Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de RevesetImagines : Liste de bronze

retour à l'index de la bibliothèque
Le Projet Phénix, Tome 2 : Liz Le Projet Phénix, Tome 2 : Liz
G. H. David   
La fin du premier tome confirmait les aspects sombres du passé d’Elisabeth et celles identiques d’Alex. Ce second tome ne laisse guère de répit. J’ai repris la lecture comme s’il n’y avait pas eu de pause. J’ai retrouvé avec plaisir Liz, Max et même Alex quoique son sale caractère me tape toujours sur les nerfs. Toutefois la toute fin du roman dévoile un tout petit bout d’explication quant à son attitude.

Si elle est toujours entourée d’hommes, Liz est hantée par l’homme qu’elle a tant aimé et qu’elle n’a pu sauver. Lorsque sa meilleure amie se retrouve dans une situation très dangereuse, son passé ressurgit et elle réveille celle qu’elle fut : La Joconde. Au fil des pages, on saisit que ces années qu’elle cherche à éloigner d’elle, l’ont forgées et lui ont donné un caractère fort. Pourtant, l’auteur ne cache pas ses instants de faiblesse. Devant : elle est forte, derrière : elle peut s’effondrer ! D’ailleurs, j’avoue que ces écarts qui, je suppose, ont pour objectif de rendre plus humaine le personnage, m’ont perturbés. Ce second tome consacré à Liz m’a permis de la découvrir et de mieux la comprendre. Alex, quant à lui, est moins présent que dans le premier tome. D’ailleurs, le couple qu’il forme avec la jeune femme ne semble guère stable puisque cette dernière pense à Max d’une façon différente de l’amitié. Un nouveau personnage apparaît : Cyril, et j’avoue que j’ai été séduite par cet homme blessé.

Un petit mot sur la couverture qui est identique à la précédente. Seul la couleur du titre change. Seulement, je ne comprends pas pourquoi le sous-titre du tome 2 est le même que celui du tome 1. Ça peut être perturbant.

Ce second tome est plus sombre que le précédent et Liz semble replonger dans ses vieux démons. Arrivera-t-elle à en sortir ? Surtout, désirera-t-elle le faire ? La plume de l’auteur se lit avec facilité et malgré les mois écoulés, j’ai rapidement repris mes marques lors de ma lecture… Je suis curieuse de savoir ce qu’il va se dérouler par la suite et j’espère en savoir plus sur Alex ainsi que sur un membre de la famille de Liz dont le sujet est évoqué !

https://revesetimagines.blogspot.fr/2018/03/le-projet-phenix-tome-2-liz.html
Joséphine Joséphine
Pénélope Bagieu   
Quel joli coup de crayon !. Pénélope Bagieu a un style bien à elle qui cible toutes les filles car elle nous connaît bien. J'adore cette BD. A lire par toutes les filles.
Séismes Séismes
Valérie Simon   
Séisme est un roman qui mêle l’Urban Fantasy en reprenant le thème des vampires et le post-apocalyptique avec un puissant séisme qui ravage Bucarest. Le lecteur va suivre une jeune journaliste, Gabrielle, qui désire faire ses preuves dans le Journal de son père. Ce dernier l’envoie à Bucarest enquêter sur le mythe du vampire. Alors qu’elle est dans son hôtel, un séisme ébranle la ville créant le chaos et laissant beaucoup de morts. En suivant une enfant en guenilles, Viata, elle découvrira un monde sous-terrain où vivent les miséreux, les exclus de la société. Depuis quelque temps, certains d’entre eux disparaissent et sont retrouvés avec une blessure à la gorge et vidés de leur sang. La jeune femme rencontrera un autre journaliste, séduisant et mystérieux, Falci.

Le roman est court mais clair, concis et intense. L’action est présente et l’auteur s’est concentré là-dessus. J’aurais apprécié un peu plus de profondeur notamment sur le mythe du vampire et sur la communauté vivant sous la ville. Mais la plume est agréable à lire et le fait qu’il y est des interventions en roumain donnent plus de cachet au texte. Les personnages sont peu nombreux et donc faciles à retenir. Gabrielle est une journaliste qui apprécie les faits et a du mal à croire aux mythes. Falci est intriguant mais je me suis douté de son rôle dès le départ. Viata est une fillette attachante qui possède un don hérité de ses origines tsiganes. Enfin, le Père Rege est un homme qu’on sent bon dans l’âme mais prêt à tout pour protéger sa communauté.

La fin de ce roman m’a laissé perplexe. C’est une fin qui appelle une suite car il est impossible de deviner ce qui va arriver à Gabrielle. Résultat, on ferme le livre un peu frustré et c’est dommage car j’ai beaucoup apprécié cette façon de mettre en avant le thème du vampire dans l’intrigue. Et puis, l’histoire du Père Rege et sa communauté est touchante et mérite aussi plus d’importance. L’auteur aurait-il prévu une surprise en une suite ? J’apprécierais…
Les jardins du silence Les jardins du silence
Monique Moliere   
"Le fouet claque, les chevaux s’élancent. L’attelage longe la Seine, qui tend son bras maternel avec une nonchalante tendresse et coule en un long ruban vert aux reflets incertains. Un foisonnement architectural jalonne le parcours, dans un désordre apparent de maisons, de palais, de monuments. Mais de cette confusion minérale, jaillit un ordonnancement qui s’emboîte dans un plan plus vaste, dont la logique même échappe à ses constructeurs. Les cœurs de pierres racontent leur propre histoire à l’infini, reflétant un temps occulte, dérobé à la compréhension humaine."


par bebi
L'évadé de Fleury Mérogis L'évadé de Fleury Mérogis
Philippe Fuzellier   
Un roman touchant : "L'évadé de Fleury Merogis" de Philippe Fuzellier, paru chez Mon Petit Editeur.

Le pitch : 14 janvier 1989. Alors qu'il passe la soirée dans un bar, une rixe éclate entre Franck Davenne, jeune homme de 20 ans en déshérence, et un dénommé Francis Marteau. Expulsés de l'établissement, la bagarre s'essouffle entre les jeunes gens et Franck finit par rentrer chez lui. Mais Francis Marteau est retrouvé assassiné le lendemain, poignardé non loin du lieu de l'altercation. Malgré le trou noir qui l'empêche d'être précis sur sa nuit, Franck ne cesse de clamer son innocence, certains de ne pas avoir commis de telles exactions. Pour autant, les quelques indices retrouvés sur les lieux sont accablants, et au terme d'un procès expéditif il se voit déclaré coupable et condamné à 13 ans de réclusion criminelle, puis incarcéré à la Maison d'Arrêt de Fleury Mérogis. Plein de rancœur et d'amertume, victime du choc carcéral et sombrant dans la dépression, Franck se laisse dépérir et n'aura de cesse de trouver un moyen, physique ou psychique, de s'évader, avant de faire une rencontre qui va bouleverser sa vie...

"J’ai lu ton livre en une seule fois, tellement le scénario était captivant. L’histoire est très émouvante, et les personnages sont très attachants. Tu as marqué des points d’avance pour séduire le lectorat. Donc l’impression d’ensemble, un critère capital, laisse le lecteur ébahi, surpris, conquis par cette histoire extraordinaire, écrit dans un style qu’on qualifiera de belle plume, j’en suis sûr". Voilà une citation qui résume idéalement ce que j'ai ressenti à la lecture de ce roman.

L'auteur nous plonge ici dans un huis clos carcéral intense et riche en émotions, au cœur d'une intrigue solide et intelligemment menée, jouant habilement avec les multiples sens du mot "évasion".
Véritable force de ce roman, les personnages sont remarquablement construits et étoffés et, bien que présumés délinquants, restent particulièrement attachants. Les flash-backs subtilement distillés tout au long du récit renforce l'empathie qu'on peut ressentir pour Franck, ce jeune homme blessé par la vie en manque d'une figure paternelle à laquelle se raccrocher. On se plait ici à le voir reprendre peu à peu goût à la vie, suivre une sorte de thérapie par l'écriture qui lui permet de garder espoir pour arriver enfin au bout du tunnel.
La plume de l'auteur est belle, le style soutenu et soigné, ce qui rend cette lecture d'autant plus plaisante.

En bref, il s'agit là d'un roman émouvant révélateur d'une belle leçon de vie ! A découvrir.
Entre Deux Feux, Tome 2 : L'Équilibre Entre Deux Feux, Tome 2 : L'Équilibre
Tiffany Schneuwly   
Enfin ! J'ai enfin pu lire la suite de cette saga dont j'avais totalement adoré le premier tome ! Pour commencer, j'ai eu du mal à reprendre à cause du temps qui s'est écoulé entre ma lecture du premier tome et de celui-ci. Mais grâce à l'auteure qui m'a gentiment fait un résumé des grandes étapes de ce qu'il s'est passé dans le premier tome, ma lecture a été beaucoup plus facile par la suite.

J'ai été heureuse de retrouver Eurielle et ses amis, surtout Erwan. Lui m'avait beaucoup manqué. Dans ce tome, j'ai aimé en connaitre un peu plus sur lui et son passé, mais également sur Nolann, ce qui m'a permis de mieux comprendre ces deux personnages. J'ai vraiment aimé les liens qui ce sont créées entre ces trois personnages dans de ce deuxième tome.

Si au début j'ai eu un peu de mal à me rappeler de certains passages et personnages cruciaux, je me suis très vite reprise et j'ai vite accroché à ce deuxième tome. Cette nouvelle intrigue est vraiment intéressante et l'univers que l'auteure a réussi à créer est remarquable. Même s'il n'est pas vraiment original, il n'en reste pas moins captivant.

Plus le récit avance, et plus l'histoire devient intéressante. En effet, l'action est omniprésente et beaucoup de choses surprenantes surviennent au fil des pages, nous gardant ainsi en haleine. Ce que j'ai également aimé, c'est que durant tout le livre nous sommes submergés par différentes émotions, en même temps que les personnages.

J'ai totalement adhéré à la fin qui est tout simplement magnifique. Depuis le temps que j'attendais que cela se fasse, je suis heureuse ! Cependant, celle-ci nous montre également que la suite prévoit d'être très mouvementée, ce qui donne vraiment envie de la lire.

La plume de l'auteure est simple, mais fluide et vraiment agréable à lire et les descriptions des sentiments sont vraiment bonnes, nous permettant de bien cernés les personnages. En revanche, il en manque un peu au niveau des lieux, à certains moments.

Pour conclure, depuis le temps que j'attendais ce deuxième tome, je n'ai pas été déçue. Il est lui aussi un vrai coup de cœur. Je le recommande vraiment.

Pour plus de chroniques :
http://mapassionlivresque.blogspot.fr/
Voyageurs, Tome 1 : La Cité des Rêves Voyageurs, Tome 1 : La Cité des Rêves
Emilie Zanola   
Nous suivons Liana, une jeune fille orpheline qui débarque à Chambéry pour entrer en première année de fac en psychologie. Sa particularité ? Les rêves étranges qu’elle fait.
N’ayant aucune nouvelle de ses parents biologiques, aucune trace, aucun indice, elle pense que la clé de son passé se trouve dans ses songes. Au moindre détail aperçu dans ses rêves, comme le nom d’une ville ou d’une personne, elle fonce directement dans le premier train, espérant qu’en voyant ce détail réellement ses souvenirs reviendront. C’est aussi pour cela qu’elle a choisie la voie de la psychologie : elle veut apprendre tous les secrets du subconscient pour essayer de trouver des pistes sur son passé.
Dans sa quête, elle va rencontrer un professeur pas comme les autres : Naël. Fraichement arrivé, Liana va de suite trouvé son comportement étrange car elle a l’impression qu’il la suit.
Mais son comportement mystérieux cacherait-il quelque chose ? Connaît-il le chemin menant à son passé ? Et si ses rêves étaient au final la clé de ses souvenirs perdus ?

Avant de plonger directement dans le récit, nous nous retrouvons avec une sorte de prologue très intriguant au sujet des rêves.
C’est un très bon choix que de commencer avec cela car il est court et éveille littéralement la curiosité du lecteur : on se pose pleins de questions sur ce qui va nous attendre et c’est juste génial d’être titillé comme cela.

L’énorme point positif de ce livre est le « monde des rêves » que Liana à l’occasion de retrouver à chaque fois qu’elle s’endort. Tout cet univers est juste merveilleux et fantastique. J’ai vraiment trouvé que ce monde était très bien mené et aussi irréel que nos vrais songes.
Quant à la « cité des rêves », j’ai juste été éblouie. J’avais vraiment l’impression de l’avoir sous mes yeux. Tout est majestueux et vraiment original.

En ce qui concerne les personnages, je suis plutôt mitigée.
Nous suivons l’histoire du point de vue de Liana et autant dire que je ne me suis pas toujours accrochée à elle. Elle va se poser beaucoup de questions, va être sur sa défensive face aux inconnus mais parfois, c’est assez exagéré. Avec Naël, elle agit vraiment comme une girouette : un coup elle a peur de lui, puis elle lui fait confiance, pour ensuite se sentir piégée et suivie, pour de nouveau lui accorder sa confiance.. Sans aucune raison valable. Je pense que l’auteur aurait pu développer plus l’histoire, en lui rajoutant de la longueur pour développer ces passages dans lesquels Liana ne sait pas si elle doit faire confiance à Naël ou non.
Quant à lui, il est étrangement glacial et s’en est parfois déstabilisant ( il y a une raison à cela, que vous pourrez découvrir si vous lisez cet ebook ! ). C’est un personnage plutôt intéressant mais pas assez développé à mon goût. Je pense que l’on en connaîtra un peu plus sur lui dans le second tome et que c’est fait exprès mais je reste malgré tout sur ma faim.
Les personnages secondaires sont.. vraiment secondaires. Ils sont à mon goût pas assez exploités pour qu’ils puissent apporter un vrai quelque chose au récit. Certes, on se doute que certains d’entre eux vont avoir un rôle à jouer dans les tomes à venir, mais du coup ils méritaient d’être plus développés.

L’histoire est dans son ensemble fluide, légère et on ne peux s’empêcher de nous évader avec les personnages.
Il y a tout de même quelques passages mal maîtrisés dans lesquels on peut se perdre un peu. Notamment lors des cours instants où l’on se retrouve avec des dialogues entre personnages sans que l’on sache qui ils sont. Le but étant clairement de donner une touche de mystère et de montrer au lecteur que des choses se trament dans l’ombre, que certains personnages sont peut-être un peu plus que ce qu’ils prétendent, mais ils sont mal introduits dans le récit.
A mon avis, si il y avait une ou deux phrases introductives pour que l’on puisse s’imaginer la scène, cela aurait apporté un gros plus à ces courts instants ( comme « Non loin de là, une conversation mystérieuse se tenait avec un sujet pour le moins troublant » - c’est naze, mais c’est juste pour que vous puissiez voir ce que j’essaie de (mal) expliquer ! ).

La plume de l’auteur quant à elle est légère : nous ne sommes pas étourdis face à une écriture lourde et redondante. Au contraire, nous nous laissons portés comme dans un rêve dans son univers riche.

En conclusion, « Voyageurs tome 1 : La cité des rêves » est une sympathique découverte avec un sujet très intéressant : celui des rêves. Emilie ZANOLA nous fait découvrir son univers atypique, riche et surprenant. Cependant, quelques passages sont un peu mal maîtrisés et les personnages pas assez développés pour que le récit soit vraiment travaillé dans son ensemble.
Cela n’empêche en aucun cas la lecture de ce livre et nous passons un bon moment de lecture.
A voir dans les prochains tomes si son écriture et son histoire auront un peu mûri pour donner encore plus de profondeur à son bouquin.


Un livre à lire pour tous ceux aimant les histoires fantastiques ou l’univers si riche des rêves.
Voyageurs, Tome 2 : L'Imortis Voyageurs, Tome 2 : L'Imortis
Emilie Zanola   
http://lesangdeslivres.blogspot.fr/2014/12/voyageurs-tome-2-limortis-de-emilie.html

La couverture est très belle, sombre comme dans les rêves, avec cette clé qui nous intrigue beaucoup, mais nous saurons par la suite pourquoi cette clé !

Tout de suite, dès la première phrase, nous nous retrouvons à nouveau embarqués dans l’entre-deux monde en compagnie de Liana. Nous sommes heureux de la retrouver elle, est le monde des rêves.
Nous sommes directement agacés par un personnage en particulier et nous nous doutons qu’il n’est pas très net.
L’auteur, au travers de son roman, nous fait voyager. Elle nous emmène à Venise en compagnie de notre héroïne et de l’un de ses amis. Grâce à ses nombreux détails ainsi que pour les autres lieux où elle nous emmènera avec ses personnages, nous arrivons à visualiser correctement les moindres recoins, les peintures, les structures, les architectures… C’est comme si nous y étions réellement et nous avons comme des images qui nous viennent dans la tête qu’elle nous renvoie via ses écrits.
Pas une seule fois nous ne nous ennuyons. Les voyages sont nombreux, que ce soit dans la réalité comme dans le monde des rêves. Les actions et les rebondissements ne manquent pas et à chaque page que nous tournons, une nouvelle chose vient nous heurter de plein fouet ce qui fait que nous ne pouvons qu’être ancrés dans l’histoire jusqu’à en rager de devoir le laisser de côté pour une nuit.
Nous appréciions de revoir certains personnages mais nous nous méfions de certains autres.
Nous apprenons beaucoup de choses sur Liana et nous sommes heureux de voir qu’elle va enfin découvrir ce qui se trame autour d’elle.
Nous sommes heureux de retrouver à nouveau une romance que nous souhaitions voir se développer entre deux personnages.
Jusqu’au point final, nous avons droit au suspense et à de l’action. Ce final est tourné comme dans de grands films Hollywoodiens, nous avons vraiment l’impression de regarder notre écran de télévision et nous sommes subjugués de voir que l’auteur manie aussi facilement les effets spéciaux au travers de son roman.
Quand nous arrivons à la toute fin de ce tome, nous sommes frustrés de voir comment ça se finit et nous nous demandons ce qu’il va arriver à certains personnages dans le troisième et dernier tome de cette saga.


Est-ce que j’ai aimé ce livre ?


Une fois de plus, Emilie Zanola, l’auteur, m’a totalement transporté dans son histoire où se mêlent rêves et réalité. Pas une fois je n’ai voulu reposer son roman et j’étais triste de devoir le laisser trois soirs de suite. Ce roman est vraiment bien et c’est encore une fois un gros coup de cœur !
L’Épreuve, Tome 3 : Le Remède mortel L’Épreuve, Tome 3 : Le Remède mortel
James Dashner   
Retour dans le monde de James Dashner!
Et oh lalala, je ne crois pas que je vais me remettre de cette trilogie. Ça doit faire un an que je n'ai pas lu ce genre de série qui vous comprime le cœur et vous empêche de dormir. Je doute d'en retrouver encore. Car L'Epreuve est vraiment exceptionnel et c'est se briser le cœur que de fermer Death Cure. Un déchirement. Savoir que plus jamais je ne lirai sur ces blocards me tue, c'est un horreur.
Que dire sur ce tome 3? Déjà, qu'il faut une volonté surhumaine pour ne pas lire la fin (qui, comme tout les tomes, se finit sur un mail du WICKED.). Des le début, ce n'est que panique et angoisse et les doigts qui tremblent sur les pages. C'est affreux de devoir tourner chaque page. Jamais l'action ne s'arrête. Il y a toujours quelque chose qui se passe, l'histoire ne s'essouffle pas et ne parait pas forcée.
Tous sont de retour: Thomas, Minho, Theresa, Brenda, Jorge, Newt... Les fondus, Poêle à frire, le WICKED... Mais que d'émotions, j'en ai encore la gorge nouée, l'estomac de travers et les larmes aux yeux!!
[spoiler]Newt, qui n'est pas immunisé contre la Braise. Sa descente vers la folie, terrible et terrifiante. Il est mon personnage préféré. Savoir ça... L'espoir que j'ai eu jusqu'au bout, jusqu'à la dernière page... Il y a des passages très éprouvants dans Death Cure. Quand Minho et Thomas retournent chercher Newt, dans un Crank Palace -Palais de Fondus- et que celui ci les rejette... Je crois que je n'ai jamais rien lu de plus dur. C'était horrible de voir ce trio disparaitre... Et sa mort... Seigneur!! Des hauts le cœur, une irrépressible envie de hurler et de tout balancer. Je vous jure qu'on pète les plombs à ce moment là. Enfin, un moment très intense et très éprouvant.[/spoiler]
Le livre entier vous fait péter les plombs du début à la fin. Que ce soit parce que vous voulez savoir la fin ou parce que c'est fini, vous avez intérêt à avoir le cœur bien accroché. Je ne peux pas dire plus. Je ne peux pas vraiment retranscrire ce que j'ai ressenti à ma lecture de Death Cure. C'est au delà du descriptible et de l'excellente lecture. C'est un monde qui se ferme et une blessure qui s'ouvre.
Ici, il n'y a plus de labyrinthe ni de désert. L'action se passe dans différents lieux et on en découvre plus sur le monde. Avec une surprise en prime.
Mais ça se passe bien jusqu'à l'épilogue. L'épilogue est une horreur indescriptible.
Je suis absolument détruite en pensant que je ne lirai plus jamais sur Thomas, Minho, Newt et les blocards. C'est affreux.
Alors à vous, chanceux qui ne l'avaient pas encore lu, je vous souhaite bien du courage pour supporter cette dernière épreuve. Mais prévoyez une nuit, parce qu'il est impossible de faire une pause dans cette avalanche d'action, de rebondissements et de sentiments. Ayez le cœur accroché et résistez à l'envie de lire l'épilogue.
Bon courage!
Les Vampires de Manhattan, Tome 6 : La Promesse des immortels Les Vampires de Manhattan, Tome 6 : La Promesse des immortels
Melissa De La Cruz   
Il est génial !!! Super !!! Grandiose !!! Enfin bref, vous l'aurez compris je suis fan de cette série et j'ai adoré ce 6ème tome !!!
Que dire ? Nous retrouvons Jack (je l'aime bien ^^) et Théodora [spoiler]Perso je me souvenais plus qu'ils s'étaient unis...[/spoiler], Mimi, Oliver et Kingsley (je l'aime bien lui aussi ^^).
[spoiler]J'ai adoré et presque pleuré quand Mimi donne son âme pour sauver Kingsley, c'était trop bien ! Tout à la fin, quand Mimi et Jack n'arrivent pas a s'entre-tuer et décide de revenir aux services de Lucifer pour rompre leur lien, c'était trop émouvant ^^[/spoiler]
Enfin bref... L'humour est là, les personnages sont toujours aussi attachants, j'aime de plus en plus Mimi d'ailleurs ^^.
Donc voilà... A lire !

par Oph54