Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de River_Melody : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Le Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates Le Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates
Mary Ann Shaffer    Annie Barrows   
J'ai dégusté ce roman épistolaire même si ce n'est pas le genre auquel je suis habituée. J'ai vraiment adoré, le contexte historique, les personnages, l'histoire... Tout était intéressant et vraiment bien étudié. Le titre m'a surpris et je me suis demandé dans quel genre d'aventure j'allais me plonger avec ce livre, mais derrière ce titre farfelu se cache une histoire passionnante. Historiquement parlant, ce livre est intéressant car je ne connaissais rien de la situation de Guernesey. L'auteure mélange sérieux et humour, ce qui n'est pas toujours négligeable, au vu du contexte. De plus, on peut vraiment s'attacher aux personnages tant ils semblent réalistes.
En somme, ce livre est une bonne surprise que je conseille à tous.

par Megh
Promenades dans la Barcelone de L'ombre du vent Promenades dans la Barcelone de L'ombre du vent
Sabine Burger    Carlos Ruiz Zafón   
Un guide touristique au gré du roman de Zafon.
Très intéressant pour les amateurs du genre.
une belle balade dans Barcelone en dehors des sentiers battus.

par brausten
Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une
Raphaëlle Giordano   
La lecture c'est ça aussi : nous faire réfléchir, nous faire prendre conscience de certaines choses! C'est ce que réalise l'auteur grâce à son roman!
En terminant ce livre, j'ai envie d'être positive, de m’émerveiller de tout et de rien; de faire comme Camille, d'apprendre à être zen, enthousiaste et relaxée.
Hormis ce côté réflexion, c'est un roman bien écrit, pas trop de détails pompeux, on entre vite dans le vif du sujet. C'est ce qui me faisait le plus peur, mais c'est franchement bien réussi. J'ai tout de suite accroché et je ne me suis jamais ennuyée.
Aussi, l'histoire en tant que telle est intéressante: tout le monde a des hauts et des bas et parfois être confronté à un personnage qui vit la même chose que nous, ça nous intéresse; on peut lui piquer quelques idées pour aller mieux. Quelque chose me dit que c'est même l'idée de l'auteur. On sent qu'elle a écrit cette histoire pour "aider" ses lecteurs et je suis presque sûre que ce sera le cas.
Pour ma part, ce fut un roman qui m'a "bouleversée", m ' a donné envie de réagir , de changer. Bref, une belle histoire qui donne envie d'apprendre à être vraiment heureux!

par Caro2
La Délicatesse La Délicatesse
David Foenkinos   
Un roman émouvant, "délicat" ^^, léger et fluide, parsemé de pique d'humour et de répliques romantiques qui font sourire, rire aux éclats, les larmes aux yeux.
Les personnages sont très surprenants, charismatiques, charmants, attachants. Particuliers chacun à sa manière. Grâce à cela, on s'attache notamment beaucoup à François mais l'apparition de Markus adoucie la nouvelle de sa mort (donc n'arrêtez pas votre lecture ! Le roman n'est pas vraiment triste grâce à Markus, et ne s'abîme pas dans la tristesse ! ^^ ).

Les deux personnages, Nathalie et Markus, évoluent dans une bulle réconfortante qui éclate lorsque leurs collègues prennent connaissance de leur relation. En se l'appropriant comme un fait divers dans une grande entreprise, ils la mettent en péril et les forcent à faire un choix..
Mais nous ne sommes jamais déçu !

De nombreux petits chapitres amusants sont entremêlés avec l'histoire qui, mis en lien avec elle, sont très amusants et divertissants, parfois complètement farfelus.

par Selenna
BZRK, tome 1 BZRK, tome 1
Michael Grant   
Un roman d’action.

On peut critiquer tout ce qu’on veut. (on ne sait jamais). Mais on ne m’enlèvera pas cette information capitale : BZRK, c’est de l’action en pages. Vous avez quoi ? 600 Pages environs ? Et bien cela décoiffe tout le temps. Je vous explique de suite. Déjà vous suivez 4 personnages minimum. Donc 4 points de vue différents. MAIS ! C’est personnages ont aussi pour la plupart des petits robots miniatures qu’ils font partie d’eux et qu’ils font courir un peu partout de leurs petites patounettes minuscules. Donc, imaginez que vous suivez 8 points de vue différents. Comme je vous le disais : c’est un livre d’action ^^

Alors, je ne dis pas. Cela ressemble à un énorme pavé mais l’action aidant, vous ne voyez rien passer du tout. Le seul inconvénient de ce type de rédaction est qu’il faut suivre, et donc il faut du temps pour lire. Bloquez-vous quelques soirées car vous ne pourrez pas faire des coupures sauvages au risque de devoir recommencer le chapitre. On passe d’un personnage à un autre très vite, d’un paragraphe à l’autre. Et si vous avez une mauvaise mémoire des noms et des pseudos, je ne peux que vous déconseiller ce tome. Par contre, si vous aimez les styles d’écriture francs, de l’action à gogo et des points de vue totalement différents. Mettez votre ceinture et allez-y !

Un roman de réflexion ?

Ce n’est pas tout de mettre de l’action un peu partout, il faut tout de même avoir une histoire qui tient la route (sisi). Dans BZRK, vous aurez d’excellentes matières à réflexion pour les jeunes adultes. On va déjà parler d’ADN et de bioéthique. Un peu ardu n’est-ce pas, mais traité ici de manière assez simple. En effet, on a de petites bêbêtes faites à partir de notre adn qui se nomment les biobots. Mais ceux qui les génèrent partagent leurs visions, leurs sentiments et les dirigent totalement. Lorsqu’un biobot meurt, c’est la folie qui vous guette car une partie de vous meurt littéralement. C’est une réflexion qui est d’actualité et surtout qui est très pertinente pour les générations futures. Je fais partie de la génération du premier animal cloné. Et de celle aussi avec des films ayant matière à la réflexion du clonage humain. Ici, ce n’est pas tout à fait la même chose car l’on parle de répliques minuscules. Mais l’on voit les prémices de la réflexion sur l’individualité en cas de clonage. On voit aussi les bons et les mauvais côtés. Puisque ici, les biobots sont là pour vous soigner (pour prendre le cas de Sadie) ou pour détruire (pour prendre le cas de Julien, si ma mémoire est bonne).

Enfin, on a une réflexion sur l’âme humaine, les souvenirs et les sentiments. En effet, grâce aux biobots, on a accès aux connexions du cerveau. A voir tous les enchevêtrements de notre cerveau, la question se pose évidemment sur notre libre arbitre (en cas de modifications de notre cerveau par un biobot), de l’âme humaine (avec l’existence même de ces biobots) et de Dieu car ici, les humains jouent littéralement à Dieu ! On sent que toutes ces petites réflexions sont au début et je pense qu’elles s’étofferont dans les tomes suivants. Aussi, si vous vous accrochez à ce roman (qui est un plaisir des yeux) vous découvrirez d’autres points de vue, d’autres horizons qui vous prêteront réflexion.

Un style différent.

J’ai hésité avec le mot révolutionnaire, mais ce mot est définitivement trop fort. Mais j’aimerai ici souligner l’imagination et l’audace de Michael Grant. En effet, avec ces biobots, ces nanobots et autres bêbêtes joyeuses, on a des descriptions vraiment microscopiques de l’être humain. Et j’avoue parfois que la lecture après le repas du soir…. Produisait certains effets grâce à ces descriptions réalistes. Je n’ose imaginer le nombre de reportages sur les microbes et acariens qu’il a dû regarder pour s’aider à la description. Mais bravo, il a réussi à m’emporter haut la main.

Ensuite, j’ai eu l’occasion de découvrir d’autres points de vue. Il n’y a plus seulement des gentils et des méchants comme partout. Il y a des camps différents. Des points de vue différents. Et l’on voit que la guerre entre nanobots et biobots est devenu pour certain un jeu. On sent qu’ils n’ont pas toujours l’implication de leurs évènements (pour rappel, les héros ont pour la plupart moins de 18 ans). Et ils ont aussi des réflexions parfois très abouties (ou pas d’ailleurs). Quand je parlais de religion tout à l’heure, ce n’était pas totalement faux. Car les deux jumeaux ont l’air de véritables gourous d’une nouvelle secte. Avec une idéologie recherchée, une propagande poussée. Il y a aussi matière à réfléchir sur les sectes ou nouvelles religions selon l’appellation que vous souhaitez.

Pour résumer : Si vous aimez les mélanges action/Réflexion, lisez moi cela de suite ! Cette saga montre qu’elle vaut le coup. Et si vous êtes des parents d’adolescents qui veulent donner un peu de plomb à vos ouailles insouciantes, il est peut-être temps de leur offrir un livre. BZRK apparaît un peu comme un ovni qui brise quelques carcans. Mais il est aussi un très bon thriller de science-fiction qui vous rendra totalement parano le temps d’une lecture (et parfois même au-delà je pense). Un très bon moment qui frôle le coup de cœur (mais non j’attendrai encore un peu).

http://labibliodekoko.blogspot.fr/2012/10/bzrk-de-michael-grant.html

par Kore
Rose Madder Rose Madder
Stephen King   
Un Stephen King encore excellent.
Cette fois, et assez rarement quand même chez SK, le fantastique n'est pas central. Il reste en arrière plan d'une intrigue dont on ne comprend pas bien l'histoire, un symbole, une métaphore, quelque chose d'autre... Mais tout ça est parallèle à l'histoire de Rosie.
Je ne suis moi même pas une femme battue, et je n'ai rien lu sur le sujet, donc je ne saurais juger de la justesse du récit qui est fait de la vie de Rosie, dans son couple, avec un mari qui la bat. De ses sentiments, ses peurs, etc. Mais en tout cas, j'ai été convaincu. Comme toujours, c'est avec un réalisme froid et sans détours que SK nous fait vivre l'enfer de cette femme, avec son mari, et sans son mari, sachant qu'il est toujours là, quelque part...
Celui-ci est d'ailleurs un personnage brillamment illustré. Sa folie qui prend le pas, sa haine, son obsession... et malgré tout, sa redoutable intelligence, et ses formidables capacités de traqueur.
Le récit est donc centré non pas sur une intrigue fantastique, mais sur Rosie et Norman. Sur l'enfer qui la poursuit, ne lui laissant un répit que pour mieux la surprendre dans son sentiment de paix retrouvée. Sur le courage de cette femme, qui a foutu en l'air son monde, sa réalité, la seule qu'elle connaissait, et qui va essayer de regagner confiance en ce monde qu'elle voit traître et dangereux.
Et puis il y a le tableau. Il y a Rose Madder. Quand même, c'est le titre du livre.
Rose Madder, dont on ne connait rien, qu'on ne peut définir ni placer dans un contexte. Mais qui semble s'intégrer dans l'histoire de Rosie, qui lui donne la force et la soutien. Rose Madder, qui est l'alter ego de Rosie, peut-être, ou bien la déesse des femmes battues, qui sait ? Rose Madder, qui paie ses dettes.
Et les hommes, des taureaux. Des bêtes dangereuses, dont il faut se méfier.
Encore une fois, l'équilibre entre la peur et la confiance est précaire.
Effacée, Tome 2 : Fracturée Effacée, Tome 2 : Fracturée
Teri Terry   
https://aliceneverland.wordpress.com/2014/12/17/fracturee-teri-terry-effacee-t2/

Le premier tome, Effacée, avait été une véritable surprise, l’ayant vraiment adoré sans m’y attendre. J’ai donc été ravie de retrouver Kyla directement là où je l’avais laissée.

Il m’a fallu par contre un bon moment pour bien me remettre les éléments de l’histoire en tête, car l’auteure ne fait absolument aucun rappel. Les premières pages ont ainsi été assez délicates, j’ai éprouvé une certaine difficulté à me remettre dans le bain de l’histoire.

J’ai été assez déçue de moins voir certains personnages que j’avais beaucoup aimés dans Effacée. Et au contraire, les nouveaux m’ont bien moins emballée, surtout Nico et son influence sur Kyla que j’ai trouvée des plus dérangeante, ainsi que la façon d’agir des Rebelles. J’ai eu du mal à m’attacher à eux, je les ai tour à tour appréciés puis détestés, une sensation assez bizarre dans la lecture. Mais aucun ne m’a laissée indifférente.

Heureusement Kyla reste cette héroïne que j’avais tant appréciée dans le premier tome. Les souvenirs lui reviennent petit à petit et pourtant, en plus d’apporter certaines réponses sur son passé, on en vient à se poser encore plus de questions. Le jeu de ses trois personnalités est également très intéressant, très innovant, et m’a souvent laissée pantoise. Ce deuxième tome devient ainsi beaucoup plus psychologique, ce qui ne lui retire pas tout son charme mais au contraire le renforce.

Même si j’ai trouvé les scènes d’actions moins présentes, les périodes plus « calmes » sur la recherche de la vérité sont haletantes et soutenues. Les nombreux rebondissements que nous apporte Teri Terry, surtout à la fin du livre, pallient également à ce léger manque d’action. De plus, le côté « psychologique » du roman est renforcé par les émotions que nous fait ressentir l’auteure, qui donnent presque au livre un sentiment oppressant, voir angoissant.

C’est un roman qui va bien au-delà du premier tome et qui, cette fois, nous entraine sur un terrain psychologique bien plus secouant, dérangeant et haletant. Les derniers chapitres relancent toute l’histoire et promettent un dernier tome bien plus surprenant encore. Je regrette juste que la relation entre Ben et Kyla soit quasiment absente dans ce tome. Mais cette dystopie a encore une fois réussi à me surprendre, pour mon plus grand plaisir !

par Kesciana
Effacée, Tome 3 : Brisée Effacée, Tome 3 : Brisée
Teri Terry   
Je viens de le finir et je suis sans voix... Tellement de révélations et de mystères! J'ai adoré! J'aime beaucoup les rêves de Kyla/Donna/Lucy/Ondée... C'est une personnage passionnant et je l'ai trouvé très attachant, ainsi que Très courageux! Je suis tellement contente du déroulement de l'histoire parce que l'auteur nous explique bien tout et on ne reste pas dans l'ombre. Le docteur Lysander est trop cool, enfin je l'aime bien quoi... Ce livre est par moment très triste et certain passage mon brisé le coeur... L'écriture est pas magnifique mais ça passe encore.
[spoiler] J'étais très soulagée quand on a commencé à remarquer l'attachement de Aiden. Pas que j'aime pas Ben mais dans ce livre son comportement était inacceptable! Je dois avouer que au début j'aimais pas spécialement Aiden mais je l'adore maintenant. [/spoiler]
Kyla est mystérieusement portée pour morte. La jeune fille y voit une chance et décide de partir à la recherche de sa véritable identité. Grâce au SPD elle peut retrouver des membres de sa "famille". Kyla est déterminée à trouver la vérité bien que celle-ci est plein de mensonge. Elle décide que le monde doit changé une bonne foi pour toute! Son identité mystérieuse est la clef pour modifier l'avenir. Mais pas toute vérités sont bonnes à savoir.
Bref, c'était un dernier tome vraiment une bonne fin...!

par THgirl
Le fabuleux destin d'une vache qui ne voulait pas finir en steak haché Le fabuleux destin d'une vache qui ne voulait pas finir en steak haché
David Safier   
Voici un livre totalement différent de ce que je lis d'habitude et que je n'aurais jamais acheté de moi-même. Déjà parce que rien que le titre me rappelle la mauvaise expérience de lecture que j'avais fait avec le roman 'L'extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea' et que je voyais déjà la méga déception. Ca n'a pas manqué. Autant vous dire qu'il n'y aura pas grand chose de positif dans cette chronique.

L'histoire est celle d'une vache, Lolle, qui, au hasard d'une rencontre, découvre que les humains les mangent. Elle est choquée et veut s'enfuir, ce qu'elle fait, en voulant sauver tout son troupeau, sauf que seules trois vaches la suive. Et voilà ce groupe partie, avec un chat comme guide et Lolle comme meneuse, pour l'Inde où les vaches sont sacrées.
Autant dire que je pense que l'auteur a une imagination débordante parce que pour trouver une idée pareille, il faut chercher loin. D'autant plus que l'auteur va même jusqu'à revisiter la Bible. Il réécrit la création du monde relatée dans la Bible, mais avec une vache comme Déesse, une vache donc un peu stupide qui préfère se jeter dans le vide au moment où elle rencontre une difficulté.

Il est absolument impossible pour moi de m'identifier au personnage principal, Lolle, parce que c'est un animal, déjà et aussi parce que Lolle est à la fois maligne et stupide. C'est un peu comme si l'auteur avait voulu lui prêter des caractéristiques propres aux humains, mais pas trop non plus. On arrive pas à savoir si elle peut être comme une humaine dans le corps d'une vache ou rester simplement une vache stupide. Partant de là, je n'ai pas pu me plonger dans le roman comme j'aime le faire, je suis restée à l'extérieur et cela m'a dérangé.
On voit les personnages passer d'une situation grotesque à une situation encore pire de ce point de vue. Quand je vois que ce roman est évoqué comme étant hilarant, je ne peux que le trouver navrant. D'autant qu'on a l'impression de tourner en rond. Comme si les mêmes problèmes survenaient à chaque étape de leur périple.

Malgré tout, quelques points positifs, qui ne sauveront pas le roman à mes yeux cependant. Le premier, c'est que l'écriture de l'auteur, à défaut d'être descriptive, est quand même rapide à lire et que les chapitres sont petits, on n'a donc pas l'impression de stagner dans le roman, on se rend compte qu'on avance dans la lecture. Un autre point positif : quelques phrases par-ci, par-là, sont amusantes et m'ont même faites rire un peu. Un dernier plus pour ce roman : les thèmes abordés comme la tolérance envers les autres, qui est, en général un thème que j'apprécie de retrouver dans certaines de mes lectures.

Mais l'irréalisme du roman, et l'intrigue en elle-même font que, si ce livre ne m'avait pas été offert, je ne l'aurais jamais acheté et encore moins lu. L'histoire était trop loufoque, trop décalée, pour me plaire.

par MelieGrey
Le Prophète Le Prophète
Khalil Gibran   
"Le prophète" est un livre magnifique et très profond. Le personnage qui s'exprime tout au long du livre, répond aux questions de la foule, et chacune de ses réponses éclaire des sujets qui nous concernent tous : le mariage, les enfants, les lois, le don, la mort... Mais, loin d'un discours philosophique, la parole du prophète résonne comme celle d'un poète, d'un sage. Une parole qui vient du coeur, et qui nous parle de l'amour, de la présence de l'amour en toute chose. Car "Le prophète" est un message et une invitation à l'amour.