Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de RevesetImagines : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
Twilight, Tome 4 : Révélation Twilight, Tome 4 : Révélation
Stephenie Meyer   
super fin, mais si j'etais decu que ca se finissent!! un peu long a certain moment et j'aurai esperer une vrai bataille entre les volturi et les cullen mais j'ai quand meme adorer
Sarah Dearly, Tome 3 : À Cran Sarah Dearly, Tome 3 : À Cran
Michelle Rowen   
Je l'ai adoré. Même si j'aime beaucoup l'histoire avec Sarah et Thierry, ce tome était génial avec Quinn mon personnage préféré, beau charismatique et torturé. Il peut enfin avoir sa propre histoire avec Janie et passer sur son amour pour Sarah. Vivement le tome 4.

par mickaele
Sarah Dearly, Tome 2 : Accro Sarah Dearly, Tome 2 : Accro
Michelle Rowen   
Encore mieux que le 1er.
Thierry est une tête à claque tout le long du livre mais tout s'explique à la fin.
Nous avons le droit à de belles déclarations d'amour.
Encore plus d'actions et de suspences qui nous tiennent en haleine jusqu'à la fin.
Un délice!
Sarah Dearly, Tome 1 : Mordue Sarah Dearly, Tome 1 : Mordue
Michelle Rowen   
Que peut donner une fusion entre le genre bit-lit et chick-lit? Habile hybride ou essai raté?

Nous arborons le récit non sans humour pour le lecteur car l'héroïne se réveille dans une tombe et prend conscience que son rendez vous arrangé est un grand malade se prenant pour un vampire. Sarah nous présente les faits de manière désopilante et ses remarques ne cessent de nous faire sourire. Cette jeune femme fashion victime nous emportera dans ses mésaventures et aventures au cœur de la nuit. Cette miss catastrophe ne cesse d'accumuler les bourdes et devient vite un aimant à problème pour notre grand plaisir. Lors du premier chapitre nous sommes happés dans sa fuite à travers la ville poursuivi par des chasseurs voulant l'exécuter. Elle rencontrera son futur mentor et sauveur du moment, Thierry un vampire dépressif et suicidaire souhaitant mourir, ses plans devront être mis en suspend en rencontrant Sarah. Il lui proposera son aide en voyant que cette jeune femme nouveau née vampire ne connait rien au loi du milieu.
Heureusement ce récit ne tournera pas autour que de Sarah et son mentor autoritaire. Nous ferons la connaissance des subalternes du Maître de la ville, Zelda une vampire adolescente en apparence mais qui a tout de même 300ans à son actif, Georges un vampire bodybuldé gay qui aura des échanges verbaux assez drôle avec sa nouvelle amie Sarah. Graviteront aussi les chasseurs de vampires, certains tuant les civiles vampires par plaisir et d'autres vivant dans l'erreur et pensant que leur métier est un devoir. Juste pour n'en citer qu'un qui prendra beaucoup d'importance, Quinn. Jeune chasseur d'une trentaine d'année, tuant les vampires par devoir mais surtout par soif de vengeance, sa mère ayant été tué par ses derniers. Sa rencontre avec Sarah changera sa perception de vie, une relation ambigu naîtra de leur rencontre.

Un récit drôle, frais et sans prise de tête. L'humour de Sarah et des autres personnages ponctuant le tout on ne s'ennuie pas un seul instant et on sourit et rit des déboires de Sarah Dearly. Un tome pouvant se suffire à lui même au vu du dénouement final.
Pour répondre à ma première question, un roman hybride réussi, divertissant mais pas transcendant. à lire pour passer un bon moment.

par Luna05
La Communauté du Sud, Tome 5 : La Morsure de la Panthère La Communauté du Sud, Tome 5 : La Morsure de la Panthère
Charlaine Harris   
Un cinquième tome fort en rebondissements : d'abord le changement de nature de Jason, ensuite l'élection du nouvel Alpha -où l'attitude de Lèn, bien que compréhensible jusqu'à un certain point, dépasse franchement les limites ensuite- et bien sûr Eric qui est... tout simplement lui-même, en fait. [spoiler]J'ai adoré le passage où Sookie lui avoue qu'il était "adorable quand il ne savait plus qui il était" et que "c'était plutôt sympa de l'avoir à la maison." Sa réaction est à mourir de rire ! Surtout quand elle lui dit qu'elle le préférait en amnésique ! Son ego en prend un coup, pour une fois ! (p.222-223 dans l'édition J'ai Lu) Il y a aussi l'apparition de Quinn, arbitre lors des élections, qui reviendra dans le tome 6...[/spoiler]

par Selenna
La Communauté du Sud, Tome 7 : La Conspiration La Communauté du Sud, Tome 7 : La Conspiration
Charlaine Harris   
Ce tome est excellent, remplie de rebondissement et l'un de mes préférés !
J'espère vite me procurer le tome 8 ^^
La Communauté du Sud, Tome 13 : La Dernière Mort La Communauté du Sud, Tome 13 : La Dernière Mort
Charlaine Harris   
Voilà, c'est fini...
Cette saga, même si elle m'a parfois déçue, restera un énorme coup de cœur pour moi.
Ses personnages vont me manquer ! Les mésaventures de Sookie également !
[spoiler]Et concernant ce tome en particulier, même s'il me rend un peu amère, il est une fin tout à fait digne à cette saga.
Oui, je suis une énorme fan du couple Sookie/Eric, oui ça finit mal entre eux... Mais au fond, Sookie reste fidèle à elle-même: elle n'est pas devenue une vampire. A partir de là, quel avenir pouvaient-ils avoir ensemble?
Donc étant donné les circonstances, cette fin est plutôt pas mal... Même si je suis déprimée de l'avoir terminée ^^[/spoiler]
L'évangile selon Pilate L'évangile selon Pilate
Éric-Emmanuel Schmitt   
J'ai été surpris par ce livre qui s'est révélé beaucoup plus philosophique que ce que je m'y attendais. Pas étonnant venant d'un auteur-philosophe, hein.
La première et plus courte partie de l'œuvre relate la jeunesse de Jésus (Yéchoua), et une approche psychologique et très humaine qui montre comment il pourrait en être arrivé à développer ces idées quand à sa vision du monde, des gens, et la vérité qu'il a "découvert" dans la façon à agir avec et à aimer les autres. On voit aussi, assez comiquement et qui n'est pas sans rappeler le film des Monty Python "La vie de Brian", comment ses disciples, et tous ses proches en général, ont vu en lui quelqu'un d'exceptionnel et de précieux, un messie, l'élu qu'ils attendaient. Tout le processus est décrit et vécu subjectivement par le narrateur interne à Yéchoua, et on comprend comment un peuple en attente de messie et de délivrance a trouvé en ce jeune apprenti charpentier celui qui correspondait à leurs attentes : c'était évidemment celui qui a bouleversé le monde tranquille et raisonnable des juifs et de leurs écritures, leurs lois, leurs traditions. Il a su les écouter, parler avec eux, et s'ouvrir, et les ouvrir par la même occasion à eux-même. Un comportement somme tout très humaniste de bon psychologue clinicien.
L'intéret est donc, loin des textes religieux et de la foi institutionnalisée, d'avoir un autre regard sur cet homme et de le considérer, non plus comme le fils de Dieu ou je ne sais quel être surnaturel, mais comme un homme qui a été pris malgré lui dans cette mouvance, et de le comprendre, de le rendre plus humain.

La deuxième partie du livre, plus étendue, nous met à la place de Ponce Pilate qui, après la mort de Yéchoua, va se trouver face à une intrigue assez déroutante et effrayante ; la disparition du corps, et, trois jours plus tard, sa résurrection présumée. Va s'en suivre alors une vraie enquête policière, des théories, des soupçons, des élaborations de complots et de coupables dans les hommes proches et puissants de Jérusalem. On va être plongé dans le monde réel du nouveau testament, sans conneries bibliques et sans magie, le monde rationnel et droit d'un homme de Rome qui ne voit en ce Yéchoua qu'un garçon qui n'a pas eu de chance avec les juifs, et qui ne veut qu'une chose : que l'affaire soit réglée au plus vite, et qu'il n'y ait pas de "mystère Yéchoua". On va voir peu à peu cet homme se heurter aux limites de ses théories et de sa rationalisation. D'abord certain, sûr de lui, et serein, puis peu à peu glissant vers la colère, la peur, l'incertitude.

Ce livre en général est très bon pour une autre vision de l'"affaire Jésus". Je pense que si j'avais lu le nouveau testament j'aurais plus apprécié, puisque j'ai du louper certaines références et détails. Mais connaissant l'histoire j'ai quand même bien accroché. Je ne pense pas comme Olsi qu'il y ait un "message" délivré dans ce livre, ou que l'auteur ait voulu par son récit nous amener à douter comme Pilate. Je vois surtout l'intérêt littéraire dans le changement de point de vue - qui est toujours un réel plaisir quand on écrit - pour reprendre le récit sous un autre angle. Schmitt est un philosophe, pas un prédicateur.
Edwenn, Le monde des Faës Edwenn, Le monde des Faës
Charline Rose   
Ma première question est : y a-t-il une suite prévue ? J'avoue que la fin laisse envisager cette possibilité. Ce n'est pas tout à fait ce que j'attendais mais après tout, pourquoi pas.
J'ai beaucoup aimé me plonger dans ce roman et ai été agrippée par le récit dès le premier chapitre. L'histoire est complète et bien agencée. Les événements se succèdent sans accrocs, ce qui est une bonne chose. Pour autant, le récit n'est pas "lisse". Chaque chose ne découle pas d'une autre, comme si tout se passait dans le meilleur des mondes. Il y a de l'action, du suspense et j'ai pris plaisir à voir évoluer les personnages.
Edwenn a un sacré caractère ! Elle est particulièrement ferme et j'aurai (peut-être) apprécié de la voir pleurer un tout petit peu plus. Mais en même temps, c'est agréable de ne pas avoir affaire à une héroïne pétrit de doutes et de désespoir.
Il y certaines phrases qui m'ont un peu déroutée. Je ne les attendait pas forcément là où je les ai lu. Ou alors pas amenées de cette manière. L'écriture est parfois un peu hachée et, par moment, j'ai eu du mal à me repérer dans les actions des personnages qui ne sont cités que par "il", "elle" ou "ce dernier" sans que je comprenne réellement à qui cela revoyait.
J'ai tout de même eu beaucoup eu de mal à lâcher le livre pour exécuter les tâches quotidiennes. Le récit me rappelait rapidement entre ses pages et cela a été un peu difficile de le refermer totalement. D'où mon envie de suite, qui n'existera peut-être jamais...

par Marie-A
Elixir de Nouvelles Steampunk Elixir de Nouvelles Steampunk
Delphine Schmitz   
Je remercie Delphine qui m’a proposé de lire son dernier né et de sa confiance renouvelée. Après avoir découvert Les morts marchent, je me suis plongée dans ce recueil de nouvelles de genre Steampunk, genre que je ne connaissais pas encore même si j’ai quelques livres dans ma bibliothèque comme New Victoria.

J’ai déjà apprécié la plume de l’auteur auparavant et je l’ai retrouvé avec grand plaisir. Ce recueil de nouvelles m’a beaucoup plu. D’une par son originalité, les idées surprenantes, les personnages attachants et d’autre part on retrouve un fil conducteur liant chaque nouvelle entre elle : une matière, un personnage ou un fait. Quant au final, le tout dernier texte, il lève le voile sur le mystère… Delphine SCHMITZ ne nous présente pas un simple recueil de nouvelles individuelles mais un tout, une œuvre à part entière et unique.

Je ne connais pas le genre Steampunk mais j’ai beaucoup apprécié de le découvrir au travers de ses nouvelles. J’y retrouve une touche de fantastique comme j’adore. Certains personnages sont très attachants soit de par leur caractère, leur maladresse ou leur passé. L’auteur fait de nombreuses allusions à de grands ouvrages. Dans La rocambolesque odyssée de l’Ulysse, j’ai vu un peu de Vingt milles lieux sous les mers de Jules Vernes avec le fameux vaisseau ou le calamar géant, mais aussi de L’étrange cas du docteur Jekyll et de M. Hyde de Robert Louis Stevenson. Mais elle trouve une toute autre explication à la fin…

J’ai vraiment beaucoup aimé ma lecture et j’espère que l’auteur se lancera, un jour prochain, dans un roman de ce genre car je suis sûre qu’elle trouvera matière à écrire ! Je vous conseille vivement de découvrir cet Elixir, une potion à prendre pour passer un bon moment de lecture ! Et dernière petite note : regardez cette magnifique couverture ! Elle fait envie, hein ?