clairement je suis allée au bout pour pouvoir en parler au club de lecture sinon je me serais arrêtée au 2/3 maximum.

Je reconnais que niveau littéraire il y a eu de l’idée et du travail qui mérite de s’y attarder mais niveau histoire et rythme ce n’est pas terrible. On suit 5/6 personnages, chacun vit à une période différente, chacun a une façon de s’exprimer qui lui est propre mais aussi un style d’écrit personnel (compte rendu d’audience, dialogue, lettre…). C’est une sacrée prouesse de réussir un tel exercice et de le réussir. On sait toujours exactement qui parle et à quelle période on est. Mais cette force est aussi son principal défaut. Qui dit plusieurs styles et narrateurs, dit préférence. Il y a des passages où l’on accroche et d’autres non. Mary sur son bateau écrit un journal intime sous forme télégraphique ça m’horripilait de ne pas avoir de phrases construites ni cohérence dans un même paragraphe. Les dialogues entre une IA et une jeune fille qui avait une poupée très abouti niveau IA c’était génial et les lettres d’Alan Turing aussi mais les autres au bout d’un moment je n’avais plus envie de les suivre et ils représentaient un grande partie du texte.

Outre l’IA, un autre fil conducteur est présent : le deuil et son acceptation. Chaque personnage vit une perte que ça soit un vrai décès ou l’éloignement d’un proche pour différente raison.

Je suis heureuse d’avoir découvert ce texte pour sa prouesse technique et sa qualité littéraire mais niveau histoire il y a vraiment un problème de rythme et d’inégalité des personnages.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mataii 2019-03-03T20:07:03+01:00
Lu aussi

Vraiment pas accroché à ce "roman". On suit 5 histoires distinctes qui sont plus ou moins liées entre elles dans le temps. Chacune se présente comme un témoignage (journal de bord, lettres, transcription de conversations...) avec pour point commun l'intelligence artificielle. Les hommes deviennent dépendants des machines et en perdent toutes relations sociales, tandis que les machines s'humanisent et veulent tisser des liens.

Ca manque de rythme, on avance mais il n'y a pas vraiment de finalité. Les personnages ne sont pas attachants, même si on retrouve le fameux d'Alan Turing : sa relation épistolaire est ennuyeuse. Je me suis plus intéressée à la vie de la jeune Mary (1663) et son voyage vers le Nouveau Monde : pas de SF ici mais une aventure humaine décrite dans son journal de bord, un comble...

Afficher en entier

Dates de sortie

Rêves de machines

  • France : 2017-03-09 (Français)
  • France : 2019-02-07 - Poche (Français)

Activité récente

Liciab l'ajoute dans sa biblio or
2019-08-19T20:55:09+02:00

Évaluations

Les chiffres

Lecteurs 12
Commentaires 3
Extraits 4
Evaluations 5
Note globale 6 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode