Livres
463 872
Membres
423 511

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

— Salut, toi, murmura-t-il en lui souriant.

— Comment tu te sens, cowboy ?

— J’ai l’impression d’avoir été désarçonné par un taureau sauvage et traîné par terre sur plusieurs mètres.

Channing déposa un baiser là où battait son cœur.

— C’est normal. Tu as été désarçonné par un taureau sauvage et traîné par terre sur plusieurs mètres, fit-elle remarquer.

Afficher en entier

" - Si on avait été dans un film, là on aurait enfourché ton cheval et on se serait éloignés vers le soleil couchant, sur un fond de musique country, plaisanta-t-elle.

- Tu vois, dans mon film, j'aurais plutôt enfourché l'héroïne, après l'avoir déshabillée en hâte. Mais bon, je dis ça, je ne dis rien... "

Afficher en entier

— Tu n’es pas indien pour rien, toi ! remarqua Gemma. Il n’y a que vous qui maîtrisiez aussi bien l’art d’approcher quelqu’un avec autant de discrétion.

— Gemma ! s’exclama Channing, choquée par son commentaire avant de tourner un regard gêné vers Cash.

Ce dernier ne souriait pas. D’ailleurs, son visage avait une expression des plus étranges.

— Ne t’en fais pas, Chan, j’ai l’habitude avec elle, déclara-t-il sans quitter Gemma des yeux. Elle est juste jalouse de mes origines indiennes et elle sait aussi que j’ai plus d’un tour dans mon tipi que je serais d’ailleurs ravi de lui montrer si elle m’en donnait l’occasion.

— Dans tes rêves, Pocahontas.

Cash rit aux éclats.

Afficher en entier

— Putain, Channing, tu m’embrouilles la tête chaque fois que je te regarde, souffla-t-il.

— Ah bon, pourquoi ?

— Parce que tu as le visage d’un ange et le corps d’une pute de luxe.

Afficher en entier
Extrait ajouté par nini84 2015-09-06T13:53:00+02:00

-Bon, maintenant que nous sommes sur la même longueur d'onde je t'écoute. Quelles sont tes conditions?

Colby l'observa quelques instants par dessous le rebord de son chapeau avant de déclarer:

-Tu partageras mon lit.

-Je l'avais deviné, gloussa-t-elle.

-Et tu partageras également le lit de Trevor et d'Edgard.

Channing écarquilla les yeux, digérant l'information.

-Je dormirai avec vous trois? balbutia-t-elle.

-Tu coucheras avec nous trois, nuance. Avec tout ce qu'on va faire, je doute que tu trouves le temps de dormir ma belle.

Channing le regarda bouche bée, peinant à croire ce qu'elle veinait d'entendre.

-Oublie ce que pourrait penser les autres de tout ça et pense un peu à toi, à tes envies, dit à voix basse. Je suis prêt à parier que tu rêves de ça depuis longtemps, mais que tu t'interdis de vivre ta vie à fond la caisse comme bon te semble.

Afficher en entier

— Channing, reviens ici.

— Non ! s’exclama-t-elle par-dessus son épaule.

— Channing, je te préviens, je…

— Oh, ferme-la, Colby !

Plusieurs personnes autour de lui le regardèrent d’un air surpris.

— C’est ta dernière chance, Channing !

Elle accéléra le pas et disparut dans la foule.

— Dommage que tu n’aies pas ton lasso sur toi, peut-être qu’elle t’aurait écouté si tu l’avais ligotée avant.

Colby se retourna et lança un regard glacial à Cash.

— Ta gueule, Cash.

Afficher en entier
Extrait ajouté par nini84 2015-09-06T14:07:02+02:00

-Mais... Pourquoi moi?

-Parce que... Dès l'instant où je t'ai vue, j'ai su que tu étais différente des autres nanas. J'ai tout de suite ressenti ce sentiment de solitude qui t'habitait et... je ne sais pas, je me suis retrouvé en toi.

Afficher en entier

Tous les regards se tournèrent vers le tableau de score qui afficha quatre vingt onze points. La foule applaudit en hurlant, et Channing, sentant un frisson d'anticipation la parcourir toute entière, regarda Colby.

Celui-ci jeta son chapeau dans les airs et attrapa son lasso avant de croiser son regard. Il se dirigea vers elle d'un pas assuré, si bien que le souffle de Channing se bloqua dans sa gorge. Il sauta par-dessus la barrière et gravit les quelques marches qui menaient vers elle, puis, sans dire un mot, il l'embrassa; la foule se mit à siffler et à l'encourager bruyamment.

Il l'embrassa encore une fois, plus tendrement, avant de lui susurrer dans l'oreille:

- Il est l'heure de payer ton dû, ma belle.

Afficher en entier

Parfois, les sentiments que l'on éprouve l'un pour l'autre, aussi purs et sincères soient-ils, ne suffisent pas à construire une relation solide.

Afficher en entier

— J’ai entendu ce que tu m’avais dit à l’hôpital, même si, au début, j’ai pensé qu’il s’agissait d’un rêve. À ce moment-là, j’ai compris que j’étais l’homme le plus chanceux de la terre. À maintes reprises, je me suis demandé comment une femme aussi belle et spéciale que toi pouvait aimer un plouc comme moi. Ce sont tes paroles qui m’ont aidé à tenir le coup ces dernières semaines, Channing.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode