Livres
475 845
Membres
454 069

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Roi du matin, reine du jour



Description ajoutée par Phael 2010-06-18T10:59:46+02:00

Résumé

Emily Desmond, Jessica Caldwell, Enye MacColl, trois générations de femmes irlandaises, folles pour certains, sorcières pour d’autres. La première fréquente les lutins du bois de Bridestone quand son père, astronome, essaie de communiquer avec des extraterrestres qu’il imagine embarqués sur une comète. La seconde, jeune Dublinoise mythomane, se réfugie dans ses mensonges parce que la vérité est sans doute trop dure à supporter. Quant à Enye MacColl, katana à la main, elle mène un combat secret contre des monstres venus d’on ne sait où.

Creusant la même veine, âpre et magique, que La Forêt des Mythagos de Robert Holdstock, Roi du matin, reine du jour nous convie à un incroyable voyage dans l’histoire et la mythologie irlandaises.

Né en Angleterre, mais ayant presque toujours vécu en Irlande, Ian McDonald est un des auteurs les plus en vue de ces dix dernières années. Ses deux derniers romans, d’une énorme ambition thématique et stylistique, ont été finalistes du prestigieux prix Hugo.

Afficher en entier

Classement en biblio - 28 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par PandoreGrey 2014-07-18T14:23:09+02:00

Puis Jessica sentit les visions qui avaient attendu si longtemps, si patiemment, aux angles et croisements de sa vie, se lever en foule et s'affranchir de leur joug. Une joie enivrante, incommensurable, la consumait. Elle réunit les essaims d'images dans la prise de son imagination et les étira en robes et ailes de feu. Tout. Absolument tout ce qu'elle désirait, lui était accessible.

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Lu aussi

Au début du siècle, Emily Desmond, entre pensionnat bien pensant et propriété familiale, fantasme sa vie plutôt que de la vivre. Entre un père qui dilapide la fortune familiale dans des recherches scientifiques hasardeuses, et une mère poétesse, tous deux absents de sa vie, elle choisit la fuite vers les mythes, et ne rêve que de rejoindre la horde sauvage qui parcourt les bois de Bridestone, situés sous sa fenêtre.

A l’aube de la deuxième guerre mondiale, Jessica « bloody » Caldwell, au passé flou, utilise sa mythomanie et son ironie mordante pour se forger une carapace face à ses parents et ses amies. Mais comment réagir quand ses inventions se matérialisent pour de bon ? Et qui sont ces deux mystérieux clochards buveurs de thés fins ? A quoi servent leurs colifichets métalliques de bric et de broc ? Et qui est l’Adversaire qui lui en veut ?

Enye McColl fille des années 80, publicitaire un jour et coursier à vélo le lendemain se transforme la nuit en héroïne de manga et affûte ses katanas pour suivre la voie du sabre (le Kendo) contre des ectoplasmes fantasmagoriques qu’elle est seule à discerner, tant ils sont bien camouflés sous les traits de personnes réelles.

Ces trois destins permettent à l’auteur de nous montrer son Irlande d’hier et d’aujourd’hui à travers ses mythes, mais également l’influence des choix de chacun, entre fuite, acceptation et combat.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Sechat 2016-06-08T15:46:26+02:00
Lu aussi

Ce roman me laisse un sentiment amer de frustration. L'histoire est originale et avait un fort potentiel, malheureusement noyé dans l'écriture trop complexe de l'auteur. Il y a des longueurs, ça manque cruellement de rythme et c'est tellement dommage! Je m'attendais aussi à des légendes typiquement irlandaises ce qui n'a pas vraiment été le cas. La promesse du résumé n'est donc pas remplie et je reste sur ma faim...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Adanson 2015-12-05T10:34:10+01:00
Pas apprécié

Ian McDonald nous raconte à travers trois histoires, la vie de Emily (1913) qui pénètre le monde des fées et de son père qui est persuadé que la comète qu'il a vu dans son télescope est un engin extra-terrestre.

Vingt ans plus tard, Jessica, la fille d'Emily est en prise avec des problèmes similaires.

Nous passons ensuite à la fin des années 80 ou Enye, la petite fille de Jessica et l'arrière petite fille d'Emily se trouve confrontée à des monstres venus du Migmus (lieu ou l'imagination des hommes se matérialise).

Ce roman passionnant est malheureusement (contrairement aux romans d'Holdstock dont DLE fait référence) interrompu continuellement par McDonald qui nous livre des pages et des pages de descriptions.

J'ai eu l'impression que l'auteur voulait donner l'impression au lecteur que son vocabulaire était sans limite et qu'il était d'une érudition sans fin.

L'histoire qui est absolument passionnante en souffre vraiment.

Comme Holdstock, tout est basé sur les légendes celtiques mais la fluidité de l'écriture n'est vraiment pas la même.

Pour résumer, "les goûts et les couleurs, ça ne se discute pas".

très bon livre sur le fond mais sur la forme, on peut Zapper pas mal de pages. Avis perso.

Adanson Marco.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Elerinna2 2015-10-09T18:00:51+02:00
Argent

Je ressort de ma lecture totalement satisfaite. Ce livre est tout simplement brillant et génial. Ce fut une excellente découverte. J'ai même hésité à le mettre en diamant.

Roi du matin et reine du jour met en scène l'Irlande, ses mythes, ses habitants, à trois époques différentes toujours dans une ambiance sombre qu'on s'imagine très bien sans avoir pour autant besoin de réelle description. Mais surtout imaginant une certaine féerie, différente de celle de d'habitude, parfois dangereuse, parfois bénéfique.

Cette féerie, la façon dont chaque héroïne y est confronté et la vie est le cœur même de l'intrigue qu'on suit passionnément. On est content de retrouvé certains liens entre les trois différentes histoires mais cela reste trois histoires totalement différentes et donc ne vous découragez pas si l'une vous emballe moins. Malgré tout, j'ai trouvé que dans l'histoire d'Emily on aurait pu se passer de l'intrigue autour de son père, même si elle avait le mérite d'ajouter un peu de rythme. J'ai aussi été déconcerté dans la partie sur Enye sur la manière décousu dont c'est raconté qui me perdait dans la chronologie des événements.

Néanmoins ce ne sont que des défauts mineurs tant on est captivé par les aventures des trois héroïnes. Ce sont trois personnages attachants et fascinants pourtant totalement différents et c'est l'un des points forts du roman.

Enfin tout cela est sublimé par le style magnifique de l'auteur qui est une pure merveille et qui réussit la prouesse d'adopter un style différent selon le personnage et les époques.

Une fantasy qui sort de l'ordinaire. Alors lisez ce magnifique livre, vous ne le regretterez pas.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par tolomas 2015-02-11T18:22:11+01:00
Bronze

Mc Donald raconte trois histoires: celle d'Emily puis de ses descendantes Jessica et Eyne. Chaque partie se passe donc à une époque différente, s'intéresse à une tranche de vie de ces 3 irlandaises et relier les pièces de ces histoires est le premier intérêt de ce (ces?) romans.

L'autre intérêt est que chaque partie semble écrite dans un style différent. C'est surtout vrai pour la première (Emily) qui est épistolaire. On a ainsi vraiment l'impression de lire différents romans.

Enfin les thématiques d'un panthéon disparu et de ses mythes oubliés sont également bien vu.

Dommage que l'auteur se perde parfois dans des descriptions, voire des passages inutiles ou compliqués à appréhender (peut-être certains verront ici un gage de la qualité certaine d'écrivain de Ian McDonald).

Une lecture très intéressante donc, mais j'aurai parfois aimé un rythme plus soutenu.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Miney 2014-11-23T16:42:40+01:00
Or

Une très belle oeuvre, et j'insiste sur le terme d'oeuvre !

L'auteur sait adapter son style aux différentes parties du roman (qui sont chacune écrites différemment) et j'avais un peu peur en voyant que la première partie était épistolaire mais c'est très bien passé. C'est un récit très poétique et pourtant rarement contemplatif, qui ne manque pas de piquant et d'action ! Il y a parfois quelques petites longueurs et il vaut mieux lire à tête reposée et concentrée parce que le roman est parfois assez complexe.

La magie est intéressante et originale, et la perception qu'on en a évolue et se complexifie au fil des pages, en même temps que l'intrigue.

C'est un beau portrait de femmes, pas toujours attachantes mais complexes et crédibles, qui se ressemblent et diffèrent à la fois dans leur attirance, leur déni, leur combat contre la magie, elles-mêmes, le monde.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par PandoreGrey 2014-07-23T13:28:16+02:00
Diamant

Troublant. Passionnant. Mystique. On pourrait résumer "Roi du Matin, Reine du Jour" à ces trois adjectifs.

Malgré quelques longueurs, l'histoire se déroule sans que l'on s'en rende compte. On s'attache forcément à ces femmes plus ou moins folles, plus ou moins puissantes, plus ou moins réelles. Il fait tout de même s'accrocher, surtout dans la deuxième partie, pour comprendre qui est le narrateur, mais ce style contribue à l'ambiance. L'ambiance. Au moins autant que l'histoire, c'est la raison pour laquelle ce roman est un chef d'œuvre. Car celle-ci est magique. Mais pas dans le sens fée Clochette, oh que non. Ici, la magie peut être perverse, manipulatrice mais surtout, c'est sa nature ambigüe entre création et créatrice qui trouble. D'être à la fois cause et conséquence.

Tout commence par la jeune Emily, et tout finit par elle. Les trois femmes sont les diverses incarnations d'un même esprit. Certaines chercheront à s'enfuir, d'autres à se battre contre les autres mais surtout contre elles-même.

Heureusement, l'auteur ne cherche pas à expliquer chaque détail de son œuvre, la grande majorité est laissée à l'interprétation du lecteur. Des thèmes annexes sont également abordés, comme les croyances, la notion de paradis ici étroitement liée à celle d'enfer.

Une perle malheureusement beaucoup trop peu connue.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Phael 2010-06-18T11:01:23+02:00
Lu aussi

Au début du siècle, Emily Desmond, entre pensionnat bien pensant et propriété familiale, fantasme sa vie plutôt que de la vivre. Entre un père qui dilapide la fortune familiale dans des recherches scientifiques hasardeuses, et une mère poétesse, tous deux absents de sa vie, elle choisit la fuite vers les mythes, et ne rêve que de rejoindre la horde sauvage qui parcourt les bois de Bridestone, situés sous sa fenêtre.

A l’aube de la deuxième guerre mondiale, Jessica « bloody » Caldwell, au passé flou, utilise sa mythomanie et son ironie mordante pour se forger une carapace face à ses parents et ses amies. Mais comment réagir quand ses inventions se matérialisent pour de bon ? Et qui sont ces deux mystérieux clochards buveurs de thés fins ? A quoi servent leurs colifichets métalliques de bric et de broc ? Et qui est l’Adversaire qui lui en veut ?

Enye McColl fille des années 80, publicitaire un jour et coursier à vélo le lendemain se transforme la nuit en héroïne de manga et affûte ses katanas pour suivre la voie du sabre (le Kendo) contre des ectoplasmes fantasmagoriques qu’elle est seule à discerner, tant ils sont bien camouflés sous les traits de personnes réelles.

Ces trois destins permettent à l’auteur de nous montrer son Irlande d’hier et d’aujourd’hui à travers ses mythes, mais également l’influence des choix de chacun, entre fuite, acceptation et combat.

Afficher en entier

Date de sortie

Roi du matin, reine du jour

  • France : 2016-03-10 - Poche (Français)

Activité récente

Titres alternatifs

  • King of Morning, Queen of Day - Anglais

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Les chiffres

Lecteurs 28
Commentaires 8
Extraits 2
Evaluations 9
Note globale 6.78 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode