Livres
472 384
Membres
444 785

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Robert des noms propres



Description ajoutée par Lilou 2009-08-03T23:07:37+02:00

Résumé

Le destin exceptionnel d’une petite fille prénommée Plectrude née sous les auspices les plus dramatiques et au parcours semé d’obstacles.

Plectrude est orpheline de père et de mère (la mère ayant tué le père puis s’étant suicidée), recueillie par sa tante qui l’élève dans la vénération la plus absolue. Il faut dire que Plectrude est douée de tous les dons (beauté, charisme, singularité, talent inouï de danseuse) même si à l’école elle passe d’abord pour une simplette avant qu’on s’écrie au génie.

Retirée de l’école par sa mère adoptive elle intègre l’école de danse où les élèves vivent le martyre : discipline de fer, régime sec qui les maintient maigres, anorexiques, dévitaminées. Elle sortira de cet enfer brisée pour se voir rejeter par sa mère qui lui révèle alors le secret de sa naissance. Dès lors Plectrude, sûre de son destin funeste, tel Œdipe, rêve de l’accomplir sans attendre.

Le portrait d’une enfant atypique et solitaire, surdouée et incomprise qui traverse les épreuves avec la grâce d’une princesse de conte de fées et l’obstination, la certitude et la douleur d’une adolescente d’aujourd’hui. Un roman où l’humour et la gravité jouent à part égales pour décrire les drames et l’absurdité de tout apprentissage quand ils s’abattent sur un enfant hors normes.

Une restitution inspirée du monde de l’enfance, (surtout de la fillette entre 10 et 12 ans, entre enfance et adolescence), qui ne veut pas grandir mais sait ce pour quoi elle est faite.

Afficher en entier

Classement en biblio - 912 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par camillel54 2011-04-22T23:34:09+02:00

L'assassinat a ceci de comparable avec l'acte sexuel qu'il est souvent suivi de la même question : que faire du corps ? Dans le cas de l'acte sexuel, on peut se contenter de partir. Le meurtre ne permet pas cette facilité. C'est aussi pour cette raison qu'il constitue un lien beaucoup plus fort entre les êtres.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Bronze

Mon premier Nothomb et j'ai bien aimé. L'histoire est plutôt saisissante et j'aime que cela traite de sujets réels.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par PeregrineCelia 2019-07-22T07:54:58+02:00
Bronze

Lecture agréable et rapide mais pas la meilleure de cette autrice

Afficher en entier
Commentaire ajouté par J0305 2019-05-24T03:34:07+02:00
Diamant

Étant moi-même une danseuse, j’ai trouvé ce livre démoralisant, mais j’ai adoré le style d’écriture. Le livre est très court, (je l’ai lu en une journée) mais je trouve qu’il fait réfléchir... C’est assez profond comme histoire et j’ai beaucoup aimé.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ARevelant 2019-02-27T15:12:36+01:00
Pas apprécié

Dans mon exploration des fond de tiroir de Nothomb, j'ai été très déçu et consterné de devoir mettre notre Nothomb Nationale dans je n'ai pas aimé !!! Histoire sans intérêt, si ce n'est de tomber dans les préjugés de la conscience collective, la trame narrative inexistante et saccadée, écriture lourde et à la limite de la juxtaposition...bref un livre dont le sujet ne me semble guère nouveau, dont l'écriture est bien pauvre. Ce n'est pas de la littérature, c'est de la construction commerciale. Aime-t-on le livre pour sa littérarité ou pour les coups médiatiques de son auteure?

Enfin pourquoi les romans d'Amélie Nothomb se trouvent-ils à côté des textes "classiques" et littéraires des manuels scolaires ? Si quelqu'un peut me répondre ! Je suis sévère car habituellement fan de l'auteure !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ChloeTissier 2018-10-26T10:53:24+02:00
Argent

Pas le summum de Nothon ! un ancien roman ! Comment prévoir sa mort ou plutôt comment écrire la destinée de sa mort? telle est la question que pose Amélie Nothomb dans son roman "Robert des noms propres". Plongée dans l'univers d'une jeune fille à la naissance tragique, Amélie nous narre la vie derrangeante de son propre assasin. Elle nous transporte par son ecriture envoutante dans l'univers extra-ordinaire de Plectrude héroïne étonnante avec qui le lecteur souffre en silence. Une nouvelle fois avec Amélie on passe du rire aux larmes, du fantastique au tragique, de l'écoeurement à l'admiration. Un peu tiré par les cheveux quand même !!!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Totopinette 2018-10-08T16:27:09+02:00
Argent

Depuis maintenant une dizaine d’années, j’entends sans cesse parler du talent d’Amélie Nothomb. Il se dit qu’elle a un style d’écriture bien particulier. J’ai donc été contente que le hasard ait sélectionné l’une de ses œuvres. Cela-dit, je dois avouer que l’enchantement que j’espérais n’était pas au rendez-vous.

Pour commencer je m’attendais à lire un roman et je me suis retrouvé avec une nouvelle entre les mains. Pas que ce soit désagréable, mais malgré tout bien différent. Pourquoi pas, me dis-je ! Les premières pages sont très réussies. Elles attirent indéniablement le lecteur par le côté loufoque de la situation (comme quoi un simple hoquet peut créer des situations dramatiques). J’ai même trouvé qu’il était dommage de tuer Lucette. Elle faisait un personnage attachant de par son originalité. Et dès sa mort, le soufflé retombe. L’enfant que Lucette a mis au monde est une enfant qui m’a semblé somme toute banal. Sa mère adoptive a simplement vu en elle ce qu’elle voulait être. Ce sont ses propres travers qui ont rendu cette enfant un peu étrange (l’égoïsme inavoué des parents, oui). Durant toute son enfance, on a vraiment du mal à s’attacher à cette petite fille. Elle est antipathique. Et personnellement, elle m’a toujours semblé irréelle. Je n’ai pas pu me laisser emporter par cette fiction, qui est resté qu’une simple fiction au fil de ma lecture.

L’auteur dénonce les dérives des métiers artistiques, d’autant plus ceux basés sur l’apparence (ici, avec la danse). Effectivement, on peut rencontrer des problèmes d’anorexie et de décalcification. Mais le procédé utilisé pour arriver à cette conclusion m’a paru grossier. Encore une fois, ça n’avait rien de réaliste. Elle dénonce également les avis tranchés des gens face à des enfants de meurtriers (« comment pourrait-il ne pas devenir lui aussi meurtrier après ça ?). Pourquoi pas. Mais, au final, elle donne raison aux détracteurs en faisant de cette femme une meurtrière. Où est l’intérêt dans ce cas ?

Pour en revenir au style de l’auteur, je ne lui ai rien trouvé de si différent et de si épatant. C’est un style d’écriture déjà utilisé par d’autres et qui, malheureusement, ne m’a pas paru très personnel. Au lieu d’apprécier le genre, je l’ai plutôt déprécier compte tenu de certaines manifestations du narrateur qui me coupaient complètement de l’histoire.

J’ai toutefois apprécié l’hommage rendu à son amie RoBERT, ancienne danseuse ayant souffert de décalcification.

C’est une nouvelle « éclair » que je vais sûrement oublier aussi vite que l’éclair compte tenu du vide psychologique entourant les personnages. On dirait davantage le premier « jet » peu abouti d’un futur roman.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Auchama 2018-08-31T11:16:37+02:00
Lu aussi

Les comportements et les sentiments sont exacerbés dans ce livre, que ce soit la cruauté, la colère, la tristesse mais aussi la persévérance. J'ai apprécié cette lecture (dans le cadre scolaire) mais ce n'est pas, à mon avis, ce qu'a fait de mieux Amélie Nothomb.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par parapluie 2018-07-11T01:29:08+02:00
Lu aussi

Je ne sais plus trop quoi penser du style Nothomb. Parfois, c'est le coup de cœur et d'autres fois, c'est la douche froide !

Sur ce roman, je ne pourrais pas donner un avis tranché (comme j'ai pu le faire avec d'autres de ses œuvres). Il y a du bon et du moins bon dans ce livre.

Ce que j'ai bien aimé, c'est la description ainsi que la personnalité des personnages présents dans ce roman. Mention spéciale à Clémence qui, au fur et à mesure du livre, devient de plus en plus cruelle. L'auteur a bien réussi à dépeindre cette cruauté. A tel point que j'ai de l'aversion pour ce personnage. L'univers de la danse y est très bien décrit aussi.

Ce que j'ai moins aimé, c'est tout ce qui tourne autour du titre du roman ainsi que la fin de ce dernier. On ne comprend que très tard la raison pour laquelle Amélie Nothomb a décidé d'appeler son roman Robert des noms propres. C'est vraiment dommage car je pense que le titre aurait dû être expliqué un peu plus tôt dans le livre.

Quant à la fin, je la trouve en complet décalage avec le reste du roman. C'est comme si la fin a été écrite des mois après le reste du livre. Et, ça laisse une amertume dont on ne peut pas se défaire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Eun-Mee 2018-01-16T15:44:49+01:00
Or

J'ai adoré ce livre: l'univers sans pitié de l'opéra, la mère de l'héroïne qui se projette dans sa fille et puis cette histoire d'amour improbable... Un vrai délice!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par NoemieYume 2018-01-07T10:00:20+01:00
Or

Ce livre est génial doublé d'incroyable !

La vie de Plectrude est incroyable !

Afficher en entier

Date de sortie

Robert des noms propres

  • France : 2004-06-02 - Poche (Français)

Activité récente

Selmah l'ajoute dans sa biblio or
2019-05-07T22:21:53+02:00

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Quiz terminés récemment

Les chiffres

Lecteurs 912
Commentaires 92
Extraits 21
Evaluations 167
Note globale 7.57 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode